AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Une question ?  

Partagez | 
 

 La descente en Enfer (feat ashray)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: La descente en Enfer (feat ashray)   Sam 8 Mar - 10:52

La descente en Enfer.

ASHRAY & KEIRA "What do you want, man ?".




A la base, cela devait être une journée comme les autres. Difficile à croire que Keira avait pu s'adapter à ce petit train train quotidien, mais pourtant, elle l'avait fait. Elle ne considérait pas cet endroit comme sa maison, mais, c'était tout comme. Elle s'en accommodait pour le moment. En rentrant, elle eut l'agréable surprise de sentir un arôme particulier. L'odeur de la bouffe, quoi. Qui plus est, une fois avoir pénétré le seuil, Ashray l’accueillit comme une reine. En lui prenant sa veste et en la conduisant à table, par exemple. Son attitude piqua sa curiosité. Qu'est-ce qu'il lui prenait ? En croisant son regard, elle fronça les sourcils. Elle connaissait ce regard, cette attitude speed. Elle avait des amis qui le faisaient régulièrement. Et elle savait pourquoi, désormais. Ashray subissait les mêmes symptômes. « Ashray... » Il releva la tête. Son visage impassible détrompait son air jovial de précédemment. « Tu t'es drogué ? ». Inutile d'obtenir une réponse. Elle soupira et passa ses mains sur son visage « C'est pas vrai ». En écartant celles-ci, elle découvrit le contenu de son assiette : des pâtes avec un peu de légumes. « Je n'arrive pas à le croire. Pourquoi tu ne m'as rien dit ? » Elle estimait qu'elle aurait dû le savoir. Son chaton miaula, réclamant son attention. Il la caressait au niveau des chevilles. En se penchant vers lui, elle vit qu'il lui avait donné quelque chose. Premier signe de maturité ? Peut-être bien. Elle caressa sa petite tête avant de se redresser, attendant une réponse.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: La descente en Enfer (feat ashray)   Mar 11 Mar - 5:37



 ❝ La descente en Enfer ❞
Ashray & Keira



Prends entre tes mains ton destin

Mets les voiles dès ce matin

Pour la planète où tu veux vivre

Prends le large rien ne te retient

C'est ta vie elle t'appartient

Si tu veux être un homme libre
David Hallyday, Un homme Libre, La planète au trésors



Dans la tête d’Ash, tout passait à une vitesse folle, il réfléchissait plus vite que personne d’autre. Son raisonnement n’était pas toujours logique mais, il était rapide. Là, il se demanda ce que Keira allait dire si elle se rendait compte de son état dit « second ». Elle ne pouvait pas honnêtement lui en vouloir pour ça, ce n’était pas comme s’il était un consommateur régulier. La dernière fois qu’il en avait pris c’était une semaine avant leur rencontre. Il n’était pas un drogué, loin de là. Jamais il n’allait jamais se retrouver raide dans un caniveau après avoir pris un gramme d’héroïne, aucune chance.

Visiblement, elle n’appréciait pas. A peine avait-il relevé la tête à l’entente de son prénom complet, essayant de garder un air impassible, il fut grillé.

«

Tu t'es drogué ?

»

En fait, il n’avait pas encore eu l’occasion de répondre qu’elle se plaignait déjà en passant ses mains sur son visage. Cool ma fille, ce n’était pas aussi grave que ça. D’un autre côté, Keira était une gentille fille de bonne famille. A l’école on devait lui répéter que la drogue c’était le mal, que les drogués étaient des zombis mangeur de chair et les dealers d’horribles monstres manipulateurs. Oui, sa réaction n’était pas si étonnante que ça si on prenait en compte son éducation.

« Je n'arrive pas à le croire. Pourquoi tu ne m'as rien dit ? »

A ce moment-là, Ash choisit de mettre les choses au clair. Il ne faisait rien de mal.

«

Ce n’est pas important. Je la vends bien, je peux donc la goûter de temps en temps. Ce n’est que de la cocaïne, il n’y a rien de dangereux. Et puis c’est pas un petit snif tous les trois mois qui va me rendre dépendant. Ne t’inquiètes pas mon bébé, ce n’est qu’un petit sniff, rien de bien méchant. C'est pas de la vraie drogue. Tu veux pas essayer ? Histoire de savoir ce que ça fait. Au moins une fois dans ta vie …

»

Le sous-entendu était clair : fais tes preuves ma fille, prouves que t’a des couilles et que t’es pas une gentille petite fille à papa.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: La descente en Enfer (feat ashray)   Jeu 13 Mar - 2:58

La descente en Enfer.

ASHRAY & KEIRA "What do you want, man ?".




Keira s'avérait être une personne... particulièrement exigeante. Pas seulement pour elle, mais pour les autres, aussi. Elle en demandait beaucoup, parfois trop. Toutefois, elle essayait de freiner ce côté de sa personnalité. Ce qui, tout le monde le savait, n'était pas chose facile. Elle essayait malgré tout. C'est pourquoi elle suivait les règles instaurées par les chasseurs. Pas uniquement à cause de son père et de toute cette .. . pression. On pouvait dire qu'elle avait grandi beaucoup trop tôt. Elle n'avait jamais connu les copains, les fêtes, les soirées,... A ses yeux, cela n'avait que peu d'intérêt. Elle exigeait d'elle une implication sans borne dans sa tâche. Ce qu'on ne pouvait pas lui reprocher, c'était de ne pas faire les choses entièrement. Lorsqu'elle décidait quelque chose, elle le faisait jusqu'au bout. Encore aujourd’hui, malgré les récents événements, elle gardait des traces de son enseignement. Pas seulement sur le plan physique, mais principalement émotionnel. « Ce n’est pas important. Je la vends bien, je peux donc la goûter de temps en temps. » Excuse pitoyable. Il n'y avait pas besoin d'utiliser ce prétexte pour le faire. Il en avait simplement envie, c'était tout. « Ce n’est que de la cocaïne, il n’y a rien de dangereux. Et puis c’est pas un petit snif tous les trois mois qui va me rendre dépendant. » Keira ne pouvait pas s'exprimer sur la question, elle ne connaissait pas ce genre de chose. Cocaïne ou héroïne, ou autre, elle voyait guère de différence. « Ne t’inquiètes pas mon bébé, ce n’est qu’un petit sniff, rien de bien méchant. » A ces mots, elle se détendit un peu plus. Elle prévoyait déjà les éventuels overdoses... Savoir que ce n'était pas la drogue la plus forte la réconfortait. Même si elle n'avait aucun moyen de prouver sa crédibilité. Pour cela, il fallait qu'elle se renseigne en conséquences.  « C'est pas de la vraie drogue. Tu veux pas essayer ? » Keira lui jeta un regard incrédule : Il était sérieux ? «  Histoire de savoir ce que ça fait. Au moins une fois dans ta vie … » Ce petit commentaire l'irrita. Qu'est-ce qu'il en savait ? Il ne la connaissait pas sur le bout des doigts. Elle savait qu'elle n'était pas très... identique aux autres. Concernant les pratiques des adolescents. Néanmoins, l'insinuation la troubla légèrement. Avait-elle raté vraiment quelque chose d'important ? Le regretterait-elle plus tard ? Peut-être. En attendant, elle ne comptait pas faire ses preuves. Elle n'avait pas besoin de le faire. Elle savait ce qu'elle valait. Et s'il n'était pas content, c'était pareil. « Je n'ai pas à prouver quoique ce soit » se contenta-t-elle de lâcher. Elle imaginait déjà ce qu'il pouvait penser. Pauvre petite pucelle, fifille à son papa, gosse de riche, … Des images de son passé ressurgirent, la forçant à détourner les yeux. Ce n'était pas une jolie période. Elle ne voulait pas revivre ça. Pas maintenant qu'elle était tombée... amoureuse... L'idée qu''Ashray puisse accorder du crédit à ce style de raisonnement l'attrista. Elle ne voulait pas qu'il pense ça d'elle. Pourtant, il fallait qu'il s'y habitue. Il devait l'accepter, comme elle était. Tout comme Keira devait l'accepter aussi « Fais ce que tu veux » elle haussa les épaules. Elle termina son repas en silence, fit la vaisselle avant de s'enfermer dans la salle de bain avec un bâillement. Mécaniquement, elle enfila un pantalon caleçon et un petit tee-shirt. Étrangement, elle avait décidé de limiter les gros pulls et les sweats. On se demandait pourquoi... Plus tard, alors qu'elle se retrouvait dans ses bras, allongés sur leur matelas, pelottés dans les couvertures, elle espérait encore qu'il n'ait pas changé d'avis sur elle. Pour se réconforter, elle déposa un baiser sur son épaule et dans son cou. Ensuite, elle reblottit confortablement contre lui, s'apprêtant à s'endormir.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: La descente en Enfer (feat ashray)   Sam 15 Mar - 3:59



 ❝ La descente en Enfer ❞
Ashray & Keira





You Want to know how I feel ?

I feel hurt




Visiblement, sa proposition ne lui plaisait pas. Mais c’était innocent, après tout, ce n’était qu’un petit peu de cocaïne. Jamais elle ne sortirait de la rue, qu’elle s’y fasse. Pour tenir le coup, il fallait bien de temps en temps pouvoir passer au-delà des limites non ?

«

Je n'ai pas à prouver quoique ce soit

»

Oui, c’était évident. Mais, elle ne le comprenait pas. Ash  ne l’incitait pas à prouver quoique ce soit mais lui proposait de s’enter un peu plus dans son monde. Pour elle, les nuages étaient encore loin alors pourquoi s’en faire ? Il y avait déjà assez de raisons comme ça. Pas besoin d’en rajouter.

«

Fais ce que tu veux

»

Il y comptait bien. Après tout, la liberté était la seule chose que la vie ne lui avait pas volée. Hors de question que qui que ce soit le fasse. C’était sa vie, il n’avait besoin de personne pour la mener. Pas non plus de Keira. Celle-ci choisit d’ignorer le sujet en finissant son repas dans un silence presque religieux. Ash le respecta, patient. Elle finirait bien par comprendre et s’y faire. Lui aussi au début il se refusait à toutes les caractéristiques les plus sombres de la rue. A l’heure actuelle, il les connaissait toutes.

Son idée de base était d’aller faire un tour en ville toute la nuit mais, il n’avait pas non plus envie d’attirer les foudres de Keira. Il fallait bien faire des compromis des fois. Bien que son esprit n’aille trop vite, il se coucha sur son matelas, tout habillé, attendant pendant ce qui lui semblait être une éternité. Elle vint directement se mettre au lit pour l’embrasser avant de dormir. C’était évident qu’Ash n’allait pas limité. Pendant la moitié de la nuit, il resta éveillé à penser à tout à une vitesse folle. Bien sûr, ses pensées n’avait pas le moindre sens, ni début ni fin.

Le lendemain, il passa sa journée dehors à profiter du beau temps. Il eut une bonne idée ce jour-là car, les choses allaient bientôt changer. Ce ne fut pas le hasard qui le fit revoir d’anciens amis. C’était plutôt la destinée. Ou alors la malchance. Le groupe qui vint le trouver était composé à moitié d’anciens membres de son « gang » et de nouveaux. Ainsi, c’était reparti, le groupe s’était reconstruit et même agrandi. Pourquoi était-il toujours le dernier au courant ? Qu’importe. Ce qui comptait c’était que les affaires allaient reprendre. Se méfier ? Il n’en n’avait pas le luxe. La vie dans la rue apportait peut-être une certaine dose de liberté mais, le prix à payer était bien trop élevé. Faire de nouveau parti d’un clan, compter pour quelqu’un d’autre que Keira, avoir une autre utilité qu’approvisionner quelques pauvres drogués était un besoin si fort qu’il accepta de faire à nouveau partie de la famille sans réfléchir.

Devait-il le dire à sa copine ? Non, après tout il avait bien droit à une vie privée. Son clan était d’accord. Parler de leurs activités à une petite princesse arriviste n’était pas bon pour le buisness. Conclusion, Keira allait bien rester à l’écart des problèmes aussi longtemps que possible. C’était bien mieux pour tout le monde. D’un autre côté, quelle serait sa réaction si la police débarquait de nouveau chez lui,  le prendre de force et l’enfermer pour un an voir plus ? Il n’avait pas que des amis en prison et, un deuxième séjour risquait d’être bien plus difficile que le premier.

Trois mois s’écoulèrent calmement. Ses fonds avaient visiblement augmentés grâce à sa petite bande. Un soir, il se reposait tranquillement au parc avec sa petite copine. Il n’avait pas repris de cocaïne depuis la dernière fois et comptait en reprendre ce soir histoire de fêter le début de leur sortie de la merde. Alors qu’ils rentraient main dans la main, ils croisèrent quelqu’un qu’Ash aurait largement préféré oublié. C’était un jeune homme aux traits durs malgré son regard pâle, un ancien membre du gang. Alors qu’il comptait l’ignorer proprement, celui-ci l’apostropha :

«

Tiens Ash. Ça fait longtemps dit donc. Avant la taule c’est ça ? Il paraît que toute la bande de looser s’est reformée. Vous vous amusez bien avec tes petits copains ? Au moins vous vous êtes trouvés, une bande de ratés plus pitoyables les uns que les autres. Il y en a pas un seul pour rattraper les autres. Alors c’est quoi le programme pour demain ? Tu vas faire le trottoir comme avant ? Ah que de bon souvenirs de te voir faire la pute.

»

Il n’eut pas l’occasion d’en dire plus. Ash lâcha la main de Keira et lui fit regretter amèrement ses paroles, laissant s’exprimer toute la violence dont il était capable. Si son intention première avait été de l’ignorer, son vieil ami avait dit les mots de trop. La bagarre n’en fut pas vraiment une. Ash avait un avantage non négligeable grâce à sa taille. Il le frappa au visage de toute sa force autant que possible, emporté dans une rage noire digne d’un animal.

Si Keira n’avait pas été là, il serait sans doute en prison pour meurtre. Elle l’arrêta en lui attrapant le bras, faisant automatiquement baisser sa fureur. Le souffle court, une goutte de sueur qui coulait de son front, il s’immobilisa complètement, fixant son ennemi le visage ensanglanté. D’un coup, il relâcha la tension, enfonça ses mains dans ses poches et s’en alla, ne vérifiant même si Keira le suivait ou si une tiers personne avait pu assister à la scène.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: La descente en Enfer (feat ashray)   Sam 15 Mar - 10:26

La descente en Enfer.

ASHRAY & KEIRA "What do you want, man ?".



Mine de rien, le temps passait plus vite qu'il en avait l'air. A l'heure actuelle, trois mois s'étaient écoulés depuis que Keira avait découvert que son amoureux prenait de la drogue de temps en temps. Suite à cet incident, elle ne le prit plus jamais la main dans le sac. En vérité, cela l'embêtait moins que ça en donnait l'impression. Elle s'inquiétait juste un peu pour sa santé, déjà qu'ils risquaient d'avoir des problèmes à tout instant... En dehors de ça, du moment qu'il restait prudent, elle n'avait rien à dire. Puis, si ça l'aidait à tenir le coup, ce n'était que positif. Aucun autre événement notoire n'était annoncé. Maintenant, les deux amoureux traînaient dans « leur » parc. Qui se trouvait non loin de chez eux. D'ailleurs, en rentrant chez « eux », main dans la main, ils croisèrent la route de quelqu'un qui n'aurait jamais attiré l'attention de Keira. Sauf qu'il décida de leur barrer le chemin. Il avait un dégaine qui aurait inquiété n'importe quel gamin des quartiers riches. Keira cilla mais n'en n'était pas effrayée pour autant.
« Tiens Ash. Ça fait longtemps dit donc. Avant la taule c’est ça ? Il paraît que toute la bande de looser s’est reformée. » Elle n'aimait pas tellement la tournure que prenait cette conversation à sens unique. « Vous vous amusez bien avec tes petits copains ? Au moins vous vous êtes trouvés, une bande de ratés plus pitoyables les uns que les autres. » Keira serra un peu plus la main d'Ashray, sentant que les choses n'allaient pas aller en s'améliorant. Elle eut raison. «  Il y en a pas un seul pour rattraper les autres. Alors c’est quoi le programme pour demain ? Tu vas faire le trottoir comme avant ? Ah que de bon souvenirs de te voir faire la pute. » Elle écarquilla les yeux de stupeur. Quoi ? Les informations mirent du temps à tracer son petit chemin dans son cerveau. Par contre, en avisant Ashray plus loin en train de violenter ce type accélerra le mouvement. L'inconnu venait de dire qu'Ashray faisait partie d'une sorte de gang. Et qu'Ashray s'était... prostitué ? Ca existait ? Bien sûr que ça existait. Les femmes ne devaient pas être les seules à vendre leurs corps dans la rue. Depuis tout ce temps, elle ne s'était jamais douté de rien... C'était donc pour ça qu'Ashray avait des difficultés avec les contacts physiques... Et tout ce qui se rapprochait du sexe. Keira comprenait beaucoup de choses, maintenant qu'elle était au courant. Le remord lui noua la gorge. Elle resta paralysée en remarquant la violence que manifestait Ashray. Ses coups... Encore, et encore... la faisait frissonner malgré elle. Elle fut brusquement happée, plusieurs années, mois en arrière... Un frisson la parcourut. Elle fut bloquée plusieurs secondes, avant qu'elle ne retrouve le contrôle total de son corps. Aussitôt, elle se précipita et se rendit aux côtés d'Ashray. D'un geste brusque et sec, elle attrapa son bras, espérant de tout cœur qu'Ashray ne retrouve ses esprits. Ash s'arrêta brusquement, comme si Keira venait d'appuyer sur le bouton off. Elle regarda le visage de son adversaire en même temps que le jeune homme, il était vraiment dans un sale état... Keira frissonna de nouveau, alors qu'Ashray se dégageait, fourrait ses mains dans ses poches et s'en allait sans un mot. Keira avec son esprit de chasseuse, se mit à balayer les environs du regard. Personne en vue. Et le gars était inconscient. Avec un peu de chance, cette histoire finirait aux oubliettes.. Si le gars ne décidait pas de se venger. Un jour. En attendant, Keira se releva et fila en accélérant le mouvement, afin de rattraper Ashray. Ils rentèrent sans un mot. Keira n'osait pas interrompre ce silence qui s'était installé, préférant laisser du temps à Ashray. Ce dernier ne semblait pas être d'humeur à taper la causette, puisqu'il se coucha presque aussitôt, sans un mot. Keira soupira discrètement pis enleva sa veste ainsi que ses chaussures. Elle partit dans la salle de bain pour se changer, se brosser les dents, faire le nécessaire. Quand elle retrouva le « confort » familier des couvertures, elle resta sur le dos, les mains sur son ventre, le regard tourné vers le plafond. Elle n'osait pas bouger ou même l'effleurer, de peur de subir une mauvaise réaction de sa part. Malgré tout, son cœur la poussa à tenter quelque chose... Keira hésita pendant plusieurs minutes, la gorge sèche, avant de lâcher « Je t'aime ». Elle inspira pour se donner du courage pour terminer sa tirade « Ce.. ce que j'ai entendu, ce que ce type a dit... ça n'a pas d'importance. Pour moi. Dans le sens où... ca ne change rien, à la façon dont je te vois. Je t'aime. Je … » elle baissa les yeux et déglutit, sachant pourtant qu'Ashray ne la regardait pas... « Je sais pas si ça compte, mais je voulais te dire ça quand même. Essayes de bien te reposer » pis elle tourna la tête dans sa direction, dans l'espoir qu'il se tourne, ou.. ; quelque chose. Elle lui tourna le dos rapidement, par crainte d'être déçue, et se força à fermer les yeux. Ca risquait d'être difficile de trouver le sommeil.


_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: La descente en Enfer (feat ashray)   Dim 16 Mar - 9:04



 ❝ La descente en Enfer ❞
Ashray & Keira





You Want to know how I feel ?

I feel hurt




Plongé dans ses tourments, il n’accorda pas la moindre attention à Keira. Comment avait-il osé dire ça ? Au souvenir de ses mots cruels, la haine lui serra les tripes. L’envie de retourner l’achever le prit mais la raison gagna cette première bataille qui se continua jusqu’à la maison.

Là-bas, il s’installa sur le matelas sans même prendre la peine de se dévêtir. Tournant le dos à Keira, il ne voulait surtout pas qu’elle lui parle. Hors de question d’aborder le sujet, impensable. Pourtant elle ne leur facilita pas les choses. Loin de là. Elle décida de parler au plus mauvais moment.


«

Je t'aime. Ce.. ce que j'ai entendu, ce que ce type a dit... ça n'a pas d'importance. Pour moi. Dans le sens où... ca ne change rien, à la façon dont je te vois. Je t'aime. Je …Je sais pas si ça compte, mais je voulais te dire ça quand même. Essayes de bien te reposer

»


Non, hors de question de Keira pense ça de lui. Hors de question que ça vienne ruiner sa vie de couple. Il ne pouvait pas la laisser croire ça. Sans bouger, sans se retourner, il lâcha d’une voix froide :

«

Rien de ce qu’il a dit n’est vrai. Si t’es assez conne pour croire ce qu’un inconnu bourré viens dire, c’est pas ma faute.

»

C’était plus méchant que voulu mais Ash n’était pas d’humeur à peser ses mots. Qu’elle se mêle de ses affaires. Il avait autre chose à faire qu’écouter une gamine lui déclarer son amour éternel surtout que c’était vraiment hypocrite. Jamais elle ne pourrait l’aimer comme avant si elle savait la vérité. Même lui ne se l’était jamais pardonné. Ça faisait sept ans mais il n’oubliait pas, se levait avec, se couchait avec, vivait avec.

La nuit fut agitée, il ne réussit pas à s’endormir avant plusieurs heures. A chaque fois qu’il fermait les yeux, il les rouvrait une dizaine de minutes plus tard, hanté par d’horribles visions. La même peur, la même souffrance du gamin de treize ans qu’il avait été le repris. Toujours ces mêmes instants passaient devant ses yeux. Il avait mal et n’avait rien dit. Il avait eu peur et il avait souffert. Fermer les yeux et baisser la tête, c’est tout ce qu’il avait pu faire.

Plus tard dans la nuit ce fut d’autres souvenirs, ceux de son enfance caché dans un coin quand son père hurlait sa colère et sa rage. Dès le début il avait découvert ce que ça faisait de se prendre des coups, des cicatrices la bouche ouverte. Il était bloqué, il avait peur. Il avait mal et n’avait jamais rien dit à personne. Pendant six ans il n’avait rien fait, prenait des coups sans rien dire. Il savait que rien ne l’arrêterait, ni la police, ni sa mère. Pourtant, il n’existe pas de surhomme, maintenant il le sait. Il n’existe pas non plus de médicament pour effacer toutes ces traces qu’il lui a laissé. C’était avec du sang sur le visage, qu’un soir il était partit avec ses affaires.

Le lendemain, Keira se réveilla seule, il était repartit dans la rue très tôt, ne voulant pas la voir, ne voulant voir personne. Sa journée il la passa assis sur un banc, la pluie noyant ses larmes d’enfant abandonné. C’était fou de voir à quels points, quelques simples mots pouvaient rouvrir des blessures si profondes. Des blessures qui ne s’étaient jamais réellement refermées.

Il rentra tard, Keira n’était toujours pas couchée. Ash était trempé jusqu’aux os. Il se dirigea sans un mot vers la salle de bain, laissant derrière lui les traces de l’averse. Sa copine semblait visiblement s'inquiéter pour lui. Elle l'interpella :

«

Ashray ... je

»

Elle n'eut pas le temps d'achever sa phrase qu'il se retourna vers elle, dans son regard la souffrance se noya dans la colère.

«

Qu'est-ce qu'il y a ? Tu t'inquiètes pour moi maintenant ? Mais qu'est-ce que t'en a à foutre toi ? Tu vis ici comme une princesse sans te rendre compte de la souffrance des autres. La vie est une souffrance. Chaque matin quand je me lève je souffre. Est-ce que tu sais combien de fois où j'ai voulu tout abandonner ? Combien de fois j'ai pensé à tout finir comme ça ? Alors à partir de maintenant, tu la fermes et tu te mêles de tes affaires ou ça va très mal aller.

»

Et sur ces mots, il se rendit enfin dans la salle de bain. Il tomba à genoux sur le sol froid et se remit à sangloter comme un enfant alors que toute la pluie qui s'était accumulé sur son corps brisé s'écoula lentement sur le sol, rejoignant ses larmes.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: La descente en Enfer (feat ashray)   Lun 17 Mar - 7:38

La descente en Enfer.

ASHRAY & KEIRA "What do you want, man ?".



A dire vrai, Keira ne s'attendait pas le moins du monde à recevoir une réponse. Pourtant ce fut le cas. Sans bouger ni se retourner, Ashray lui répondit froidement que rien n'était vrai. Il ajouta même : «Si t’es assez conne pour croire ce qu’un inconnu bourré viens dire, c’est pas ma faute. » En toute honnêteté, elle aurait préféré qu'il se taise. Elle baissa les yeux, ses mains tripotant nerveusement la couette qui la recouvrait. Elle ne prit pas la peine de lui répondre, ça ne servait rien. Il la laissait avec une tête plein de doutes. Qui devait-elle croire ? Cette supposition concordait ce qu'elle avait observé chez lui depuis le début... C'était logique, quand on y pensait. Ash ne voulait tout simplement pas parler ni le penser. Ce qui était largement compréhensible.Néanmoins, le « conne » lui restait en travers de la gorge. Si souffrir faisait partie du lot de l'amour, elle n'était plus sûre de vouloir tenter l'expérience. Après plusieurs minutes, elle finit par trouver le sommeil. A son réveil, Ashray n'était pas là. Ce qui ne l'étonnait guère. Elle passa la journée à l'extérieur, essayant encore et encore de rapporter plus d'argent du mieux qu'elle pouvait, dans la mesure de ses moyens. Ce qui n'était pas chose facile. Elle galérait vraiment. Cependant, elle n'avait pas le choix, comme tout le monde. Si elle voulait s'en sortir, il fallait qu'elle redouble d'efforts. Cette idée la décourageait d'avance. La jeune femme prépara le dîner en rentrant. Les minutes s'écoulaient, elle commençait à s'inquiéter. Alors qu'elle était sur le point de poser les verres sur la table, il rentra. Et plus que trempé. Il avait une tête à faire peur, vraiment. Et l'odeur, ce n'était sincèrement pas mieux. Elle pinça le nez avant de lui fausser chemin, tandis qu'il se dirigeait d'un pas morne vers la salle de bain. « Ashray... Je... » Que lui était-il arrivé ? Allait-il mieux ? Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase. « Qu'est-ce qu'il y a ? Tu t'inquiètes pour moi maintenant ? » Ce n'était pas comme si elle s'inquiétait 24heures du 24 rien que pour lui... «  Mais qu'est-ce que t'en a à foutre toi ? » En entendant ça, elle resta coi. Ce n'était pas comme si elle était sa petite amie, non non, du tout...«  Tu vis ici comme une princesse sans te rendre compte de la souffrance des autres. » Pardon ? PARDON ?! Sur le coup, elle vit rouge. Qu'est-ce qu'il croyait ? Que sa vie était parfaite ? Qu'elle était la princesse qu'il croyait ? Cette insinuation la mettait, vraiment, dans une colère noire. Elle n'aimait pas du tout entendre ce genre de propos, surtout de sa part... ! «  La vie est une souffrance. Chaque matin quand je me lève je souffre. Est-ce que tu sais combien de fois où j'ai voulu tout abandonner ? Combien de fois j'ai pensé à tout finir comme ça ? » Elle ravala une réplique acerbe. Elle était incapable de maîtriser cette colère soudaine. C'était comme ça. D'après lui, il était le seul à souffrir ici. Egoïste. Il n'y avait pas d'autres mots. Ca la débectait. «  Alors à partir de maintenant, tu la fermes et tu te mêles de tes affaires ou ça va très mal aller. » Elle cilla à la menace à peine voilée. Sa colère venait de fondre comme la neige au soleil, en entendant la porte claquer. Aussitôt, les remords l’assaillirent de part en part. Evidemment, il n'était pas bien, depuis... l'incident. Il était en colère, triste, tout ça à la fois. Il ne pensait pas ce qu'il disait. Il souffrait, c'était tout. Pour se décharger, il vidait sa colère sur les autres. Ces pensées la rassurèrent quelque peu, la convaincant de manger en silence, bien qu'elle puisse entendre les sanglots étouffés derrière la porte. Elle ne comptait pas aller le déranger. Cette idée ne lui avait pas effleuré l'esprit. Elle comprenait ce désir de solitude et son déplaisir qu'il aurait si elle venait l'interrompre. Dans ce genre de circonstances, elle-même préférait tout sauf qu'on la voit dans un état pareil. Question de dignité. Elle se forçait à manger, en fait, elle n'avait pas trop la tête à ça. Elle fit la vaisselle et fila se coucher. Etant donné qu'il avait kidnappé la salle de bain, elle ne put se laver les dents ni se coiffer, et elle fut bien obligée de se chauffer dans la pièce à vivre. Tant pis. Couchée sur le matelas, elle commençait à s'endormir lorsqu'une masse s'écroula dessus. Elle battit des paupières, ensommeillée. Cette journée l'avait épuisée. Quelle ne fut pas sa surprise en sentant qu'Ashray cherchait à se blottir contre elle. Trop surprise pour réagir, elle le laissa faire. La tête d'Ashray était sagement posée sur sa poitrine, alors que ses bras la maintenaient contre lui. Elle demeura jugée, jusqu'à ce qu'il formule une vague excuse. Elle en fut pleinement satisfaite. « C'est pas grave. Reposes-toi » Sur ce, elle lui embrassa le crâne et ferma les yeux. C'était sans compter Ashray qui chercha à nicher son visage dans son cou, comme un chaton. Un sourire éclaira le visage endormi de Keira. Ses mains vinrent caresser mécaniquement les cheveux d'Ashray, avant qu'elle ne s'endorme au bout de plusieurs minutes.


_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: La descente en Enfer (feat ashray)   Jeu 20 Mar - 8:13



 ❝ La descente en Enfer ❞
Ashray & Keira





You Want to know how I feel ?

I feel hurt




Doucement, Ash laissa s’écouler sa peine et son dégoût. Pleurer un bon coup était salvateur. Bien qu’il ait passé son après-midi à a, ce fut cette dernière dizaine de minutes qui fut décisive. Quand il arrêta de sangloter, il rincer son visage avec de l’eau et changea ses vêtements trempés. Un jeans et un tee-shirt roulés en boule dans un coin suffirent. En se rhabillant la goutte au nez, il se dit qu’il avait été méchant avec Keira. Elle n’était pas la cause de ses problèmes et n’avait rien avoir avec ça.


Le pire dans cette histoire ? Maintenant, elle devait être certaine que ce que son vieil ennemi avait raconté était la plus pure vérité. Peut-être devrait-il lui-même avouer les choses. Parler l’aiderait à tourner la page. Mais, elle n’avait sans doute aucune envie d’en parler. Rien que de se remémorer des bribes de souvenirs, ça le dégoûtait. Il ne pouvait pas lui faire subir des heures de récits. Il ne pouvait faire subir ça à personne.


Résultat, il sortit de la salle de bain muet comme une tombe. Prêt à se faire engueuler ou à devoir commencer une longue conversation dans laquelle il ne comprendrait pas la moitié des choses, il fut surpris de la voir couché dans leur beau lit. Un petit sourire étira ses lèvres. Il n’était plus seul maintenant. Elle était là. Là dans leur lit chaud et doux à l’abris du reste du monde. Ash ne tarda pas à la rejoindre, se calant contre elle, dans ses bras, la serrant fort comme un enfant qui serrait son doudou pour ne plus avoir peur du noir.


Doucement, il lui dit qu’il était désolé. Simplement, normalement. A quoi ça servait de se lancer dans de longs discours profonds et poétiques. Des mots sont des mots. Ce qui compte c’est qu’ils soient sincères non ?


«

C'est pas grave. Reposes-toi

»


Ça, il y comptait bien. Histoire d’être au summum du confort, il alla nicher son visage dans son cou pour respirer son parfum sucré. Sa copine lui caressait les cheveux doucement. Voilà, là, c’était parfait. Rien ne pouvait plus déranger leur bonheur.


Rien. Sauf la créature la plus machiavélique de la planète Terre, cet immonde chat blanc. C’était pas possible. Il y avait forcément quelque chose de démoniaque derrière de grands yeux bleus, une truffe toute mignonne et un pelage blanc comme la neige et doux comme de la soie. Cette créature diabolique (qui d’ailleurs n’avait toujours pas de nom) vint s’infiltrer sous les draps jusqu’à réussir à se caler entre les deux amoureux au grand désarroi d’Ash. Sale bête. Quand à Keira, elle dormait tranquillement, ne se rendait pas compte de la bataille muette qui se passait entre les deux mâles fiers qui voulaient chacun une place près du cœur de la belle.


Ash finit par faire avec et accepta de céder une partie de son territoire à l’ennemi. Avec un peu de chance il allait finir étouffé. L’humain avait peut-être perdu la bataille mais pas la guerre. Le chat allait finir dans la casserole, foi de clochard. Au final, le sommeil les gagna tous les deux et ils allèrent rejoindre Keira dans le monde merveilleux des songes.


A son réveil, Ash était toujours fatigué. Rien que de sentir la boule de poils toujours coincée contre lui le désespéra. Bon Dieu que ce chat l’énervait. Quant à sa belle, elle dormait toujours, comme un ange. Un ange caractériel mais un ange quand même. Histoire de rattraper son attitude d’hier, il décida de la réveiller de manière romantique. Mission quasi impossible pour l’illettré qu’il était. Il lui fallut presque dix minutes pour réunir les bons mots qu’il lui chuchota à l’oreille :


«

Mon cœur ? Mon amour ? Mon bébé ? C’est l’heure de se lever.

»


Ouais, dix minutes pour trois mots. Même le cerveau du chat devait être plus performant. N’empêche que ces trois mots représentaient beaucoup pour lui. Mission accomplie, elle ouvrit les yeux avec un sourire. Ash lui rendit avant de l’embrasser tendrement et de caresser son visage.


«

Bonjour ma belle. Bien dormi ?

», Demanda-t-il contre ses lèvres roses.


Malgré ce sourire apparent, Ash restait triste dans le fond. Espérer que les cicatrices rouvertes qu'il avait mis des années à fermer, se referment en deux jours était utopique. Quoi qu'il en soit, il ne pouvait plus rejeter la faute sur Keira ou lui parler comme il l'avait fait hier. C'était son problème. Il était déjà chanceux qu'elle continue à l'aimer en sachant la vérité. D'ailleurs, croyait-elle son copain ou l'inconnu ? Avec les derniers jours, il n'avait pas fait très attention à la façon dont elle voyait la situation. Honteux et hésitant, il leva son regard d'enfant vers elle comme pour lui demander si elle l'aimait toujours malgré cette histoire. Après tout, l'amour de Keira était la chose la plus précieuse qu'il avait en ce bas monde.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: La descente en Enfer (feat ashray)   Jeu 20 Mar - 9:36

La descente en Enfer.

ASHRAY & KEIRA "What do you want, man ?".



Keira reposait tranquillement sur le fameux matelas, plongée dans un sommeil profond, lorsqu'elle fut réveillée par une succession de surnoms amoureux, chuchotés à son oreille : « Mon cœur ? Mon amour ? Mon bébé ? C’est l’heure de se lever. ». Un sourire égaya son visage avant même qu'elle n'ouvre les yeux. Un sourire de la part de son amoureux lui répondit. Une douce châleur se rependit dans le creux de son ventre. Pour finir, il déposa un baiser tendre sur ses lèvres en caressant son visage avec autant de tendresse. Cette tentative correspondait tellement à ce qu'elle avait vu hier soir... quelque part, elle priait fort pour ne plus le voir dans cet état. Même si cette idée semblait un peu trop surréaliste, elle ne pouvait s'empêcher d'espérer. Elle avait trop morflé. Elle, ce qu'elle rêvait, c'était d'un peu d'amour et d'affection. Ce qui lui manquait cruellement, bien qu'elle soit trop fière et trop têtue pour l'admettre. « Bonjour ma belle. Bien dormi ? » Elle hocha la tête avec un mini sourire. Si ça continuait, elle risquait d'avoir mal aux joues. Quelle ne fut pas sa surprise de remarquer sa soudaine timidité en baissant les yeux. Les sourcils froncés, intriguée, elle attendit la suite. Il finit par lever les yeux vers elle, presque avec crainte. Et elle comprit. Il n'y avait pas besoin de plus d'explications. Elle leva sa main et lui caressa tendrement la joue. Comme si elle caressait un objet infiniment précieux. Ce geste lui paraissait encore plus intime que n'importe quelle autre, sur le coup... « Je t'aime ». Elle n'avait jamais osé vraiment le regarder en face disant ses mots. Désormais, elle le faisait. Presque sans timidité cette fois. Comme pour conclure, elle scella ses lèvres aux siennes, recula son visage au bout de plusieurs secondes et s'empara de sa main. Elle hésita ; mais ne put s'empêcher d'ajouter « Est-ce que... Tu veux... En parler ?' » Elle baissa les yeux « Peut-être que ça te ferait du bien, de me le dire » en caressant la peau de sa main avec son pouce.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: La descente en Enfer (feat ashray)   Dim 13 Avr - 4:21



 ❝ La descente en Enfer ❞
Ashray & Keira





You Want to know how I feel ?

I feel hurt




Ash n’avait pas envie de mettre des mots sur ce qu’il ressentait. Il avait juste envie que Keira le comprenne et lui dise que ce n’était pas grave, qu’elle l’aimait toujours. C’était trop romantique pour être possible mais, c’était tout ce dont il avait besoin.

A sa grande surprise, il vit dans ses yeux gris beaucoup de compassion et une infinie tendresse. Tant d’amour pour lui. C’était tellement plus que ce qu’il ne méritait. Comme si ce regard ne suffisait pas, sa petite amie lui caressa la joue d’un geste doux. Ce n’était pas la première fois qu’elle faisait ça mais, vu ce contexte précis, cette simple caresse avait dix fois plus d’intensité que le dernier baiser de Roméo et Juliette.

«

Je t'aime

»

Deux mots tout simples mais qui le firent sourire. Contrairement à certains couples, Ash et Keira ne se répétaient à tout bout de chants qu’ils s’aimaient. Non, eux deux préféraient garder ces mots pour les moments importants où ils avaient vraiment un sens.

Comme si ce murmure était la plus sacrée des promesses, elle la scella d’un baiser tendre qui ne dura que quelques secondes mais qui eut plus d’effet sur lui que tous les autres. Tous, sauf peut-être le premier. Oui, celui-là resterait unique et magique.

Ash la laissa lui prendre la main, ne comprenant pas d’où il avait mérité une copine aussi géniale. N’importe quelle autre fille serait partie en l’insultant ou aurait tenté de profiter de la situation en un chantage immonde mais, pas elle, pas Keira. Comment pouvait-il imaginer sa vie sans elle maintenant ?

«

Est-ce que... Tu veux... En parler ?

»

Immédiatement, il perdit son sourire alors qu’elle baissait les yeux.

«

Peut-être que ça te ferait du bien, de me le dire

»

Pour l’y encourager, elle caressa le dos de sa main avec son pouce. Voulait-elle vraiment savoir ? Pouvait-elle supporter un récit aussi vrai qu’horrible et malsain. Lui-même avait des difficultés à y repenser. Et si c’était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase du dégoût ? Une vision horrible s’imposa à ses yeux, il voyait Keira partir en pleurs les mains dans son visage. Il se voyait la suivre. Il l’entendait très bien lui hurler de ne plus jamais l’approcher.

Retour à la réalité. Pendant presque une minute, il ne dit rien, les yeux baissés dans le vide. Il y réfléchissait. Est-ce que ça pouvait vraiment lui apporter quelque chose et surtout, est-ce que Keira pourrait le supporter ? Comme seule réponse, il soupira avant de la prendre tout contre lui comme un doudou. Doucement, il caressa son dos et garda son visage dans la toison brune. Au final, Ash craqua et lui raconta son histoire :

«

J’ai commencé quand j’avais quatorze ans. Ca faisait plusieurs mois que j’étais parti de chez moi. J’avais vite déchanté et je voulais surtout rentrer à la maison même si ça impliquait une mini guerre civile dans Long Island. J’étais dans une station de métro, la station Zoo, je sais pas si tu connais. Bref…

»

Ashray inspira une bonne fois pour toute. Au moins dans cette position, il ne pouvait pas voir le regard qui allait se remplir de dégoût.

«

J’étais sur un banc en train de compter les petites pièces qu’il me restait. Je n’avais pas assez pour téléphoner. Alors que je fouillais de plus en plus dans le fond de mes poches, un homme d’une quarantaine d’année s’est approché. Il m’a demandé si j’avais assez d’argent. Il a dit qu’il pouvait me payer un billet. Je ne comprenais pas pourquoi il ferait ça. Dans mon temps, on parlait beaucoup moins de ces histoires là et je n’ai pas pensé à me méfier. Il m’a caressé les cheveux et m’a dit de le suivre. Je l’ai fait. On a été dans sa voiture qui était bien éloigné sur le parking.

»

Plus il avançait dans son récit, plus sa voix tremblait, plus il avait envie de pleurer, plus il serrait fort Keira contre lui.

«

J’ai pas besoin de raconter ce qui s’est passé après. C’était atroce et j’ai pleuré pendant tout le moment. Je me souviens même plus pourquoi je me suis laissé faire comme ça. Quand il a eu finit, il m’a donné vingt dollars et m’a dit que si j’avais de nouveau besoin d’argent il était dans le coin. Je suis parti de la voiture à toute vitesse et je me suis caché dans les profondeurs de la gare. A chaque fois que je me retournais, j’avais l’impression de le voir me suivre. Il m’a fallu trois heures pour que je me calme. J’ai téléphoné à mes parents. J’ai essayé tous les numéros que je connaissais, même celui du bureau de mon père. A chaque fois, c’était la même réponse, une petite voix enregistrée qui me disait que ces numéros n’étaient plus attribués.

»

Voilà ce qui avait vraiment détruit sa vie. Cette putain de déception de la station zoo lui restait en travers de la gorge même toutes ces années après. Ses parents l’avaient abandonné, complètement, le laissant dans les mains de types comme le détraqué qui lui avait permis de passer ce coup de fil.

«

Je suis resté dans la gare toute la nuit. Je ne voulais plus retourner dormir dehors dans la rue. C’était l’hiver, il y faisait bien trop froid. C’était déjà un miracle que je ne sois pas mort congelé. J’ai regardé ce stupide billet de vingt dollars et je me suis énervé contre moi-même. Je l’ai déchiré en mille morceaux avant de le jeter sur les rails. Le lendemain matin, j’avais tellement faim que je me suis mis à regretter mon geste. C’est comme ça que tout a commencé. Pendant un an et demi j’ai vécu de ça. Je les aie tous détesté de tout mon être mais, d’un autre côté, ils me donnaient l’argent qui m’a permis de rester en vie. Certains étaient plus gentils et me laissaient dormir chez eux quelque temps en échange. J’ai beau me dire que j’avais pas d’autre choix, que sans ça je serais mort à l’heure qu’il est et que je ne t’aurais pas connu mais, à chaque fois que je me souviens comment je fermais les yeux et serrait les dents pour leur laisser faire tous leurs trucs pervers, j’ai juste envie de me tuer. Oh Keira si tu savais comme je suis désolé.

»

Ces derniers mots étaient presque inaudibles tant il pleurait et sanglotait. Toutes les images lui étaient revenues directement en mémoire comme un film d’horreur. Plus il sanglotait, plus il s’accrochait à Keira, redoutant plus que tout qu’elle ne parte après cette courte histoire qui avait fait l'impasse sur beaucoup de choses.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: La descente en Enfer (feat ashray)   Ven 25 Avr - 8:19

La descente en Enfer.

ASHRAY & KEIRA "What do you want, man ?".



Durant un moment qu'elle jugea long, il ne dit rien, la tête baissée. Keira crut bien qu'il allait continuer dans son mutisme et rien lui dévoiler. Ou prétendant qu'elle n'avait pas à se mêler de ses affaires. Ou qu'il allait simplement s'énerver en disant qu'elle n'avait pas à poser de questions. C'est pourquoi il la prit totalement de court en la prenant contre lui. Bien que surprise, elle se détendit et resta tout contre lui, le laissant caresser son dos et nicher son nez dans ses cheveux. Finalement, il finit par lui raconter : « J’ai commencé quand j’avais quatorze ans. Ca faisait plusieurs mois que j’étais parti de chez moi. J’avais vite déchanté et je voulais surtout rentrer à la maison même si ça impliquait une mini guerre civile dans Long Island. J’étais dans une station de métro, la station Zoo, je sais pas si tu connais. Bref… » Oui, elle connaissait de nom... Elle n'y était jamais vraiment allé, peut-être une ou deux fois. Cet endroit n'avait pas très bonne réputation. « J’étais sur un banc en train de compter les petites pièces qu’il me restait. Je n’avais pas assez pour téléphoner. Alors que je fouillais de plus en plus dans le fond de mes poches, un homme d’une quarantaine d’année s’est approché. Il m’a demandé si j’avais assez d’argent. Il a dit qu’il pouvait me payer un billet. Je ne comprenais pas pourquoi il ferait ça. Dans mon temps, on parlait beaucoup moins de ces histoires là et je n’ai pas pensé à me méfier. Il m’a caressé les cheveux et m’a dit de le suivre. Je l’ai fait. On a été dans sa voiture qui était bien éloigné sur le parking.  » Ashray la serra plus fort. Plus il avançait dans son histoire, plus Keira se fit attentive, tout en sentant son cœur se serrer dans sa poitrine. Elle visualisait un petit garçon, tout innocent, laissé dans un monde horrible comme était le leur... Dans ce contexte... Elle se blottit un peu plus contre lui, inconsciemment ou non, ça n'avait pas d'importance. « J’ai pas besoin de raconter ce qui s’est passé après. C’était atroce et j’ai pleuré pendant tout le moment. Je me souviens même plus pourquoi je me suis laissé faire comme ça. » Keira ne pouvait pas imaginer comment cela avait dû être atroce. Toutefois, elle se contentait d'avoir une vague idée sur ce que cela avait pu être, et cette idée suffisait à la rendre terriblement triste. «  Quand il a eu finit, il m’a donné vingt dollars et m’a dit que si j’avais de nouveau besoin d’argent il était dans le coin. Je suis parti de la voiture à toute vitesse et je me suis caché dans les profondeurs de la gare. A chaque fois que je me retournais, j’avais l’impression de le voir me suivre. Il m’a fallu trois heures pour que je me calme. J’ai téléphoné à mes parents. J’ai essayé tous les numéros que je connaissais, même celui du bureau de mon père. A chaque fois, c’était la même réponse, une petite voix enregistrée qui me disait que ces numéros n’étaient plus attribués. 
» Quels ordures... Laisser son gosse dans une situation pareille. Il n'y avait pas de mot pour ça, c'était inqualifiable. « Je suis resté dans la gare toute la nuit. Je ne voulais plus retourner dormir dehors dans la rue. C’était l’hiver, il y faisait bien trop froid. C’était déjà un miracle que je ne sois pas mort congelé. J’ai regardé ce stupide billet de vingt dollars et je me suis énervé contre moi-même. Je l’ai déchiré en mille morceaux avant de le jeter sur les rails. Le lendemain matin, j’avais tellement faim que je me suis mis à regretter mon geste. C’est comme ça que tout a commencé. Pendant un an et demi j’ai vécu de ça. Je les aie tous détesté de tout mon être mais, d’un autre côté, ils me donnaient l’argent qui m’a permis de rester en vie. Certains étaient plus gentils et me laissaient dormir chez eux quelque temps en échange. J’ai beau me dire que j’avais pas d’autre choix, que sans ça je serais mort à l’heure qu’il est et que je ne t’aurais pas connu mais, à chaque fois que je me souviens comment je fermais les yeux et serrait les dents pour leur laisser faire tous leurs trucs pervers, j’ai juste envie de me tuer. Oh Keira si tu savais comme je suis désolé. » Ces derniers mots s'étaient mué en un son étranglé. Il pleurait, et c'était compréhensible. Tous les souvenirs devaient lui être revenus en mémoire. Alors qu'il se blottissait plus contre elle, elle le serra davantage. Les larmes lui étaient montés aux yeux. Ca devait pas être joli joli mais bon, le côté esthétique on s'en tapait. Elle lui caressa les cheveux d'une main, tandis que son autre main effleurait son dos. Elle avait posé son menton sur son crâne, tout en profitant pour lui souffler « Je suis là. C'est moi qui suis désolée ». Désolée pour lui, terriblement désolée pour lui. Elle s'en voulait alors qu'il n'y avait pas de raison mais, c'était comme ça. Elle compatissait tellement. De plus, elle l'aimait, alors que ce qui lui faisait souffrir lui portait forcément atteinte, d'une manière ou d'une autre. D'un autre côté, elle était flattée qu'il se confie à elle, et d'un autre encore, satisfaite parce qu'il s'était vidé. Il ne fallait pas qu'il garde ce genre de chose au fond de lui. Même si c'était douloureux, au final, c'était ce qu'il fallait faire. « Même... Même si c'est pas grand chose, je t'aime.  Je reste là »

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: La descente en Enfer (feat ashray)   Ven 8 Aoû - 7:53



 ❝ La descente en Enfer ❞
Ashray & Keira





Oh happy day !




Doucement, Ashray calma ses sanglots dans les bras de Keira. Voilà des années qu’il ne s’était pas laissé aller à ce point. Ce fut réellement salvateur. Partager ce qui fut un véritable traumatisme avec quelqu’un en qui il avait une confiance aveugle le faisait se sentir moins seul dans ce monde si sauvage.

« Je suis là. C'est moi qui suis désolée »

Ce n’était quelques mots, mais les entendre de sa jolie voix lui faisait du bien. Sentir son corps chaud pressé contre lui aurait dû le mettre mal à l’aise ou l’effrayer, mais, ce fut l’inverse. Elle le réconfortait pas sa simple présence, comme s’il était au cœur d’un nid douillet.

« Même... Même si c'est pas grand chose, je t'aime.  Je reste là »

Sa phrase fit naître un petit sourire sur ses lèvres et il leva les yeux vers elle. Oui, elle restait là. Elle n’allait pas le juger ou essayer de profiter de ses faiblesses. A ce moment, il se sentit plus amoureux que jamais de ce jeune fille. Doucement, il observa ses beaux yeux gris et y trouva toute la compassion du monde. Son corps entendit se détendit et il nicha son nez dans son cou, se laissant réconforter avant que quelques murmures ne s’échappent de ses lèvres.

« Moi aussi je t’aime. »

C’était peut-être un peu niais, mais, c’était incroyablement bon pour lui. Désormais, il ne serait plus jamais seul. Toujours dans ses bras, il se laissa aller jusqu’à retrouver un rythme de respiration plus calme, presque serein. Sentant ses doigts dans ses cheveux blonds, il sourit.

Les jours qui suivirent se firent calme dans le petit nid d’amour sous la taule percée. Ashray passa de longues heures avec Keira, allongés sur ce matelas, loin de la tempête dehors. L’été était finit, l’hiver revenait et, il redoutait plus que tout les premières neiges. Il avait peur pour sa belle, elle n’était pas aussi endurcie que lui. Voilà pourquoi il passa beaucoup de temps à essayer de rafistoler le toit et d’isoler les vieux murs. Le travail n’était pas top mais, le résultat rendait la vieille demeure moins sordide. Keira ne resta pas en reste et rapporta de vieilles couvertures épaisses. Il ne savait pas si c’était son instinct féminin ou sa peur d’attraper des maladies hivernales mais, elle nettoya toute la maison. Le premier soir, lorsqu’Ashray rentra, il fronça le nez, absolument pas habitué à cette étrange odeur citronnée.

Pour les aider à passer l’hiver, elle réussit à se trouver un petit travail illégal. Elle passait la serpillière et dépoussiérait les meubles une fois par semaine chez une vieille femme pour qui les tâches ménagères devenaient difficiles en échange de quelques billets. Cet apport régulier les aida bien. Ils se dégotèrent d’épais vêtements et passèrent les premiers jours de froid sans réel soucis, cachés sous les couvertures en amoureux, réchauffés par la chaleur de leurs corps.

Ashray sentait que ça plaisait à Keira d’être ainsi blottie aussi souvent contre son homme. Il sentait également qu’elle commençait à avoir envie de plus bien qu’elle resta relativement timorée après ses aveux. Il y pensait. Lui aussi, des fois, sentait le désir monter mais, il avait peur. Cette crainte irascible et cette honte ne le quittait pas. Pourtant, un soir en passant devant une pharmacie, il prit au distributeur des préservatifs. De retour à la maison, il les cacha soigneusement. Oui, l’envie était présente mais il n’arrivait toujours pas à se mettre torse nu devant elle. La saison, heureusement, n’y était pas non plus très favorable.

Alors qu’approchait l’anniversaire de Keira, il se demandait s’il aurait les moyens de lui offrir quelque chose. Tous leurs fonds passaient pour lutter contre froid et faim. Assis aux pieds de l’église, il se rappela leur première rencontre. Qu’est-ce qu’elle était belle. Bien sûr, elle l’était toujours autant mais, avec les kilos perdus, la saleté, le froid et la pauvreté, elle ne devait plus se sentir vraiment féminine. Peut-être pouvait-il essayer de jouer là-dessus. Il se rendit voir une prostituée qu’il connaissait et qui lui devait un service. Elle lui donna de bonnes adresses et environ quatre-vingt dollars. En chemin, il se demandait si cet argent ne devrait pas plutôt servir pour la maison puis il se dit que ça ferait du bien au moral de sa chérie, et qu’avec un bon moral, elle tiendrait mieux le coup physiquement. Et puis, avant-hier ils avaient mangés de la viande fraiche, ils n’étaient pas autant en manque de financement. Surtout qu’il y avait encore les fameux fonds qu’Ashray avait laissé de côté. Oui, il pouvait vraiment se permettre de faire ces achats.

Le jour de l’anniversaire de sa belle, il la réveilla d’un long baiser avant de la fixer dans les yeux.

« Joyeux anniversaire mon amour », murmura-t-il avec un sourire avant de l’embrasser sur le nez « Bouge pas, j’ai un cadeau pour toi. »

Il se leva et sortit le sac qu’il avait caché derrière la vieille armoire et lui tendit. C’était un sac de shopping gris brillant, avec un ruban autour des lanières. A l’intérieur, il y avait tout ce qu’il avait pu trouver pour son budget. Il y avait un ensemble de sous-vêtements très féminin, un rasoir et de la mousse, un soin pour les cheveux, du vernis et du maquillage.

« Je me suis dit qu’après presque huit mois passés ici, ça te manquerait un peu. »

Il espérait que son cadeau lui plairait. Keira avait beau venir d’une famille aisée, lorsqu’il lui avait offert ce vieil ourson lorsqu’elle était redevenue une petite fille, il lui avait fait plaisir. Elle l’avait même gardé précieusement pour ses siestes dans la journée. Même le petit chaton de Kei qui dormait désormais avec eux sous les couvertures n’avait pas le droit d’y toucher.





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: La descente en Enfer (feat ashray)   Sam 9 Aoû - 7:57

La descente en Enfer.

ASHRAY & KEIRA "What do you want, man ?".


Apparemment, sa phrase lui avait fait plaisir. Tant mieux, c'était l'effet voulu. Keira n'aurait pas apprécié qu'il Ne lui réponde pas ou qu'il ne montre rien. En règle générale elle n'aimait pas quand on la rembarrait quand il était question de sentiment. Lorsque cela se passait, la personne en question risquait le fait que cela ne se reproduise plus jamais. Fort heureusement ce n'était pas le cas d'aShray au grand soulagement de celle qui partageait sa vie. Le principal concerné leva les yeux vers elle avec un sourire. Ce simple sourire suffit a la faire sourire elle même. Finalement, il la regarda un moment et, surprise, cela ne la mit pas
Mal a l'aise. Elle aimait bien quand il la regardait de cette façon. Elle se sentait aimée. C'était peut être ridicule mais cela lui faisait le plus grand bien, a son petit cœur fragile. Pauvre petite enfant. Quand il nicha son nez dans son cou, se serrant un peu plus contre elle, lui murmurant par la même occasion qu'il l'aimait aussi, elle se sentit atrocement bien. Elle lui caressa les cheveux, le regard dans le vague, se disant que sa place se trouvait désormais ici, nulle part ailleurs. Elle n'en doutait plus une seule seconde.

Les jours passèrent. L'été désormais fini, l'hiver pointait le bout de son nez. Les jours tant redoutés survenaient brusquement. Ashray se faisait plus de soucis qu'elle. Et pour cause, il savait a quoi ressemblait cette période de l'année et non elle. Alors elle le laissait faire ce qu'il avait a faire, lui demandant ce qu'elle pouvait faire pour se rendre utile. Elle parvint a ramener de vieilles couvertures épaisses. Ce n'était pas extra mais c'était toujours ça. Elle se lance même dans l'incroyable mission qu'était le grand ménage. Elle n'était pas du tout habituée a ce genre de chose, comme avant elle ne s'était jamais trop souciée de ce genre de tâche. Mais elle estimait que son travail n'était pas trop mal. Et ce n'était pas tout. En effet, elle était même parvenue a dégoter un petit boulot. Encore une fois ce n'était pas grand-chose mais ça les aidait. ce travail consistait a faire le ménage au moins une fois par semaine chez une vieille dame. Celle ci s'avérait très gentille et lui accordait parfois des petits plus, surtout si Keira lui tenait compagnie. Elle faisait son maximum. Ce petit travail leur permit de acheter des nouveaux vêtements. Keira n'en fut que ravie. Enfin ! Vêtir de nouveaux vêtements lui avait donné un coup au moral. Surtout qu'en cette saison, elle pouvait prétexter un petit froid et cela restait crédible, de ce fait, Keira ne quittait jamais ou rarement les bras de celui qu'elle aimait. Leur vie n'était pas du tout idéale mais, en grattant des moments comme celui ci, Keira ne regrettait rien.

Bientôt arriva le mois de décembre. Ce mois qu'elle attendait toujours, petite. Pour la simple et bonne raison que son anniversaire tombait a cette période. Cela l'embêtait toujours avant, comme elle avait moins de cadeaux que les autres et seulement a la même période. En grandissant cela n'avait aucune importante. En réalité elle se fichait bien de cette date. Les souvenirs resurgissaient et elle n'était pas sure de vouloir s'en souvenir. Même si cette année la, elle fetait ses dix huit ans (je sais plus si c'est dix sept). Elle s'efforçait de ne pas y penser. La nuit, elle rêva. Un ancien anniversaire, le premier sans sa mère. Elle se revoyait, quelques années en moins, sagement assise a table, les mains jointes. Avec son serre tête sur le crâne. Elle mangeait sa part de gâteau en silence. Les domestique s'affairaient dans la cuisine a côté. Une domestique passait derrière elle. Son nom lui revint automatiquement en mémoire, Jasmine. Elle était d'origine mexicaine. Elle s'était toujours comporté de manière maternelle a son égard, surtout depuis que sa mère n'était plus là. Cette femme, qui avait dépassé la trentaine, avait un enfant, qu'elle ne voyait pas. Elle cherchait a le faire venir en Amérique. Keira avait posé beaucoup de questions avant qu'elle n'en vienne a disparaître a son tour. Jasmine lui caressait les cheveux, l'embrassait sur le crâne et lui disait qu'elle ne devait pas se faire de soucis pour son papa. Ledit papa absent. En voyage d'affaires, dans une ville quelconque. Keira était restée silencieuse, pis les avait remercié et s'était assise sur le canapé dans le grand salon. Le feu crépitait dans la cheminée. La petite Keira fixait les flammes d'un air vide, croisant les bras sur sa robe. Elle avait levé les yeux un peu plus haut, sur le haut de la cheminée, là ou trônait une photo de famille. Elle avait gémi "Maman", les
Larmes commençant a apparaître.

C'est comme ça qu'elle se réveilla. Un long baiser de la part d'aShray. Elle plissa les yeux, encore endormie.

« Joyeux anniversaire mon amour » lui souffle-t-il doucement en lembrassant cette fois sur le nez « Bouge pas, j’ai un cadeau pour toi. » il s'en était souvenu? Keira se redressa sur le matelas et frotta ses yeux. Elle revenait a la surface. Lentement mais sûrement. Un sac. Un sac? Keira le réceptionna d'une main hésitante et l'ouvrit. Ce sac contenait plusieurs élément, a savoir, un ensemble de sous vêtements (elle rougit en le remarquant), un rasoir, un soin pour les cheveux, du maquillage, de la mousse et... Même du vernis? Les yeux écarquillés elle trifouillait dans le sac avec intérêt, désormais
Totalement réveillée. « Je me suis dit qu’après presque huit mois passés ici, ça te manquerait un peu. » "et comment !" Elle regarda encore un peu pis leva des yeux plein d'étoile vers lui. L'attention la touchait énormément. Déjà que le fait qu'il s'en souvienne s'avérait être une merveilleuse surprise, alors la, c'était le pompom. Sans réfléchir davantage elle le prit brusquement dans ses bras, lui embrassa le cou. Pis se recula et l'embrassa au moins trois fois sur les lèvres. "Merci, merci. C'est vraiment adorable de ta part" sur ces mots, elle l'embrassa plus longuement, lui caressant la joue en même temps, avant de lui souffler un "Je t'aime". Pour finir, elle s'empara du sac et fila dans la salle de bain. Elle était trop impatiente.

Du coup, elle passa plus d'une demi heure a l'intérieur, se pomponnant comme elle n'en n'avait plus l'occasion depuis longtemps. Elle hésita un peu mais finit par enfiler l'ensemble. Il lui allait bien. Elle regarda son reflet dans le miroir et eut la surprise de se trouver belle. Légèrement maquillée, épilée, soignée, coiffée, convenablement habillée. Sa chevelure brune ondulée encadrait son visage pale, avec le maquillage qui faisait ressortir ses yeux gris et ses lèvres fines. Son excitation était a son comble puis, sa bonne humeur s'évanouit comme la neige au soleil. De cette manière, elle remarqua plusieurs choses. Notamment son teint, encore plus pale que d'habitude que la légère poudre sur ses joues ne réussirait pas tellement a cacher, les pointes de ses cheveux en mauvais état, sa silhouette maigre, ou on voyait un peu ses côtés ressortir et ses poignets extrêmement fin. La pâleur de sa peau ne parvenait même pas a cacher ses cicatrices. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas regardée comme ça. Elle les détailla, une a une. Aussitôt l'idée qu'elle avait eu un peu plus tôt que son apparence lui paru incroyablement débile. Surtout qu'elle se disait que le fait de s'être rasé et avoir mis cette ensemble ne servait a rien puisque Ashray ne la verrait pas. Par cette saison c'était compréhensible mais elle savait que ce n'était pas la bonne raison. Elle se souvenait encore de leur conversation, quelques semaines plus tôt. Ashray ne devait sûrement pas pensé a ce genre de chose, même s'il restait un garçon. Elle ne savait pas quoi en penser. Elle se sentait perverse parfois, d'y songer, d'en rêver même. Pourtant c'était quelque chose de normal, de naturel même. Les personnes amoureuses éprouvaient ce genre de désir, avec les personnes concernées. Keira ne faisait pas exception. Elle s'était toujours demandé ce que ça faisait, si cela lui arriverait et si oui avec qui. Surtout quand ses amis racontaient leurs exploits chacun a leur tour. Aujourd'hui Keira n'imaginait personne d'autre a qui donner sa verginité. Mais elle se disait que Ashray n'en voulait sûrement pas. Elle comprenait, évidemment. Mais quelque part, ça lui manquait. Elle aurait aimé avoir libre court a ses émotions, les laisser s'exprimer, le montrer a Ashray. Elle avait de plus en plus envie qu'il la touche, et pas que sagement. Elle poussa un soupir et passa ses doigts dans ses cheveux. Qu'elle sotte. On toqua a la porte et Ashray demanda si ça allait. Keira répondit "Euh... Oui, oui, une seconde". Elle récupéra ses vêtements, remit son pantalon, son débardeur et son pull. Elle se demandait s'il lui restait du démaquillant et du coton. Finalement, elle ouvrit la porte et découvrit Ashray juste derrière. Elle lui retourna un petit sourire, espérant qu'il ne remarque rien "Ça fait vraiment du bien. Un peu plus et j'oubliais ce que ça faisait".


_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: La descente en Enfer (feat ashray)   Mer 13 Aoû - 22:09



 ❝ La descente en Enfer ❞
Ashray & Keira





Oh happy day !


Visiblement, le cadeau d’Ashray avait fait son petit effet puisqu’elle leva vers lui un regard plein d’étoiles. Sans doute lui aurait-il dit avoir gagné au loto qu’elle ne l’aurait pas regardé avec plus d’enthousiasme. En premier remerciement il fut couvert de baisers ce qui eut pour effet de le faire rosir un peu tant il ne s’attendait pas à un tel débordement de joie.
"Merci, merci. C'est vraiment adorable de ta part"

Ils s’embrassèrent ensuite longuement avant qu’elle ne lui dise qu’elle l’aimait. Il n’eut pas le temps de lui répondre du traditionnel « moi aussi », elle était déjà partie dans la salle de bain. Ash sourit, content de son petit effet et décida de se recoucher dans le leur lit si douillet. Il prit un des livres de Keira et le feuilleta avant de vite le reposer. Il ne comprenait pas la moitié des mots et lisait à la vitesse d’un escargot asthmatique. Comment sa copine pouvait-elle aimer ce genre de distraction ? C’était bien trop compliqué pour lui.

Le temps passa lentement alors qu’il somnolait sur le matelas. Keira ne sortait toujours pas et il se demandait si elle n’avait pas de problèmes. Il ignorait tout du temps que pouvait mettre une fille dans la salle de bain. Du coup, il vint frapper doucement à peine une demi-heure plus tard pour demander si tout allait bien. Elle lui répondit vite avant de sortir toute habillée. Oui, elle devait avoir froid et n’allait pas se balader en sous-vêtements à cette période glaciale de l’année.

"Ça fait vraiment du bien. Un peu plus et j'oubliais ce que ça faisait".

Ashray lui rendit son sourire, content d’avoir trouvé un cadeau qui lui avait fait plaisir. Doucement, il lui caressa le visage et l’embrassa tendrement avant de descendre dans son cou. Son parfum fruité le fit sourire à peine quelques secondes. Oui, il se demandait ce à quoi il devait bien avoir l’air lui. Il n’avait pas pris de douche depuis au moins trois mois, ses cheveux il les coupait aux ciseaux quand ils lui tombaient trop sur le visage, ses vêtements étaient sales et déchirés, il était d’une maigreur à faire peur, quasi plus fin que Keira. Il avait déjà la chance d’être quasi imberbe même à son âge sinon il se retrouverait avec une sale barbe dégueulasse comme les autres. En résumé, voilà des années qu’il n’accordait pas la moindre importance à l’image qu’il donnait de lui. Pourquoi devrait-il le faire ? Il n’avait plus de clients après tout, il n’avait plus besoin d’être désirable. Une autre question se posait donc en ouverture, qu’est-ce que Keira pouvait bien trouver d’attirant dans son physique malpropre et décharné ? Sans doute que si elle avait quelqu’un d’autre à sa portée, elle ne perdrait pas son temps avec lui. Bien que réaliste, cette pensée lui faisait mal. Voilà pourquoi il se recula quelques secondes fixant le sol, les mains dans les poches.





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
[/quote]

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: La descente en Enfer (feat ashray)   Ven 15 Aoû - 21:46

La descente en Enfer.

ASHRAY & KEIRA "What do you want, man ?".


Keira se sentit soulagée quand il lui rendit son sourire, sans trop savoir pourquoi exactement. Puis, il lui caressa le visage. Elle leva les yeux vers lui au moment où lui approchait son visage du sien. Quand leurs lèvres se rencontrèrent, son cœur fit un bond dans sa poitrine. Ses lèvres descendirent dans son cou et elle ferma les yeux. Dieu qu'elle adorait. Elle avait à peine posé ses mains sur les épaules d'Ash qu'il se reculait, le regard vrillé sur le sol. Il fourra ses mains dans ses poches. Keira s'approcha et lui demanda ce qu'il y avait. Ash se montrait rarement très affectueux, lorsque cela se produisait, Keira veillait toujours à en profiter au maximum. Elle se souvenait encore de leur première nuit ensemble en tant qu'amoureux. Ils n'avaient cessé de se caresser et de s'embrasser, même sous les yeux de l'autre fille. Ces derniers temps, ça s'était raréfié, au grand drame de Keira. Mais qu'elle ne fut pas sa surprise quand il lui demanda de la voir. Keira, pas certaine de comprendre, demanda plus de précision. Il eut l'air d'hésiter avant de répondre en sous vêtements. Oh. Keira rougit légèrement. Elle hésita un peu, la boule au ventre. Il ne l'avait jamais vue comme tel. Ou du moins, pas intentionnellement. Cela lui faisait tout drôle. L'embarras commençait à se faire ressentir, avant même qu'elle n'ait ôté la moindre couche de vêtement. Puis, brusquement, un souffle de courage la submergea et elle enleva son tee-shirt. Elle garda les yeux baissés. Elle avait évité de justesse de croiser son regard. Elle se posait des milliers de question. SI cela lui allait si bien ? Si cela plaisait à Ash ? Si elle n'était pas trop maigre ? S'il arrivait à voir les défauts qui, eux, sautaient aux yeux de Keira ? Mais, ne continuant pas arrêter sur sa lancée, elle déboutonna son jean, glissa ses doigts dans les fentes pour le glisser le long de ses longues jambes. La jeune femme garda les yeux baissés, le temps d'enlever son jean de ses pieds. Elle inspira avant de le regarder dans les yeux. Puis, sans qu'elle ne comprenne pourquoi, Ash rougit et se retourna brusquement. Keira n'hésita pas une seconde avant de poser sa main sur son bras. Dans un premier temps, il ne broncha pas. Keira insista un pei plus, et il finit par tourner la tête vers elle. Le temps de le tourner vers elle, elle comprit ce qui le gênait. Le rouge colora de nouveau ses joues. Elle était gênée, oui, mais pas tant que ça. Plutôt... flattée. Son rythme cardiaque s'accélerra avant qu'elle n'ose toucher ses épaules. En plongeant son regard dans le sien, ses mains remontrèrent dans sa nuque. Ensuite, elle se pencha pour l'embrasser. D'abord tendrement, puis avec beaucoup plus de conviction. Elle se colla contre lui doucement. Sentir directement l'effet qu'elle lui prodiguait lui fit tourner la tête.


_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La descente en Enfer (feat ashray)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La descente en Enfer (feat ashray)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Chine: Amérique, va en enfer
» L'enfer n'est jamais la fin [PV]
» Les Feux de l'Enfer
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]
» L'ENFER EST SUR LA TERRE MAIS LE DIABLE EST EN AFRIQUE DU SUD !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Farther Away :: Titre :: Staff :: Le passé-