AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Une question ?  

Partagez | 
 

 Au coin de Londres [Aden&Ilaria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Aden Knight

avatar

Age : 24

Race : Humain

En couple avec : Sherry de Lioncourt Blabla : 26
Argent : 3596
Nous a rejoins le : 02/02/2013

MessageSujet: Au coin de Londres [Aden&Ilaria]   Sam 9 Fév - 12:30

ADEN & ILARIA

Au coin de Londres


Lorsqu'une simple rencontre peut changer bien des chosesAden se réveilla en baillant. Il tendit le bras pour éteindre son réveil qui sonnait. Il s’assit dans son lit et appuya sur le troisième bouton de son réveil pour démarrer la radio. C’était toujours pratique pour se renseigner sur les infos et la météo du jour. Il se leva, ouvrit son armoire et pris un tee-shirt sur le tas et pris un jeans sur le tas d’à côté. Il s’habilla et sortit prendre son petit déjeuner. Il faisait toujours les mêmes mouvements et remettait les choses au bon endroit. Il se servit un bol de céréales, pris une cuillère et mangea dans sa chambre en écoutant la radio. C’était le même genre de blabla journalier mais ça ne le dérangeait pas. Il était habitué. Zeus se réveilla et vint voir son maître, lui réclamant de la nourriture. Aden fit les mêmes gestes mécaniques pour faire tomber quelques croquettes dans la gamelle du chien. Toute la journée se passa sans problèmes. A 14h, son portable bipa. Ah oui, jeudi, il devait aller à la banque. Il chercha après son portefeuille pendant cinq minutes dans sa chambre, il ne l’avait pas mis au bon endroit. Mais pas grave, ce n’était pas la première fois. Ça ne changeait rien pour lui, il ne se disait pas « Et mince si je voyais », il ne savait pas ce que c’était.

A la banque, il n’y eut pas de problème. Il allait toujours au même guichet et la banquière lui donna plusieurs billets, il les compta et les mit dans son portefeuille avant de dire au revoir et de s’en aller. Dans la rue, il sentit le soleil sur sa peau, ça faisait du bien, le vent frais aussi était doux. La rue était vivante, il y avait des gens qui parlaient partout. Il entendait des rires d’enfants, c’était mignon. Aden aimait bien les enfants, il les trouvait adorable même s’il n’en n’avait pas côtoyé beaucoup. Il marchait près des murs, de cette façon, il évitait de bousculer les gens. Une odeur de gaufre lui monta au nez, c’était doux et sucré, il aimait ça. Il aurait pu la suivre et aller en acheter une mais il sentait les problèmes venir. Il ne saurait pas du tout où aller, vers où se tourner et si ça se trouvait, le prix était écrit sur une pancarte ou un truc du genre. Les gens allaient comprendre qu’il était différent et ça, il préférait éviter, tant pis pour la délicieuse gaufre sucrée dont il avait déjà le goût en bouche.

Près de chez lui, il sentit un délicieux parfum. Un parfum de femme vraiment très attirant. L’odeur se rapprocha et soudain, il sentait un choc dans son épaule, il avait heurté cette femme. Aden se tourna vers l’endroit où elle devrait être normalement et marmonna quelques excuses la tête basse. Il n’était pas honteux ou gêné, ça arrivait à tout le monde, juste que de cette façon, les gens ne se demandaient pas pourquoi il « regardait » ailleurs. En fait, il ne comprenait pas pourquoi tourner la tête dans un sens ou dans l’autre mais apparemment, les gens préféraient quand il tournait la tête vers eux. Là, il ne savait pas vraiment où elle était alors il préférait ne pas regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ilaria Conti

avatar

Race : Loup-Garou

Blabla : 16
Argent : 3589
Nous a rejoins le : 18/01/2013

MessageSujet: Re: Au coin de Londres [Aden&Ilaria]   Lun 11 Fév - 22:52

Je marchais au gré du vent. Comme souvent à Londres, j' étais habillée en mode métalleuse, m'étant laissée distraire de ma mission, car peu de démons rôdaient par ici, Dieu merci. Londres et les USA. C'étaient réellement les deux pays dont je raffolais, car je pouvais y prendre des vacances.

Bref, je marchais vers cette délicieuse odeur de gaufre, dans le but de l'acheter pour m'en raffoler. Et oui, même les plus atroces tueuses raffolent des sucreries, honte à elles.
Comme toujours en semaine, le flot de gens était énorme, je ne prêtais attention à quiconque. De toute façon, d'ici quelques minutes, je me rendrais dans l'entrepôt qui nous servait de lieu de répétition, à moi et mes potes, que j' avais fait changé de pays.. Quel changement, d'ailleurs, pour ces gaillards américains, qui n'avaient jamais visité le Vieux Continent. Ils ne voulaient pas la suivre, mais je les avais persuadé de venir découvrir mon continent natal.. Certes, pas mon pays natal. Je n'avais aucune envie de retrouver l'Italie, que ce soit la partie continentale, la Sicile, ou la Sardaigne. Nothing. Nada. Trop d'êtres maléfiques rôdaient par là-bas.

Leurs réactions avaient été assez drôles : "Mais c'est tout petit ici ! J'ai l'impression d'être chez les minimoys... Vos voitures, c'est des jouets..?"

Nah les gars, c'est vous qui vivez dans le pays où les gens voient tout en grand. L'Amérique et sa folie des grandeurs... N'empêche que le Nouveau Continent me manquait.

Ici, je vivais dans un petit hôtel minable. J'avais les moyens de me payer plus, mais j'économisais. J'avais Porta-Fortuna avec moi, et j'étais obligée de laisser le poney dans un club anglais le temps que je me trouve une petite maison à louer.. je n'aimais pas la savoir seule. C'est pourquoi j'allais la voir tous le matins et tous les soirs, et c'est également pour çq que j'économisais : je voulais lui offrir un p'tit compagnon, une biquette ou un mouton.
Je gagnais des sous en faisant deux trois petits concerts par ci, par là, et en servant de modèle à d'éminents photographes.

Là, je me rendais au club, avant de me rendre à la répétition, histoire que mon poney ne se sente pas abandonné.. Et oui, ça a besoin d'affection, ces z'animaux là, mine de rien. Je traînais un peu les pieds : il faisait dégueu', l'odeur de gaufre venait de s'éclipser, et je n'avais plus faim, et... Sbaaf.... Je me fis bousculer par un mec. Et il baissa la tête en plus, le gaillard !

-"Hého, dire pardon, vous pouvez pas ?! C'est quoi ce manque de politesse ?" fis-je d'un ton plutôt agressif. Je détestais que l'on me surprenne dans mes pensées de la sorte.

Je trouvais ça impoli. Quand on marche dans la rue, on peut au moins essayer de faire attention aux autres gens, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aden Knight

avatar

Age : 24

Race : Humain

En couple avec : Sherry de Lioncourt Blabla : 26
Argent : 3596
Nous a rejoins le : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Au coin de Londres [Aden&Ilaria]   Sam 16 Fév - 8:04

ADEN & ILARIA

Au coin de Londres


Lorsqu'une simple rencontre peut changer bien des choses"Hého, dire pardon, vous pouvez pas ?! C'est quoi ce manque de politesse ?"


Et voilà, encore une fois il s’était mis dans la merde. La personne était une femme avec une belle voix mélodieuse. Si elle n’était pas chanteuse professionnelle, elle devait n’être qu’une amatrice. En tout cas, pour Aden, elle avait une voix dans ce style. En plus, elle lui disait quelque chose. L’aveugle parlait avec tellement peu de gens qu’il était rare qu’il oublie une voix. Il l’avait déjà entendue quelque part. En tout cas, il ne pouvait pas mettre de nom dessus. C’était donc quelqu’un qu’il ne connaissait pas personnellement. Ce fut à ce moment que ça lui revint. C’était la fille dans le parc qui l’avait abordé un jour. Celle qu’il avait ignorée et qu’il avait regrettée bien plus tard. Peut-être était-ce une deuxième chance d’avoir quelqu’un avec qui discuter. Qu’est-ce qu’il devait faire ? Impossible de discuter avec elle sans qu’elle ne comprenne qu’il était différent. Peut-être qu’il devait pour une fois, le dire directement.


« Excusez-moi, madame, je ne vous avais pas vue. En fait, je ne vois rien du tout, je suis aveugle. Mais, votre voix me rappelle quelque chose. Nous serions déjà rencontrés ? Dans le parc non ? »


Il craignait de passer pour un abruti finit, un idiot qui se servait juste d’une excuse bidon pour draguer. Non, en fait draguer ne l’intéressait pas. Il ne cherchait pas de copines. Une fois, un gars lui avait dit que pas mal de fille craquerait sur un gars comme lui et qu’il devait foncer sans hésiter. Jamais Aden ne l’avait cru. Pourquoi les filles choisiraient-elles quelqu’un d’aussi différent que lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ilaria Conti

avatar

Race : Loup-Garou

Blabla : 16
Argent : 3589
Nous a rejoins le : 18/01/2013

MessageSujet: Re: Au coin de Londres [Aden&Ilaria]   Mer 20 Fév - 10:27

L'homme du parc !! Je le reconnaissais enfin !! Je me disais aussi qu'il avait une tête de déjà-vu, mais je ne savais pas le retrouver.
Effectivement, je l'avais abordé, lors d'un bel après(midi d'été. Le temps était clair cette journée là, j'avais envie d'aider les gens. J'avais repérer ce beau gars et avais un peu envie de parler. Mon batteur m'avait plaquée pour une sublime claviste blonde. Je lui en voulais à mort ce jour-là, et puis je l'avais vu. Il avait l'air si serein, je m'étais dit qu'il devait être agréable de converser avec un tel être. A peine lui avais-je parlé qu'il était parti. J'étais restée là à pleurer pensant un moment. J'aidais le monde à aller mieux, et je ne me prenais que des merdes dans la gueule.
Maintenant, j'avais mûri, j'avais compris qu'il avait sans doute autre chose à faire, peut-être ne m'avait-il pas entendue, ou que sais-je.
Aujourd'hui, je savais qu'il souffrais de son handicap. J'étais débordée de compassion, moi qui était normalement plutôt asociale.

-Effectivement, c'était moi, je vous reconnais maintenant. Ainsi donc, vous êtes aveugle ? Depuis toujours ou depuis un accident ?

Je fis une pause.

-Excusez-moi, c'est sans doute indiscret, c'est juste que vous êtes la première personne aveugle que je rencontre. Aimeriez-vous que l'on aille boire un thé, ou préféreriez-vous que la dame du parc arrête de poser des questions ? demandai-je d'une voix douce.

Depuis que je chantais, il faut dire que j'avais appris à contrôler ma voix. Avant, je lui aurais demandé de manière très agressive, alors que là, je savais garder une intonation douce, bienveillante. Je me sentais rarement aussi à l'aise avec les gens alors que je ne les connaissais pas. Même avec mon batteur, il m'avais fallu plus de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aden Knight

avatar

Age : 24

Race : Humain

En couple avec : Sherry de Lioncourt Blabla : 26
Argent : 3596
Nous a rejoins le : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Au coin de Londres [Aden&Ilaria]   Sam 2 Mar - 6:29

ADEN & ILARIA

Au coin de Londres


Lorsqu'une simple rencontre peut changer bien des choses-Effectivement, c'était moi, je vous reconnais maintenant. Ainsi donc, vous êtes aveugle ? Depuis toujours ou depuis un accident ?


Il ne s’était pas trompé, c’était bien elle.


-Excusez-moi, c'est sans doute indiscret, c'est juste que vous êtes la première personne aveugle que je rencontre. Aimeriez-vous que l'on aille boire un thé, ou préféreriez-vous que la dame du parc arrête de poser des questions ?


La première proposition lui plaisait bien même s’il stressait un peu. Cette femme, il ne la connaissait pas, elle ne le connaissait pas non plus et il avait peur que les ennuis fassent leur apparition. Quant à ses questions, ça ne le dérangeait pas trop pour l’instant. Par contre les trucs du style « Comment tu le vis ? » il n’aimait pas.


« Je m’appelle Aden. Je suis né comme ça donc, comme les autres disent, je ne sais pas ce que je rate. Je veux bien prendre un thé avec vous de toute façon, je n’ai rien d’autre à faire. »


Il lui parla d’un café pas très loin. C’était celui dans lequel il allait tout le temps avec Amélie avant. Dans la rue, marcher à côté de quelqu’un le soulageait. Immédiatement, il eut confiance. Cette femme pourrait l’aider à passer une bonne journée. Déjà qu’avoir une interlocutrice c’était bien, avoir quelque de gentil qui pouvait le guider c’était encore mieux. Ils se rendirent ensemble à ce fameux café et Aden s’assit en faisant attention avant de passer une main sur la table. Du bois vernit, rien n’avait changé. Les parfums étaient les mêmes et il aurait presque juré que les conversations autour de lui étaient les mêmes qu’il y avait de cela quelques années. C’était un peu comme si ce café était hors du temps et que rien n’avait changé. C’était une atmosphère excellente.

Ses pensées se recentrent sur la jeune femme qui l’avait accompagné. Après tout, sans elle, il ne serait sans doute jamais revenu ici.


« Merci de m’avoir accompagné. C’est gentil de votre part. Et, quel est votre nom ? »


Oui, c’était la question de base absolument pas originale mais, il ne voyait pas quoi dire d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ilaria Conti

avatar

Race : Loup-Garou

Blabla : 16
Argent : 3589
Nous a rejoins le : 18/01/2013

MessageSujet: Re: Au coin de Londres [Aden&Ilaria]   Dim 3 Mar - 9:46

-Je m’appelle Aden. Je suis né comme ça donc, comme les autres disent, je ne sais pas ce que je rate. Je veux bien prendre un thé avec vous de toute façon, je n’ai rien d’autre à faire.

Vu sa manière de répondre, il n'avait pas envie que je lui pose de question du style "Comment tu le vis ?" etc. De toute façon, c'était pas vraiment ça qui m'intéressait chez lui. Certes, je n'avais jamais rencontré d'aveugle, et encore moins d'aveugle de naissance, mais je lui aurais posé des questions là-dessus uniquement s'il n'avait pas été aveugle de naissance.Je lui enviais la capacité de pouvoir saisir la plupart des odeurs et parfums, fréquence de voix, que nous, pauvres êtres atteints de vue, ne pourrions jamais ressentir ce genre de chose, ce que je trouvais malheureux. Même si je savais repérer la présence d'un démon à des kilomètres. Mais ça, c'était autre chose.

Il me parla d'un café pas loin d'ici, et nous nous dirigeâmes vers celui-ci. Inconsciemment, je l'aidais à choisir le meilleur chemin possible, à éviter de se faire du mal.

Quand nous nous y installâmes, il passa sa main sur le bois et sembla être rattrapé par des tas de souvenirs.

-Vous avez l'air de bien connaître cet endroit, venez-y vous souvent ? demandai-je gentiment.

Cet homme-là me semblait un homme bien, en tout cas, je me sentais mieux avec lui qu'avec mon ancien batteur, même si ce musicien me revenait souvent en tête. Après tout, notre rupture ne datait pas de longtemps, et je l'avais aimé de tout mon coeur. En y repensant, j'avais envie de me défouler sur scène, de balancer des paroles bien violentes, de reprendre le fameux groupe de métal Slipknot, même si je savais que je n'avais pas du tout le bon timbre de voix. Je retins cet accès de colère qui me traversait pour écouter mon interlocuteur. Peut-être un jour viendrait-il m'écouter chanter ? Peut-être lui aussi était un artiste, après tout, on pourrait peindre en étant aveugle, Beethoven était bien sourd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aden Knight

avatar

Age : 24

Race : Humain

En couple avec : Sherry de Lioncourt Blabla : 26
Argent : 3596
Nous a rejoins le : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Au coin de Londres [Aden&Ilaria]   Sam 13 Avr - 2:03

ADEN & ILARIA

Au coin de Londres


Lorsqu'une simple rencontre peut changer bien des choses-Vous avez l'air de bien connaître cet endroit, venez-y vous souvent ?

« Je venais dans le temps avec ma sœur Amélie. On y venait au moins une fois par semaine. »


D’ailleurs à ce moment là quelqu’un s’approcha de la table, un serveur dont les pas étaient lourds, sans doute en surpoids. Tiens, c’était peut-être Big Dady, l’homme qui tenait le café. Il le reconnu à sa voix lorsqu’il vint lui dire bonjour et lui demander des nouvelles de lui et sa sœur. Aden répondit mais resta assez évasif. Oui il allait bien et Amélie aussi. L’aveugle commanda comme à son habitude un chocolat chaud avec des biscuits au caramel, spécialité de la maison. Aden expliqua ensuite à son invité qui il était :


« C’est Big Dady, il tient ce café et fait souvent l’animation les soirs de foot quand tout le monde se rassemblé ici pour regarder. »


Leur commande ne tarda pas à venir et l’homme dont Aden parlait à la minute même leur dit que c’était cadeau de la maison. Oui, c’était un moyen comme un autre de fidéliser les clients. En fait, il ne connaissait toujours pas le nom de son invitée. Tout ce qu’il avait remarqué c’était son léger accent. Elle venait sans doute d’ailleurs. Lui, il n’avait jamais voyagé. D’un autre côté, c’était mieux ainsi.


« Vous avez un léger accent », commença-t-il en remuant la tige de bois plantée dans le large morceau de chocolat qui fondait dans le lait chaud. « D’où venez-vous ? Du sud non ? Italie ? » proposa-t-il en doutant quand même un petit peu.


En fait, il ne connaissait pas tellement de gens pour être un spécialiste des accents mais le copain d’Amélie était italien et avait un très fort accent. Et, pour avoir discuté souvent avec lui, il pensait être capable de supposer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ilaria Conti

avatar

Race : Loup-Garou

Blabla : 16
Argent : 3589
Nous a rejoins le : 18/01/2013

MessageSujet: Re: Au coin de Londres [Aden&Ilaria]   Lun 15 Avr - 9:44

-Je venais dans le temps avec ma sœur Amélie. On y venait au moins une fois par semaine.

Il terminait à peine de dire ça que le serveur arriva, un assez gros bonhomme, avec un air débonnaire de type bien et sympa. Il discuta un peu avec Aden, ce qui confirmait bien le fait que "mon" aveugle était un (ancien) habitué du coin. Lui prit un chocolat chaud avec des biscuits au caramel tandis que je pris un espresso bien sec, à l'italienne.

-C’est Big Daddy, il tient ce café et fait souvent l’animation les soirs de foot quand tout le monde se rassemble ici pour regarder.

-Ca doit être top, ça... C'est chouette les cafés conviviaux comme ça. dis-je en souriant. Déjà, je pensais à venir un soir avec le groupe pour amuser la galerie. Sans jouer ni chanter trop violemment, juste de quoi faire bouger les gens, mais sans être trop agressifs non plus.

Big Daddy était de retour avec nos commandes, et ajouta que c'était cadeau de la maison. Je remerciai en souriant, même si c'est une technique commerciale pour fidéliser les clients, ça reste sympathique.

-«Vous avez un léger accent », commença-t-il .« D’où venez-vous ? Du sud non ? Italie ?»

Je ris doucement. Au fond, j'avais peut-être affaire à un sorcier aveugle.. .

-Effectivement, je viens de Sardaigne, je n'aime pas trop dire que je suis Italienne. Je m'arrêtai un petit instant, remarquant à peine qu'Aden ne savait toujours pas nom... J'étais parfois d'une impolitesse ! Au fait, moi c'est Ilaria, pardon de ne pas avoir mentionné mon nom plus tôt dans la conversation, j'ai une mauvaise tendance à oublier de me présenter..

Je ne continuai pas, me plongeant soudainement dans mes pensées... Ces derniers temps, lorsque je me présentais, c'était essentiellement pour donner un faux nom, ou son le nom de Maîtresse Ilaria, aux pauvres démon que je torturais avant de les achever dans d'horribles souffrances... En mon for intérieur, je me dis qu'heureusement que mon invité était aveugle, pour ne pas voir la haine qui devait flamber dans mon regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aden Knight

avatar

Age : 24

Race : Humain

En couple avec : Sherry de Lioncourt Blabla : 26
Argent : 3596
Nous a rejoins le : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Au coin de Londres [Aden&Ilaria]   Sam 22 Juin - 2:22

ADEN & ILARIA

Au coin de Londres


Lorsqu'une simple rencontre peut changer bien des chosesAden entendit Ilaria rire doucement et sourit, devinant qu’il n’y avait aucune moquerie dans son rire.
 
 
-Effectivement, je viens de Sardaigne, je n'aime pas trop dire que je suis Italienne. Au fait, moi c'est Ilaria, pardon de ne pas avoir mentionné mon nom plus tôt dans la conversation, j'ai une mauvaise tendance à oublier de me présenter.
 
 
Souvent Amélie lui avait parlé du Sud, de la mer, des relents salés, du sable chaud, du bruit des oiseaux. Aden n’avait jamais quitté la ville de Londres et ne connaissait donc que les bruits et parfums des grandes villes emplies de monde. Il but un peu de son chocolat chaud en essayant d’imaginer quels pouvaient être les mélanges d’odeurs et la texture du sable. Souvent Amélie lui avait dit que ce genre d’endroit, ce n’était pas fait pour les gens comme lui, que c’était plus prudent de rester à Londres dans les endroits qu’il connaissait. Autant demander à Ilaria comment c’est l’Italie, peut-être que sa description sera différente de celle de sa sœur.
 
 
« Dites-moi, comment c’est l’Italie ? Vous avez déjà été à la mer ? Il paraît que l’eau là-bas est chaude et claire et que les gens y sont chaleureux. »
 
 
Enfin, tout le monde était chaleureux avec un aveugle. Aden avait remarqué qu’il attisait la pitié des gens. Jeunes, vieux, hommes, femmes, tout le monde essayait d’être gentil avec lui. Mais, ce surplus d’affection le mettait un peu mal à l’aise des fois. D’ailleurs, Ilaria aussi était gentille mais, elle ne se centrait pas sur son handicap. Aden se dit qu’il avait face à lui une personne naturellement gentille et très sociable. Ca c’était une chance. Il n’était pas face à un genre de monstre sadique et profondément mauvais. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ilaria Conti

avatar

Race : Loup-Garou

Blabla : 16
Argent : 3589
Nous a rejoins le : 18/01/2013

MessageSujet: Re: Au coin de Londres [Aden&Ilaria]   Dim 23 Juin - 8:44

Aden semblait être en confiance. Visiblement, il n'avait aucune idée de ce que je ressentais au plus profond de moi. Cette question sur l'Italie me gênait profondément. Elle me rappelait ma fuite, le viol, les forêts que je visitais la nuit.. Tous ces souvenirs s'entassaient dans ma tête, je souffrais, je voulais les oublier. 

"Dites-moi, comment c’est l’Italie ? Vous avez déjà été à la mer ? Il paraît que l’eau là-bas est chaude et claire et que les gens y sont chaleureux. 

Je souris tristement, même s'il ne pouvait le voir, et bu une gorgée de café avant de répondre. D'ailleurs, je ne savais que répondre.. Pour moi, les gens avaient toujours été froids à mon égard, mais je savais que par rapport aux étrangers, ils étaient toujours relativement sympas... 


"Franchement, j'ai un peu de mal à répondre, dis-je un peu gênée, j'ai quitté l'Italie à l'âge de douze ans.. Les gens sont effectivement gentils avec les étrangers. Les plages et la mer sont géniaux et très reposants, malgré les touristes. Sinon, il y a aussi une forêt très dense là bas, et c'est ce que je connais le mieux de Sardaigne, j'ai passé l’entièreté de mon enfance dedans, quasiment".


Je souris.


"Le Sud vous intéresse-t-il ? demandai-je avec un sourire. Je vous y emmènerais bien volontiers, je dois de toute façon y retourner sous peu, parce que j'ai trouvé un contrat là.. "


Il n'avait aucune raison particulière d'accepter, mais avoir de la compagnie pour chasser le démon me permettrait de me détendre un peu .. Je n'avais pas particulièrement envie de passer mon temps avec cette créature de Satan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aden Knight

avatar

Age : 24

Race : Humain

En couple avec : Sherry de Lioncourt Blabla : 26
Argent : 3596
Nous a rejoins le : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Au coin de Londres [Aden&Ilaria]   Ven 28 Juin - 7:06

ADEN & ILARIA

Au coin de Londres


Lorsqu'une simple rencontre peut changer bien des choses"Franchement, j'ai quitté l'Italie à l'âge de douze ans.. Les gens sont effectivement gentils avec les étrangers. Les plages et la mer sont géniaux et très reposants, malgré les touristes. Sinon, il y a aussi une forêt très dense là bas, et c'est ce que je connais le mieux de Sardaigne, j'ai passé l’entièreté de mon enfance dedans, quasiment. Le Sud vous intéresse-t-il ? Je vous y emmènerais bien volontiers, je dois de toute façon y retourner sous peu, parce que j'ai trouvé un contrat là.. "


Aden ouvrit la bouche, stupéfait. Elle était sérieuse ? Elle lui proposait vraiment de se rendre en Italia avec elle ? Enfin, « le sud » avait-elle dit. Il ne savait pas trop quoi en penser. Après tout, il n’avait jamais quitté sa ville natale de Londres. D’un autre côté, il n’aurait peut-être pas d’autre occasion comme ça.


« Vous êtes sérieuse ? » demanda-t-il. « Je ne veux pas vous gêner ou vous déranger. Et puis, je n’ai jamais quitté Londres, enfin je … je … »


Il ne savait pas trop quoi dire d’autres. C’était très gentil de proposer ça. Pas une seule fois l’idée que ça pouvait être un piège ne lui vint à l’esprit. Par contre, il se dit quand-même qu’il ne connaissait rien d’elle. Aden se tut quelques secondes avant de dire avec un sourire :


« Je pense que je ne peux pas refuser une telle offre. Mais, parlez-moi de vous s’il-vous-plaît. Qu’est-ce que vous aimez dans la vie ? Avez-vous une grande ou une petite famille ? Qu’est-ce qui vous amène à Londres ? Vous avez un copain ? Quel métier faites-vous ? Quel âge avez-vous ? Dîtes-moi tout s’il-vous-plaît. »


Ses questions n’avaient aucun sous-entendu. Il voulait juste en savoir plus sur elle, pour mieux l’apprécier. Après tout, s’il devait partir en vacances avec elle, autant savoir le maximum de choses. Aden aurait aimé toucher son visage et ses cheveux pour savoir comment elle était mais, il n’osait pas. Peut-être plus tard. L’idée d’avoir quelqu’un avec qui parler, d’avoir une amie lui fit chaud au cœur. Après tout, c’était peut-être le début d’une grande aventure. Aden imaginait déjà la plage, la chaleur et les brises marines. Une fois il avait discuté avec un homme qui lui avait assuré adorer la plage mais pas pour le décors ou l’eau mais bien pour les filles. Jamais le jeune aveugle n’avait eu de copine et n’avait jamais touché une femme. Peut-être qu’en Italie il en aura l’occasion.


Dernière édition par Aden Knight le Dim 30 Juin - 8:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ilaria Conti

avatar

Race : Loup-Garou

Blabla : 16
Argent : 3589
Nous a rejoins le : 18/01/2013

MessageSujet: Re: Au coin de Londres [Aden&Ilaria]   Sam 29 Juin - 6:23

Je souris en voyant le visage de mon interlocuteur d'illuminer. Il faut dire aussi que j'avais perdu le sens du bonheur, et de faire plaisir aux autres. Ces derniers temps, j'avais un peu zappé le groupe, depuis ma rupture avec le batteur et la destruction morale de ce démon richissime. C'était toujours un peu jouissif de détruire un démon, car cela ma renforçait physiquement et moralement, mais c'était une chose que la partie qui restait encore profondément humaine au fond de moi avait un peu de mal à accepter.

Aden avait l'air de ne pas y croire. Il n'avait jamais quitté Londres ! Cette affirmation me sembla impossible à croire. Après tout, j'avais passé la quasi entièreté de ma vie à voyager, grâce à mon « travail», ainsi qu'avec le groupe, même si nous n'étions pas très connus, nous avions notre petit lot de fans à travers le monde occidental.

« Je pense que je ne peux pas refuser une telle offre. Mais, parlez-moi de vous s’il-vous-plaît. Qu’est-ce que vous aimez dans la vie ? Avez-vous une grande ou une petite famille ? Qu’est-ce qui vous amène à Londres ? Vous avez un copain ? Quel métier faites-vous ? Quel âge avez-vous ? Dîtes-moi tout s’il-vous-plaît. »

Avais-je dégagé une odeur différente de celle que je dégageais d'habitude en pensant à cet Ashray ? Les questions soudaines d'Aden me semblaient un peu agressives, comme s'il .. avait peur que ce ne soit un piège.

« Alors.. Ce que j'aime dans la vie, tout d'abord, ce sont les bonnes choses comme le chocolat, la bonne viande, la bonne musique. J'ai même fait de la musique mon métier : je suis chanteuse dans un groupe de hard rock, mais nous pouvons aussi jouer des trucs plus soft comme de la pop. Je suis venue à Londres avec eux d'ailleurs, pour jouer devant nos quelques fans nationaux, mais le concert est déjà passé. Du coup, je suis en "repos" si on peut dire. Toutefois, j'ai aussi un autre métier, si vous voulez vraiment tout savoir. »

Je m'arrêtai un instant, le temps de reprendre mon souffle, de boire une gorgée de café, de me rendre compte que j'avais vidé ma tasse et de commander un jus d'orange.

« Je suis mannequin, en plus d'être musicienne. Enfin, mannequin... c'est un peu long à expliquer : je ne défile pas pour des grandes marques, mon travail est plutôt d'accompagner des hommes assez riches à des soirées où ils doivent être vue en compagnie d'une femme.. Malgré cela, j'ai toujours refusé de faire quoi que ce soit avec ce genre de personne. Je ne suis pas une prostituée. »

J'avais un peu insisté sur le dernier point : je ne voulais pas qu'il me prenne pour une femme qui doit coucher pour être payée, loin de là.

« Jusqu'au mois dernier, je sortais avec le batteur de mon groupe, mais cette enflure m'a abandonnée et a lâché le groupe pour une autre, d'un style totalement différent. Voilà, vous savez tout sur moi, terminai-je avec un sourire.

J'avais volontairement zappé la question sur la famille et comptais bien me débrouiller pour y échapper aussi souvent que possible. Ce qui s'était passé en Sardaigne ainsi que toute mon enfance devait rester secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aden Knight

avatar

Age : 24

Race : Humain

En couple avec : Sherry de Lioncourt Blabla : 26
Argent : 3596
Nous a rejoins le : 02/02/2013

MessageSujet: Re: Au coin de Londres [Aden&Ilaria]   Dim 30 Juin - 8:21

ADEN & ILARIA

Au coin de Londres


Lorsqu'une simple rencontre peut changer bien des choses« Alors.. Ce que j'aime dans la vie, tout d'abord, ce sont les bonnes choses comme le chocolat, la bonne viande, la bonne musique. J'ai même fait de la musique mon métier : je suis chanteuse dans un groupe de hard rock, mais nous pouvons aussi jouer des trucs plus soft comme de la pop. Je suis venue à Londres avec eux d'ailleurs, pour jouer devant nos quelques fans nationaux, mais le concert est déjà passé. Du coup, je suis en "repos" si on peut dire. Toutefois, j'ai aussi un autre métier, si vous voulez vraiment tout savoir. »


Aden était franchement intéressé. Lui aussi adorait jouer de la musique plus particulièrement de la guitare et du piano. Bien évidemment, le hard rock n’était pas son style favori. Aden préférait de loin les mélodies calmes et lentes. Peut-être tristes mais tellement emplies d’émotions. D’ailleurs il n’avait qu’une guitare acoustique chez lui.


« Je suis mannequin, en plus d'être musicienne. Enfin, mannequin... c'est un peu long à expliquer : je ne défile pas pour des grandes marques, mon travail est plutôt d'accompagner des hommes assez riches à des soirées où ils doivent être vue en compagnie d'une femme.. Malgré cela, j'ai toujours refusé de faire quoi que ce soit avec ce genre de personne. Je ne suis pas une prostituée. »


Pas une seule seconde cette idée ne lui avait effleuré l’esprit. Il avait donc face à lui une très belle femme même s’il ignorait tout de la forme de son visage ou de la couleur de ses yeux. L’adjectif « belle » venait de ce qu’il savait. Les mannequins étaient belles donc, Ilaria était belle. C’était logique. De toute façon, vu le son mélodieux de sa voix, il ne pouvait en être autrement.

« Jusqu'au mois dernier, je sortais avec le batteur de mon groupe, mais cette enflure m'a abandonnée et a lâché le groupe pour une autre, d'un style totalement différent. Voilà, vous savez tout sur moi »

Oh, la pauvre. Aden espérait qu’elle n’était pas trop amoureuse et qu’elle n’ait pas subit un chagrin d’amour trop violent. Sans doute qu’elle n’allait pas tarder à retrouver un compagnon. Sans doute un grand musicien, un homme riche ou un autre mannequin. Le jeune aveugle espérait sincèrement qu’elle trouve un homme bien qui s’occupera d’elle comme elle le méritait.

« J’aime aussi beaucoup la musique », commença-t-il. « Je joue du piano et de la guitare. Mais plus des mélodies lentes et douces un peu comme des complaintes ou les chansons qui accompagnent les drames. Je suis désolé que vous ayez perdu votre petit ami. C’est vrai que c’est lâche d’abandonner ses amis même s’il avait peut-être ses raisons. Je ne le connais pas. Mais j’espère qu’une femme comme vous a su rebondir comme il le fallait. »


Il accompagna sa déclaration d’un sourire avant de finir sa boisson chaude et son biscuit au caramel. Une idée lui trottait en tête. Peut-être qu’elle pourrait venir chez lui pour jouer un peu de musique. De cette façon il pourrait juger de lui-même de sa musique. Autant lui proposer. Après tout, il ne regrettait pas de lui avoir adressé la parole tout à l’heure.

« Cela vous plairait-il de venir chez moi jouer un peu de musique ? Est-ce qu'il vous arrive de jouer un peu de musique ? J’aimerais beaucoup voir ce que vous êtes capables de faire avec vos doigts sur les cordes. A moins que vous ne vous contentiezde vocalises. »

Ces mots dans la bouche de n’importe quel autre homme auraient pu paraître pervers et tendancieux. Sauf qu’Aden n’avait absolument pas l’esprit tordu ou mal placé. Il voulait vraiment jouer de la musique avec elle. Juste de la musique.
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ilaria Conti

avatar

Race : Loup-Garou

Blabla : 16
Argent : 3589
Nous a rejoins le : 18/01/2013

MessageSujet: Re: Au coin de Londres [Aden&Ilaria]   Lun 26 Aoû - 23:31

Il avait l'air franchement intéressé par ce que la jeune sorcière racontait. Elle se sentait à l'aise en sa compagnie, ce qui était assez rare pour quelqu'un comme elle. Elle avait l'habitude de rester sur la défensive et de se méfier des gens, de ce qu'ils pouvaient dire... De ce qu'ils étaient. Mais elle lui faisait confiance. Peut-être ne devrait-elle pas, peut-être était-il à la botte d'elle ne sait quelle organisation macabre pour éliminer les gens qui, comme elle, agissaient toujours en solo.

« J’aime aussi beaucoup la musique », commença-t-il. « Je joue du piano et de la guitare. Mais plus des mélodies lentes et douces un peu comme des complaintes ou les chansons qui accompagnent les drames. Je suis désolé que vous ayez perdu votre petit ami. C’est vrai que c’est lâche d’abandonner ses amis même s’il avait peut-être ses raisons. Je ne le connais pas. Mais j’espère qu’une femme comme vous a su rebondir comme il le fallait. »

Elle sourit tristement.

-Oh, tout bien réfléchi, il ne méritait pas de sortir avec moi, fit-elle avec un sourire. Paraît qu'il m'a trompée quelques fois, mais je ne m'en suis jamais formalisé.. Puis il est allé avec l'autre. J'espère pour lui qu'il ne recroisera plus ma route...

Elle termina avec un petit sourire en coin et un petit ton méchant qui auraient pu mettre Aden au doute de ses intention avec les gens. Après tout, elle était une tueuse, rien de plus, rien de moins. Elle chantait et faisait du mannequinat pour se couvrir, mais ce n'était pas sa réelle vie.

« Cela vous plairait-il de venir chez moi jouer un peu de musique ? Est-ce qu'il vous arrive de jouer un peu de musique ? J’aimerais beaucoup voir ce que vous êtes capables de faire avec vos doigts sur les cordes. A moins que vous ne vous contentiez de vocalises. »

Il avait l'air de ne pas se formaliser de ce qu'elle venait de dire... Ou peut-être n'avait-il pas mesuré l'envergure de ses dires .. Ce qui était tout à fait plausible : elle était loin de l'archétype du criminel en puissance ~ bien qu'elle ne tue que les démons..

-Oui, cela pourrait être avec plaisirs ! s'exclama-t-elle, sincèrement enthousiasmée par la proposition. Rassurez vous, je me débrouille avec une gratte entre les mains, bien que je ne connaisse que quelques riffs doux et simples à faire ... Je suis bien plus douée pour chanter, mais je ne me contenterai pas que de ça. lui fit-elle savoir, avant de terminer d'un trait son espresso.

Ce qui était bien avec lui, c'est qu'elle ne ressentait aucun sous entendu sexuel dans ses paroles qui, venant de n'importe qui d'autre, auraient pu être très ambiguës...

-Quand ? demanda-t-elle, pas très sûre s'il proposait pour aujourd'hui, maintenant, ou pour une autre fois. Elle comptait demander l'addition, mais préférait s'assurer de ça avant toute chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au coin de Londres [Aden&Ilaria]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au coin de Londres [Aden&Ilaria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Angleterre, coin perdu loin de Londres...
» Le bon coin
» Colline de coin de table
» MC : nombre de "coin" selon le nombre de joueur
» [RP][Petit Coin des Artisans] Les charpentiers.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Farther Away :: Le Jeu :: L'Angleterre :: Londres-