AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Une question ?  

Partagez | 
 

 Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|   Mer 25 Sep - 10:11



« Brought the roses only to drain my inspiration. »

Ashray ne pouvait décidément pas rester dans cet état. Cela n’était pas vivable. Maintenant qu’elle était parvenue à le laisser sortir vivant, il fallait qu’elle pense à son entretien. Ce n’était pas les autres apprentis qui accepteraient de le faire, ou aux anciens de payer pour ses frais. De toute façon, son père lui avait fait bien comprendre qu’elle était garante de lui. Ce qui voulait dire, que c’était elle la responsable et qui se devait de l’aider. Elle se servirait de ses économies, mais, ce n’était pas grave. C’était pour lui. Et pour ce faire, elle avait besoin qu’il l’accompagne. Ce qui occasionnait pas mal de contraintes. Comme le fait qu’il ait l’air d’un SNF, que c’était un vampire et que donc, qui ne pouvait pas s’exposer trop longtemps au soleil et qu’il subissait les effets de pulsions sanglantes et violentes. Ce qui voulait aussi dire, incontrôlables. Elle se doutait bien que le sang en poche ne lui suffirait pas. Il avait besoin de vrai sang, mais comment lui en procurer ? Son père accepterait jamais de trouver un frigo. Mais, elle avait pensé à ce détail, à tous les détails… C’est pourquoi elle se retrouvait tant nerveuse et anxieuse. Elle tripotait ses doigts, à l’attente d’une réponse. Celle-ci ne la déçut pas. Ashray préférait rester enfermé plutôt que sortir et menacer son entourage. Cette réponse la rassurait, il n’avait pas perdu toute son humanité. Son Ashray devait être là, quelque part, il lui suffisait de le retrouver. Elle avait bien vu l’animal qui était en lui. Ou du moins, aperçu… Elle se doutait de ce qu’il était capable de faire, de ce qu’il avait déjà fait. En fait, elle était au courant mais préférait ne pas en tenir compte. Ce n’était pas de sa faute. Il avait des circonstances atténuantes. Ce qui faisait qu’il ne la dégoûtait pas autant que l’on aurait cru.

Maintenant, il lui tournait le dos, assis sur son nouveau lit. Keira hésita encore un moment avant de le rejoindre, en contournant son lit. Face à lui, elle hésita encore plus. Il ne la regardait pas. Il fallut qu’elle le prenne par le menton pour pouvoir plonger son regard dans le sien. Son regard, bon dieu qu’est ce qu’elle adorait ce regard. Celui-ci avait perdu de son éclat et cette observation l’attrista. Elle aurait souhaité retrouver celui d’avant. Tout d’abord sans qu’elle ne s’en rende compte, elle se mit à caresser sa joue d’une main. Bientôt, l’autre s’occupa de l’autre joue, et ses lèvres rencontrèrent les siennes. Elle devinait sa surprise, mais elle ne le laissa pas distrait. Au contraire, elle fit en sorte de capter toute son attention. Bientôt, ses mains aggripèrent ses épaules, afin qu’elle se hisse sur lui. Et il se retrouva allongé sous son poids, maintenant positionnée à califourchon sur lui. Ashray, plus que surpris, lui demanda ce qui lui prenait. Keira espérait que l’obscurité de la pièce cache la rougeur de ses joues. « Ca ne se voit pas ? » répliqua-t-elle, d’une voix aussi sereine que possible, oubliant son cœur qui battait vive allure. Elle se rapprocha une nouvelle fois et embrassa ses lèvres. Même si la peur lui serrait les entrailles, elle devait admettre qu’elle adorait ses baisers.
 

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|   Jeu 26 Sep - 22:15




Toucher le fond et refaire surface



Du rire
Aux larmes





«


Ashray appréhendait la suite des évènements. Il n’avait pas envie d’écouter un long discours qui aurait pour but de le motiver. Il comptait faire tout son possible pour profiter de ce lit, ce toit et ce radiateur aussi longtemps que possible avant que tout ne tourne au fiasco. La tête base, le regard vrillé sur le sol, il repensait à ce qui s’était passé hier soir. Il n’aurait pas du faire ça et il ne comprenait toujours pas ce qui était passé dans sa tête à ce moment précis. Au fond, c’était peut-être la déchéance jusqu’à atteindre le stade d’animal. Sans penser, sans réfléchir et sans douter. Juste vouloir assouvir des pulsions dangereuses.

Rapidement, il vit les pieds de Keira. Pourquoi est-ce qu’elle s’entêtait ? Qu’elle le laisse profiter de ses derniers moments d’humanité en paix à la place de constamment se mêler de ses affaires. Elle lui souleva le menton et, ce contact visuel mit le vampire mal à l’aise. Keira avait quelque chose en tête mais, quoi ? Lorsque ses doigts fins effleurèrent sa peau glacée, il frissonna. Le corps humain et surtout l’esprit étaient trop complexes pour être compris. Il n’y avait donc pas de réelle raison à sa réaction. Le vampire se sentit bien, presque serein. C’était sans doute le soulagement de voir qu’elle ne lui en voulait pas qui le détendait. Il ne reprit contact avec la réalité que lorsqu’elle s’était approchée suffisamment pour l’embrasser tendrement. Lentement, ses mains descendirent sur ses épaules de manière à le coucher sur le drap qui masquait le lit.

Là, ça n’allait pas du tout. Son cœur se mit à battre bien trop vite. Il avait peur de la suite, qu’il perde de nouveau le contrôle. Mais qu’est-ce qu’elle cherchait au final ? Dans la pénombre il ne voyait pas tous les détails de son visage, ne distinguait que les formes et ses lèvres qui bougeaient. Il lui avait demandé ce qu’elle faisait. Elle lui avait répondu que ça se voyait bien. Ashray n’eut pas le temps d’être perplexe. La sentir qui s’allongeait sur lui pour l’embrasser l’empêcha presque de penser. Il se dit quand même que Keira lui faisait confiance, qu’il ne pouvait pas se permettre de faire n’importe quoi. Ce poids sur ses épaules eut un effet des plus positifs sur son esprit, chassa l’animal en lui, le laissant gérer la première fois de son humaine.

Ashray la caressa sensuellement, ne cessant d’embrasser ses lèvres que pour descendre dans son cou. Sentir son corps chaud qui lui répondait l’électrisait, augmentant son désir pour elle. Doucement, il la déshabilla sans la brusquer ou la stresser. Le vampire accompagna ses gestes de nombreuses caresses et baisers. Une fois qu’elle fut en tenue d’Eve, il passa au-dessus d’elle et se redressa le temps d’enlever son propre tee-shirt. Sa respiration était de plus en plus rapide, son cœur s’emballait. Là, il comprit tout simplement qu’elle l’aimait toujours autant. Elle reniait toute son éducation, les promesses qu’elle avait faites à son père pour s’offrir à un vampire qu’elle savait violent et sauvage. Doucement, il caressa sa joue avant de recommencer à l’embrasser passionnément. Les bras de sa chérie l’enlacèrent, l’emprisonnèrent en un geste possessif. A l’oreille, il lui dit qu’il l’aimait alors que sa main parcourut le profil de sa cuisse. Emballé comme jamais, il se débarrassa de son jeans et couvrit son corps fin de nombreux baisers. Sous l’excitation, il laissa traîner ses crocs sur sa peau. Il ne la mordit pas, même pas quand il laissait sa bouche traîner dans son cou.

Ashray faisait son maximum  pour la mettre dans l’ambiance de manière à ce qu’elle ne regrette pas cette première fois avec un vampire. Il finit par passer aux choses sérieuses alors qu’elle restait accrochée à lui. Visiblement, il avait réussit son coup. Keira ne semblait avoir mal ou trouver ça désagréable. Empli de fierté, il continua son petit manège jusqu’à ce qu’elle commence à s’exprimer, à se laisser aller avec lui. Leurs corps restèrent enlacés longtemps, chacun profitant de ce moment comme si c’était le dernier plaisir du condamné. Pris dans le feu de leur passion, il lui répéta de nombreuses fois qu’il l’aimait, qu’il la désirait, qu’elle était parfaite, qu'elle était la plus belle, qu'elle était la sienne.

Quelques pauses permirent à l’humaine de se ressourcer alors que son vampire d’amant la dévorait du regard. Quand ils décidèrent d’arrêter, que ça suffisait pour une première fois, la nuit était déjà bien entamée. Keira était blottie contre Ashray, les yeux fermés, un sourire aux lèvres. Celui-ci la caressait doucement, gardant sur elle un regard attendrit et plein d’amour. Avec un sourire, il lui proposa :

«

Tu ne veux pas sécher les cours demain ? Comme ça on reste toute la journée au lit.


»

 
»



_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|   Dim 6 Oct - 9:16



« Brought the roses only to drain my inspiration. »

Keira avait appris beaucoup de choses avec Ashray. Plus que ce qu’elle aurait cru lors de leur première rencontre. L’amour, la peine, le manque, l’attachement, l’incompréhension, l’inquiétude. Et tout un tas d’autres choses. Mais… S’était-elle attendue à ressentir la peur ?
Oui, elle était effrayée. Même terrorisée.
Malgré l’assurance teintée d’hésitation, elle se révélait beaucoup plus hésitante. Elle ne savait pas s’il le voulait –ou plutôt, avec elle-, s’il aimerait –ou s’il l’aimait-, si cela allait se passer comme la veille. Le jeune homme avait réussi à l’effrayer la nuit précédente. Mais après mûre réflexion, elle s’était rendue compte que ce n’était pas de sa faute et qu’il n’était qu’une victime de ses pulsions. Cette pensée l’avait motivée et la motivait encore. Heureusement pour elle, elle ne regrettait pas son geste. En effet, elle le faisait avec amour pour lui. Et c’est grâce à ce même sentiment qu’il le lui prouva. Bien que Keira ait eu peur, qu’elle ait eu mal pendant une seconde et qu’elle mit un peu de temps à éprouver du plaisir de cette situation, elle n’aurait pas pu rêver mieux. Ces derniers mois elle avait eu bon nombre d’occasions. Seulement, il manquait une chose, à chaque fois. Ashray. Maintenant elle l’avait pour elle, comme lui l’avait pour lui. Il le lui glissa, pendant leurs ébats, ce qui fit plaisir à son interlocutrice. Ils s’appartenaient, ils étaient réunis. Le sentir si proche, sentir son odeur comme avant, le sentir contre sa peau, l’enivrait. C’était comme si elle le redécouvrait. Avec soulagement, elle avait remarqué qu’il ne l’avait pas mordu une seule fois. Il se retenait. Pour elle. Ce constat l’avait gonflé de bonheur et suffit à la détendre. Au bout de plusieurs prises, Ashray finit par lui communiquer le plaisir qu’il éprouvait en cet instant. C’était génial. Ce moment sur lequel elle avait tant rêvé, tant fantasmé, se produisait enfin. C’était différent de ce qu’elle pensait, mais qu’importe. Elle avait Ashray. Rien d’autre n’était important. Surtout en ce moment. Aucun autre homme ne méritait son attention autant que lui. Keira ne se rendait pas compte que ses pensées sonnaient comme mortellement mielleuses, tant elle était amoureuse. Car, oui, elle l’était. Cette passion l’avait consumée, les avaient consumés tous les deux. Et les engloutissaient. Mais qu’importe.

Cela fait, elle se retrouvait dans ses bras, les yeux fermés, armée d’un sourire aux lèvres. Comment ne pas sourire ? Elle était éreintée, c’était clair, mais elle trouvait toujours la force de sourire. D’autant plus que le sentir si proche encore ne lui mettait pas des idées claires dans la tête. Tandis qu’Ashray la caressait distraitement, elle sentait son regard sur lui. Elle ne l’avait pas quittée ces derniers instants. Elle avait vu tout ce qu’elle aurait espéré : De l’amour, du plaisir et de la fierté. La jeune femme espérait tellement lui communiquer son amour pour lui. Sa pensée comme quoi il restait toujours son homme, à elle, uniquement à elle. Vampire ou pas. Il restait Ashray. Le garçon qui lui avait chanté une chanson sur son balcon, avec qui elle avait joué Roméo et Juliette, avec qui elle se sentait à sa place, avec qui elle pouvait être elle. Son esprit était parsemé de ce genre de pensée, alors qu’il la ramenait doucement à la réalité en lui faisant une proposition alléchante. «Tu ne veux pas sécher les cours demain ? Comme ça on reste toute la journée au lit.» C’était tentant, délicieusement tentant. Mais délicat. D’un côté, elle ne devrait pas, parce que ce ne serait pas raisonnable, etc. Mais d’un autre, elle était responsable de lui. Et donc devait le surveiller. Ce qui voulait dire passer du temps avec lui. Théoriquement, elle ne faisait rien de mal… N’est-ce pas ? De toute façon son père se fichait bien de savoir si elle ratait les cours ou pas. Sa secrétaire l’en informait, et encore ce n’était pas certain. Cette pensée finit par la convaincre et elle acquiesça, non sans avoir embrasser son homme entre temps. Pour finir, elle se blottit davantage contre lui et s’apprêta à dormir. Et puis elle était épuisée. Cette nuit l’avait vidée, il était tard, trop tard. Elle n’aurait jamais eu la force de se lever le lendemain. Surtout en se réveillant dans les bras d’Ashray. Poussée par une force mystérieuse, elle lui confia qu’elle avait rêvé de ce moment beaucoup de fois. Cela ne l’inquiétait qu’à moitié. Elle avait peur de passer pour une amoureuse idiote, mais aussi qu’Ashray appréciait ce genre de message. Pour finir, elle ferma les yeux et inspira doucement. Son odeur, sa proximité, l’aidèrent à s’endormir comme un bébé. A un moment dans la nuit, elle se réveilla et put voir qu’Ashray ne dormait pas, et qu’il avait un regard triste. Comme toujours ces temps-ci. Keira l’embrassa dans le cou, l’air de dire « Je suis là pour toi, t’en fait pas, ça va aller. ». Oui, tout irait bien. C’était obligé. Keira désirait sincèrement être convaincue.

Le lendemain, elle avait eu le temps de réfléchir mûrement à ce qu’elle devait faire. C’était à elle de prouver qu’elle l’aimait, depuis leur dernière rencontre. La jeune femme le lui avait bien prouvé cette nuit, mais elle ne comptait pas le laisser en croyant qu’elle n’avait que ça en tête. Qu’elle ne pensait qu’à le combler physiquement. Keira ne se basait pas que sur ça. Loin de là. Elle avait gardé quelques objets, lui appartenant, qu’il avait laissés. Elle comptait bien les lui rendre… de manière surprenante. La jeune Jones resta mystérieuse toute la matinée, attendant secrètement que la maison se vide peu à peu. L’après-midi leur offrait presque de la tranquillité. Certains chasseurs vadrouillaient encore, mais en nombre limité. De ce fait, Kei persuada Ashray de quitter leur chambre et de l’accompagner, quelque part. Elle voulut lui bander des yeux. C’était ridicule mais c’était marrant. Le plus drôle fut comment le faire enfiler Ashray, où ils rirent de bon cœur tous les deux. Elle ponctua son geste d’un baiser et le guida en lui prenant la main. Elle l’emmena jusqu’à une salle d’entraînement qui ressemblait énormément à une salle de boxe. Keira savait que son copain en pratiquait, quand ils s’étaient rencontrés. C’était une des choses qui l’avait fait craquer. Elle ne l’avait vu jouer qu’une fois. Elle s’en souvenait encore, mais rien qu’un peu. Elle voulait se remémorer cette scène et la faire revivre à Ashray. Lui donner l’impression d’être toujours le même. Une fois arrivés, elle lui dit de rester sage, le temps d’aller chercher le sac. Cela fait, elle lui enleva le bandeau et lui proposa d’ouvrir. A l’intérieur, se trouvait tout ce qu’elle avait gardé de lui. Combien de fois avait-elle serré l’un de ses tee-shirts ou en enfiler la nuit. Mais ça, elle ne comptait pas le lui préciser. Il n’avait pas besoin de savoir. Keira attendait sa réaction, les mains jointes, se mordillant la lèvre inférieure, retenant malgré elle un petit sourire timide. Elle espérait qu’il ne réagisse pas mal en voyant ça.
 

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|   Lun 7 Oct - 5:36




Toucher le fond et refaire surface



Du rire
Aux larmes





«


Qu’est-ce que c’était agréable comme situation. La chaleur du corps de Keira contre sa peau glacée était une véritable délivrance. Néanmoins, la mélancolie revint danser dans ses yeux. Les choses ne seraient plus jamais comme avant. Comment pouvait-il espérer avoir une relation amoureuse plus ou moins normale avec une humaine ? Dès qu’il n’était pas occupé, il ne pensait presque qu’à enfoncer ses crocs dans sa chaire tendre pour attendre le déluge sanguin qui le rassasierait. Mordre encore et encore jusqu’à être certain qu’il ne reste plus aucune goutte dans son être. C’était monstrueux et, il le savait. Elle lui avait dit qu’il apprendrait à se maîtriser. Utopie. Jamais il ne pourrait contrôler correctement cette soif dévorante qui le rendait fou.

Même s’il y parvenait, comment avoir une vie normale ? Le soleil l’en empêchait. Etudier, se former, travailler étaient impossible. Même un banal boulot de serveur il ne pourrait pas. Et, qui engagerait quelqu’un qui n’a aucun diplôme, aucune formation, même pas un niveau de terminale ? Pourra-t-il offrir à Keira l’avenir qu’elle méritait ? Aucune chance. Pour terminer cette liste, il ne vieillirait pas au-delàs de vingt-cinq ans. Il était condamné à voir son aimer grandir, vieillir, mourir.

Ce fut justement celle-ci qui le délivra de ses pensées en lui confiant qu’elle avait rêvé de ce moment de nombreuses fois. C’était mielleux et romantique mais tellement valorisant. C’était juste ce qu’il fallait pour le faire sourire. Que Keira s’endorme doucement dans ses bras, la tête calée sur son torse, lui fit oublier ses problèmes. A quoi bon se prendre la tête dans de l’obscurantisme. Tout ce qui comptait c’était qu’elle soit heureuse dans ses bras. Doucement, il s’endormit à son tour, serrant sa belle contre son cœur comme un enfant le ferait avec son doudou.

La nuit d’Ashray fut courte dans le sens où il se réveilla de nombreuses fois. C’était impossible de faire une nuit complète, il n’était pas habitué. Tout ce qu’il avait pour se protéger du froid c’était un drap qui avait sans doute été blanc dans une autre époque. La couverture et l’oreiller avaient servis à condamner la fenêtre dont le rideau déchiré ne le protégeait pas correctement du soleil pendant le jour. Préférant brûler que voir Keira avoir froid, il se leva récupérer la literie sans la réveiller. Plus tard pendant le cycle lunaire, sa princesse le surpris perdu dans ses songes. Elle l’embrassa dans le cou et le rassura :

« Je suis là pour toi, t’en fait pas, ça va aller. »

Et rapidement, elle se rendormit. Il mit un peu plus de temps à l’imiter, toujours occupé à se questionner. Le lendemain, il ne fut pas réveillé par la morsure du soleil mais par de douces caresses. Un changement de réveil assez radicale mais pas désagréable. Keira lui annonça qu’elle restait avec lui pour la journée ce qui le fit sourire. Attentive, elle avait condamnée la fenêtre avec un morceau du bureau qu’Ashray avait cassé précédemment. Sans un mot, il la regarda déjeuner. Quel goût ça avait déjà les petits pains au chocolat ? Il ne savait plus. Pourtant, quand elle lui en proposa, il refusa poliment. Il n’avait plus le droit à la nourriture de l’homme maintenant que l’homme était devenu sa nourriture.
La matinée passa d’une bien drôle de façon. Keira lui faisait des cachotteries qui le mettaient mal à l’aise. Une autre chose qui le mettait mal à l’aise : la soif. Elle commençait à se faire ressentir et le vampire était déterminé à ne pas la laisser gâcher sa journée. Jusque midi, tout se passa sans accro. Alors que Keira mangeait un panini au poulet, il avait l’honneur de boire un demi-litre de sang. Pas des masses mais il se rendait bien compte que sa belle ne pouvait pas vraiment lui en fournir beaucoup plus. A peine le dessert pris, elle lui demanda d’enfiler un bandeau. Ash arqua un sourcil se demandant si elle était sérieuse. Il finit par céder, ne comprenant pas vraiment où elle voulait en venir.

Il craignait le pire mais, sa surprise était très agréable. Une belle salle de sport avec un ring large, comme ceux des combats officiels. A ses pieds, un sac de sport, son sac de sport avec ses tenues de boxe et ses affaires de sport en général. Il sourit, c’était un cadeau magnifique. Un petit détail clochait. L’odeur. Ses affaires de sport devaient, presque par définition sentir la sueur et la transpiration bien virile. Mais non, elles sentaient l’odeur de Keira, son parfum sucré. Il la soupçonnait d’avoir dormi avec ou de les avoir porté. C’était trop mignon. Pour la remercier, il l’enlaça et l’embrassa longuement. Avec un sourire il la remercia, lui disant que c’était un cadeau vraiment parfait. Sans aucune pudeur, il se changea devant elle, content de pouvoir porter d’autres vêtements. Dommage qu’il n’avait pas de caleçon de rechange, celui-là datait déjà pas mal. C’était agréable de porter ses anciennes tenues de sport qui … ne lui allait plus du tout. Passer du M au XS à cause d’un an de diète dans la rue, ça n’était pas très intéressant quand on n’était pas une adolescente mal dans sa peau. Du tout, il donnait l’impression d’avoir emprunté des vêtements à son père ou son grand frère.

«

On joue à un jeu. Si je gagne sur le ring, je dors avec toi ce soir. Si tu gagnes sur le ring, tu dors avec moi ce soir. Ca te va ?


»

 
Keira semblait plutôt motivée même s’ils étaient tous les deux gagnants dans tous les cas. Néanmoins, il y avait une chose qu’Ashray n’avait pas prévue, sa soif grandissante. Dès qu’il était un peu trop proche de sa copine, il avait envie de la mordre. Des fois, s’en qu’elle ne s’en rende compte, pendant un câlin, il approchait dangereusement ses dents de son cou. Heureusement pour elle, il s’arrêtait au dernier moment, se contentant de l’embrasser. Dans l’après-midi, elle lui apporta une belle bouteille pleine de sang animal. Il bu tout le contenu presque d’une traite. C’était ni bon, ni rassasiant, juste un apéritif de mauvaise qualité. Il avait envie de plus, toujours plus. C’était décidé, cette nuit il sortait prendre un repas digne de ce nom.

Comme promis, il se coucha avec Keira bien installée dans ses bras. Il avait envie d’elle mais, ce n’était pas le besoin qui prédominait. Boire était bien plus important. Une fois certain qu’elle était endormie, il se libéra doucement de ses bras et mis un des cousins qu’elle avait apporté à sa place. Il avait repéré les branches d’un très gros platane qui atteignait la fenêtre de la chambre d’à côté. Un peu d’équilibre à quinze mètres du sol et, il atteignit cette fameuse branche. L’arbre lui permit d’atteindre le sol sans trop de dégâts. Passé en mode chasseur, il reprit ses habitudes en se baladant dans la ville, flairant ses proies à l’abri de la lumière nocive du soleil. Sa victime du soir était une rousse un peu plus jeune que lui avec de beaux yeux verts et un corps qui lui donnait envie d’autre chose que de la mordre. Les victimes d’Ashray étaient toujours plus jeunes que lui et exclusivement du sexe féminin. Vieille habitude.

Il choisit de faire les choses proprement cette fois. Inutile de tâcher toute la rue de sang, il allait encore avoir des problèmes avec les chasseurs. Le vampire la suivit discrètement jusque chez elle. Une chambre au rez-de-chaussée, une fenêtre ouverte à cause de la chaleur du soir, c’était parfait. Il se força à attendre qu’elle s’endorme et, plus il patientait, plus sa soif était grande. Qu’un vampire se glisse dans glisse dans le lit était sans doute le rêve de beaucoup de jeunes filles un peu bêbêtes. Pour une fois, il choisit d’éviter de faire un carnage. Il mordit doucement, gardant une main sur sa bouche. Bien sûr, elle se réveilla mais, eut l’intelligence de ne pas crier, se disant que ça ne ferait que l’énerver plus. Ashray but pas mal, sans laisser une seule goutte à côté. Ne souhaitant pas faire de mort, il s’arrêta à un moment.

«

T’es … t’es un vampire ?


»
, demanda-t-elle une fois qu’il eu retiré sa main.

Exacerbé par cette question, il leva les yeux en l’air et répondit qu’il était un des lutins du père noël. Mais, derrière l’humour, il y avait un problème bien plus grave, il avait laissée une humaine en vie. Il ne pouvait pas la laisser crier sur tous les toits l’existence des vampires même s’il y avait peu de chance pour que quelqu’un la prenne au sérieux. Sorti du lit, il cherchait une solution. Il ne pouvait pas la tuer, Keira ne lui pardonnerait pas de replonger alors qu’elle lui donnait une deuxième chance.

«

Mais t’es le copain de Keira


»


Livide Ashray se tourna vers elle. Mais merde, parmi toutes les filles de San Francisco, il fallait qu’il tombe sur quelqu’un qui connaissait Keira. Et une pipelette visiblement. Elle se mit à parler et parler tellement qu’Ashray n’arrivait plus à suivre. Il la coupa en lui disant que Keira ne devait pas le savoir. Que c’était un secret. Elle hocha la tête mais Ashray resta persuadé qu’il s’était fourré dans des ennuis monstres. Alors qu’il s’en alla comme il était rentré, elle le suivit, lui demandant s’il allait revenir.

«

Oui à Noël, j’accompagne le patron dans sa tournée magique.


»



Il revint discrètement chez les chasseurs, dans sa chambre. Il faisait tous les efforts du monde pour faire le moins de bruit possible. La lampe était toujours éteinte et la silhouette de Keira se dessinait sous les couvertures. Un soupir de soulagement plus tard, il reprit sa place, serrant sa chérie contre lui. Sa chérie faite de … coussins. La lampe s’alluma d’un coup et Keira le fixait l’air fâchée, les bras croisés.

«

Je peux tout expliquer


»
, hasarda-t-il pas très convaincu.

»




_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|   Mar 15 Oct - 4:11



« Brought the roses only to drain my inspiration. »

Keira attendait sa réaction avec nervosité. Quoiqu’il en soit, Ashray ne perdit pas de temps avant de parcourir son cadeau des yeux et de remercier la responsable, à l’aide d’un câlin et d’un long baiser. Sa nervosité s’effrita, plus encore quand il la remercia verbalement en indiquant que c’était un présent parfait. A sa plus grande satisfaction, Ashray décida de se changer devant elle. Malheureusement pour ces deux-là, le spectacle qui lui sautait aux yeux n’était plus le même que celui d’il y a un an. Ashray paraissait plus gringalet qu’autre chose maintenant. Bien que ce soit compréhensible, après tout ce qu’il avait traversé. Cette vision lui serra le cœur l’espace d’un instant, le temps pour lui de proposer un jeu. Un jeu qui les opposait sur le ring. La récompense en jeu la fit rire : s’il était lui qu’il gagnait, elle dormait avec lui, et si c’était l’inverse, il dormirait avec elle. La jeune femme priait pour que tous ces efforts ne soient pas vains. Ils s’amusèrent bien tous les deux, et elle eut presque l’impression de revoir l’Ashray qu’elle avait toujours connu. Sauf qu’elle avait dû lui dire au revoir il y avait de cela plusieurs mois. Il lui arrivait de repenser aux moments passés à ses côtés, à tous ces souvenirs qu’ils avaient construits. C’était moins dur avec le temps de les subir. Dans les premiers temps, cela avait été un vrai calvaire, maintenant moins. Evidemment dans l’après-midi elle fut contrainte de lui donner sa dose. De sang animal, bien entendu. Elle ne pouvait pas se procurer du sang humain. Mais Ashray ne se plaignait pas, alors, peut-être cela lui plaisait-il. Il restait plus qu’à espérer que cela ne tourne pas à la Twilight. Le soir même, elle dormit confortablement dans ses bras. Comme la veille, aucun cauchemar ne vint dominer ses rêves. Heureusement ! Un peu de répit ne lui faisait pas de mal. Cela fut de courte durée. Elle se réveilla en sursaut, la boule au ventre. En règle générale, Keira ne dormait pas très longtemps. Insomniaque, peut-être. Ce côté s’était exacerbé une fois leur rupture officielle. Son retour dans sa vie compliquait les choses. Mais cela n’allait pas tout changer du jour au lendemain. Keira s’inquiéta de pas sentir la chaleur –si on peut appeler ça comme ça- du corps d’Ashray contre elle. Son inquiétude empira. Elle zyeuta les environs mais il n’y avait personne. Elle était seule. Elle baissa la tête et ses doigts caressèrent la place désormais vide d’Ashray. Aussitôt, elle eut une peur bleue. Etait-il parti ? L’avait-il abandonné après avoir eu ce qu’il voulait ? Elle repoussa les couvertures et se leva. Les mains dans ses cheveux, elle essaya de retrouver ses esprits. La jeune Jones ne sut combien de temps s’était écoulé avant qu’elle ne le voit dehors, rentrer à l’intérieur. Il était sorti, mais il était revenu. Le soulagement la submergea, avant que la colère ne prenne sa place. Ses pensées se heurtaient les unes contre les autres. L’explication à sa sortie nocturne ne laissait planer aucun doute. Elle ne voyait qu’une seule explication : Il était sorti trouver du sang. Chez une personne innocente. Sans lui en faire part, en la laissant volontairement de côté. Ou autre chose. Il avait peut-être voulu coucher avec une autre pour assouvir ses besoins, ou la violer tout simplement. Il avait menti. Elle n'était rien pour lui et ne ressentait rien à son égard. Elle n'avait été que l'objet de ses fantasmes pendant un temps rien de plus. Un jouet qui le distrait de temps en temps. Maintenant qu'il l'avait eu, pourquoi s'attarder ? Surtout quand ce jouet ne subvenait plus à ses besoins. Elle se sentait blessée, insultée et trahie. Après tout ce qui s’était passé, il ne lui faisait toujours pas confiance ! Pensait-il seulement aux risques encourus, à ce qu’elle risquait ? Non, évidemment. Comme d’habitude. Presque mécaniquement, l’adolescente ajusta les coussins pour qu’ils ressemblent à un corps d’humain, mit les couvertures dessus et éteignit la lumière. Comme elle l’avait espéré, Ashray ne chercha pas à comprendre et se recala directement dans le lit. Keira alluma la lumière juste au moment où la surprise se peignait sur le visage de son amant. Oui, amant, il n’était que ça après tout, non ? En tout cas, c’était ce que lui avait toujours souhaité. Et ce qu’il lui faisait comprendre.

«Je peux tout expliquer… » Souffla-t-il, d’une voix qui ne la convaincu pas un seul instant. Keira leva la main, elle ne voulait pas l’entendre. Pas pour entendre d’autres mensonges. Elle en avait assez. « Inutile, j’ai deviné. » elle croisa les bras « C’est beau la confiance. Tu préfères prendre des risques plutôt que me demander ce que tu veux. Ô suis-je bête, tu préfères aller voir ailleurs. Comme toujours. C’était ça depuis le début. » Pour finir, elle s’en alla sans un regard en arrière et claqua la porte. Keira prenait les devants avant qu’Ashray ne se dise que leur relation ne mènerait à rien. De cette manière, elle montrait clairement qu’elle avait les reines en main et que cette situation ne l’atteignait pas. Les larmes aux yeux elle rentra dans sa chambre. Parce que oui, ils avaient dormis dans celle d’Ashray. Ses pas la menèrent directement dans la salle de bain adjacente. Elle se mit de l’eau sur le visage et passa ses mains dessus. Cette situation finirait par la détruire. Elle ne se disait même pas qu'elle avait réagi impulsivement, comme d'habitude.
 
 

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|   Mar 15 Oct - 22:33

Ashray n'eut même pas le temps de redouter sa réaction que la foudre s'abattit.

« Inutile, j’ai deviné. C’est beau la confiance. Tu préfères prendre des risques plutôt que me demander ce que tu veux. Ô suis-je bête, tu préfères aller voir ailleurs. Comme toujours. C’était ça depuis le début. »

Elle l'accusait de l'avoir trompé ? C'était ça qu'elle pensait. En plus elle l'accusait d'être infidèle depuis le tout début de leur relation. C'était franchement le jack pot. Elle sortit immédiatement en claquant la porte. Ashray se sentait sale. Comment pouvait-elle proféré de telles accusations ? Elle n'avait pas confiance en lui au point de le traiter comme un malpropre ou plutôt comme un vampire. Oui c'était sans doute ce "détail". C'était franchement stupide de penser qu'elle pourrait lui apporter son aide ou le comprendre. Personne ne le pouvait.

Lui donner du sang animal, lui rendre ses affaires de sport, elle voulait qu'il soit humain. Sans doute espérait-elle qu'à la fin ils iraient se balader au soleil. C'était cruel. Keira était intelligente, elle devrait comprendre qu'il avait soif, qu'il lui fallait du sang d'homme, qu'il ne pouvait pas se contenter de sang de vache. Et, il faudrait être stupide pour ne pas comprendre. Ashray était un cadavre vivant, cinquante kilogrammes pour un mètre quatre-vingt-sept. Lui demander de réduire encore sa consommation revenait à le condamner.

Il fallait voir les choses en face, Keira le voyait comme un humain et attendait beaucoup de lui, beaucoup plus qu'il ne pouvait lui offrir. Pourquoi ne pas boire son sang à elle ? Si son père voyait des traces sur sa peau, il finirait brulé vif sur le piquet dans la cour. Il ne restait qu'une seule chose à faire, partir.

Il n'avait pas envie de partir comme un lâche et qu'elle pense encore du mal de lui. Il ne voulait pas non plus lui dire au revoir, ça allait finir en crise de larmes et il allait restait. Dans les morceaux du bureau, il trouva un bloc de feuille et un bic. En écrivant ses adieux, il se rendit compte qu'il n'avait pas écrit depuis presque un an et que sa calligraphie était à revoir.

“ Mon trésors, si tu demandes pourquoi je ne suis plus là, c'est que tu n'a rien compris a ma situation. Je ne peux pas rester là à te décevoir constamment. Tu attends bien trop de moi. Je t'aime et j'aurais vraiment voulu que ça fonctionne. Cette nuit, contrairement à ce que tu crois, je ne t'ai pas trompé et je n'ai pas tué. J'ai bu parce que j'ai soif, constamment soif. Je ne bois déjà pas la moitié de ce que je devrais et tu l'as sans doute remarqué son mon corps. Si je dois encore diminuer, je finirai au cimetière. Si ton père découvre des traces de morsures sur ta peau il m'abattra comme un animal. Si je ne peux pas boire sans te faire de la peine ou risquer ma vie, je suis condamné. J'opte donc pour la troisième option. Je quitte San Francisco et partirai le plus loin possible. Je suis désolé par avance pour les ennuis que vont te causer mon départ mais, je ne peux pas rester. Tu m'accuses de ne pas te faire confiance mais, malgré le fait que tu m'aie abandonné, je t'ai suivit aveuglément. J'ai fait tout pour te plaire mais ce n'est pas suffisant. C'était toi qui n'avait pas confiance. Malgré tout, je t'aime."

Il ne signa pas de son prénom ni de ses initiales mais bien de son état : "La saleté de vampire infidèle et sauvage". Il laissa la feuille sur le lit et ouvrit de nouveau la fenêtre après un regard en arrière. Il n'emportait rien avec lui car, comme avant il n'avait rien. Juste le tee-shirt apporté par Keira, son sweat déchiré et son jeans dégueulasse.

A force d'avoir traversé la ville en long et en large, il la connaissait par coeur. C'était encore la nuit donc il put marcher quelque heures, le coeur lourd, les épaules basses. Quitter San Francisco était stupide mais c'était sa seule chance de "survie". Choisir entre mourir tué par les chasseurs ou bruler vif sur les routes n'était pas facile. Lorsque le soleil se leva, il avait quitté la ville vers l'Ouest. Il suivit la route principale et s'était arrêté sur une aire d'arrêt pour la journée. Il n'avait pas d'argent et se contenta de s'installer dans le cabanon des anciennes toilettes à une centaine de mètres de la station essence toute neuve. L'endroit sentait l'urine et la saleté mais avait au moins le mérite de le protéger du soleil. Il n'aura pas cette chance à chaque fois. Fatigué et lassé de cette vie pathétique, il s'allongea sur le sol sale et s'endormit.

Il fut réveillé quelques heures plus tard. C'était une jeune femme d'environ vingt cinq ans avec des cheveux noirs et des yeux verts. Elle était assez jolie et ne portait aucun uniforme. Sans doute une cliente qui voulait utiliser les toilettes tranquille. Il s'excusa et se leva péniblement, encore endormi.

« En voilà un curieux petit vampire. »

Ashray écarquilla les yeux, surpris . Immédiatement, il nia, stressant sur le moment.

« Ne t'inquiètes pas petit, j'en suis moi-même une et j'ai suffisamment d'expérience pour reconnaître un jeune vampire perdu. »

Il ne sut pas quoi répondre. Curieux, il lui demanda simplement qui elle était. Camilla était plutôt un beau prénom mais, qu'elle ait plus de deux cents ans le perturbait un peu. Ils discutèrent un peu et il avait pas mal honte de dire qu'il n'avait pas d'endroit où dormir, qu'il n'avait pas d'argent et qu'il ne maîtrisait pas l'hypnose ou le charisme. En fait, il n'avait même jamais essayé.

Cette femme lui proposa de l'accompagner chez elle. Il hésita un moment puis accepta. Sa maison était plus un manoir à l'abris de la ville. Ils n'étaient pas seuls. Il y avait trois autres vampires qui travaillaient tous à s'occuper du manoir et des animaux qui y vivaient. Ashray eut droit à des vêtements propres appartenant à un autre vampire qui travaillait là. Avant cette tenue qui lui allait plutôt bien, il eut droit à un bain brulant dans une grande salle de bain. Avoir à sa porté toute une panoplie de savons, shampoings, sels de bain et de serviettes lui fit un bien fou. En fait, il passa une heure et demie dans cette salle de bain et en ressorti une heure et demie plus tard. Camilla lui présenta sa chambre, une grande pièce bien décorée dans un style ancien, avec un lit pour deux personnes, un bureau en chêne massif, une télévision plate accrochée au mur et une armoire le tout dans un bel espace.

A midi, il fut surpris de voir a table une grande assiette de pomme de terre et un large morceau de steak. Si ce plat lui mettait l'eau à la bouche, ce n'était rien comparé au verre à vin remplit de sang humain. Camilla et les trois autres vampires étaient également à table. Il fut assez surpris de les voir manger la nourriture humaine en regardant le journal télévisé. Camilla l'incita à manger, lui précisant que ce n'était pas parce qu'il était vampire qu'il ne pouvait pas manger de la nourriture normale. Ashray ne se fit pas prier et dévora tout ce qu'il y avait dans son assiette et repris du sang par cinq fois. Au dessert, il du raconter son histoire, de sa vie d'avant à cette journée en passant par sa transformation. Tous les autres avaient à peu près la même histoire et, tout à coup, il se sentit moins seul. Camilla lui donna trois cent dollars et lui expliqua que c'était son argent de poche des trois premiers mois. Il pouvait rester ici tant qu'il le voulait mais qu'il devait travailler comme les autres. Ashray accepta. De toute façon, il n'était pas en position de refuser.

Le reste de l'après-midi, il dormit paisiblement comme les autres. Le soir, il s'occupa des comptes de Camilla, connaissant l'économie comme personne. Le soir, le même repas fut préparé au grand plaisir d'Ashray. A ce rythme là, il reprendrait des forces en quelques jours. Alors qu'ils rangeaient le salon, on sonna à la porte. C'était Ashray qui devait ouvrir. Lorsqu'il vit Keira, il écarquilla les yeux:

« Mais qu'est-ce que tu fais là ? »

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|   Lun 21 Oct - 9:38



« Brought the roses only to drain my inspiration. »

Au bout de plusieurs expirations, elle convint qu’il était temps pour elle de se recoucher. Il lui manquait déjà. Ca n’allait pas le faire. Elle regrettait déjà son comportement excessif mais c’était plus fort qu’elle. Keira n’avait aucune envie de subir une punition de son père, pas encore une fois. Elle frissonnait rien qu’à cette idée. De plus, l’idée de perdre Ashray encore une fois lui était inconcevable. Elle avait toujours été jalouse, bien qu’elle n’ait jamais eu l’occasion de le lui montrer. Elle avait tellement perdu de gens et étant donné que ses proches se comptaient sur les doigts d’une main, elle ne pouvait pas imaginer le fait de les perdre. Ce qui expliquait son comportement jaloux et impulsif. Elle avait toujours eu le sang-chaud, une caractéristique héréditaire transmise par son très cher père, sans doute. Elle renifla ce qui la poussa à se lever. Elle se moucha et se décida à retourner aller le voir. Elle tenait suffisamment à lui pour mettre sa fierté de côté. Personne à l’intérieur. Elle trouva un mot, écrit de sa main : “ Mon trésors, si tu demandes pourquoi je ne suis plus là, c'est que tu n'a rien compris a ma situation. Je ne peux pas rester là à te décevoir constamment. Tu attends bien trop de moi. Je t'aime et j'aurais vraiment voulu que ça fonctionne. Cette nuit, contrairement à ce que tu crois, je ne t'ai pas trompé et je n'ai pas tué. J'ai bu parce que j'ai soif, constamment soif. Je ne bois déjà pas la moitié de ce que je devrais et tu l'as sans doute remarqué son mon corps. Si je dois encore diminuer, je finirai au cimetière. Si ton père découvre des traces de morsures sur ta peau il m'abattra comme un animal. Si je ne peux pas boire sans te faire de la peine ou risquer ma vie, je suis condamné. J'opte donc pour la troisième option. Je quitte San Francisco et partirai le plus loin possible. Je suis désolé par avance pour les ennuis que vont te causer mon départ mais, je ne peux pas rester. Tu m'accuses de ne pas te faire confiance mais, malgré le fait que tu m'aie abandonné, je t'ai suivi aveuglément. J'ai fait tout pour te plaire mais ce n'est pas suffisant. C'était toi qui n’avais pas confiance. Malgré tout, je t'aime.". Non, non, ça n’allait pas recommencer… Keira se dépêcha de prendre sa veste et de sortir. Ce n’était pas difficile de le pister, elle avait été entraînée pendant plusieurs années à le faire. Et Ashray ne cherchait pas particulièrement à effacer ses traces. Cela lui prit toute la nuit. Arrivée à un certain point, elle s’endormit quelque part et se réveilla en plein milieu d’après-midi. Elle passa s’acheter quelque chose à manger et se mit à réfléchir. Elle ne comptait pas abandonner. Elle passa le reste de l’après-midi à le chercher et elle finit par le retrouver. Ou du moins, elle l’espérait. Peut-être allait-elle avoir des ennuis mais elle s’en fichait. Quand il était question d’Ashray, cela finissait souvent par un « et puis merde ». De toute manière elle était armée et savait se défendre, alors… Elle sonna et attendit patiemment que quelqu’un vienne lui ouvrir. Tient, un blondinet bien familier qui paraissait plutôt surpris de la voir. Elle devait avoir une sale tête. Elle avait essayé de raccommoder son maquillage et sa coiffure mais bon. « Mais qu'est-ce que tu fais là ? » Elle se posait bien la question. Elle fit mine de se mordiller la lèvre et déclara sans réfléchir : « Je m’excuse pour ce que je t’ai dit, hier soir. Ce n’était pas une question de manque en confiance en toi, tu sais que je te fais confiance, surtout après ce qui s’est passé entre nous dernièrement… » leur nuit avait beaucoup compté pour elle, plus qu’il ne croyait «… J’ai juste peur de te perdre, encore, et quand c’est comme ça j’agis comme une idiote. Tu me manques. » elle s’approcha de lui, les yeux larmoyants et lui prit les mains. Leur contact doux lui manquait, même les sentir sur sa peau. « Je te promets que je ferais des efforts. S’il te plaît, pardonnes-moi »
 
 

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|   Jeu 24 Oct - 19:51




Toucher le fond et refaire surface



Du rire
Aux larmes





«


Ashray était assez surpris de la voir et, surtout dans ses états. Ses cheveux étaient mis n‘importe comment, son maquillage avait coulé et elle avait quelques cernes. Avant qu’il ne put faire une remarque ou poser une question, elle déclara :


«

Je m’excuse pour ce que je t’ai dit, hier soir. Ce n’était pas une question de manque en confiance en toi, tu sais que je te fais confiance, surtout après ce qui s’est passé entre nous dernièrement…  J’ai juste peur de te perdre, encore, et quand c’est comme ça j’agis comme une idiote. Tu me manques.


»


La connaissant, il s’attendait à un ton détaché, presque hautain de la fille qui se forçait à s’excuser. Mais là, sa voix tremblait, ses eux étaient mouillés, elle était au bord des larmes. Là, toute la culpabilité du monde tomba sur les épaules d’Ashray.  Quand elle s’approcha, elle li prit les mains et lui demander avec ses grands yeux humides :

«

Je te promets que je ferais des efforts. S’il te plaît, pardonnes-moi


»


Un bébé chaton aurait été moins adorable et craquant que Keira sur ce moment. Doucement, il la serra contre lui et passa une main dans ses cheveux. Avec cette attitude, elle pourrait lui demander de faire le poirier sur une corde raide à cent mètres du sol tout en chantant God Save The Queens qu’il l’aurait fait. Qu’est-ce qu’il était content qu’elle ait cherché après lui, qu’elle ne l’ait pas simplement supprimé de sa vie. Il la regarda en face pour lui dire qu’il l’aimait et que lui aussi était désolé. Ils restèrent encore un moment comme ça dans les bras l’un de l’autre. C’était le soir, le soleil était couché, Ashray pouvait rester dehors aussi longtemps qu’il le voulait mais, il choisit de rentrer avec Keira. Des humains entraient de temps en temps dans la maison, Camilla n’allait pas lui en tenir rigueur. Il l'emmena jusqu’à cette chambre qu’il aimait presque autant que celle qu’il avait à Paris. Avoir tant de luxe après des mois passés à dormir sur le sol était un don du ciel. D’ailleurs, il avait sorti la croix en or d’un des tiroirs et l’avait replacée au-dessus du bureau.

Le vampire s’allongea sur le lit, confortablement installé sur les couvertures moelleuses et les oreillers de plumes. Keira le rejoignit et il l’embrassa doucement. Des fois, il la voyait u peu comme une grosse peluche qu’il adorait serrer contre lui pour, tout simplement se sentir mieux. Sans doute qu’elle se demandait où ils étaient.

«

Ici, c’est chez Camilla. Sur une aire d’autoroutes, je m’étais protégé du soleil en me cachant dans des toilettes abandonnées. Elle m’a réveillée et m’a proposer de la suivre. Ici, il n’y a que des vampires avec la même histoire que moi. Tout ce qu’il me maque c’est toi.


»


Il était presque obligé de rajouter ce petit truc romantique à la fin. Il aimait Keira et ne lui montrait pas assez, s’était refroidi après tout ce qui lui était arrivé. Maintenant, un nouveau problème se posait. Il ne voulait pas retourner chez les chasseurs mais, il ne voulait pas encore se séparer de Keira. Sans compter que son départ allait avoir des conséquences sur l’apprentie chasseuse qui s’était porté garante de lui. Il fallait trouver un moyen pour éviter au maximum la casse. Une idée lui traversa la tête, une idée qu’il abandonna bien vite. Et si Keira devenait aussi une vampire ? Ils seraient ensemble pour l’éternité. Mais, c’était trop lourd de conséquences. Elle devait aller à l’université, avoir ses amis, sa famille, une vie normale. Il ne pouvait pas la priver de tout ça. Si seulement lui pouvait redevenir humain, ce serait parfait. Rien que ne plus subir la brûlure du soleil lui permettrait de s’en sortir au mieux. Il était déjà arrivé chez Camilla, c’était déjà pas mal.

Il serra Keira un peu plus contre lui et lui demanda :

«

Qu’est-ce que tu risques si je reste ici ? Peut-être qu’il y aurait moyen de calmer la colère de ton père si tu lui dis que je suis mort. Ça pourrait peut-être marcher. Je ne veux pas te perdre mais, je suis bien ici. J’ai mangé de la viande pour la première fois depuis ma transformation. J’en avais complètement oublié le goût.


»
Lorsqu’il croisa son regard, il comprit qu’elle lui faisait comprendre qu’elle ne l’avait pas empêché de manger de la nourriture humaine. Pour s’expliquer, il répondit à sa remarque muette :
«

Je pensais que c’était toxique pour les vampires ou quelque chose du genre. Mais, plus sérieusement, qu’est-ce qu’on fait maintenant ?


»


C'était la grande question, celle qui fâche. Non, il ne fallait pas y penser. Il lâcha un "au pire, on s'en fout" et passa sur elle. Le vampire avait bien mangé, avait bu à sa soif, était plutôt content de retrouver sa belle et, activa bien involontairement une capacité vampirique plutôt intéressante. Il l'embrassa passionnément, l'aimant plus que tout. Ce fut quand il se recula et vit le regard de Keira, qu'il comprit que quelque chose clochait. De toute sa vie, il n'avait jamais vu un regard aussi empli de désir. Absolument inconscient de l'activation de son charisme, il se demandait pourquoi tout à coup, son corps pâle et maigrelet, ses cheveux coupés n'importe comment, son visage creusé et blafard lui "plaisaient" autant.

«

Euh ... Keira ? Tu te sens bien ? T'as l'air ... différente. T'es sûr que ça va ?


»


En fait, c'était complètement flippant cette façon dont elle le regardait. Tellement flippant qu'il ne chercha même pas à en tirer profit et se recula juste un peu.
»



_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|   Jeu 24 Oct - 21:34



« Brought the roses only to drain my inspiration. »

Keira ne savait pas elle-même si elle jouait la comédie ou non. Quand Ashray la prit dans ses bras, elle se dit simplement : On s'en fout. Le résultat restait le même : Ashray avait craqué. Il ne lui refusait jamais rien dans cet état. Et elle en était consciente. Mais s'était-elle perdue dans son jeu ? Elle ne le saurait jamais. Elle sentit qu'il passait sa main dans ses cheveux et, à ce moment, elle ferma doucement les yeux. Au bout d'un moment, il daigna la faire entrer et la guida jusqu'à sa chambre. Kei avait pris soin d'examiner le décor environnant. Sa chambre était luxueuse, tellement luxueuse qu'elle en écarquilla les yeux et se demandait comment il pouvait la payer.

Il l'emmena jusqu’à cette chambre qu’il aimait presque autant que celle qu’il avait à Paris. Avoir tant de luxe après des mois passés à dormir sur le sol était un don du ciel. D’ailleurs, il avait sorti la croix en or d’un des tiroirs et l’avait replacée au-dessus du bureau. Il prit place sur le lit, à son aise. Elle ne sut pas trop quoi faire alors elle s'assit, mais Ash l'attira à elle pour l'embrasser. C'était entièrement pardonné visiblement.

«Ici, c’est chez Camilla. Sur une aire d’autoroutes, je m’étais protégé du soleil en me cachant dans des toilettes abandonnées. Elle m’a réveillée et m’a proposer de la suivre. Ici, il n’y a que des vampires avec la même histoire que moi. Tout ce qu’il me maque c’est toi.»

Cette histoire n'enchantait pas Keira. Au moins, la fin de sa tirade lui avait permit de sourire. C'était tout. Elle venait d'apprendre qu'une femme hébergeait son homme dans une maison de luxe et lui offrait hospitalité. Il y avait de quoi être jaloux. Elle n'aimait pas cette histoire. Qu'est-ce qu'elle gagnait, cette femme ? Pis Camilla, quel nom horrible. Ca devait être une vampire. Génial, encore une raison de s'inquiéter. Elle n'aimait vraiment pas cette histoire. Trop méfiante ? Peut-être. Seulement elle ne croyait pas en la générosité gratuite. Cela dépassait ses compétences.
Ashray la serra davantage contre lui, comme s'il ne voulait pas la voir partir et enchaîna :

«Qu’est-ce que tu risques si je reste ici ? Peut-être qu’il y aurait moyen de calmer la colère de ton père si tu lui dis que je suis mort. Ça pourrait peut-être marcher. Je ne veux pas te perdre mais, je suis bien ici. J’ai mangé de la viande pour la première fois depuis ma transformation. J’en avais complètement oublié le goût.»


Elle savait pertinammant ce qu'elle recevra, en rentrant. Elle en portait encore les marques. Cette perspective lui fit perdre sa bonne humeur, ou tout ce qui s'en approchait. Néanmoins son regard exprimait autre chose, l'indignation. Comme si avec elle, il était mort de faim...

«Je pensais que c’était toxique pour les vampires ou quelque chose du genre. Mais, plus sérieusement, qu’est-ce qu’on fait maintenant ?»


Elle ne voulait pas y penser. Ashray répondit exactement comme elle l'aurait rêvé : « Au pire, on s'en fout ». Armée d'un énorme sourire, elle reçut un long baiser passionné qui la ravit. Le sentir sur lui l'enthousiasmait plus encore. Certes il n'avait pas le même corps qu'avant, mais il lui faisait de l'effet malgré tout. Lorsqu'il se recula, elle prit conscience de son énorme erreur. Qu'est-ce qu'il lui avait pris de dire ça ? Il était magnifique, comme toujours. Elle n'avait jamais vu un homme pareil. Ses beaux cheveux blonds qu'elle adorait tant, son visage, ses yeux, son sourire, son corps. Elle aurait pu se damner pour lui. Il prit une expression preque qu'effrayée et se recula un peu.

«Euh ... Keira ? Tu te sens bien ? T'as l'air ... différente. T'es sûr que ça va ?»


Elle ne pensait même pas à répondre. Mais elle finit par le faire quand même « J'irais très bien si tu serais sur moi » et sur ces mots, elle l'attrapa par la nuque et se colla contre lui. Elle le désirait, ardemment. Maintenant, tout de suite, sur le champ. Ses mains explorèrent de nouveau le corps d'Ashray avant qu'elle n'enlève son tee-shirt. Elle n'avait jamais été aussi assurée dans ses gestes. La dernière fois, elle s'était montrée hésitante, soucieuse de plaire, intimidée. Aujourd'hui elle avait l'air d'une experte. Elle empêchait Ashray d'articuler une phrase correcte à coups de baiser, de caresses. En plus, l'idée que cette femme tente de faire quoique ce soit avec Ashray la dérangeait au point de la motiver davantage. Elle voulait lui plaire. Faire en sorte qu'il ne pense qu'à elle, uniquement à elle. Si la jeune femme aurait tout ses esprits, elle aurait été consciente qu'il le faisait déjà. Après tout, c'était son homme, non ? Pis il en avait besoin. Et sur le coup, elle aussi. S'étant déjà débarrasser de son tee-shirt, elle s'attaqua au reste. L'apprentie chasseuse se pencha vers lui, perchée sur lui, et d'une voix suave lui demanda : « Dis moi ce que tu veux, Ashray. » tout en ayant une main glissée dans son caleçon. Rien que ça ? Pour le moment.
 

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|   Ven 25 Oct - 8:16




Toucher le fond et refaire surface



Du rire
Aux larmes





«


Jamais au grand jamais, il n’avait imaginé voir Keira avec ce genre de regard. Quand il était humain, elle avait refusé de coucher avec lui alors que physiquement, il était dans une bien meilleure condition qu’actuellement. Peut-être que sa chérie n’était désireuse que pendant des retrouvailles et des réconciliations. Mais, à ce point c’était complètement fou.

«

J'irais très bien si tu étais sur moi  


»


Et sans attendre, elle l’attrapa et se colla à lui en l’embrassant. Bon et bien, si elle y tenait tant, autant combler tous ses désirs. Il ne s’attendait pas non plus à tant d’ardeur, à voir son tee-shirt partir de l’autre côté de la pièce. Ne comprenant pas, il voulait lui dire d’arrêter, de sa calmer mais, elle ne lui en laissait pas l’occasion. Keira était tellement pressée que son pantalon finit à terre. Elle l’allongea, penchée sur lui, sa main sur son point sensible.

«

Dis-moi ce que tu veux, Ashray.  


»


Le vampire prit son visage dans ses mains et l’approcha pour l’embrasser langoureusement. Alors qu’elle continuait à le caresser il la déshabilla complètement s’enflammant de plus en plus pour sa belle humaine. Il était toujours aussi surpris de la voir si impatiente, si ardente. Une fois sur elle, il se recula le temps de lui dira :

«

Je te veux toi. Rien que toi. Je te veux déchaînée et complètement libre de toute retenue.  


»


Alors qu’il allait recommencer à l’embrasser, il vit son regard se vider quelques instants avant que tout ne reprenne comme si rien ne s’était passé. Oh oh, Ash avait un très mauvais sentiment. Venait-il d’hypnotiser Keira avec des « ordres » quelques peu … dévergondés ? Sans doute qu’il avait bien accidentellement activé son charisme tout à l’heure. Oui, c’était la seule explication logique à son embrasement soudain. Tout ceci ne présageait rien de bon. Se reculer jusqu’au bout du lit fut une mission difficile pour deux raisons : la première était qu’il avait franchement envie de Keira et que sa nudité ne l’aidait pas à se calmer. La deuxième était plus … physique. La jeune humaine ne voulait pas le lâcher, restant accrochée à lui comme à la vie. Son dos fut rayé de marques mais, il réussit à s’esquiver et du même fuir le lit.

«

Ecoutes Keira, tu … tu n’es pas dans ton état normal. Si on couche maintenant tu m’en voudras. Je ne veux pas profiter de toi.  


»


En disant ça, il la regardait se relever, se positionner debout sur le bord du lit. Telle une catcheuse qui serait grimpée sur les câbles, elle lui sauta dessus le plaquant au sol. Ah oui, la raison, la logique, l’idée d’être dans un état second, elle s’en foutait. Ashray essaiera de se remémorer les mots qu’il avait prononcé au moment de l’hypnose. « Je te veux déchaînée et complètement libre de toute retenue ». Ah oui. Donc c’était ça une Keira déchaînée et complètement libre de toute retenue. Le vampire tenta de nouveau de l’hypnotiser pour lui dire d’arrêter. Ni le regard fixe, ni la voix grave, rien ne fonctionna. Au contraire, elle semblait prendre ça comme un jeu. Il en fut même réduit à essayer des abracadabras. Rien ne fonctionnait et, lui aussi commençait doucement à perdre pied, à se laisser aller avec elle.

Percée de la raison. Non, il ne pouvait pas. Mais il fallait ruser pour s’échapper des griffes de sa tigresse. A l’oreille, il lui murmura de s’allonger, listant d’une voix suave tout ce qu’il voulait lui faire. Alors qu’elle obéissait doucement, il lui intima l’ordre de fermer les yeux, lui promettant un aller simple au septième ciel. Dès que ce fut fait, il en profita pour se sauver directement dans la salle d’eau. Au passage, il attrapa son caleçon et son jeans. Une fois dans la salle de bain, il chercha frénétiquement une clé pour verrouiller la porte avant de se rendre compte qu’il n’y en avait pas. Désespéré, il bloqua la porte avec la chaise. C’était complètement dingue. Combien de temps est-ce que ça allait durer ? Il n’était qu’un vampire apprenti, ça n’allait pas durer bien longtemps. Si ? Il entendait Keira gratter à la porter et ses lamentations ressemblaient plus à des miaulements. Ce mélange de supplications et de promesses de volupté lui tournait la tête. Il fallait que ça s’arrête.

Frénétiquement, il chercha dans les armoires de la salle de bain quelque chose pour l’aider. L’arroser avec du shampoing n’allait pas vraiment suffire. Dans un tiroir, il trouva une boîte de couture et quelques objets qui pourraient l’aider. Bon, maintenant, il fallait sortir de son antre de paix, sortir dans le monde où une dangereuse prédatrice l’attendait. Ashray n’était pas fou, il ne voulait pas jouer avec le feu et remis caleçon et jeans avant de retirer la chaise qui bloquait la poignée. Quand il ouvrit la porte, il constata que Keira était déçue de le voir un tantinet rhabillé. D’un geste il la colla encore nue contre lui, faisant tout pour rester concentrer sur ce qu’il disait et non pas sur le corps de la belle.

«

Alors petite vilaine ? On ne t’as jamais dit que c’était dangereux de jouer avec le grand méchant vampire ? Il ne bouffe trois brebis égarées comme toi au petit déjeuner  


»


«

Je ne suis pas une brebis égarée. Je suis une vilaine petite cochonne qui va manger le grand méchant loup »


»


Sur ce, ils s’embrassèrent passionnément et il la força à reculer jusqu’à ce qu’elle pose ses fesses sur une chaise. Là, il sortit un ruban de tissus de sa poche et lui attacha les poignets. Docile, elle se laissa faire, prenant sans doute ça comme un jeu. Une fois qu’il eut bien serré sans non plus lui faire mal, il la bâillonna avant de se reculer. Voilà, ça c’était déjà fait. Sans attendre, il remit son tee-shirt et posa sur Keira une couverture pour ne pas être trop tenté.

«

Faut que je trouve un moyen pour annuler l’hypnose avant que tu ne fasses quelque chose que tu vas regretter.  


»


Ashray craignait le pire, l’imaginant courir nue dans la maison à la recherche du premier partenaire venu. Oh mon dieu, mais qu’est-ce qu’il avait fait ? Perdu dans ses réflexions, il ne se rendait pas compte que le ruban qui liait ses poignets se défaisait petit à petit.

»



_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|   Ven 25 Oct - 22:16



« Brought the roses only to drain my inspiration. »

Ashray saisit son visage dans ses mains et l’approcha dans le but de poser ses lèvres sur les siennes. Tandis qu’elle continuait à parsemer ce corps parfait de caresses, il en avait profité pour la désaper entièrement. Au bout d’un moment trop long à son goût, il daigna enfin se mettre sur elle. Toutes ces sensations la rendaient folle. Il la rendait folle.

«Je te veux toi. Rien que toi. Je te veux déchaînée et complètement libre de toute retenue.»

Aussitôt, elle se sentit déborder de confiance en soi et de détermination. Il n’y avait plus aucun doute, elle avait envie de cet homme. Sans tabous. Sans retenue. N’est-ce pas ce qu’il voulait ? Un sourire carnassier apparut sur son visage alors qu’elle le couvrait de milles supplices. Il finit par s’esquiver et à sauter du lit, ce qui la fit sourire. Il voulait jouer ?

«Ecoutes Keira, tu … tu n’es pas dans ton état normal. Si on couche maintenant tu m’en voudras. Je ne veux pas profiter de toi. »

Elle restait sourde à ses protestations. La jeune femme se redressa et se positionna, prête à l’avoir. Qu’est-ce qu’il racontait d’ennuyeux encore ? Elle avait une idée de jeu en tête qui lui, n’était pas ennuyant. Elle était persuadée qu’il en avait envie. Sinon il ne se serait pas comporté comme ça et ne lui aurait pas dit ça. Qu’est-ce qu’il cherchait alors ? A se faire désirer ? Oh peut-être, ça pouvait être marrant. Elle lui sauta dessus avec un sourire. Malgré tout ce qui sortait de sa bouche, elle continuait, déterminée à lui faire perdre pied et à le persuader de jouer avec elle. A un certain moment, elle crut bien avoir réussi. Il lui chuchota de s’allonger et lui cita tout ce qu’il voulait lui faire. Ce qui était certain, c’était que cela ne lui était pas insensible. Elle ferma les yeux sous son ordre et se mit à penser à tout ce qu’ils allaient faire. Alors qu’elle rêvassait, son homme s’était déjà enfui et préparait son petit manège. Quand elle s’en rendit compte, elle ne se vexa pas. Au contraire ça l’amusait. Plus il lui résistait, plus ça la mettait d’humeur. Elle se faufila jusqu’à la porte de la salle de bain -fermée, évidemment. Elle se mit à lui parler d’une voix doucereuse dans l’espoir de le faire flanchir. Ou au pire de le déstabiliser. Lorsqu’enfin il pointa le bout de son nez, elle fut déçue de voir qu’il s’était rhabillé. Pas grave, elle avait une autre occasion de jouer le jeu à fond. Avec surprise mais ravissement, elle se sentit happée par ses bras.

«Alors petite vilaine ? On ne t’as jamais dit que c’était dangereux de jouer avec le grand méchant vampire ? Il ne bouffe trois brebis égarées comme toi au petit déjeuner
»


«Je ne suis pas une brebis égarée. Je suis une vilaine petite cochonne qui va manger le grand méchant loup » répondit-elle du tac au tac.

Ils échangèrent un baiser passionné qui eut le mérite de satisfaire moyennement Keira. Elle voulait mieux. Dans leur élan, ils reculèrent et Keira, croyant qu‘il allait la pousser sur le lit, se laissa faire. Au final elle se retrouva les fesses sur une chaise, nue sous une couverture, et bâillonnée. Il aimait ça ? Oh, intéressant.

«Faut que je trouve un moyen pour annuler l’hypnose avant que tu ne fasses quelque chose que tu vas regretter. » marmonna-t-il autant pour lui-même que pour elle.

Elle arqua un sourcil, vrillant sur lui un regard malicieux. Du genre « Je vais t’avoir petit ». Elle patienta quelques secondes et se débarrassa de ses liens. Visiblement il avait pas appris à faire de bons liens à l’école. Elle oui. Elle pourrait lui apprendre tient un jour. Tandis qu’il avait le dos tourné, elle avait ôté son baillon et la couverture qui la couvrait. Mais elle ne se leva pas pour autant et garda les mains derrière son dos. « J’ai l’air de vouloir faire quelque chose que je risque de regretter ? » Son sourire carnassier refit son apparition alors qu’il se tournait derechef vers elle « Ne me regardes pas comme ça » fit-elle d’un air faussement mi étonné, mi indigné « Tu ne sais pas de quoi je suis capable depuis le temps? » d’une voix suave. Elle continuait de sourire, comme une adolescente dévergondée face à un adulte sévère. Ce qui, en fait, était le cas, théoriquement. « Tu aimes me voir bâillonnée et ligotée ? Je retiens. » elle se leva et se colla contre lui. Elle l’embrassa dans le cou alors que ses mains s’égaraient sous son tee-shirt. « Aller Ashray, cèdes, tu sais que j’ai toujours envie de toi. » Une fois débarrassée de son tee-shirt, elle lui lança un regard plein de défis en jouant des hanches contre lui, les bras autour de sa nuque « Tu n’aimes pas ce que tu vois ? » lui demanda-t-elle, en se mordillant la lèvre.


 

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|   Ven 25 Oct - 23:53

Ashray était dans les ennuis jusqu'au cou. Il ne savait pas comment annuler l'hypnose. En fait, il ne savait même pas qu'il était capable de faire ce genre de miracles. Bon, visiblement il y avait deux pouvoirs d'activés, l'hypnose et le charisme. Comment les arrêter ? Aucune idée. Keira le sorti de ses pensées en l'interpellant. Il se retourna, presque choqué de voir sa belle sans son bâillon et sans sa couverture, lui demander si elle avait l'air de regretter ce qu'elle faisait. La réponse ne laissait pas le moindre doute possible. Elle fit une remarque sur sa position et se leva pour recommencer son petit manège. Il allait finir par craquer, céder et se faire engueuler après. Il ne voulait pas qu'elle lui en veuille d'avoir "profité" d'elle dans un moment de faiblesse. C'était encore plus difficile pour Ashray de résister car ses gènes de vampires lui hurlaient d'agir et de la sauter comme une chienne toute la nuit puis la vider de son sang.

Au prix d'un ultime effort, il se recula et l'attrapa par les épaules :

« Keira. Arrêtes s'il-te-plaît. Rappelles-toi. Tu ne veux pas faire ça avec moi. Je suis le grand méchant vampire. »

Il déglutit en voyant de nouveau ce voile se poser sur le regard de son humaine favorite. Il n'aimait pas du tout le regard qu'elle lui jeta, un regard noir que jette un chasseur à un vampire sauvage.

Comment s'était-il retrouvé les poignets attachés dans le dos, un bâillon à genoux près de Keira qui se rhabillait ? Il ne savait pas. Tout s'était passé trop vite. Le pauvre petit se rendait compte que Keira faisait des noeuds bien meilleurs que les siens. Profitant qu'elle soit occupée à remettre ses sous-vêtements éparpillés dans la chambre, il se leva et essaya discrètement de retourner dans la salle de bain s'y enfermer toute la nuit. Raté. Keira ne le laissa pas filer et le voilà attaché par les poignets au pied du lit, toujours muet et à moitié nu. Forcé de la regarder d'en bas, il lui jetait un regard suppliant.

Il ne voulait pas retourner chez les chasseurs, il se concentra et réussit à réactiver son charisme. Il sut que ça avait marché en le voyant dans les yeux de Keira mais, il espérait que ça fonctionne comme tantôt même si son humeur de base n'était pas la même. Espérons qu'il ne se soit pas encore enfoncé un peu plus dans les problèmes.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|   Lun 28 Oct - 2:17



« Brought the roses only to drain my inspiration. »

Keira avait l’impression qu’elle pourrait continuer ce petit manège encore longtemps. Comment pouvait-elle se lasser de toute manière ? Il était tellement beau, tellement sexy, tellement canon. Elle adorait tout chez lui. Son odeur, ses cheveux, son corps. Elle pourrait se damner pour lui et faire tout ce qu’il voudrait. Et ce qu’il voulait là, c’était la voir déchaînée. Il ne sera pas déçu le petit. Même si elle ne comprenait pourquoi il se faisait un malin plaisir à la faire languir. C’était inclus dans le jeu, non ? Ce dernier la prit par les épaules, essayant de la faire réagir, en vain. « Keira. Arrêtes s'il-te-plaît. Rappelles-toi. Tu ne veux pas faire ça avec moi. Je suis le grand méchant vampire. » Aussitôt, toute envie de sexe s’était envolée. Une autre fille à sa place aurait pris ses jambes à son cou en criant « Au vampire ! ». Elle, non. Ce qui expliquait pourquoi le principal concerné se retrouvait dorénavant avec les poignets attachés dans le dos et un bâillon. Comme ça, il allait se tenir tranquille le temps pour elle de se rhabiller. Non mais, le tuer à poil ? Et puis quoi encore. Malheureusement il ne tenait toujours pas en place. Alors qu’elle remettait ses sous-vêtements, il avait essayé de s’enfuir dans la salle de bain… sans succès. Maintenant, il était attaché au pied du lit. Au moins il ne pouvait plus bouger. Le regard qu’il lui lança une fois qu’elle fut devant lui, habillée, la laissa de marbre. Et juste au moment où elle se saisissait de son poignard, il réactiva son charisme. Keira, nullement habituée, écarquilla les yeux et lâcha son arme. Elle se contentait de le fixer, à la fois émerveillée et intimidée. Il était dangereusement sexy et dangereusement attirant. Mon dieu, comment avait-elle pu faire pour l’oublier ? Elle tomba à genoux devant lui et le regarda, l’air de dire « Qu’est-ce que je dois faire ? » Il pouvait lui demander n’importe quoi, elle le ferait.

 

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|   Mar 5 Nov - 10:48




Toucher le fond et refaire surface



Du rire
Aux larmes





«


Ashray stressait un peu. Il avait peur que ça reparte dans un n’importe quoi grandissant. D’un autre côté, ça n’avait peut-être pas marché. Après tout c’était la deuxième fois que ça arrivait et il ne maîtrisait pas du tout le phénomène. Les yeux étant une fenêtre sur l’âme, Ashray ne savait pas trop ce qui s’y passait et avait un peu peur de le savoir. Après tout, il était encore attaché, qui savait ce qu’elle pouvait lui faire. Quand son arme toucha le sol peu avant ses genoux, il sut que la bataille était gagnée. Keira lui était complètement soumise et vu, son regard de merlan frit, ils allaient s’amuser. Doucement, il lui demanda de le détacher, ce qu’elle fit sans le brusquer. Parfait. Le vampire se rhabilla totalement et lui demanda de faire la même chose avant de lui dire de s’asseoir sur le lit et de rester sage. Il en profita pour jeter un œil dans le couloir et vérifier que personne ne s’était rendu compte de rien. Mieux valait éviter de se faire renvoyer maintenant alors qu’il avait enfin un toit sur la tête.

De retour dans sa chambre, Keira était toujours assise bien sagement. C’était presque effrayant la façon dont elle le regardait. Pas une seconde elle ne le lâchait des yeux. Bon prince, il vint s’asseoir à côté d’elle et passa un bras autour de sa taille. Il ne savait que dire, que faire. En tout cas, il était fier de lui. Malgré tout ce qui s’était passé, il n’avait pas cédé, n’avait pas craqué, n’avait pas profité. C’était une bonne chose. Cela voulait dire qu’il arrivait à résister, à se contrôler, qu’il redevenait humain. Ashray était franchement content et espérait que Keira le sera aussi.

Il avait beau se concentrer pour essayer de rompre le charisme, c’était très difficile. Sans oublier qu’une partie de lui criait toujours que c’était une excellente chose, un don dont il devait profiter au maximum. Lorsqu’il sentit qu’elle redevenait elle-même, Ashray sourit avant de l’embrasser tendrement.

«

 Pardon mon bébé. Je te promets que je n’ai pas fait exprès. Pourtant, je n’ai rien fait. Et, je vais prendre ma récompense.


»


Ashray descendit doucement dans son cou qu’il couvrit de baisers. Il détendit bien sa princesse avant de mordre doucement. Une fois les deux incisions faites, il but doucement le sang chaud qui affleurait. Encore une fois, il était fier de lui, il ne lui avait pas fait de mal. Il en était certain. En fait, il entendit même un peu gémissement mélodieux. Plus mort de rire qu’assoiffé, il se recula et rigola. C’était pas mal ça. Il passa sa langue sur les deux très légères traces qui ne tarderaient pas à disparaître. Amoureux, il garda son visage dans son cou avant de lui dire à l’oreille :

«

 T’avais raison, je redeviens humain. Merci.


»


Pour la première fois depuis sa trasnformation, Ashray se sentait libre, serein et franchement amoureux.
»



_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|   Mar 12 Nov - 9:57



« Brought the roses only to drain my inspiration. »

Elle continuait de le regarder avec une totale admiration. Si elle aurait observé la scène de loin, soit elle aurait dégueulé, soit elle se serait évanouie par tant de bêtise. Elle ne pensait à rien d'autre à part au fait qu'il était horriblement magnifique. Mon dieu, elle n'avait rien vu de tel. Elle mourrait d'envie de le toucher mais avait peur de le froisser. Comme s'il était un objet un verre. Finalement, Keira reprit doucement et tranquillement ses esprits. Oh le choc. Elle battit des cils pour pouvoir remettre tout ça en ordre. Son réveil fut accueilli par un baiser de l'être aimé.

« Pardon mon bébé. » répondit-il presque aussitôt « Je te promets que je n’ai pas fait exprès. Pourtant, je n’ai rien fait. Et, je vais prendre ma récompense. »

Sur ces bonnes paroles, ses lèvres se baladèrent dans son cou. Oh qu'est-ce qu'elle adorait ça. Au moins ça avait le mérite de la reconnecter directement à la réalité. Elle adorait, vraiment. Il lui donnait des frissons. Chaque partie qu'il touchait la brûlait. Lorsqu'il planta doucement ses crocs dans son cou, elle ne put s'empêcher que de découvrir son cou davantage. Quand il but le sang qui coulait et qu'il lècha la plaie, elle gémit. Il se mit à rire instantanément. A cet instant, elle perdit toute envie quelconque et rougit comme une tomate. Limite s'il y avait un trou de souris quelque part, elle irait s'y faufiler. Néanmoins, quand il lui glissa à l'oreille : «  T’avais raison, je redeviens humain. Merci. » Elle crut presque que son cœur allait exploser. Elle oublia sa gêne, tourna la tête vers lui et reçut un nouveau baiser de sa part. Qu'est-ce qu'elle était heureuse en ce moment. Savoir qu'elle avait contribué à le rendre heureux lui donna des papillons dans le ventre. La jeune femme se releva, les yeux dans les siens, s'assit à califourchon sur lui et se mit à lui caresser le visage. « Je t'aime mon coeur » c'était la première fois qu'elle lui disait ça. Cela lui fit tout drôle. Elle serait morte de honte si Ashray n'avait pas sourit et si elle n'avait pas lu cette satisfaction dans son regard. Ensuite, ses lèvres rencontrèrent les siennes. Ce fut le début de la fin. La chute. L'ascension. Tout ce que vous voudrez, du moment que ça rejoigne la même idée : Ils n'ont jamais été aussi proches qu'à ce moment, depuis longtemps. A cet instant Keira n'aurait souhaité être ailleurs que dans ses bras. Et ça n'allait pas se terminer cette histoire, loin de là. Elle en était convaincue.

FIN

 

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Toucher le fond et refaire surface |Ash&Kei|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Toucher le fond...
» (m) Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.
» Félicitation, tu vas bientôt toucher l'fond, c'est bien. ✤ MILO&BRANDON
» Quand le coté battle royal souhaite refaire surface...
» Nea ◊ Félicitations tu vas bientôt toucher le fond, c’est bien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Farther Away :: Titre :: Staff :: Le passé-