AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Une question ?  

Partagez | 
 

 [A]Ilaria Conti |Fini|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ilaria Conti

avatar

Race : Loup-Garou

Blabla : 16
Argent : 3513
Nous a rejoins le : 18/01/2013

MessageSujet: [A]Ilaria Conti |Fini|   Lun 21 Jan - 7:38


En enfer le diable est un personnage positif, mais pas chez moi.
ILARIA CONTI

26 ✤ Sorcière ✤ Le Monde ✤ Démoniste ✤



Chapter One :My Childhood.
Je naquis dans une petite maison de la Sardaigne.
Mes parents me trouvèrent ce joli prénom. Ilaria. Je l'aime bien, il sonne chouette.
Petite, j'avais une certaine autorité sur mon petit monde. J'aimais tout contrôler, savoir quand mes parents partaient, quand ils revenaient, savoir à l'avance le nom de ma babysitter. Je n'eus ni frère ni soeur.
Cela me convenait : j'adorais la solitude.
A l'école, je passais mes récrés seules, et je rejetais toute personne essayant de m'aborder.
Petite déjà, j'aimais me balader seule dans la forêt : je sortais discrètement une fois mes parents sortis, et j'allais écouter la nuit. La nuit... Je l'adorais. Elle me fascinait, au moins tout autant que les animaux qui la peuplaient. On ne ressentais pas du tout les même sensations que le jour, et je préférais la nuit au jour.
Contrairement à la plupart des Sardes, bronzés, colorés et joyeux, j'étais toute pâle, passant ma vie dehors la nuit, j'étais plutôt du genre sinistre, même gamine. Je ne savais décrire tout ce que je ressentais la nuit, dans les bois, mais je pouvais déjà dire qu'il n'y avait pas que des vivants là-dedans. Et certaines présences m'attiraient très fort. Pourtant, je ne savais communiquer avec. J'appris très vite à lire, et à huit ans, j'essayais de me dégotter des livres sur le paranormal : je savais que tout n'était pas des plus logiques dans ce monde. Je découvris bien vite que les présences qui me fascinaient n'étaient autres que des invocations de démons. Bien que très peu nombreux, il en régnait par ici. Une fois que j'appris ça, je passai ma vie à essayer de leur parler. Je voulais devenir comme eux !!
Ce devait être le pire choix de ma vie.

Chapter Two: The accident
Un jour, ou plutôt une nuit, dans l'obscurité angoissante des nuits lugubres d'automne, j'entendis des voix dans ma tête. Des voix glauques, indéfinies, stridentes, qui parlaient de choses malsaines, de moi, de peur, de choses horribles. Je fermai les yeux, pensant à une hallucination de ma part : tout pouvait arriver. Ce fut pire. Je vis tout ce dont ils parlaient et m'évanouis devant tant d'horreur. Ils prirent mon corps. Ils le salirent à vie avec leurs semences démoniaques.
Ils me laissèrent partir, après que j'aie repris le contrôle de moi-même.
De retour au foyer familial, je fonçai aux toilettes, et vomis pendant de longues heures. De très longues heures.
Je fus malade pendant deux mois. J'avais 1O ans.

Chapter Three : After the fascination, the hatred.
Vous savez sans doute qu'il est très facile de changer l'avis des enfants. Et en effet.
Du jour au lendemain, l'attirance que j'avais éprouvée pour ces ignobles démons s'était transformée en la haine la plus nourrissante du monde.
Je repris tous mes livres. Retrouvai les pages qui ne m'avaient que peu intéressée auparavant : celles sur la sorcellerie.
Autant vous dire que j'avais très mauvaise réputation à l'époque. Mes propres parents, malgré tout leur amour pour leur fille unique, avaient honte de moi. Pourtant, ils ne savaient pas ce qui m'était arrivé. D'ailleurs, ils ne voulaient pas le savoir.
Je sortais toujours autant la nuit, mais ne me rendis plus aux mêmes endroits. Je préférais les lieux calmes et surtout, les lieu vides. Là, dans un champ peuplé de poneys, je m'entraînais.
J'apprenais vite, et bien. Pourtant, je n'avais pas de professeur, uniquement ma propre volonté.

Après plusieurs années où je passais ma vie à dormir en cours et jeter des sorts après, je quittai ma Sardaigne natale, pour découvrir le monde.

Chapter Four : The Leak
Je fuguai. Je ne prévins personne.
En réalité, je me fis passer pour morte. Plus simple pour fuir. Mais pas facile. J'abandonnai des vêtements m'appartenant dans une rivière, pour qu'on croie que je m'étais noyée dedans. Cela me fis mal. Très mal. Je savais que j'étais en train d'abandonner ma famille, je savais qu'ils ne sauraient jamais faire leur deuil, parce que jamais on ne retrouverait mon corps.
Je fuis, courant, me laissant totalement aller à la vitesse, de sorte à acquérir une vitesse largement supérieure à la moyenne normale humaine. Je ne savais qu'une seule chose : il me fallait aller vers la côte.
Ayant 16 ans, j'avais un peu travaillé en tant que serveuse dans un petit café durant les vacances, et j'avais amassé ainsi un petit budget. Pas grand chose, pas suffisant pour m'acheter des fringues ou de la nourriture, c'était tout juste pour les voyages. Par contre, juste avant de partir, j'entrainais dans ma course un petit poney gris, nommé Porta-Fortuna. De la sorte, je n'aurais pas à me sentir seule, et puis, il était rapide, le p'tit coco et savait me suivre.

Je fuis vers l'Italie, mais je ne me sentais pas chez moi, ici. Je pris toutefois quelques cours de français pour passer la frontière sans problème. J'avais entendu dire que les français acceptaient plus facilement les étrangers qui parlaient leur langue. Langue qui, d'ailleurs, me parut assez simple, et j'en appris bien vite les rudiments. Je continuai mon périple. Arrivée en France, je sentis une présence que je n'avais plus ressentie depuis un long moment. Il y avait un démon pas loin.

Chapter Five : My first Murder
Je le sentais, alors qu'au fond de moi-même, je ressentais un étrange mélange de peur et d'excitation : l'adrénaline. Sentiment à la fois extatique et redoutable. Je n'avais aucune idée de ce que j'allais faire. Pour moi, c'était de l'impro totale. Tout ce que je savais, c'était que je voulais sa mort à ce truc. Cette invocation démoniaque, cette erreur de la nature.

J'avais appris pas mal de latin, lors de ma formation, sachant que cette langue possédait, lorsque l'on incantait certaines phrases, un pouvoir certain sur ces créatures. Je déclamai donc des mots, sans véritable ordre, uniquement par rapport à leur signification sacrée. Ensuite, j'endormis sa méfiance en lui parlant en son langage. Même s'il avait eu peur avec le latin, il était maintenant calmé et je pus m'approcher de lui, tout en gardant ma lame d'argent planquée dans ma ceinture. Quelle ne fut pas ma surprise en voyant un jeune homme !! Moi qui avait eu l'habitude d'horribles créatures cornues, à la matière indéfinissable, je me retrouvai face à un charmant jeune homme. Pourtant, je savais que c'était lui, la créature malfaisante. Je n'hésitai pas une seconde et lui bondis dessus, enfonçant ma lame dans son coeur, avec rage, en hurlant de colère ! D'ailleurs, le poney s'était enfui, en me voyant dans un tel état enragé. Je ne m'en inquiétai pas, il reviendrait, de toute façon. Une fois l'homme touché à l'organe vital le plus important, il reprit sa forme habituelle, se camouflant dans l'obscurité de la nuit, soudainement devenue épaisse. Tout ceci n'avait suffi qu'à l'affaiblir et à l'énerver.

Un animal blessé est bien plus dangereux qu'une créature saine. Je crevais de trouille. Je faillis prendre mes jambes à mon cou, avant de me souvenir. Je m'étais investie d'une mission sacrée. Je devais mettre fin à la vie de cette immonde. Je vis une partie du bois partir en fumée. Tiens, contrôlait-il le feu ? Apparemment, oui. Ce n'était pas tellement grave. De toute façon, j'avais la capacité étonnante d'avoir des pouvoirs changeants en fonction du type de démon auquel j'avais affaire. Je lui sautai dessus avec force, gelant jusqu'au plus profond son coeur, ses organes vitaux et tout le système circulatoire, ainsi que sa source de flamme, et je sentis la présence démoniaque s'éteindre peu à peu.

Un grand vent souffla. Il se mit à geler, presque, alors que nous étions en été. Je vis un nuage de cendres s'élever du corps sans vie de l'horrible créature. Il était fini. J'avais tué mon premier démon.

Chapter Six : New country, new life
Après avoir rangé tout le bazar provoqué par la sale bête, je retrouvai Porta-Fortuna, qui broutait pas loin de là. Il me salua d'un hennissement, et je repris ma route, suivie par le poney gris, et me retrouvai en ville. Les gens me regardaient comme si j'étais un fantôme revenu du royaume des Morts. Je ne m'en étais pas rendu compte, mais mes habits étaient déchirés de partout, je ne préférais pas imaginer l'état de mes cheveux, sans compter de ma puanteur : je n'avais pas eu l'occasion de me laver depuis un moment. Une gentille vieille dame trouva cependant le courage de m'aborder.

- " Ohlalala, mademoiselle !! Que faites -vous ici, dans un état pareil ? Même votre poney est dans un meilleur nétat ! Et cette odeur de cendre... Elle toussa. Entrez, entrez, le poney ira dans le jardin, et prenez une douche je vais vous chercher quelques affaires qui appartenaient à ma fille, elle doit faire votre taille plus ou moins.. Mais qu'est ce que vous êtes maigre ?! Depuis combien de temps n'avez-vous pas mangé ? "

Elle me laissait à peine le temps de répondre par de brefs "oui", "non", "euh.." qu'elle repartait sur de nouvelles questions. Elle m'accompagna jusqu'à la salle de bain, tout en ajoutant qu'elle préparait justement une tarte aux cerises et que j'avais intérêt à en gouter !

Je pus enfin prendre soin de moi et me délasser pendant plus d'une heure dans un bon bain moussant je me lavai les cheveux avec amour. Ensuite, je me séchai et mis une serviette autour de mes cheveux afin de ne pas mouiller mes nouveaux vêtements, qui m'avaient été si gentiment offerts. C'était un joli tailleur beige, sobre, chose que je ne portais pas souvent mais qui, j'eus l'occasion de m'en rendre compte, m'allait plutôt bien. Je pus m'observer à loisir, ma taille fine, mon visage pâle renforcé par le jais de mes cheveux, mes yeux verts et pénétrants, mon air dur et mélancolique tout à la fois. Enfin, je me séchai les cheveux, lisses, long, et les coiffai, avant de descendre manger la tarte.

J'appris que j'étais arrivée jusqu'à Canne. et beaucoup d'autres choses que je ne retins pas.

Entre mes allées et venues chez la dame, je tuais des démons, de temps en temps. Je réussis à me trouver un travail, pour le moins valorisant : mannequin, pour une grande marque de vêtements. Toutefois, je refusais de voyager, aimant ma nouvelle vie.

Je trouvai une jolie petite maison, en campagne, que je louais pour une somme modique. Porta-Fortuna me servait de tondeuse à gazon, et de temps en temps, il était monté par la petite-fille de la vieille dame qui m'avait aidée.

THE END



(c) WILD HEART ✤ I.C.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4463
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: [A]Ilaria Conti |Fini|   Mer 6 Fév - 8:17

Belle présentation Wink
No problème, validée.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Syrenne Maëlia

avatar

Age : 0

Race : Loup-Garou

Blabla : 63
Argent : 3920
Nous a rejoins le : 14/07/2012

MessageSujet: Re: [A]Ilaria Conti |Fini|   Ven 8 Fév - 23:03

Bienvenue! Très jolie présentation! :)

_________________


Spoiler:
 


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nwella Elmaï

avatar

Age : 20

Race : Humain

Blabla : 108
Argent : 4037
Nous a rejoins le : 13/07/2012

MessageSujet: Re: [A]Ilaria Conti |Fini|   Ven 8 Fév - 23:18

Bienvenue parmi nous :)

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fartheraway.creer-forum.com/t6-anwella-elmai

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [A]Ilaria Conti |Fini|   

Revenir en haut Aller en bas
 

[A]Ilaria Conti |Fini|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Farther Away :: Administration :: Personnages :: Dossiers classés :: Surnaturels fichés-