AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Une question ?  

Partagez | 
 

 Histoire & Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Laana Equen

avatar

Age : 21

Race : Vampire

Situation sociale : Royale

Métier : Princesse

Orientation : Hétéro

En couple avec : Devon Cross . :

Relations : Thomas : <3
Moi : Lune \o/
. :
Présence : Oui o/

Blabla : 229
Argent : 4347
Nous a rejoins le : 13/07/2012

MessageSujet: Histoire & Contexte   Mar 16 Juil - 2:21





Histoire & Contexte de Farther Away





Chapitre 1: De nouveau arrivants


Le sang s’écoulait lentement dans les plaines verdoyantes, souillant la nature, témoin muet de l’horreur. Le vent froid n’avait pas la moindre pitié pour ces cadavres entassés et se contentait de faire son travail en emportant au loin la puanteur de la mort, comme un avertissement. Le soleil se cachait derrière d’épais nuages sombres, sources d’une pluie diluvienne qui tentait tant bien que mal de laver tout ce sang. Une centaine de cadavres étaient allongés, comme endormis. Hommes, femmes, enfants, nuls n’avaient étés épargnés. Les corps étaient encore chauds et le sang s’écoulait suffisamment pour que n’importe qui comprenne qu’ils n’avaient perdus la vie que depuis quelques minutes. Aucun d’eux n’était armé, aucun d’eux ne semblait avoir eu la chance de se défendre. Les cadavres étaient espacés régulièrement comme dans un cimetière. Il était impossible de savoir d’où venaient ces gens. Le premier village était à au moins dix kilomètres et là-bas, personne ne manquait à l’appel. Comme pour tenir compagnie aux morts, un homme était assis dans l’herbe, à quelques mètres, adossé contre un arbre. On savait qu’il avait connu de nombreux hivers rigoureux quand on voyait l’état de sa carcasse. Très maigre, une peau blafarde, des doigts semblables aux racines des arbres, des lèvres sèches et des yeux fermés. Il était vêtu très pauvrement d’une vieille chemise blanche jaunie par le temps, d’un pantalon brun, d’un chapeau de paille et d’une vieille paire de chaussures déchirées. Cet homme jouait d’une flûte qui semblait sculptée par le plus habile des artisans dans l’ivoire le plus pur. La mélodie était lente et triste, comme une lamentation, une complainte sans parole. Le vieillard ne se lassait pas de son instrument et pas une seule fois ses lèvres ne s’écartèrent de l’embout. La musique se répandait dans la plaine comme pour accompagner les victimes dans leur voyage vers l’au-delà. Les notes traversèrent la pluie, se laissèrent porter par le vent et emplirent tout l’endroit d’une ambiance magique à la fois triste et intrigante.



Soudainement, les bouches des cadavres s’ouvrirent, toutes en même temps. Une étrange fumée, légère et très fine, presque invisible, s’échappait de tous les corps. Doucement, elles prirent toutes formes. Au-dessus de chaque mort se trouvait un spectre constitué d’une fumée grisâtre. Tous les fantômes oscillaient, se balançant de droite à gauche, les yeux fermés, suivant la musique jouée par le vieil homme. Ce fut à ce moment que la mélodie changea, elle se fit plus vive, plus forte, plus rapide. Les spectres dociles s’envolèrent dans le ciel et entamèrent une ronde folle au rythme de la musique. Ce spectacle magique ne pouvait être observé par le musicien qui avait toujours les yeux fermés et qui se contentait de jouer, sans même avoir l’air conscient de ce qui se passait. Le rythme s’accéléra, encore et encore, emportant les spectres dans une ronde folle. Soudain, la musique cessa et tous se figèrent dans le ciel. Le vieux musicien ne bougeait plus du tout, figé dans la même position, comme mort. La plaine pris des airs de tableau et même le vent et la pluie avaient cessé comme pour ne pas déranger. Doucement, les spectres disparurent et une fois que le dernier corps de fumée fut effacé, un flash de lumière envahie la région. Il laissa derrière lui cent êtres étranges qui n’avaient rien avoir avec les cadavres à leurs pieds. Trente ressemblaient à des humains normaux, tous différents mais tous entourés d’une aura noire qui faisait froid dans le dos. Il était difficile de croire que ces créatures étaient de simples êtres humains. Trente autres étaient assimilables à des loups-garous. Chez beaucoup, de la bave coulait de leurs grandes gueules à la vue de tous ces cadavres appétissants, un festin de roi pour ces prédateurs monstrueux. Les quarante derniers étaient sans doute les plus surprenants. Squelettes grands ou moins grands, entourés d’une aura propre à chaque être, des fois nus ou habillés d’une cape ou d’un vêtement aux allures mystiques. Certains portaient même des armures gravées de glyphes étincellants. Ces morts vivants portaient des affaires de types surnaturels. Des fioles étranges, des gros livres poussiéreux, des orbes scintillantes et tout un tas d’autres artefacts. Cent morts humains contre l’arrivée de cent créatures démoniaques. Il était évident que maintenant que les premiers étaient là, les suivants n’allaient plus tarder, invoqués par la musique d’une flûte maléfique ou par la magie des morts-vivants. L’invasion se promettait rapide et coûteuse en vies humaines. Les trois groupes se séparèrent, chacun sachant ce qu’il avait à faire. Les morts vivants emportèrent quelques cadavres et prirent soin de ne pas oublier la flûte. Les lycans furent ceux qui restèrent le plus longtemps, occupés à dévorer les cadavres ainsi que le vieil homme, tout aussi mort. L’histoire ne dit pas s’il savait que la mélodie qu’il avait jouée causerait la fin de l’ère des hommes sur ce monde.





Chapitre 2 : De nouveaux alliés insoupçonnés


Sous le soleil de midi, la forêt avait quelque chose de magique,  un peu comme si de curieux habitants y avaient élu domicile. C’étai d’ailleurs le cas. Si on prêtait attention au décor, aux indices laissés par la nature, on comprenait aisément que les contes fantastiques avaient une origine véritable. Il y avait dans l’air comme une magie qui faisait de ce bois un endroit unique. Peu d’humains y étaient entrés et peu en avaient cru leurs yeux. Car ici, au détour d’un chêne, vous pouviez tomber sur une valse de fées, une ronde emplie de rires enfantins sur une musique issue d’instruments à vents délicats.  Ainsi donc les contes de fées avaient une part de vérité. Sauf que, les fées qui dansaient étaient minoritaires et se différenciait bien des autres restées sur le sol à critiquer la valse ridicule de leurs aînée. Et oui, même chez les fées, il y avait un conflit entre les générations. Les jeunes avaient laissé tomber les tenues en feuilles, les fleurs et les chants féériques. Désormais, elles s’habillaient comme les humaines, avaient leurs téléphones portables et écoutaient de la musique moderne. Elles avaient chacun leurs goûts. Jeans slim taille basse, cheveux lissés, ailes percées et les The Black Eyed Peas dans les écouteurs. Bracelets cloutés, cheveux éclatés, ailes trash, dansant sur le dernier Marilyn Manson. Il y en avait pour tous les goûts. Et oui, les contes de fées avaient pris un sacré coup de vieux avec la nouvelle génération. Ces histoires n’avaient pas prévu non plus que les fées partageraient leur précieuse forêt enchantée avec d’autres créatures fantastiques. Si les lycans, vampires et sorciers préféraient le confort de la ville, les changeformes préféraient la sécurité de la forêt enchantée. Concernant cette race, on ne savait pas si c’était des animaux qui s’étaient transformés en humain ou l’inverse. Une chose était sûre, les changeformes pouvaient osciller entre trois formes : animale, hybride, humaine. Ils s’entendaient plutôt bien avec les fées et avaient leur petite vie tranquille loin du tracas des humains et des autres surnaturels.



Ou du moins, c’était le cas avant que les vampires n’arrivent. Toute la forêt se réuni une nuit sans étoile pour écouter ce qu’ils avaient à dire. Les nouvelles étaient alarmantes : des créatures venues d’un autre monde, liches, loups-garous et démons proliféraient sur Terre. Les loupas-garous nouvellement arrivés avaient convaincu ceux déjà présents de se joindre à leur cause. Les liches avaient corrompus tous les sorciers qui les avaient rejoints. Rares étaient ceux qui restaient fidèles aux anciennes pratiques et ces rares survivants étaient traqués par les morts-vivants et leurs sbires. Désormais les vampires étaient seuls face aux nouveaux arrivants qui ne voyaient les humains que comme de la nourriture ou des esclaves. Les fées et les changeformes réfléchirent plusieurs nuits et plusieurs jours, débattirent, pesèrent le pour et le contre et finirent par rendre leur décision : ils ne participeraient pas au combat. Ils étaient en sécurité dans leur forêt bien aimée et avaient plus à perdre qu’à gagner dans ce conflit. Déçus, les vampires se retirèrent une nuit de pleine lune et n’assistèrent pas au massacre qui eut lieu juste après leur départ. Les loups-garous sous les ordres des liches voulurent s’assurer que les habitants de la forêt enchantée ne changeraient pas d’avis. Ils passèrent à l’attaque et cette nuit fut emplie de sang et de cris. Il y eut beaucoup de morts mais il y aurait pu en avoir beaucoup plus. Les liches, rusées avaient demandés à leurs fidèles loups-garous de faire plus de peur que de mal. De cette façon, les fées et changeformes seraient terrifiés et allaient être très obéissants dans le futur. Sauf que les corps déchiquettés, les têtes arrachées et plantées sur des branches n’eurent pas l’effet escompté. Les rescapés rappelèrent les vampires et acceptèrent de se battre à leurs côtés pour venger leurs familles et amis et surtout protégé les survivants. Ils jugèrent de n’avoir aucune pitié et d’être aussi cruels que ceux qui les avaient massacrés. C’était désormais la jeune génération qui était aux commandes. Finit les jeux dans la forêt et la cueillette des fleurs. Le temps était venu de prendre les armes et de faire des dégâts.







Chapitre 3 : Les Deaths Dealers


Les surnaturels n'étaient pas les seuls à prendre les armes. Depuis le 19ème siècle, un groupe d'humain s'était formé dans le but de se défendre face aux surnaturels. Une seule condition pour faire partie des Death Dealers, avoir dans sa famille au moins un meurtre portant la griffe d'un surnaturel. Ce groupe fait de n'importe quel humain en détresse une machine à tuer. Rage et discipline étaient les deux mots clés de ce groupe. L'un comblait les faiblesses de l'autre et ainsi, les deux combinés faisaient de vous un guerrier impitoyable. Néanmoins, les Death Dealers n'étaient pas des tueurs sauvages et sanguinaires assoiffés de sang. Au contraire, ils se vantaient d'être très différent des bêtes sauvages qu'ils traquaient. Les Death Dealers avaient une grande connaissance des surnaturels. Ils les étudiaient longuement et savaient tout d'eux, de leur manière d'agir, de se camoufler parmi les humains, de se battre, de leurs points faibles et points forts. Ce groupe a toujours eu un arsenal d'une technologie en avance sur l'époque. Ils disposent de tout un éventail de pièges et d'armes à feu qui leur confèrent une puissance non-négligeables. Ce groupe n'a rien avoir avec les petits groupes de chasseurs isolés qu'ils méprisent pour leur manque de discipline.



Les Death Dealers sont puissants et redoutés même s'ils œuvrent dans le silence le plus total. Tous portent un tatouage affichant un aigle noir, symbole de leur groupe. Leur QG est basés aux Etats-Unis (à Los Angeles) , leur territoire. Ils ne cherchent pas à chasser les surnaturels sur les autres continents, les laissant aux autres groupes de traqueurs tout aussi compétents qu'eux même si les Death Dealers étaient les plus respectés d'entre eux. C'est dans leur QG que sont formés les apprentis de n'importe quel âge au combat dans la discipline entre les cours sur les surnaturels. Devenir l'un d'eux est difficile et il vous faudra faire de nombreux sacrifice et garder en tête que le groupe passe avant vous. Si la rage qui vous anime est assez forte, les Death Dealers vous apporterons la force, la discipline et la connaissance pour vous offrir votre vengeance. Alors, qu'attendez-vous ?






Bon jeu



Sur Farther Away



By Lune GIFs from coqueline de Bazzart



_________________
Avatar & Signature de Bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fartheraway.creer-forum.com http://fartheraway.creer-forum.com http://fartheraway.creer-forum.com
 

Histoire & Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Histoire & Contexte
» Contexte : l'histoire de l'Entre monde
» C ▬ Contexte, plan et histoire de l'île
» Contexte - L'Histoire du Forum
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Farther Away :: Titre :: Contexte-