AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Une question ?  

Partagez | 
 

 | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Mer 2 Jan - 8:04

Keira plissa les yeux, encore endormie. Elle n’avait vraiment aucune envie de se lever. C’était trop demandé. Beaucoup trop. Elle avait l’impression qu’il était encore cinq heures du matin. Pourtant, son réveil la replongea dans la réalité. Non effectivement, il était six heures trente. Et donc l’heure de se lever. Kei grogna et enfonça sa tête dans son oreiller, maudissant toutes les écoles et tout ce qui avait en rapport avec. Elle tapa sur l’appareil pour le faire taire et se décida à se redresser. La jeune adolescente bâilla à s’en décrocher la mâchoire et repoussa les couvertures qui lui tenaient chaud. Elle se leva et comme une automate, prit ses vêtements en chemin, sa trousse de toilette et fila dans sa salle de bain. Enfin la salle de bain qu’elle partageait avec l’autre fille de la chambre d’à côté, qui n’était autre qu’une « amie » à elle qui répondait au nom de Eva. Une blonde aux yeux verts qui n’avait pas peur de dire ce qu’elle pensait. Le genre de fille qu’adorait Kei. Car elle était pareille.

Une vingtaine de minutes plus tard, elle s’était douché, brossé les dents, coiffé les cheveux, et habillé. Rien de bien original ; elle portait toujours l’uniforme de son lycée (Chemise blanche, cravate rouge et dorée, pull noire, jupe plissée noire et ballerines de la même couleur). Sauf qu’elle n’avait pas enfilé le pull réglementaire et vu qu’elle se fichait du règlement et de ce qu’on pouvait lui dire, personne ne disait rien, sachant d’avance que c’était peine perdu. Elle aurait dû entrée en Seconde normalement, comme ses camarades. Mais grâce à son intelligence elle était parvenue à entrer en Première. Cela avait étonné/énervé/agacé beaucoup de monde. Parce que vu le comportement qu’adoptait la brune, on n’aurait jamais pu se douter que c’était une fille cultivée qui savait bien utiliser son cerveau. Ce dont pas mal de gens ne savait pas faire. Le directeur de l’établissement avait longuement hésité à lui accorder cette récompense. Il avait beaucoup feuilleté son dossier, il savait déjà à quel genre d’élève il avait à faire au début d’année. Ça faisait une semaine que les cours avaient commencés. Bien que fille d’un grand politicien et d’une journaliste réputée, elle n’échappait pas aux mêmes punitions que les autres. Après tout ce n’était pas tellement étonnant qu’une fille de sa trempe se retrouve dans cette école. On appelait ça « Une école de jeunes riches ». Les jaloux des autres écoles la critiquaient constamment. Keira était venue de San Francisco rien que pour la réputation qu’elle avait ainsi que le taux de réussite de ses élèves.

Du moins, c’était ce dont elle se souvenait. Son esprit était un peu embrouillé. Sûrement dû au réveil. Elle se saisit de son sac à dos en chemin avant de sortir de sa chambre. Elle ferma la porte derrière elle. Eva l’attendait déjà dehors, les bras croisés, adossée contre le mur. Non, ce n’étaient pas des élèves ponctuelles. Une réunion était programmée pour sept heures cinq tapantes, avant le début des cours, pour parler animation. Eva lui décrocha une remarque auquel Keira répondit, le sourire aux lèvres. Elles se prirent chacune par le coude, en avançant dans le couloir, rigolant de bon cœur. Elles se dépêchèrent d’aller petit-déjeuner. Il ne leur fallut que cinq minutes pour engloutir la nourriture. Aussitôt fait Eva et Keira sortirent de la salle, sachant déjà quels passages prendre pour éviter de se faire choper. Seulement, quelqu’un se posta devant elles avant qu’elles aient pu filer. Un homme d’une trentaine d’années, aux cheveux noirs, avec une barbe de trois jours, répondant au nom de Greg, les empêchait de partir. C’était un surveillant que Kei avait déjà sympathisé. Il lui apprit ainsi que le directeur souhaitait la voir, dans son bureau. Elle arqua un sourcil, sincèrement surprise. Elle n’avait rien fait –encore- à sa connaissance. Qu’est-ce qu’il lui voulait ? Elle soupira et glissa à Eva qu’elle pouvait y aller, qu’elle la rejoindrait. Après un regard lourd de sous-entendus Eva s’éclipsa. Keira discuta un peu avec Greg tandis qu’il la conduisait au bureau de son supérieur. Une fois arrivés sur place, il la laissa entrer seule. Le directeur dégageait une autorité et une intelligence certaine. On le sentait rien qu’en le voyant. Bien qu’il ait dépassé la cinquantaine, on ne se rendait pas forcément compte de son âge. Il faisait plus jeune. Il avait le crâne rasé, des yeux marron et une carrure baraquée. Apparemment d’après les rumeurs il aurait fait l’armée. Ce qui avait suscité pas mal d’animation dans les rangs des élèves.

-Jenkins, la salua-t-il, assis-toi.

-Vous êtes trop aimable, remercia-t-elle d’un ton volontairement sarcastique en prenant place.

Son interlocuteur soupira et croisa ses deux mains sur son bureau.

-J’ai entendu parler d’un accrochage avec Mr Jasper …

Mr Jasper était leur professeur d’Histoire. Pour sa défense, l’élève haussa les épaules, indifférente.

-Je lui ai juste fait remarquer une erreur. Il soutenait le contraire, j’ai beau l’avoir contredit en lui expliquant que ce n’était pas ça il ne me croyait pas. Alors j’ai souligné son incompréhension et il n’a pas apprécié. C’est tout. Ce n’est pas de ma faute si ce type est susceptible.

Bah quoi c’était vrai. Il était monté sur ses grands chevaux, Keira s’était sentit le devoir de le faire descendre d’un étage, comme dirait Gad Elmaleh. Le directeur soupira une nouvelle fois.

-Il serait préférable que cela n’arrive plus, à l’avenir.

-Tout dépend si Mr Jasper se montre plus ouvert d’esprit dans ses cours.

Inutile de parler avec elle, c’était une perte de temps de ce côté-là. Elle trouvait toujours des parades. L’homme fit mine de ranger des dossiers sur son bureau. Elle se leva, mais il lui dit de rester. Apparemment il n’en n’avait pas fini avec elle. Et c’était vrai, car il commença d’emblée à lui avouer qu’il attendait autre chose d’elle. Comme toute réponse, l’adolescente arqua un sourcil, attentive à ce qui allait suivre.

-Un nouvel élève va arriver dans l’établissement, en Première. Dans ta classe. Il lui faudrait quelqu’un pour le guider, lui apprendre les règles ici, les lieux sympas, et tout ça.

-Ce n’est pas le travail du personnel ?

-Dans cette école, nous soutenons l’idée de « Fraternité ». Les élèves doivent apprendre à se connaître, à se montrer responsable, à se soutenir les uns des autres.

Keira leva les yeux au ciel. C’est cela oui … Ils avaient juste la flemme de faire le boulot et le refilaient aux autres. Et donc les élèves. Cela l’agaçait qu’on lui fasse ça ; elle n’avait rien demandé. Et s’occuper d’un inconnu n’était pas dans ses préoccupations actuelles.

-Pourquoi moi ? Soupira-t-elle.

-Cet élève entre dans ta classe, et qui plus est d’après ce qu’on a entendu, tu le connaîtrais. Ton père travaille avec le sien.

-Mon père a beaucoup d’associés.

-Oui, mais celui-là est … particulier.

Peu, convaincue, elle se contenta d’hausser un sourcil. Un bouton rouge clignota sur un appareil noir. Une voix retentit « Monsieur le Proviseur, le jeune Snyder est arrivé ». Keira écarquilla les yeux. Snyder. Evidemment ! Son père était milliardaire et connaissait très bien Eric Jones. Elle était même venue une fois à une réception où il y était, ainsi que son fils. Il y a de cela deux ans. Elle se souvenait vaguement de son visage, de sa tenue impeccable et de ses cheveux blonds. Le directeur répondit à la femme au bout du truc qu’il pouvait venir. Il se leva à son tour, prêt à le recevoir.

-Le fils de Nigel Snyder ? Vérifia-t-elle.

-Exact, tu le connais bel et bien donc.

Elle acquiesça et répondit simplement qu’elle l’avait vu une fois. Il lui sourit, lâchant un « Parfait dans ce cas » alors que la porte s’ouvrait. Keira se retourna lentement, pour voir celui qui venait d’arriver.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Mer 2 Jan - 8:47

Retour dans le passé


Nouvelle année et nouvelles emmerdes
Ashray & Keira



Réveil de merde … Journée de merde … Ecole de merde …Vie de merde.

C’était donc plein d’entrain qu’Ashray mis les pieds dans sa nouvelle école. Le voilà de retour à New-York. Sauf que c’était pour aller dans une école prestigieuse. Enfin, pour Ashray rien n’était prestigieux sauf s’il le voulait bien. Dix-sept ans, des cheveux blonds un ondulé, des yeux bleus, un mètre quatre-vingt-cinq. Il avait dans sa valise, l’uniforme qu’ils lui avaient envoyé en France. Bah il restera dans la valise. Pourquoi est-ce qu’il devrait mettre une veste débile comme ça avec des couleurs aussi stéréotypées ? Il n’était pas à Poudlard donc, basta. Un surveillant l’avait conduit dans sa chambre à l’internat. Une chambre tout seul mais c’était le bonheur. Le surveillant en question lui demanda pourquoi il n’avait pas d’uniforme, il dit simplement l’avoir oublié en France. Il le conduisit ensuite vers le bureau du directeur. Dans le couloir, Ashray avançait les deux mains dans les poches, le regard fixa devant, l’air contrarié. Oui, car il était contrarié. En plus d’être obligé de quitter Paris, il avait été rétrogradé d’une classe sous prétexte que les niveaux n’étaient pas les mêmes. Quelques personnes le remarquèrent, en particulier des filles qui chuchotèrent sur son passage. Sauf que, dommage pour elles, il n’en n’avait absolument rien à faire. Ni d’elles, ni des mecs, ni du personnel et encore moins du directeur. Oui Ashray n’en n’avait rien à faire de personne.

On le fit entrer dans un grand bureau. Il ne prit pas le temps de le détailler, il se contenta simplement de fixer son regard sur le directeur. Ashray ne remarqua qu’à peine la fille assise face au directeur qui le regardait. Et une potiche, une. Il était vêtu d’une chemise blanche, une veste noire qu’il n’avait pas fermée et d’un pantalon tout aussi noir. Et bien évidement, le sac à dos vide. Bon bah pour l’uniforme, ils repasseront hein ? Le directeur lui fit signe de s’asseoir mais il se contenta de rester debout devant le lourd bureau en chêne massif. Le directeur lui tendit son horaire, lui rappela quelques points importants du règlement et Ashray avait juste envie de lui dire d’économiser sa salive et de lui réserver une chaise en salle de retenue.


« Et la demoiselle ici présente est Keira Jones, elle est là pour vous aider à vous y retrouver. »


Ce ne fut qu’à ce moment-là qu’Ashray tourna la tête vers elle, la regardant de haut littéralement et métaphoriquement. Il la connaissait de vue. Il l'avait vue il y avait de cela deux ans à une maudite réception où il était allé pour ennuyer son père. Elle avait peut-être grandit mais lui apparaissait toujours aussi banale et inintéressante.


« Oh génial, la fille du lèche-botte préféré de papa. Mais je suis tellement honoré d'être là. »


Sur ces mots, il prit l’horaire et se tourna pour sortir du bureau.


« Monsieur Snyder, où allez-vous ? Je ne me souviens pas vous avoir donné la permission de partir et de plus, la politesse est une règle d’or que vous ne semblez pas connaître. »


Ashray s’arrêta une main sur la poignée et se tourna vers le directeur avant de lui dire sèchement :


« Je vais en cours, c’est bien le principe d’une école non ? Et si vous ne voulez pas voir prestigieuse école être rachetée et transformée en magasin, je vous conseille de ne pas m’emmerder. »


Sans autre forme de procès, il sortit du bureau et avança dans les couloirs. La cloche avait déjà sonnée et il était donc seul. Il espérait pour le directeur qu’il avait pris son avertissement au sérieux. Ashray et son père ne s’entendaient peut-être pas mais il arrivait toujours à la faire chanter. Donc, si Ashray voulait que cette école soit fermée, elle le sera. S’il était dans cette maudite école, c’était parce qu’il y avait vu comme point positif majeur d’être loin de sa famille.

Bon, tâchons d’aller en classe maintenant, il séchera les cours demain. Son horaire indiquait cours de français au local 143. Et merde, c’était où ça ? Il continua d’avancer en regardant de temps en temps les numéros sur les portes pour voir s’il était toujours dans la bonne direction. Au pire, il y avait bien un plan quelque part.

A dix-sept ans, Ashray était plutôt dans le genre sale gosse asocial, rebelle. En tout cas, la petite Keira n'avait pas intérêt à l'emmerder car de toute façon, maintenant qu'il avait posé les bases, il n'avait plus de raison d'ouvrir la bouche ou d'accorder le moindre intérêt aux gens de cette maudite école.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Mer 2 Jan - 9:33

Le fameux nouvel élève arriva. Keira nota direct qu’il ne portait pas l’uniforme réglementaire. Eh ben il ne risquait pas de passer inaperçu avec sa chemise blanche, son pantalon noir et sa veste qui n’était pas fermée. Il avait des cheveux blonds légèrement ondulés, des yeux bleus océan, des traits fins et un corps bien proportionné. Il était pas mal dans son genre, même si elle s’en fichait un peu beaucoup. Par contre les autres filles de l’école risquaient de bien le remarquer. Le directeur lui fit signe de s’asseoir, mais le garçon préféra rester debout. Il lui donna un papier avec ses horaires en lui rappelant quelques points importants du règlement. La jeune fille eut un rictus amusé en pensant qu’elle avait déjà enfreint certaine de ces règles. Le reste n’allait pas tarder à arriver.

-Et la demoiselle ici présente est Keira Jones, elle est là pour vous aider à vous y retrouver.

Elle tourna la tête vers lui en même temps que ce dernier. Bien qu’elle était prête à lui décrocher un petit sourire, elle se rendit compte qu’il la regardait de haut. Et pas seulement métaphoriquement. Il la dépassait d’une bonne tête, avec ses 1m80 et des poussières. Elle lui arrivait à peine au niveau de l’épaule, avec son mètre 79.

-Oh génial, la fille du lèche-botte préféré de papa. Mais je suis tellement honoré d'être là.

D’accord, ça commençait bien. Elle avait déjà envie de le gifler. Elle fronça les sourcils, devinant sur le champ que ça allait être un emmerdeur. Il ne lui prêta même pas plus d’attention et se dirigea vers la sortie.

-Monsieur Snyder, où allez-vous ? Je ne me souviens pas vous avoir donné la permission de partir et de plus, la politesse est une règle d’or que vous ne semblez pas connaître.

Ce n’était pas la politesse qui lui manquait. C’était l’intelligence. Ca commence bien, pensa-t-elle.

-Je vais en cours, c’est bien le principe d’une école non ? Et si vous ne voulez pas voir prestigieuse école être rachetée et transformée en magasin, je vous conseille de ne pas m’emmerder.

Sur ces mots il sortit du bureau. Bien ce qu’elle pensait, un emmerdeur. Keira soupira. Bon le côté positif de tout ça c’était qu’elle n’était plus obligée d’aller le chercher. Elle s’apprêtait à prendre congé et aller directement dans sa salle de cours mais le directeur n’était pas de cet avis. Il lui ordonna de suite de le rattraper et de veiller sur lui, que c’était un cas difficile et qu’il la croyait capable d’affronter la situation. Keira savait qu’elle en était capable ; elle en avait vu des pires. Mais elle était déjà exaspérée et fatiguée d’avance. Elle eut beau refusé et protester, le directeur lui imposa un ultimatum. Que si elle ne respectait pas ses engagements il ferait en sorte de lui rendre la vie dure ici. Ce n’était pas bien compliqué, avec toutes les conneries qu’elle faisait. Ce ne serait pas difficile d’envoyer un courrier à son père en se plaignant d’elle.

La jeune fille soupira, résignée et sortit du bureau. Il était allé où l’emmerdeur ? Elle balaya le couloir. Elle distingua une forme à l’autre bout. Avec un nouveau soupir, elle s’élança dans sa direction. Pour le rattraper il fallait qu’elle courre. L’adolescente lui lança un « Hey ! » pour qu’il s’arrête mais évidemment, il continuait à jouer au con et à faire genre « Je m’en fous je t’entends pas ». Elle accéléra, se souciant peu des classes à côté et le rattrapa. Elle l’arrêta en lui prenant le bras. Ce n’était pas parce qu’il était plus grand qu’elle que la jeune Jones était moins forte que lui. Depuis son jeune âge elle suivait une formation de Chasseuse de surnaturels, alors ce n’était pas un gamin crétin sur les bords qui allait lui faire peur.
De mauvaise humeur rien que parce qu’à cause de lui elle allait rater son rendez-vous avec les autres et à cause de son caractère de … Bref.

-Inutile de faire ton numéro du gars « Je me fous de tout le monde je peux me débrouiller tout seul venez pas me faire chier ». Ça ne marchera pas ici. Alors vaut mieux que tu gardes ta langue dans ta bouche et que tu ne dise rien.

Elle préférait mettre les choses au clair.

-Je me fous que tu me crois ou pas, tu fais ce que tu veux. Mais tu verras bien par toi-même.

Elle lui lâcha le bras et le regarda dans les yeux.

-Franchement ce n’est pas trop te demander d’écouter ce qu’on te dit une journée.

Bon ça ce n’était pas sûr, vu que sa « mission » n’avait pas de durée précise. Mais ce n’était pas nécessaire de le lui dire.

-Que tu m’apprécies ou pas, la question n’est pas là. Tu fais ce qu’on te demande, et tu n’auras plus rien à demander.

Elle inspira et continua.

-Maintenant, suis-moi. Le cours de français est plus loin.

Elle commença à marcher et notant qu’il ne la suivait pas, elle lui balança par-dessus son épaule, accompagné d’un regard indifférent :

-Ça ne m’enchante pas plus que toi. Alors vaut mieux terminer ça le plus vite possible.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Mer 2 Jan - 10:23

Retour dans le passé


Chacun à sa place
Ashray & Keira


Ashray entendit quelqu’un l’interpeller derrière. Génial, c’était l’autre chieuse. Elle courut et l’attrapa par le bras :


-Inutile de faire ton numéro du gars « Je me fous de tout le monde je peux me débrouiller tout seul venez pas me faire chier ». Ça ne marchera pas ici. Alors vaut mieux que tu gardes ta langue dans ta bouche et que tu ne dise rien.


Il la sentait de moins en moins cette fille.


-Je me fous que tu me crois ou pas, tu fais ce que tu veux. Mais tu verras bien par toi-même.


Rien à faire.


-Franchement ce n’est pas trop te demander d’écouter ce qu’on te dit une journée.


Même sa mère ne lui parlait pas comme ça. Et dire qu’elle avait quoi ? 14 ans. Eh bah, ça devait être chouette d’être dans sa tête.


-Que tu m’apprécies ou pas, la question n’est pas là. Tu fais ce qu’on te demande, et tu n’auras plus rien à demander.


Mais oui, et puis il ira élever des poneys rose fluo sur un nuage en barbe à papa.


-Maintenant, suis-moi. Le cours de français est plus loin.


Il avait carrément envie de rester là rien que pour l’emmerder. C'est ce qu'il fit.


-Ça ne m’enchante pas plus que toi. Alors vaut mieux terminer ça le plus vite possible.


Mouais, ce n’était pas faux. Il décida donc de la suivre, trois mètres derrière pour éviter de lui donner envie d’ouvrir encore sa grande gueule. C’était typiquement le genre de fille qu’il détestait. Le genre de pimbêche prétentieuse et arrogante qui à 14 se permettait de donner des leçons à tout le monde comme si elle avait la science infuse. Fallait peut-être lui rappeler sa place à cette sale gamine. Et puis d’ailleurs, qu’est-ce qu’elle faisait dans sa classe. Oh génial il était tombé sur une grosse tête. C’était sûr que ce n’était pas lui qui allait sauter d’une classe. Ils arrivèrent devant la classe et il lui revint en tête ce qu’elle avait dit « Alors vaut mieux que tu gardes ta langue dans ta bouche et que tu ne dises rien. ». Ça c’était certain qu’il allait garder sa langue dans sa bouche. Mais avant, l’utiliser une dernière fois histoire de lui rappeler une dernière fois qui commandait.

Alors qu’elle allait frapper à la porte, il l’attrapa par la taille, la coinça entre lui et le mur, maintint sa nuque fermement de sa main et l’embrassa. Pas un simple baiser, il lui roula une énorme pelle. Le genre de baiser que, vu son regard, elle n’avait jamais connu. Il ferma les yeux et continua, glissant sa langue dans tous les recoins de sa bouche, insistant encore un peu plus. Histoire qu’elle ne bouge pas trop, le jeune homme la coinçait totalement contre le mur, maintenait sa nuque d’une main et tenait fermement le bras fin qui ne tenait pas le sac qui abritait ses livres de cours. Après plusieurs dizaines de secondes, il finit par se reculer et ramena sa langue dans sa bouche. Il lui dit, presque contre ses lèvres :


« Je te conseilles à toi aussi de garder ta langue dans ta bouche, c’est là qu’est sa place. »


Sur ces derniers mots qu’elle entendra de sa part, il se redressa et entra dans la salle de classe. Le prof lui demanda si c’était lui le nouveau et il hocha la tête. Il alla ensuite s’asseoir tout au fond de la salle, juste à côté de la fenêtre et sortit un carnet et un stylo histoire de faire genre je note. Il savait comment elle allait réagir. Elle allait lui dire qu’il en fallait plus pour l’impressionner et qu’il n’était qu’un connard. C’était tellement prévisible qu’elle fasse la fille forte qui s’en fout et qui soit lui dit ça soit l’ignore. Ça en devenait presque pitoyable pour le jeune homme. Il y en avait des milliers dans son style. Ashray se tourna ainsi vers le fenêtre et regarda l’extérieur, se perdant dans ses pensées, de nouveau en mode « je bouge ou réagis que si ça sonne » comme à chaque fois qu’il était dans une salle de classe.


_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Mer 2 Jan - 11:26

C’était ironique de penser que c’était elle qui le sermonnait. Non mais franchement, Keira lui dire d’écouter les ordres supérieurs ? C’était du n’importe quoi. De toute façon elle avait ça juste pour ne pas qu’un courrier désagréable arrive chez elle. Sinon les ennuis l’auraient suivi. Elle n’avait pas envie de retourner à San Francisco parce qu’elle ne pouvait pas « oublier ». Quand elle rentrait chez elle, elle s’en souvenait automatiquement. C’était désagréable. D’autant plus que son paternel pensait plus à la bouteille qu’à son travail ces derniers temps. Et encore. Il passait son temps à faire ça. Boulot, boire, bouffer, s’entraîner, dormir. Waouh quelle programme. C’était pour ça que Kei avait été contente de quitter le foyer familial. Elle pouvait respirer comme ça.
Enfin ils étaient arrivés devant la salle de classe, Keira sentit qu’il la prenait brusquement par la taille. En la coinçant entre lui et le mur, une main posée sur sa nuque pour la maintenir en place, bloquée par le corps du blond, elle était réduite à l’impuissance. Et détestait ça. Elle n’eut pas le temps de réagir qu’il l’embrassa. Keira était doublement choquée. De 1 : Elle le pensait tellement asocial qu’il ne saurait même pas comment se faire intéresser par une fille. De 2 : Qu’il ose l’embrasser. Comme ça, d’un coup, alors que ça ne faisait même pas une demie heure qu’ils se connaissaient. Enfin, qu’ils s’étaient revus. Personne n’avait osé faire ça. Personne. Elle avait refusé de nombreuses propositions, n’ayant pas l’esprit tourné vers ça. Si bien qu’elle n’avait jamais eu de véritable baiser. Et là, cet inconnu le lui en donnait un. Et pas n’importe lequel. Il lui roulait carrément une pelle. Elle ne le lui rendit pas, bien qu’elle trouve ça particulièrement agréable. Il tenait son bras de façon à ce qu’elle ne le repousse pas. Il faisait bien. Après un certain temps il finit par se reculer, gardant néanmoins une certaine proximité entre leurs visages.

-Je te conseille à toi aussi de garder ta langue dans ta bouche, c’est là qu’est sa place.

Et sans plus de cérémonie il se redressa et entra en salle de classe. Narmol quoi.
Il lui fallut au moins cinq bonnes secondes avant de commencer à rager intérieurement. La surprise passée, la colère prenait le dessus. Non mais il se croyait tout permis lui ou quoi ?! Ou bien il se croyait tellement fort qu’il pensait que cela allait la ravir ? Dans les deux cas c’était un crétin. Point barre. Elle serra les poings, se jurant qu’il allait le regretter. Ce n’était pas parce que c’était un nouveau et machin qu’il n’allait pas l’entendre. Elle se foutait de lui, que ce soit le fils de machin bidule chouette, peu importe. Enfin elle entra en classe. Evidemment, la professeur de français demanda quel était son motif. Elle répondit un sec « J’ai dû raccompagner un gamin jusqu’à sa salle de classe parce qu’il s’était perdu ». Autrement dit : qu’il était trop con pour avoir le sens de l’orientation. Ce qui n’était pas tout à fait faux. La prof ne parut pas la croire et lâcha un « Evidemment ». Alors qu’elle allait s’asseoir à sa place habituelle, l’adulte l’en empêcha.

-Vas t’asseoir à côté du nouveau, vu que tu as l'envie aujourd'hui d'aider les autres.

Miséricorde pourquoi ? Keira lui lança un regard lourd de sous-entendus, et la prof fronça les sourcils. L’adolescente n’ajouta rien et se contenta d’aller à la place demandé, furieuse. Elle ignora les « Coucous » de ses camarades, et encore plus « Où tu étais ? » d’Eva. Elle s’assit sur sa chaise, sortit son classeur, sa trousse, laissa retomber son sac, s’adossa contre son siège et croisa les bras. Le message était clair : Elle n’était pas d’humeur. Qu’on ne vienne pas la faire chier.

L’heure passa horriblement lentement. La brune resta dans cette position, ruminant dans son esprit, en écoutant de temps en temps ce que disait la prof. Le seul moment qui sortit de l’ennui fut le mot plié qui atterrit sur sa table. D’un geste las, Kei le prit et l’ouvrit.

« Je peux savoir où tu étais ? On t’a attendu avec les autres.
PS : T’as vu un peu le nouveau ? Il n’est pas canon sérieux ? **
»

Cela ne fit qu’augmenter son énervement. De ce fait elle prit son stylo et écrivit au dos :

« J’ai fait du baby-sitting. Pas la peine de t’intéresser à ce type, il n’en vaut pas la peine »

Sa réponse survint quelques instants plus tard. Keira fit en sorte de le lire sans que la prof la voit.

« Pourquoi ? Pis c’est pas comme si je voulais l’épouser. Mais il est bien foutu. Ca rattrape. Avoues que tu le trouves pas mal, toi aussi va ! Wink »

Keira avait jeté un regard vers le concerné, l’air mi dégoûtée mi méprisante. Pffff.

« Bien foutu ou pas, il n’a rien dans le crâne. Ce n’est qu’un petit prétentieux qui se croit tout permis. Inutile de perdre son temps avec »

Eva n’était pas de cet avis.

« Roh Kei’ ! On s’en fiche, c’est juste histoire de passer du bon temps. Rien de plus. Et puis je paris que s’il n’a rien dans la tête, il doit en avoir dans le pantalon What a Face »

Keira n’avait même pas pris la peine de répondre, trop exaspérée pour ça. Elle avait mis en boule le mot et l’avait mis sur le côté de sa table. Mais pourquoi Eva s’attardait-elle sur le physique ? Franchement. Il pouvait être beau comme un dieu, il pouvait être aussi débile qu’un poisson rouge.
A la fin du cours, elle avait rangé ses affaires en vitesse, pressée de s’éloigner de ce gars. Elle se pencha vers lui alors qu’il ramassait ses propres effets.

-La prochaine fois, garde ta langue pour une autre occasion. Peut-être bien que tu trouveras une fille qui trouvera tes baisers acceptables. En attendant, reste sage. Ne joue pas au con avec moi.

Elle se recula et lui lança, pour clore le sujet « Tu fais face à plus fort que toi » et se cassa de la salle de classe, direction Chimie.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Mer 2 Jan - 12:39

Retour dans le passé


Deuxième baiser
Ashray & Keira


Keira entra à son tour dans la salle et Ashray ne lui adressa pas un regard, perdu dans ses pensées. Il entendit juste un moment Keira s’asseoir près de lui. Rien, pas un mot, il lui jeta un regard en coin, elle râlait. Ouais, c’était attendu ça. Ashray n’écouta rien du cours. Il était bilingue, c’est lui qui devrait donner des cours au prof vu son accent épouvantable. Tellement absorbé dans ses pensées, qu’il ne remarqua même pas que Keira échangeait des mots avec quelqu’un. Drrrriiinnnngggg fin du cours. Le français repris contact avec la réalité à ce moment. Juste à temps pour entendre sa voisine lui dire :


-La prochaine fois, garde ta langue pour une autre occasion. Peut-être bien que tu trouveras une fille qui trouvera tes baisers acceptables. En attendant, reste sage. Ne joue pas au con avec moi.


Il eut même droit à un « Tu fais face à plus fort que toi ». Pitoyable. Vraiment. Il s’y attendait tellement à ce qu’elle joue les filles fortes qui ne se laissent pas intimider. En plus, il était certain que ça lui avait plus. Dans le couloir, il la repéra, marchant à côté d’une fille blonde aux yeux verts, plutôt jolie. Il attrapa Keira par le bras et dit à son amie avec un clin d’œil :


« Elle est censée me servir de guide, je te l’emprunte une minute »


Puis, il l’entraîna un peu à l’écart et lui demanda où était le prochain cours. Simplement, il lui demanda où était la prochaine salle de classe. Elle lui répondit et il la remercia d’un langoureux baiser, la callant contre lui. Ce baiser fut plus court car moins d’attrait face au jeu et aussi parce qu’elle était moins impuissante. Néanmoins, plusieurs personnes les virent, dont la copine de Keira. Il la lâcha ensuite, la laissant partir. Ashray venait de se trouver un nouveau jouet et il comptait jouer avec jusqu’à l’épuisement. La voir rager parce qu’il l’embrassait était absolument génial.

En chimie, il fit la même chose, s’installa dans le fond de la classe et fixa de nouveau le vide. Déjà qu’en temps normal les cours ne l’intéressait pas, ce n’était pas en l’obligeant à suivre un cours sur une matière qu’il avait déjà vu qui l’aiderait. La prof, voyant que le jeune homme était plus intéressé par ce qui se passait dehors que par ce qu’elle expliquait, elle lui posa une question. Ashray répondit, sans même détourner le regard du jardin qu’il observait. La prof, perturbée par le fait qu’il réponde juste, le laissa tranquille le reste du cours.

Ils avaient ensuite une heure de fourche dont ils pouvaient profiter. Comme il faisait beau, tout le monde était dans le jardin. Ashray se mit le plus à l’écart possible, s’allongea dans l’herbe et mis ses écouteurs pour ne rien entendre d’autre, profitant des chauds rayons du soleil qui dardaient sur sa peau.



_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Mer 2 Jan - 13:08

Une fois dehors elle alla voir Eva. Heureusement, son amie changea de sujet et ne parla pas du nouveau. Tant mieux. Alors qu’elles allaient s’éloigner quelqu’un la prit par le bras. Keira tourna la tête et rencontra le regard bleu de son cher ami. Elle perdit de sa « bonne humeur » à l’idée de ne plus le croiser. Eh nooon. Il envoya un clin d’œil à Eva :

-Elle est censée me servir de guide, je te l’emprunte une minute.

« Je te l’emprunte » ? Non mais il rigolait ou quoi ? Kei n’eut pas le temps de protester davantage qu’il l’entraîna à l’écart. Pourquoi ? Pour lui demander où se trouvait le prochain cours. Elle lui répondit, encore énervée contre lui. Pour la remercier de sa réponse il l’embrassa une nouvelle fois langoureusement, la prenant par surprise. Cette fois-ci il la colla carrément contre lui. Sous les yeux de pas mal d’élèves. Dont Eva. Il s’en alla sans demander son reste. Elle allait l’assassiner. Eva s’empressa d’aller la questionner, lui disant qu’elle aurait pu lui dire que la chasse était « gardée » au lieu d’essayer la dissuader de fricoter avec le Snyder. Keira eut beau lui dire qu’elle se fichait qu’elle fricote avec lui et qu’elle n’était pas intéressée, Eva n’était pas de cet avis. Non mais qu’est-ce qu’ils avaient tout le monde contre elle là ?

Le cours de chimie passa un peu lentement. Assise à côté d’Anthony, elle essayait de se concentrer sur le cours. En vain. Si bien qu’elle abandonna au bout d’une demie-heure et se décida à réfléchir à autre chose. Elle ne fit que ça le reste de l’heure, non sans feignant prendre des notes.

Ensuite ils eurent droit à la récré. On lui proposa de venir boire un coup à la cafétéria de l’école mais elle déclina l’offre, prétextant faire autre chose. Quand on la taquina sur le fait qu’elle devait sûrement avoir envie de rester seule avec le nouveau quelques instants elle se retint de ne pas les étrangler. C’étaient ses potes, mais quand même. Elle suivit le blond, et remarqua qu’il s’était posé à l’écart des autres, allongé sur l’herbe. Après un soupir elle le rejoignit. Une fois à sa hauteur elle le surplomba de toute sa taille, lui faisant de l’ombre.

-Toi, le nouveau, faut vraiment qu’on parle.

Voyant qu’il n’écoutait rien à cause de ses écouteurs, elle s’abaissa à son niveau et les lui retira d’un coup, les prenant dans sa main. Osef qu’il s’énerve.

-Biennnn, maintenant que j’ai toute ton attention, je vais pouvoir faire ça.

Et elle lui donna une claque sur le sommet du crâne, digne de Gibs. Suffisamment fort pour qu'il s'en souvienne. De peu elle lui foutait carrément une baffe. Elle le regarda dans les yeux, impassible.

-Ecoute je ne sais pas si c’est habituel pour toi d’embrasser n’importe quelle fille, ou bien que tu ais l’habitude qu’on ne te repousse pas. Mais ça ne marche pas ici.

Elle se pencha vers lui.

-Alors maintenant, je te conseille de jeter l’éponge et de ne jamais recommencer. C’est clair ?

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Mer 2 Jan - 13:36

Retour dans le passé


Troisième baiser
Ashray & Keira


Soudain, Ashray sentit une ombre sur lui. Il ouvrit les yeux. Oh bah tiens, Keira. Il vit ses lèvres roses bouger mais n’entendit rien à cause de ses écouteurs. Elle se baissa, lui arracha et il se redressa pour les récupérer.


-Biennnn, maintenant que j’ai toute ton attention, je vais pouvoir faire ça.


Et elle le frappa sur le haut de la tête. Aïeeeeuuuhh. Non mais. Pour qui elle se prenait ? Pimbêche. Bon, ce n’était pas non plus comme s’il s’était pris un uppercut dans la mâchoire, fallait pas exagérer.


-Ecoute je ne sais pas si c’est habituel pour toi d’embrasser n’importe quelle fille, ou bien que tu ais l’habitude qu’on ne te repousse pas. Mais ça ne marche pas ici.


Oui, c’est ça, exactement. C’était tellement évident. Elle se pencha ensuite vers lui.


-Alors maintenant, je te conseille de jeter l’éponge et de ne jamais recommencer. C’est clair ?


Rien que cette phrase le fit rire. Il fallait vraiment qu’elle arrête de jouer les chefs, ça ne lui allait pas du tout. Rapidement, il passa ses bras autour de sa nuque, l’attira contre lui, et la renversa pour être au-dessus d’elle. Alors comme ça, ça l’emmerdait qu’il l’embrasse. Eh bien, emmerdons la encore un peu. Ashray s’allongea sur les et maintint ses bras le long de son corps. Elle avait beau gigoter, elle ne lui échappa pas. De loin, on aurait pu croire qu’ils s’embrassaient tous les deux, allongés dans l’herbe, enlacés. Et non, en fait, c’était juste Ashray qui faisait joujou. Il l’embrassa fougueusement, trouvant ça plus intéressant qu’elle se débatte, elle allait même jusqu’à lui mordre la lèvre. A chaque fois, il échappait à la prise de ses dents, se reculant quand il le fallait.


Après cinq minutes, il en eu marre et se recula. Il récupéra ses écouteurs et s’allongea à côté d’elle, sans les mettre. C’était plutôt amusant comme jeu et surtout distrayant. Et puis, qu’elle se considère comme chanceuse, elle était la seule à qui il adresserait la parole. Enfin, il se demanda si ce n’était pas mieux de passer son temps à l’ignorer et à lui rouler des pelles à l’occasion. Ouais, c’était sans doute mieux vu qu’elle allait faire genre il était un gamin, un abruti et elle la grande femme forte et supérieur à toute la population. Eh bah, il ne savait pas si Eric Jones pensait la même chose mais vu comment elle réfléchissait, elle avait dû avoir un beau modèle. Pfff, ce genre de personnes on devrait leur interdire d’avoir des enfants.

Keira n’avait visiblement pas compris que tant qu’elle garderait la même attitude, il continuera. Tant mieux, ça lui faisait de la distraction. Et puis, ce n’était pas désagréable non plus et il était certain que c’était pareil pour elle-même si elle refusait de l’admettre. Ses réflexions durèrent une fraction de seconde. Il tourna la tête vers elle :


« En fait, une force invisible me pousse à croire que tu seras ma petite amie dans un futur éloigné de quelques années. »


Puis, il vit sa tête et ne put s’empêcher d’éclater de rire. Elle ? Cette pimbêche coincée qui se prenait pour sa mère ? Sa petite amie ? Il préférait encore se tourner vers les mecs.


« Nan, je déconne. J’aime juste bien t’emmerder à chaque fois que tu me soule. »


Il passa ses mains sur son visage, encore le sourire aux lèvres à cause de la tête qu’elle avait tirée. Eh bah, il en faut peu pour être heureux (avoue, tu as lu cette phrase en la chantant ^^).



_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Mer 2 Jan - 14:15

Le blond éclata de rire, renforçant la colère de Keira. Sans lui laisser le temps d’ajouter quelque chose il passa ses bras autour de sa nuque, l’attira contre lui avant de la retourner, de façon à se positionner au-dessus d’elle. Il s’allongea sur elle et immobilisa ses bras. Elle tenta de se dégager, mais en vain, il la maintenait bien. Et enfin il l’embrassa fougueusement. Enervée, Kei tenta de lui mordre la lèvre. Bien que quelques fois elle réussisse il parvenait à esquiver ses coups de dent. A chaque fois, il échappait à la prise de ses dents, se reculant quand il le fallait.
Au bout de cinq minutes il cessa son petit jeu et s’allongea à côté d’elle. Le souffle court, elle ferma les yeux, réalisant dans quelle situation elle s’était fourrée. Non mais franchement, qui l’eut cru ? Le nouveau tourna la tête vers elle.

-En fait, une force invisible me pousse à croire que tu seras ma petite amie dans un futur éloigné de quelques années.

Non mais il n’était pas sérieux ? Sa petite amie ? HAHA. Plutôt mourir que lui faire ce privilège. Il éclata de rire, satisfait de la tête qu’elle avait tiré. Cela ne fit que la renfrogner davantage.

-Nan, je déconne. J’aime juste bien t’emmerder à chaque fois que tu me soules.

Il passa ses mains sur son visage, le sourire aux lèvres. Cela l’énerva. Keira se redressa sur les coudes, l’air de penser fort « Are you kidding me ?! ».

-Je te soule ? Non mais c’est qui qui cherche l’autre depuis le début de la matinée. C’est toi qui fait n’importe quoi. N’inverse pas les rôles. C’est toi l’emmerdeur dans cette histoire.

Oui ça elle le pensait encore. Haut et fort.

-Peut-être que dans tes rêves les plus fous tu rêves d’une fille qui aurait le courage de te supporter … Mais je persiste à dire que ça n’arrivera pas de sitôt. En tout cas, je lui souhaite bon courage. Elle en aurait besoin.

Elle se redressa complétement et lui jeta un regard.

-Il n’empêche que t’es bizarre. T’embrasse les filles alors que tu les connais pas. A moins que tu ais l’habitude que les filles ne te résistent pas ; ou bien que tu sois désespéré et en manque d’amour.

Elle ricana, regardant devant elle.

-Si c’est le cas, t’es réellement bizarre. Non mais il ne faut pas s’étonner si tu te comportes comme ça avec les gens.

Elle passa une main dans ses cheveux.

-Au début j’ai cru que tu étais coincé. Puis je me suis dit qu’au final t’étais juste un cas d’asocial, un truc du genre.

La brune tourna la tête vers lui, et lui décrocha un sourire sans joie.

-Navrée si tu n’apprécies pas la franchise, j’ai l’habitude de dire ce que je pense. Donc, toi ...

Elle se pencha dangereusement vers lui, le regard vrillé dans le sien.

-T'es vraiment ... con. Dans le bon sens, je crois. Enfin je l'espère pour toi.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Jeu 3 Jan - 3:15

Retour dans le passé


Troisième baiser
Ashray & Keira

Keira se hissa sur ses coudes pour lui dire :


-Je te soule ? Non mais c’est qui qui cherche l’autre depuis le début de la matinée. C’est toi qui fait n’importe quoi. N’inverse pas les rôles. C’est toi l’emmerdeur dans cette histoire. Peut-être que dans tes rêves les plus fous tu rêves d’une fille qui aurait le courage de te supporter … Mais je persiste à dire que ça n’arrivera pas de sitôt. En tout cas, je lui souhaite bon courage. Elle en aurait besoin.



Elle se leva et il sentit que sa grande gueule allait encore s’ouvrir pour ne rien dire. C’est pour cette raison qu’il appuya discrètement sur play. Voilà, une fois la musique démarrée, il n’entendit plus aucun mot qui sortait de ses lèvres. Il se contenta de la regarder comme s’il l’écoutait. A un moment, elle se pencha vers lui et il crut que c’était de nouveau pour lui prendre ses écouteurs. Même pas. C’était encore pour bla bla bla. Lorsqu’il vit que ses lèvres arrêtèrent de bouger, il lui dit :


« Te penches pas trop, c’est dangereux. »


Et histoire de la convaincre, il mima un baiser avec ses lèvres. Puis, il la regarda partir et lorsqu’elle fut à cinq mètres de lui, il lui lança d’une voix assez forte pour que tous les autres élèves l’entendent :


« Joli petit cul mon cœur »


Elle se retourna et comme prévu, le fusilla du regard. Il ricana et ferma les yeux, profitant à nouveau du soleil chaud sur sa peau. Ashray s’endormit jusqu’à entendre la sonnerie. Il maudit de nouveau l’école et se leva, rangeant ses écouteurs. Bon, maths, puis bouffe puis quoi ? Trois heures de littératures l’après-midi ? Mais quel horaire de merde. En cours de maths, direction le fond de la salle, près de la fenêtre. C’était vraiment pas mal qu’à chaque fois les autres désertent cette place. Il ne comprenait pas pourquoi d’ailleurs, c’était vraiment la meilleure.

A midi, il prit son plateau et s’installa à l’autre bout de la cafeteria, le plus loin possible des gens. Il mit ses écouteurs et mangea le repas du jour. Aile de poulet et pommes de terre au four. Pas trop mauvais ça allait. Deux filles vinrent s’asseoir à côté de lui. Il ne leur adressa pas un regard, pas une parole, les ignorant royalement. En fait, il était tellement habitué à ignorer les gens qu’il le faisait instinctivement. C’était tellement réussit que les deux filles abandonnèrent l’idée de lui parler après quelques minutes et au milieu du repas, changèrent carrément de table.

La pause après le repas, il la passa de nouveau dans l’herbe dehors à écouter de la musique à l’écart des gens. Il ignora proprement les gens qui vinrent lui parler, peu désireux de se faire emmerder. Histoire de pas trop se perdre, il suivait du regard les pigeons de sa classe. Il suffisait de les suivre, pas besoin de Keira.

En cours de littérature, il trouva sa place chérie à côté de la fenêtre. Avant d’entrer dans sa contemplation de l’extérieur, il vit écrit au tableau « Roméo et Juliette », génial, tellement original. Il entendit les mots « devoir côté » « moitié de la note du semestre » et il décida d’écouter. Hors de question de faire une année de plus ici. Bon, ils avaient un devoir à rendre à la fin de la semaine prochaine sur Roméo et Juliette. Une dissertation d’une dizaine de pages minimum avec une analyse générale de l’œuvre et une plus pointilleuse d’une scène en particulier. Ca ne dérangeait pas Ashray, il avait déjà lu l’œuvre trois fois pour l’école et aussi parce qu’il s’intéressait à la grand littérature. Donc, les deux mains dans les poches. Ce qui le dérangea particulièrement c’était quand la prof expliqua que ce travail était à faire en binôme. Un rapide compte dans la salle lui appris qu’ils étaient un nombre impair. Ouf, il pourrait travailler seul. Alors que la prof notait les noms des binômes, cités par les élèves, il entendit :


« Non mademoiselle Jones, hors de question que vous travaillez avec Eva, vous allez encore discuter. Vous irez plutôt avec le nouveau. »

Puis elle nota sur sa feuille Snyder et Jones. Génial. Eh bah ça promettait. La prof leur dit qu’ils pouvaient se rendre à la bibliothèque pour prendre des exemplaires du livre et qu’il y en avait également sur les étagères derrière eux. Après ces mots, les élèves dans la classe bougèrent pour rejoindre leur binôme et il vit une Keira râleuse venir s’asseoir à côté de lui. La prof dit que le travail devra être illustré, correctement rédigé et porter la griffe des deux personnes. Il faillit s’étrangler quand elle expliqua également qu’en accord avec leur professeur de théâtre, ils devraient rejouer en binôme la scène qu’ils auraient choisi et que cette note comptera pour le tiers de la note pour le cours de théâtre et pour la note du devoir. Mais c’était totalement hors de question qu’il joue une scène romantique avec cette pimbêche. Ecole de merde. Bon pas grave, au pire, ils prendront une scène pas romantique. A ce moment, la prof décida qu’au final c’était elle qui attribuerait la scène. Ashray le sentait très mal et arriva enfin le moment fatidique :


« Snyder, Jones, la mythique scène du balcon »


Ashray s’effondra sur la table la tête dans ses bras. Pourquoi lui ? Et puis, s’il ne voulait pas refaire une maudite année ici, il allait devoir avoir une moyenne correcte donc il ne pouvait pas se permettre de foirer. Mais quelle école de merde.

Les heures de littératures serviront à la préparation du travail écrit et les heures de théâtre à la préparation de la scène. 6 heures de littérature plus 3 heures de théâtre ça faisait 9 heures à causer romance avec Keira cette semaine et neuf heure la scène prochaine. Pourquoi lui ?


_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Jeu 3 Jan - 4:48

- Ne te penches pas trop, c’est dangereux, répondit le nouveau.

Et il mima un baiser avec ses lèvres. Keira leva les yeux au ciel, exaspérée. Elle décida de partir, trouvant que c’était du temps perdu d’être avec lui. Alors qu’elle s’était déjà pas mal éloignée, sa voix retentit dans son dos :

-Joli petit cul mon cœur.

Le feu lui monta aux joues. Tout le monde autour d’eux les avait entendus. Elle croisa plusieurs regards équivoques, des sourires amusés et des gloussements. Cela ne fit qu’accentuer sa colère. Elle se tourna vers lui et le fusilla du regard. Non mais quel crétin. Furieuse elle préféra s’en aller. La sonnerie se déclencha quelques secondes après. Avec son sac en bandoulière, elle fila en cours de math. Elle s’assit à côté de Peter. Elle ne leva même pas les yeux de son sac quand Snyder entra en classe. La jeune fille fit comme si ne rien n’était et tenta de suivre le cours au mieux. Les maths n’étaient pas sa matière préférée, et de loin. Si bien qu’elle se contenta de griffonner sur son cahier, prenant des notes de temps en temps.
Lors du repas elle regarda du coin de l’œil où il était. Il déjeunait en compagnie de deux filles, l’air plus intéressé par son repas qu’elles. Elle esquissa un sourire amusé, ces pauvres filles ne savaient pas qu’elles perdaient leur temps. Elle passa le reste du moment à la cantine à rire et plaisanter en compagnie de ses amis.

Le cours suivant, assise à côté d’Eva, fut un peu plus tranquille. Keira avait retrouvé un semblant de bonne humeur. Apparemment ils allaient étudier l’œuvre « Roméo et Juliette ». Magnifique. Elle était déjà lasse. Cette histoire ne lui avait jamais vraiment plu. Peut-être parce que le thème principal était le romantisme. Oui, sans doute cela. D’autant plus que la naïveté des personnages l’exaspérait. Pourquoi tout risquer juste pour ça ? C’était inutile. Mais bon c’était une histoire célèbre, connue de tous, et souvent appréciée. Alors autant se taire. D’ailleurs ils avaient un devoir dessus pour la fin de la semaine prochaine. Génial. La brune allait s’éclater. C’était une dissertation d’une dizaine de pages, une analyse de l’œuvre plus une autre sur une scène particulière. Eva lui proposa de faire le travail ensemble et elle accepta. La prof nota les groupes, quand ce fut leur tour, elle leur dit :

-Non mademoiselle Jones, hors de question que vous travaillez avec Eva, vous allez encore discuter. Vous irez plutôt avec le nouveau.

Keira aimait bien cette prof en temps normal, mais là … Elle soupira bruyamment, tandis qu’elle rassemblait ses affaires. Eva la regarda faire, horrifiée « Kei tu peux pas m’abandonner ! Je vais être solo maintenant, tu sais bien que je suis nulle en littérature ! ». Son interlocutrice haussa les épaules « Ce n’est pas moi qui décide » et s’en alla pour rejoindre la place à côté du blond. Elle ne lui décrocha pas un mot pendant que la prof expliquait que ce travail devait être illustré, correctement rédigé et porté la griffe des deux personnes. Que du bonheur en résumé. En plus de cela la prof leur apprit qu’en rapport avec le professeur de théâtre, ils devraient rejouer en binôme la scène qu’ils auraient choisi et que cette note comptera pour le tiers de la note pour le cours de théâtre et pour la note du devoir. Keira avait beau savoir mentir, manipuler à sa guise, l’idée de devoir jouer une scène avec lui l’horrifiait. Bientôt, ce fut leur tour. Et tous les deux furent abasourdis en découvrant la scène qu’on leur réservait :

-Snyder, Jones, la mythique scène du balcon.

Son camarade tomba sa tête sur sa table, entre ses bras, l’air effondré. Bah coco tu n’étais pas le seul. Keira soupira, pas plus enthousiaste que lui à l’idée de travailler avec lui. Et encore pire jouer cette scène avec lui. Les heures de cours de littérature et de théâtre seront concentrées sur ce devoir. Magnifique : neuf heures par semaine avec lui. C’était trop fun quoi. L’élève rangea ses affaires dans son sac, vite fait et se leva et lui tapota l’épaule « Fais pas ton désespéré, ça va pas nous aider. Se serait mieux qu’on aille à la bibliothèque, se sera plus tranquille ». Sans l’attendre elle sortit de la salle de classe, direction la bibliothèque. Autant le faire le plus rapidement possible. Elle allait poursuivre dans le couloir mais une main sur son poignet l’empêcha. Elle se tourna, c’était Eva, l’air contrariée.

-Je n’arrive pas à croire que tu ais fait ça.

Kei fronça les sourcils « De quoi ? ». Eva soupira et lui dit qu’elle devrait arrêter de faire l’innocente. La brune haussa les épaules, l’air vraiment perdue. Son amie lui expliqua qu’elle n’avait pas besoin de se chercher des excuses, et que si elle voulait le « garder » pour elle c’était son droit. Mais qu’il aurait fallu qu’elle le lui dise clairement en français.

-Tu rigoles ? Il ne m’intéresse pas, tu peux faire ce que tu veux avec je m’en fou Eva.

-Arrêtes de me mentir, tu n’es pas si indifférente que ça. Tu le laissais t’embrasser.

Keira était vraiment agacée de devoir se justifier à cause de cette histoire.

-Mais il me sautait dessus ! Et crois-moi j’ai essayé de le repousser, mais il revient à chaque fois. C’est pas de ma faute s’il aime se prendre des vents et s’intéresser à des filles qui ne l’aime pas.

-Tu es aveugle ou quoi ? Il t’intéresse. N’essaie pas de te justifier.

Keira soupira bruyamment, sentant qu’elle allait vraiment s’énerver. Malheureusement l’interruption soudaine du concerné la coupa net. Il demanda à parler à Eva, seul à seule. Enervée, Keira marmonna un « Parfait » et tourna les talons. Direction la bibliothèque. Elle fit exprès de marcher vite, espérant que sa colère allait vite s’épuiser. Car malgré tout ça ne serait pas pratique de bosser dans ces conditions. Une fois sur place, elle constata que deux ou trois binômes étaient déjà là. Elle s’installa à l’écart et posa son sac. Elle zyeuta les étagères et finit par trouver un exemplaire de l’œuvre. Elle l’ouvrit, sortit des feuilles, un stylo, et commença à travailler. Elle remit une mèche brune ondulée derrière son oreille, et s’affala à la tâche.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Jeu 3 Jan - 7:32

Retour dans le passé


Eva
Ashray & Keira

« Fais pas ton désespéré, ça va pas nous aider. Se serait mieux qu’on aille à la bibliothèque, se sera plus tranquille »


Mouais. Sans attendre de répondre, elle se leva. Il mit du temps à se motiver pour finir par se lever. Alors qu’il quitta la classe, il entendit des échanges très euh … pas amicaux. Ashray surpris la conversation entre Keira et sa copine dont il ne connaissait pas le nom. Bon, autant mettre les choses au clair, il demanda à voir la fille seule. Elle le suivit un peu à l’écart dans le couloir alors que Keira était (pour changer) furieuse et s’en allait. Il expliqua simplement qu’il faisait ça pour ennuyer Keira parce que leurs parents se connaissaient. En plus, c’était le seul moyen qu’il avait trouvé pour faire rager. Il précisa bien qu’il ne l’aimait pas et qu’il ne craquait pas sur elle de quelque façon que ce soit. La jeune fille acquiesça, semblant enfin comprendre. Il se pencha vers elle et l’embrassa avant de lui souffler que de toute façon, elle était beaucoup plus jolie que Keira. Heureuse, elle lui donna des indications pour aller à la bibliothèque et il la remercia avec un large sourire.

Sauf que, Ashray ne comptait pas aller à la bibliothèque. Il retourna dans le jardin et il s’allongea derrière un épais buisson à l’abris des regards, prêt à passer trois heures à dormir. Ses écouteurs dans les oreilles, il ferma les yeux, tranquille. Sur les dix huit heures de travail, il pouvait bien dormir pendant trois, en plus, c’était un travail qu’il pouvait boucler en cinq heures tranquille. A un moment, il se dit qu’il n’avait pas d’exemplaire de Roméo et Juliette dans sa valise. Il avait juste Hamlet du même auteur et Cirano de Bergerac. Bon, autant faire un tour dans l’école, ça compliquera les recherches de Keira si elle avait décidé de chercher après lui. Il se balada pendant une demi-heure dans les couloirs, repérant les endroits discrets où il serait tranquille.

En classe de littérature, il prit un livre dans l’armoire et repéra la copine de Keira toute seule à une table. La prof était occupée à aider une fille brune dont l’anglais n’était pas la langue maternelle. Il s’installa donc à côté de celle qu’il avait embrassée un peu plus tôt. Rapidement, il découvrit qu’elle s’appelait Eva. Ils discutèrent discrètement pour ne pas se faire avoir par la prof. Avec un clin d’œil, il lui proposa d’aller à la bibliothèque. Ils sortirent mais la bibliothèque ne vit pas une seule fois le nez des deux adolescents, assis derrière un épais buisson dans le jardin. Ashray l’embrassa de nombreuses fois, trouvant ça quand même plus agréable quand on lui rendait son baiser que quand on gigotait et essayait de le mordre. Une heure plus tard, il avait officiellement une petite amie. Bien joué. Ca ne semblait pas déranger Eva que la langue d’Ashray ait d’abord été visitée la bouche de Keira. D’ailleurs, elle lui confia même que pour la brune, c’était son premier baiser et Ashray sourit. Ah, quand elle devait s’imaginer son premier baiser, ça ne devait pas du tout ressembler à ça. La jeune fille lui expliqua qu’elle galérait avec Shakespeare et fut énormément impressionnée quand il lui cita des passages entiers de Roméo et Juliette ou d’Hamlet. Maintenant, il restait un peu plus d’une heure avant que les cours ne terminent et qu’il soit officiellement libre et, cette heure, il comptait bien la passer avec Eva.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Jeu 3 Jan - 8:26

Keira passa la suite de l’heure à lire l’œuvre de Roméo et Juliette. Elle se forçait, car l’œuvre ne l’intéressait pas. Tous ces trucs sur l’amour et tout ça, elle n’y croyait pas vraiment, ne l’ayant jamais vécu. Beaucoup de filles de son âge avait eu des copains à l’école primaire, des baisers volés, ou même maintenant de véritables petits copains, où ils échangeaient plus que des baisers. Elle, n’avait jamais connu ça. Il faut dire qu’elle n’en n’avait pas tellement eu l’occasion. Après l’accident, elle n’avait fait que se concentrer à ses études ou à ses entraînements. Elle n’avait pas pu sortir aussi souvent qu’elle l’aurait voulu. Ses amis de San Francisco savaient pertinemment qu’après cet événement, elle avait changé. Et c’était bien le cas. Avant elle souriait constamment, rigolait de bon cœur, c’était le genre de fille qui communiquait sa bonne humeur à son entourage. Après ce qui s’était passé, elle était devenue plus fragile intérieurement. Et en sachant cette faiblesse elle avait essayé de la cacher en voulant faire des choses extrêmes. C’était comme ça qu’elle était devenue une élève arrogante avec les professeurs, sûre d’elle, qui ne se faisait pas marcher sur les pieds et qui se montrait très souvent sarcastique, taquine et narquoise. C’était une sorte de carapace. Elle voulait tester ses limites, autrement que contre un chasseur ou des mannequins de combat. C’était à cause de cette période qu’on avait voulu l’empêcher de sauter une classe. Cependant son intelligence, la réputation de sa famille et l’argent de celle-ci réussirent à les faire changer d’avis. Et la voilà. Malgré tout elle ne voulait pas revenir chez elle, car elle était à chaque fois accablée par tous les souvenirs que ruisselaient son foyer. En dehors de sa maison elle parvenait à passer outre et à tenter de continuer sa vie. Contrairement à son père qui n’avait pas passé outre. Plongé dans l’alcool, il ne pensait plus qu’à leurs entraînements et à ses professions. Oui, ses, chasseur et homme politique. Donc l’ambiante chaleureuse n’était pas toujours au rendez-vous. C’était pour ça qu’elle avait accepté l’offre du directeur. Pour ne pas qu’il reçoive un courrier et qu’il croie qu’elle était encore affectée par la mort de sa mère. Sinon, elle ne s’en sortirait pas.
Elle inspira, et soupira. Ce n’était pas que l’idée de se taper tout le boulot la dérangeait mais … Si, ça la dérangeait. Sinon elle ne marquerait que son nom sur la copie et l’autre se débrouillerait tout seul. Peut-être qu’il ne savait pas où était la bibliothèque. La jeune fille rangea ses affaires et prit son sac. Elle salua les élèves présents et sortit. Elle retourna en salle de classe et regarda s’il était présent. Non, apparemment. Avec un soupir elle demanda à la prof si elle l’avait vu. Elle lui répondit qu’il était sorti dehors, et qu’ils devaient consacrer le temps qui leur restait à la rédaction de leur devoir. Keira ne répondit pas et s’en alla. Elle descendit les escaliers tranquillement, nullement pressée de voir l’emmerdeur. Mais il le fallait bien. Il était hors de question qu’elle se tape tout et que lui ne fasse rien. Une fois dehors, elle se balada, à sa recherche, en vain. Au bout de dix minutes elle allait abandonner mais elle entendit un gloussement, et des bruits bizarres. Elle fronça les sourcils et s’avança, adoptant une démarche furtive. Quand elle aperçut deux têtes blondes qui s’embrassaient, et une tenue non réglementaire, elle devina sans peine qui était ces personnes. Ah donc il batifolait tranquille alors qu’ils avaient un devoir en binôme. Parfait. Elle tourna les talons, énervée. Il avait le don de la faire sortir de ses gonds ce type. Non mais franchement.

Bon, il fallait qu’elle se calme. C’était inutile qu’elle aille poursuivre son boulot, elle n’arriverait pas à se concentrer. Il lui fallait une activité de détente. Et elle savait pertinemment ce qu’il fallait faire. Les couloirs étaient déserts à cette heure-ci. Tant mieux. Il lui restait encore deux heures de libre. L’adolescente retourna dans sa chambre et se changea. Elle troqua son uniforme contre un jogging et un débardeur noir. Idéaux pour se dépenser. Elle enfila des brassards noirs et une veste de la même couleur. Elle laissa tomber son sac, saisit son MP4 et sortit.

Une fois à l’extérieur elle fit en sorte de passer dans le parc, entre les arbres. Personne ne pouvait la voir du haut des bâtiments. Et vu que pratiquement tout le monde était en classe, elle ne risquait pas d’être prise sur le fait. Elle démarra un jogging, à son rythme, les écouteurs dans les oreilles. La chanson Because Of You de Kelly Clarkson s’enclencha. La jeune Jones s’arrêta à un moment pour attacher ses cheveux en une queue de cheval haute, afin qu’ils ne la dérangent pas dans sa course. Elle fit plusieurs allers retours, voulant encore se dépenser, encore et encore. Trois quarts d’heure plus tard, elle était encore en train de courir. Finalement, elle finit par un sprint, sauta par-dessus une branche et s’arrêta, le souffle court. Elle transpirait, mais se sentait bien. Elle s’adossa contre un arbre, les yeux fermés. Elle resta dans cette position plusieurs secondes, avant de rouvrir les yeux et de prendre le pendentif de son collier sur sa paume. C’était un cœur argenté, entrelacé par des tiges, comme des épines. Elle le laissa tomber après l’avoir contemplé. Ce n’était pas fini. Elle se remit debout, s’apprêtant à poursuivre.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Jeu 3 Jan - 11:05

Ashray était tranquillement assis avec Eva. Ils discutaient, faisaient connaissance et s’embrassaient à l’occasion. A un moment, elle dit vouloir rejoindre son binôme pour quand même travailler un peu parce qu’elle n’était pas aussi calée que lui. Après un long baiser, elle s’en alla et il se rallongea dans l’herbe, tranquille, avec ses écouteurs. Plus tard, il rouvrit les yeux. Il avait faim. Il y avait sans doute moyen de trouver quelque chose à manger dans cette maudite école. Il se leva et, d’un geste naturel, il vira les brins d’herbes sur sa veste. Tranquillement, il retira ses écouteurs et commença à marcher. Au détour d’un arbre, il croisa quelqu’un. Et pas n’importe qui s’il-vous-plaît. C’était Keira, son jouet préféré. Il la détailla. Un jogging, pff, mais pourquoi est-ce que cette fille faisait un jogging pendant les heures de cours ? Elle avait sérieusement un problème. Mais bon, ça ne dissuada le problème d’Ashray de lui donner envie de l’embrasser. Il l’immobilisa de la même façon que la dernière fois et l’embrassa tout aussi langoureusement. Il finit par se reculer, passant sa langue sur ses lèvres. D’un geste presque tendre, il prit son visage entre ses mains et la fixa.


« Je ne voulais pas que ça te manque », lui dit-il.


Il l’embrassa à nouveau, plus tendrement il fallait l’admettre et un peu moins longtemps.


« Et je ne voulais pas que ça ne me manque non plus. »


Ça serait peut-être plus agréable si elle lui rendait mais bon, une pointe de résistance mettait un peu de piment dans les choses. Il descendit une de ses mains le long de son corps et passa dans son dos pour l’attirer contre lui avant de lui dire :


« Tu devrais mettre des choses plus seyantes. Ça t’irait beaucoup mieux. »


Il l’embrassa de nouveau, juste un simple contact d’à peine une seconde, un smack quoi. Puis, il lui sourit. Oui, Ashray considérait plus Keira comme sa petite amie qu’Eva qui était juste Eva quoi. D’une main, il écarta une mèche brune de son visage et lui demanda sincèrement intrigué :


« Mais pourquoi est-ce que tu fais du jogging dans le parc pendant les heures de cours ? »


Bah quoi ? Il avait bien le droit de poser cette question non ? De toute façon, tout ce qu’elle risquait pour lui, c’était de passé de la catégorie grande gueule mégalo à cinglée bizarre. Il y avait mieux comme changement.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Jeu 3 Jan - 11:24

Alors que Keira continuait sa course, elle croisa la personne qu’elle avait le moins envie de voir. Tandis qu’elle s’arrêtait pour ne pas entrer en collision avec lui et l’immobilisa de la même manière que la dernière fois et l’embrassa langoureusement. Non mais il se croyait tout permis celui-là. Quand il se recula, il passa sa langue sur ses lèvres. Elle ne put s’empêcher de rougir légèrement. Elle fit de son mieux pour le lui cacher. Il manquerait plus qu’il se rende compte qu’il réussissait à la mettre mal à l’aise. Tsss. Le jeune homme saisit son visage entre ses mains et la détailla. Ses écouteurs étaient tombés dans toute cette animation. Elle en profita pour les mettre dans sa poche, la même qui contenait son MP4.

-Je ne voulais pas que ça te manque, lui dit-il.

Haha. Bah ça ne risquait pas. En plus de ça il l’embrassa encore une fois. Pas langoureusement cette fois, mais plutôt tendrement. Ce qui l’étonna quelque peu.

-Et je ne voulais pas que ça ne me manque non plus.

Alors soit il l’ignorait, soit il la détestait soit il avait envie de l’embrasser. Mais il était vraiment lunatique ce type, ce n’était pas possible autrement.
L’une de ses mains descendit le long de son corps, lui procurant des frissons, et l’autre resta dans son dos, l’attirant contre lui, au grand malheur de Kei qui ne se sentait pas à l’aise en étant aussi proche de lui.

-Tu devrais mettre des choses plus seyantes. Ça t’irait beaucoup mieux.

Depuis quand il s’intéressait à ce qu’elle porte ? Sans qu’elle puisse répondre il l’embrassa. Le blond enleva une mèche qui pendait devant ses yeux et la regarda.

-Mais pourquoi est-ce que tu fais du jogging dans le parc pendant les heures de cours ?

Ah maintenant c’étaient ses occupations qui l’intriguaient. Non mais vraiment. Elle se recula, de façon à ce qu’il ne puisse plus la toucher. Elle avait encore le souffle court à cause de sa course, des gouttes de sueur perlaient sur son décolleté et son front. Elle avait déjà chaud, alors c’était pire quand il était proche d’elle. Pas qu’il lui donnait chaud, mais la proximité d’un corps comme ça lui … bon d’accord elle n’avait aucune excuse.

-J’en avais marre de bosser solo. Le sport m’aide à me changer les idées.

Ce qui était tout à fait vrai au passage. Elle croisa les bras sur sa poitrine.

-Depuis quand tu t’intéresses à mes fringues ? Tu ferais mieux de t’occuper du style vestimentaire de ta copine.

Elle prit un air étonné.

-Qui, au passage, t’embrassait il y a à peine quelques minutes. Ôtes moi d’un doute : Tu aimes collectionner les filles ou c’est juste une habitude ?

Elle relâcha ses bras et les posa sur ses hanches.

-Je pense que tu ferais mieux d’aller la voir pour combler tes pulsions. Pas moi. Ce qui ne me dérangerait pas, en toute honnêteté.

Ca c’était fait. Ensuite elle le contourna, l’air indifférente et lui balança par-dessus son épaule « Au revoir Snyder » et recommença son jogging.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Jeu 3 Jan - 12:00

Keira se recula pour lui dire :


-J’en avais marre de bosser solo. Le sport m’aide à me changer les idées. Depuis quand tu t’intéresses à mes fringues ? Tu ferais mieux de t’occuper du style vestimentaire de ta copine.


Oh, la jalouse.


-Qui, au passage, t’embrassait il y a à peine quelques minutes. Ôtes moi d’un doute : Tu aimes collectionner les filles ou c’est juste une habitude ? -Je pense que tu ferais mieux d’aller la voir pour combler tes pulsions. Pas moi. Ce qui ne me dérangerait pas, en toute honnêteté.


Un peu des deux il fallait bien l’avouer. Elle recommença à courir après un au revoir. Hors de question de la lâcher comme ça. Il décida donc de courir à côté d’elle. Et puis, ça elle était vachement sexy comme ça avec quelques perles de sueur et un décolleté plutôt intéressant. Courir à côté d’elle ne le dérangeait pas. Il n’avait aucun problème pour lui qui était plutôt sportif. Son rythme habituel de course était d’ailleurs une vitesse au-dessus.


« En fait, je préférerai de loin que ma petite amie, ça soit toi. Mais bon, je me contente du lot de consolation même si je n’abandonne pas l’idée d’avoir le premier prix. »


Bah, ce n’était pas plus compliqué que ça. Il fallait avouer que s’il avait à choisir entre les deux, ce serait elle. Sans doute parce qu’elle lui résistait et n’appartenait à personne. Il voulait être le premier. Il se mit devant elle pour qu’elle arrête de courir et lui dit :


« Laisse-moi être ton premier petit copain à défaut d’être celui qui t’embrasse contre ton gré. »


Si elle lui disait non par contre, il sera vraiment moins gentil voir carrément hargneux. Il valait mieux pour elle qu’elle accepte maintenant. Il lui offrit un large sourire pour tenter de la convaincre. De nouveau, il lui souleva le menton et l’embrassa tendrement avant de lui souffler, leur visage très proche qu’il détailla parfaitement les nuances de ses beaux yeux :


« Je te jure que je peux être gentil. »


Et le pire, c’était que c’était vrai. Son comportement variait totalement en fonction des gens avec qui il était. Sa décision allait déterminer une attitude tendre ou alors totalement infernale et insupportable. Elle avait intérêt à faire le bon choix.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Jeu 3 Jan - 12:20

Le nouveau n’en n’avait pas fini avec elle car il la coursa, se retrouvant à sa hauteur. Il ne paraissait pas dérangé par son rythme, ça devait sûrement être un sportif.

-En fait, je préférerai de loin que ma petite amie, ça soit toi. Mais bon, je me contente du lot de consolation même si je n’abandonne pas l’idée d’avoir le premier prix.

Non mais il se foutait d’elle ou quoi ? Il était vraiment lunatique. Soit il la critiquait, soit il l’ignorait, soit il la détestait. Et maintenant, il avouait ça. C’était une plaisanterie. Il n’y avait pas d’autre explication possible. Il lui stoppa la route, l’obligeant à s’arrêter.

-Laisse-moi être ton premier petit copain à défaut d’être celui qui t’embrasse contre ton gré.

D’accord maintenant sa prochaine envie était de sortir avec elle. C’était quoi la suivante ? La sauter ? Qu’il aille voir ailleurs, ce chaud lapin. Keira ne souhaitait pas être l’une de ses innombrables conquêtes. Et n’aimait pas l’idée d’appartenir à la même catégorie que ces filles naïves qui dépendaient de mecs comme lui et qui se laissaient faire sans rien dire. Hors de question qu’elle devienne comme ça. Surtout qu’il sortait avec Eva maintenant. Elle n’était pas une garce, et ne voulait pas lui infliger ça. Le blond afficha un large sourire, lui souleva le menton et l’embrassa tendrement. C’était la première fois qu’il l’embrassait de la sorte. Ça faisait bizarre. Elle se sentit rougir un peu, mais se contrôla à temps.

-Je te jure que je peux être gentil, lui souffla-t-il contre ses lèvres une fois qu’il se fut reculé.

Ah bah ça, elle attendait de voir. La brune ricana, pas du tout convaincue. Elle vrilla ses yeux gris orage dans les siens, s’avançant même d’un pas, et le prenant par surprise, il recula.

-Tu n’aimes pas qu’on te dise non, j’ai l’impression.

Elle se recula, de façon à le détailler normalement.

-Je ne te crois pas. Tu prétendais le contraire il n’y a même pas quelques heures. Tu te contredis toi-même. Il faudrait savoir ce que tu veux, Snyder.

C’est là qu’elle remarqua qu’elle ne connaissait pas son prénom. Bon, aucune importance.

-On ne peut pas avoir tout ce qu’on veut, tu sais.

Elle s’approcha de nouveau de lui, pas à pas, et lui souffla à l’oreille en étant à côté de lui.

-Ça te ferait trop plaisir que j’accepte, comme toutes les autres. Sauf que je ne suis pas comme elles.

Elle le contourna et avança de plusieurs pas, et se retourna au dernier moment.

-Je ne veux pas être ton jouet Snyder. De plus, je ne veux pas faire de mal à Eva. C’est comme ça.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Ven 4 Jan - 2:35

Retour dans le passé


Eva
Ashray & Keira

Keira ricana et Ashray fronça les sourcils.


-Tu n’aimes pas qu’on te dise non, j’ai l’impression. Je ne te crois pas. Tu prétendais le contraire il n’y a même pas quelques heures. Tu te contredis toi-même. Il faudrait savoir ce que tu veux, Snyder. -On ne peut pas avoir tout ce qu’on veut, tu sais.


Ashray n’aimait pas du tout qu’on lui parle comme ça. Cette attitude lui rappelait trop sa mère et son père qu’il aimerait bien pouvoir qualifier de défunt. Elle se rapprocha de lui et lui souffla à l’oreille :


-Ça te ferait trop plaisir que j’accepte, comme toutes les autres. Sauf que je ne suis pas comme elles.


C’était assez prévisible comme refus. Elle se croyait tellement supérieure et différente des autres. Maman a la grande gueule on dirait. Elle le contourna et avança de plusieurs pas avant de lui dire :


-Je ne veux pas être ton jouet Snyder. De plus, je ne veux pas faire de mal à Eva. C’est comme ça.


Il la laissa ensuite partir, sans un mot. Elle allait le regretter, amèrement même. Pour qui se prenait donc cette pimbêche. Franchement, elle était insupportable. On voyait bien que c’était la fille d’un politicien, depuis qu’elle était petite on devait lui dire que le monde lui appartient, qu’elle était tellement plus que tous les autres qui ne méritait même pas sa présence. Cette snob aux grands airs arrivait directement tout en haut de la liste des ennemis d’Ashray. Ça allait faire mal.

Il se détourna, râleur et se dirigea directement vers les dortoirs. Dans sa chambre, il se dit qu’il allait faire ce maudit travail sur Roméo et Juliette. Au moment où il commençait, la sonnerie annonça la fin des cours. Ashray passa environ cinq ou six heures à faire ce devoir, utilisant le livre de temps à autres lorsqu’il doutait sur un détail. Lorsqu’il fut certain que c’était parfait, il imprima le travail avant d’aller dormir. Enfin, dormir entre guillemets. Il resta longtemps allongé sur son lit, à fixer le plafond, réfléchissant à la manière dont il allait pourrir la vie de Keira au maximum. Il lui vint une idée, démoniaque.

Le lendemain, première heure, littérature. Il embrassa Eva pour la saluer et la laissa travailler avec son binôme avant de déposer sur le banc de Keira les treize pages de dissertation Shakespeariennes. Il avait mis leur deux noms dessus histoire qu’elle ne l’emmerde pas. Le travail pouvait être rendu maintenant étant parfaitement nickel, sans la moindre faute d’orthographe. Sans autre forme de procès, il sortit et retourna dormir derrière le buisson. Aujourd’hui, il n’avait pas cours de sport. Ce cours séparait les garçons et les filles et le prof des garçons avait gagné une jambe cassée dans les escaliers. Les gars avaient donc une heure de libre. Pour lui, c’était une excellente occasion pour mettre son plan en application. Une fois que le cours des filles avait bien débuté, il entra dans le vestiaire de ces demoiselles. Il trouva le casier avec écrit dessus Keira Jones. Ashray savait très bien comment forcer un casier et ne se gêna pas. Il prit tout ce qu’il y avait à l’intérieur, sac de cours et vêtements. Son regard se posa sur un médaillon en argent. Intéressant. Il le fourra dans sa poche, referma le casier et mis son plan en action.

Au milieu de tous les autres garçons de sa classe et d’un peu près tous les autres élèves qui passèrent là pendant l’intercours, il observa les vêtements de Keira, suspendu grâce à un fil en nylon tout en haut du hall principal. Quant à son sac, ses affaires étaient correctement éparpillées dans tout le hall et même à des endroits difficiles d’accès. Le câble était attaché entre deux lampes plafonnières. Avec l’éclairage, ça rendait plutôt pas mal. En fait, il ne s’était pas contenté de lui prendre les vêtements présents dans le casier, il avait également était piqué ses sous-vêtements. On voyait donc pendre à côté de tee-shirt, de nombreuses petites culottes de toutes les couleurs, des soutiens-gorge, des chaussettes et des robes de nuit. Comment était-il entré dans sa chambre ? Facile, il avait discrètement subtilisé la clé de la chambre d’Eva et celle de leur salle-de-bain commune. Aucune trace d’effraction, nickel. Quant à la clé, elle était sagement retournée dans le sac d’Eva.

La cerise sur le gâteau fut quand Eva débarqua habillée normalement, accompagnée de Keira qui n’avait sur elle que ses affaires de sport.


« Mais Keira, ce sont tes affaires là-haut », lâcha sa petite amie sans vraiment vouloir faire de mal.


Ashray éclata de rire avec tous les garçons présents et tous les élèves qui passaient par là. En fait, ils étaient bien une cinquantaine à rigoler de cette façon. Il s’éclipsa discrètement, direction, le cours suivant. Bonne chance pour Keira pour les récupérer vu que l’échelle qu’il avait été utilisée avait sagement été récupérée par le gardien. Une entré en matière plutôt jolie. Le jury lui donne un neuf sur dix. Que la petite pimbêche se prépare, ce n'était que le début.

En plus, il avait de super alibi. Des gars de sa classe qui avaient trouvé l'idée très drôle avaient accepté les cinq billets de cent dollars qu'il leur avait donné à chacun histoire que si on leur demandait, ils diraient qu'il était avec eux à la bibliothèque pendant l'heure de littérature. La même chose pour le gardien qui lui avait prêté l'échelle et qui dira que pendant l'heure de fourche, il l'aidait à réparer un lustre.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Ven 4 Jan - 3:18

Keira préféra ne pas s’attarder. Elle quitta le terrain et retourna dans sa chambre, encore surprise par son changement de comportement. Elle ne comprendrait décidément jamais les mecs.
Le lendemain, en cours elle eut sa surprise de voir le nouveau déposer un travail sur son banc. Elle fronça les sourcils, soupçonneuse et détailla l’objet. C’était le travail demandé sur Shakespeare, treize pages exactement. Il avait mis leurs deux noms. C’est là qu’elle découvrit qu’il s’appelait Ashray. Original, pour un petit con dans son genre. Elle termina l’heure en ayant passé tout son boulot au rayon x, à la recherche de la moindre faute, de la moindre erreur. En vain. Il avait bien travaillé. Et ça lui faisait mal à la gorge rien que de le reconnaître. Elle n’aimait pas l’idée qu’il ait tout fait tout seul. Ce n’était pas son genre de s’attribuer le mérite de quelqu’un d’autre. Mais bon son travail était complet, il n’y avait rien à ajouter. Et puis s’il avait fait ça c’était probablement pour ne plus l’avoir dans les pattes. Et la réciproque était de mise.
Ensuite, ils avaient cours de sport. Il y avait deux groupes, séparant les filles et les garçons. Ceux-là n’avaient pas cours, au grand désarroi de leurs camarades. C’était volley aujourd’hui. La séance s’était bien déroulée, sans anicroche. Elles rigolèrent même à certains moments. Par contre cela dérapa une fois dans les vestiaires. Tandis que Kei ouvrait son casier pour se changer, elle le découvrit … vide. Elle en fut abasourdie et fouilla les environs. Aucune trace de ses affaires. C’était une mauvaise blague. Enervée, elle sortit de la pièce en compagnie d’Eva. Le pire pour elle était de perdre son collier. Cela ne fit qu’augmenter sa colère. Celui qui avait fait ça risquait de le regretter. Amérement.
Keira finit par retrouver ses affaires. Qui étaient suspendues par l’intermédiaire d’un fil en haut du hall principal. En plus de cela il n’y avait pas que son uniforme. Mais des sous-vêtements à elle, ainsi que des nuisettes. Elle rougit en serrant les poings. C’était pas possible …

-Mais Keira, ce sont tes affaires là-haut, lâcha Eva.

Keira lui jeta un regard noir. Elle était obligée de le dire à voix haute celle-là ?! C’était réussi. Tous les élèves présents la regardèrent et éclatèrent de rire. Pire qu’énervée, elle se fraya un chemin à travers la foule en leur disant « Cassez-vous, y’a rien à voir ». Elle sécha son prochain cours pour récupérer l’entièreté de ses affaires, à l’aide des surveillants. Elle manqua de criser quand elle ne trouva pas son collier. Ce n’était pas possible. La jeune fille partit dans sa chambre, rangea ses habits et remit son uniforme. Elle changea son sac de cours et partit, direction le cours suivant. C’était le cours d’Anglais. Elle s’installa à côté de James, sa place habituelle. Tous les autres élèves entrèrent, et certains lui jetèrent des regards appuyés. Auquel elle répondit avec un regard glacial. Il en fallait vraiment pour l’énerver. Ce genre d’humiliation elle ne supportait pas. Surtout que le fauteur de trouble n’avait même pas eu l’audace de marquer son crime. C’était un lâche. Elle ne le considérait pas autrement. Et un voleur également. Car son collier, elle comptait bien le récupérer. C’était comme un manque. Ne pas le porter lui procurait un drôle d’effet. Mme Jano demanda de faire un dialogue avec son voisin et elle s’affala à la tâche. Quand elle le finit avec le jeune élève, ils discutèrent calmement. Il lui dit que c’était nul ce qu’on lui avait fait tout à l’heure. En réponse elle haussa les épaules, voulant montrer que ce genre d’imbécilité ne l’atteignait pas. Elle se contenta de dire que ce n’était qu’un imbécile qui n’avait même pas les … attributs pour se montrer. Après un soupir elle lui confia qu’on lui avait piqué quelque chose d’important et que le voleur ne le lui avait toujours pas rendu. James demanda si elle avait une petite idée sur son identité, et elle fronça les sourcils. Il y avait bien quelqu’un … Mais il s’abaisserait pas à faire ça, si ? Elle jeta un regard par-dessus son épaule au nouveau et l’observa, le visage de marbre. Au bout d’un moment elle se détourna, quand la sonnerie de la fin du cours retentit. Elle ramassa ses affaires. Cours suivant : Théâtre. Deux heures. Magnifique.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Ven 4 Jan - 3:53

Retour dans le passé


Théâtre et médaillon
Ashray & Keira

Le cours d’histoire passa tellement lentement qu’Ashray s’endormit en regardant par la fenêtre. Keira n’était pas venue, sans doute occupée à récupérer ses affaires. Il se débrouilla pour trouver le local suivant, se contentant de suivre les autres élèves. Keira était de retour, assise à côté d’un garçon dont il ne connaissait pas le nom. Lui, comme d’hab, tout seul à l’arrière à fixer le vide par la fenêtre. Enfin, pas vraiment tout seul. Eva était à côté de lui. Bof, elle comprendra bien vite que c’était un solitaire qui ne parlait aux gens que rarement. Hier étant sans doute la seule exception de la semaine. Aujourd’hui encore, il n’avait pas son uniforme, juste une veste noire et une chemise noire. Du coup, il avait eu droit à un beau billet de retenue. Bof, il s’en moquait. Qu’il soit assis à rien faire en retenue, dans sa chambre ou en cours, ça ne changeait rien. D’après son horaire, deux heures de théâtre l’attendaient avec Keira.

Une fois dans la salle, les binômes se reformèrent et se dissipèrent dans la pièce. C’était tout simplement, une salle de théâtre, avec une scène et un parterre de siège devant ainsi qu’une fosse à orchestre. Ashray s’assit au bord de la scène et fixa son binôme avant de lui dire :


« Je suis désolé pour mon comportement d’hier. Je n’ai pas envie d’être ici, je n’avais pas envie de quitter mes amis en France, je n’avais pas envie d’être rétrograder d’une classe. Mais ce n’étaient pas des raisons valables pour passer mes nerfs sur toi. Et au cas où tu te poserais la question, le coup des vêtements suspendus, ce n’était pas moi. »


Puis, il lui vint une idée. Il sortit son médaillon de sa poche et lui suspendit devant le nez. C’était un très beau médaillon en argent en forme de cœur avec des épines autour. Ouais, ça lui convenait pas mal comme symbole. Pour explication, il lui dit simplement :


« J’ai trouvé ça dans mon casier en l’ouvrant pour la première fois juste avant le cours d'anglais. Je pense qu’il appartient à la fille qui avait ce casier avant moi, tu ne sais pas qui sait ? J’aimerai bien lui rendre. »


Ouais, à la base, il était censé le garder mais, là, il se faisait super innocenter en faisant ainsi croire qu’on avait voulu l’accuser. Oui, Ashray était machiavélique. De cette façon, il était sûr que personne ne penserait qu’il était le coupable et les gens iraient chercher ailleurs parmi les autres ennemis de Keira. C’était évident qu’elle avait des ennemis, vu son comportement de maman relou. C’était vraiment ça qui le soulait chez elle, son attitude qui lui rappelait trop la famille. Dommage pour elle, elle le payera lentement et sûrement. D’ailleurs, il réfléchissait déjà à un sale coup pour la semaine prochaine. Oui, il s’arrangera pour lui faire un sale gros coup une fois par semaine et ce, jusqu’à ce qu’il se lasse ou alors jusqu’à ce qu’elle perde son attitude détestable.


_________________


Avatar from SWEET DISASTER


Dernière édition par Ashray Lewis Snyder le Ven 4 Jan - 4:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Ven 4 Jan - 4:10

Le cours de théâtre se passait dans le lieu adéquat. Comme n’importe quelle salle de ce type. Les binômes étaient déjà formés, il ne manquait plus qu’à Keira de rejoindre le sien. Génial. Ca promettait. Ce qu’il fit l’étonna beaucoup.

-Je suis désolé pour mon comportement d’hier. Je n’ai pas envie d’être ici, je n’avais pas envie de quitter mes amis en France, je n’avais pas envie d’être rétrograder d’une classe. Mais ce n’étaient pas des raisons valables pour passer mes nerfs sur toi. Et au cas où tu te poserais la question, le coup des vêtements suspendus, ce n’était pas moi.

Keira fronça les sourcils, soupçonneuse. Comment savait-il déjà qu’elle le croyait coupable ? Ce n’était pas étonnant d’un côté. Vu son comportement avec elle ces derniers jours. Néanmoins le fait qu’il s’excuse lui permit de se refaire un avis sur lui. Pour elle, s’excuser était une preuve de faiblesse, et ce qu’il faisait, ce n’était pas obligé. Il le faisait par lui-même. Donc, par conséquent, il n’était pas si con que ça. Ce qu’il fit ensuite l’étonna encore plus. Il sortit un médaillon de sa poche. SON médaillon. Keira écarquilla les yeux.

-J’ai trouvé ça dans mon casier en l’ouvrant pour la première fois juste avant le cours d'anglais. Je pense qu’il appartient à la fille qui avait ce casier avant moi, tu ne sais pas qui sait ? J’aimerai bien lui rendre.

Elle détailla le médaillon, réalisant enfin qu’elle l’avait retrouvé. Quel soulagement. Elle le prit délicatement dans sa main et le fixa, posé sur sa paume. Sans le regarder, elle lui dit :

-Oui je sais qui c’est, c’est moi.

Elle l’enfila autour de son cou. Le fait de le sentir contre sa peau la rassurait. Elle se sentait mieux. Peut-être trouvez-vous qu’elle exagérait, après tout, ce n’était qu’un collier. Mais il avait une valeur sentimentale pour elle. La jeune fille leva les yeux vers le blond.

-Merci Ashray, lui dit-elle sincère.

C’était certain que ce n’était pas lui. Après tout pourquoi il le lui aurait rendu si c’était lui ? Elle posa ses mains sur ses cuisses.

-Ce n’est pas étonnant qu’il ait glissé ça dans ton casier. Elle soupira : Ce n’est qu’un lâche, qui n’a pas ce qu’il faut pour venir me le dire en face. Il préfère passer le coup sur quelqu’un d’autre.

Elle leva les yeux au ciel en murmurant « Quel comportement puéril ». Elle laissa le silence planer quelques instants avant qu’elle se remette debout, elle le regarda dans les yeux.

-Ne t’en fait pas pour ton comportement, dit-elle en haussant les épaules. Ça arrive à tout le monde. Je n’aurais pas dû te parler comme ça au début non plus.

C’était sa manière à elle de s’excuser. Mais bon il avait compris le message. Elle inspira, et préféra changer de sujet. Elle proposa de se mettre au boulot.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Ven 4 Jan - 4:56

Retour dans le passé


Théâtre et médaillon
Ashray & Keira

Elle prit le médaillon dans sa main.


-Oui je sais qui c’est, c’est moi.


Ah, et lui qui pensait qu’il traînait dans son casier par pur hasard. Elle le remit à sa place légitime, autour de son cou puis le regarda dans les yeux avant de le remercier. Il haussa les épaules et lâcha un « Pas de quoi ».


-Ce n’est pas étonnant qu’il ait glissé ça dans ton casier. Elle soupira : Ce n’est qu’un lâche, qui n’a pas ce qu’il faut pour venir me le dire en face. Il préfère passer le coup sur quelqu’un d’autre.


Ouais, c’était un peu le but. Elle leva les yeux au ciel « quel comportement puéril ». La voilà qui recommençait à se prendre pour ce qu’elle n’était pas. D’où pouvait-elle juger un comportement de puéril ou pas. Elle n’avait que quatorze ans. Ça devait vraiment être affreusement nul sa vie si à quatorze ans elle se comportait comme une adulte responsable et lassée du comportement immature de certains enfant. Il la prit sincèrement en pitié et ça devait se voir sur son visage. A seulement quatorze ans, elle avait le mental d’une vieille grand-mère. Il s’attendait presque à la voir critiquer le comportement des jeunes et à regretter le bon vieux temps. La pauvre. Est-ce qu’elle avait un jour eu une enfance ou une adolescence libre et insouciante ? Sans doute pas. Il l’imagina alors dans un parc à dire aux petites filles de ne pas se balancer trop haut sur la balançoire et faire en sorte que chacun ait son tour sur le tourniquet. Pourquoi ne se laissait-elle pas aller, pour vivre au jour le jour, laisser les autres faire de même, apprécier chaque instant plutôt que de juger tous les autres. Peut-être que dans sa tête elle était la seule fille responsable, la sauveuse de cette génération en perdition, la matteuse de sale gamin. Ouais, ça devait être sans doute ça. La pauvre.


-Ne t’en fait pas pour ton comportement. Ça arrive à tout le monde. Je n’aurais pas dû te parler comme ça au début non plus.


Elle proposa ensuite de se mettre au travail. Il lui dit de relire la partie de Juliette, qu’il connaissait celle de Roméo. Ensuite, il s’allongea sur la scène, les bras croisés derrière sa tête. Voyant qu’elle doutait, il lui récita tout le dialogue de Roméo avec les intonations sans bouger le petit doigt. Oui, Ashray était incollable en grande littérature. Il la laissa ensuite étudier tranquille et lorsque la sonnerie résonna, il alla simplement faire une pause, s’appuyant sur la fenêtre, inspirant à pleins poumons l’air frais qui s’engouffrait dans la pièce. Cette salle de théâtre n’était pas faite pour lui, il y avait trop de monde. En fait, le seul endroit fait pour lui, c’était un endroit vide, isolé de tout où il pourrait rêver et réfléchir au calme, loin des autre gens et mieux encore, loin des gens comme Keira.

Il finit par revenir près d’elle. N’ayant pas envie de faire grand-chose, il la laisse travailler son texte encore une heure. Dès que la sonnerie annonçant le repas retentit, il sortit. Cette fois, il n’alla pas à la cafétéria, bien trop de monde à son goût. C’est pour cette raison, qu’il prit une pomme sur un pommier dans le jardin et s’allongea dans l’herbe, à l’abri des regards. Le temps passa très rapidement, trop rapidement à son goût. Il n’avait aucune envie de retourner en cours. C’était pour cette raison qu’il se leva, se rendit à l’opposé du jardin, grimpa à un arbre assez haut et passa de l’autre côté du mur. De l’autre côté de ce mur, c’était un autre arbre qui appartenait à une rue assez peu fréquentée. Une fois libre, il se balada dans le quartier toute l’après-midi et toute la soirée. Ce ne fut que quand la fatigue commença à l’engourdir qu’il retourna dans l’école par le même chemin. Il réussit à atteindre sa chambre sans se faire surprendre par un surveillant. Un gars de sa classe lui dit que les profs n’avaient même pas remarqué son absence. Ouais, c’était ça l’avantage d’être invisible en cours. Première après-midi passée dehors, même pas de retenue, mais c’était génial ça.

Le lendemain, il fut encore tenté de sécher mais ne le fit pas, se contentant d’aller en classe comme tout le monde. A la pause, il alla se chercher un sandwich à la cafétéria histoire de manger à midi dans le jardin. Les élèves de sa classe ne faisaient pas attention à lui. La plupart ne connaissaient même pas son nom ou son prénom et d’autres ne savaient même pas qu’il était dans leur classe et c’était très bien comme ça. Eva lui dit que s’il continuait à l’ignorer, ça ne servait à rien qu’ils sortent ensemble. Ashray lui avoua qu’il avait complètement oublié qu’ils sortaient ensemble et se prit une gifle dans la figure devant tout le monde. Il s’en moquait totalement. Il reçut un billet pour heure de retenue supplémentaire pour le non-port de l’uniforme et un autre quand il répondit au surveillant qu’il pouvait carrément l’inscrire pour des retenues à vie tous les mercredis.

A midi, il mangea son sandwich à l’abri des gens, dans le jardin derrière son buisson. Une fois, que ce fut fait, il fourra le papier dans son sac histoire de ne pas le voir voleter dans ce beau jardin. Il mit ses écouteurs et ferma les yeux, allongés dans l’herbe. Il hésita à sécher cette après-midi. Il avait théâtre, dessin et littérature autrement dit, théâtre, dodo et dodo. Ouais, ça ne valait pas la peine de se fatiguer à grimper sur cet arbre. En plus, il devait travailler cette scène avec Keira. Ça serait quand même la honte de se faire recaler en théâtre. Alors qu’il réfléchissait tranquillement, quelqu’un vint lui faire de l’ombre.


_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Ven 4 Jan - 6:43

Quand Ashray lui proposa de relire son rôle de Juliette et que lui connaissait le sien, Keira fut sceptique. Seulement, il le lui récita avec les intonations d’un air blasé, allongé sur la scène, les bras croisés derrière la tête. Cela réussit à la convaincre. Elle s’affala à la tâche, s’efforçant d’apprendre le texte de Juliette. Cela l’ennuyait profondément. Ce rôle était … n’était pas fait pour elle. Qui était-elle pour jouer une femme transi d’amour pour un homme qui va mourir de toute façon ? On se le demandait. Elle passa les deux heures à apprendre son texte. A la fin de l’heure, elle le connaissait. Pas sur le bout des doigts, mais ça passait. Il lui suffirait de réviser encore un peu et c’était dans la poche. La sonnerie retentit et elle se dépêcha d’aller manger un bout. Elle rejoignit sa table habituelle, entourée de ses copains. Elle rit pas mal à cause de leurs plaisanteries. Le repas s’éternisa, si bien qui leur restait uniquement dix petites minutes dans la cours. Ils se baladèrent côte à côte, riant à l’occasion. Et les cours reprirent. En arrivant en cours d’Espagnol, Kei fut étonnée de ne pas voir le blond. En fait il n’était pas là tout l’après-midi, et aucun des professeurs ne le remarqua. On peut dire qu’il passait inaperçu celui-là du côté du corps enseignant.
Eva vint la voir avant que le premier cours de l’après-midi commence. Elle lui avoua qu’elle avait largué le nouveau, qu’il s’était conduit comme un « connard » (C’est son terme) avec elle. La brune lui demanda ce qui s’était passé, et elle lui dit qu’il avait osé lui dire qu’il avait oublié qu’ils sortaient ensembles. Suivi d’une suite de jurons. Kei la laissa se défouler, imperturbable. Elle avait récolté ce qu’elle avait semé d’un côté. Ensuite elles étaient allées voir les autres.
Keira marchait tranquillement en direction du cours théâtre quand elle aperçut Ashray étalé sur l’herbe. Comme d’habitude en fait. Alors qu’elle s’éloignait elle remarqua qu’une fille venait le voir. Elle la reconnaissait, c’était Judie McMillan. Une fille timide, aux cheveux noirs et aux yeux en amande. Elle espérait pour elle qu’elle n’était pas intéressée par le blondinet. Elle risquerait de le regretter. Kei traça son chemin et arriva en cours. Elle s’installa au bord de la scène, en tailleur, avec son texte sous les yeux. Elle avait entamé la moitié de la feuille quand son binôme daigna la rejoindre. Sans lever les yeux, elle lui dit :

-Je pense qu’on devrait répéter, cette fois. Pour voir.

On entend franchement son enthousiasme dans sa voix … Elle leva les yeux vers lui, et changea de sujet.

-Au fait, qu'est-ce que te voulait Judie ?

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Ven 4 Jan - 7:57

Retour dans le passé


Judie, dessin et musique
Ashray & Keira

Ashray ouvrit les yeux. La personne qui lui cachait le soleil était une jeune fille aux cheveux noirs et aux yeux verts en amande. Encore quelqu’un qu’il ne connaissait pas, chouette. La jeune fille lui dit qu’elle s’appelait Judie, qu’ils étaient dans la même classe. Si ses souvenirs exacts c’était la fille dont l’anglais n’était pas la langue naturelle. Elle bégaya quelques excuses et lui expliqua qu’Eva lui avait dit qu’il se débrouillait très bien en littérature. En fait, elle voulait qu’il l’aide pour un passage du texte qu’elle ne comprenait pas. Il s’assit tranquillement et lui demanda de lui montrer simplement le passage sur lequel elle callait. Elle se posa près de lui et lui dit qu’elle venait de France. Ashray lui traduisit donc le passage et ce fut plus facile pour elle de comprendre. Il l’aida avec d’autres endroits du texte et elle le remercia avec un sourire avant de s’en aller. Il aurait préféré être en binôme avec elle. Bon d’accord, il aurait préféré travailler tout seul mais elle était plus agréable que Keira. En plus, elle lui avait confié aimer la littérature mais caler avec la littérature anglaise. Ashray eut une idée et retourna très vite dans sa chambre prendre un livre. Il arriva en retard au cours de Théâtre et se dirigea vers Keira qui lisait sa feuille. Sans lever les yeux et d’un ton autoritaire qu’il n’apprécia pas, elle lui dit :


-Je pense qu’on devrait répéter, cette fois. Pour voir.


Oui maman. Ouais, c’était comment ça qu’il allait l’appeler désormais. Elle leva les yeux vers lui :


-Au fait, qu'est-ce que te voulait Judie ?


Et en quoi ça la regardait hein ? Il n’allait pas la dévorer derrière l’arbre et faire de la soupe avec ses os.


« En quoi ça te regarde ? Et oui maman, on devrait répéter mais j’ai un truc à faire avant. »


Sans autre forme de procès, il alla voir Judie et lui donna avec un sourire le livre qu’il avait été cherché dans sa chambre en expliquant :


« Roméo et Juliette en français, j’ai dû le lire dans cette langue-là à Paris. »


Elle le remercia sincèrement et il lui offrit un nouveau sourire avant de retourner vers la pimbêche. Mais quelle idée de lui faire travailler une scène pareille avec elle. Ils répétèrent et il était presque affligé par le manque d’entrain de la jeune fille. Nan, en fait il était affligé. Elle devait sans doute préférer le tricot à la grande littérature. La sonnerie fut pour lui une véritable libération. Bon court de dessin maintenant. C’était une branche du cours d’art et honnêtement, le dessin n’avait jamais vraiment été sa passion. Il préférait sincèrement la musique ou la littérature aux graffitis et autres peintures rupestres. Il faillit s’étrangler en rentrant dans la salle, pas de fenêtre, des tables disposées en U. C’était donc impossible de se trouver une table isolée près d’une fenêtre … puisqu’il n’y en avait pas. Oui, là c’était lui qui tournait en rond. Il s’installa au hasard. C’étaient des tables de dessin et il y avait déjà des crayons et des feuilles blanches de dessin. La prof se mit au centre du U. Et comment il faisait pour dormir lui puisque la prof pouvait lui hurler dessus à la première seconde ? Cours de merde. Sans doute également le plus inutile de cette maudite école. La prof annonça que comme la prof de littérature n’était pas là, le cours de dessin durerait deux heures. Génial, il aurait vraiment mieux fait de sécher. C’est là que la prof leur dit :


« Comme il fait beau, nous ferons court dans le jardin. Je vais simplement vous demander de reproduire en noir et blanc un élément qui vous inspire. Ça peut être quelqu’un ou quelque chose. Vous pouvez travailler par groupe mais, il me faut un dessin par personne. Je ne jugerai pas la qualité des traits mais bien le cœur du dessin. Je veux que vous appreniez à choisir un modèle qui vous inspire. »


Pas si ennuyeuse que ça cette prof. Une fois dans le jardin, il se dit qu’être recaler en dessin ça serait aussi assez nul et se demanda ainsi ce qu’il pourrait dessiner. Rien ne l’inspirait particulièrement dans cet endroit. Au pire il dessinait une feuille et basta. La prof qui voulait juger le cœur du dessin. C’était quoi le cœur d’une feuille ou même d’un dessin ?


« Tu comptes dessiner quoi ? »


Il se retourna et confia à Judie qu’il n’en n’avait pas la moindre idée et qu’il aurait préféré sécher. C’est là qu’il eut l’idée, il dessina l’arbre du parc dont les branches se mêlaient à celles de l’arbre de dehors sans oublier le mur. Judie resta près de lui et ils discutèrent un peu en dessinant. Après un coup d’œil, il la vit dessiner une clé de sol entouré de tout un tas de note de musique. Elle lui expliqua qu’elle préférait vraiment la musique classique au dessin. Ashray lui dit que ses parents l’avaient forcé à suivre des cours de piano et de guitare pendant trois il y avait quelques années, pour éviter de l’avoir dans les pattes. Judie lui expliqua que des instruments étaient à la disposition des élèves dans une salle s’il avait envie de jouer. Ah, pas si pourrie que ça cette école et, en plus, ça lui fera un endroit où s’isoler quand il pleuvra et qu’il ne pourra pas rester dans le jardin. La prof passa près d’eux et leur demanda pourquoi ils avaient dessinés ça. Ils eurent tous les deux la note maximale, Judie lorsqu’elle expliqua que la musique était ce qui la faisait vibrer et que la clé de sol était comme le symbole de cette musique qu’elle aimait. Ashray lui dit simplement que c’était un peu comme un moyen de s’évader, qu’il y a toujours un passage au-dessus d’un mur.

Au final, ce cours n’avait pas été si terrible et la prof était franchement sympa. Judie conduisit Ashray dans la salle de musique. Il était franchement impressionné par le talent de cette jeune fille au violon. Elle lui demanda de s’installer derrière le piano et il joua un morceau classique qu’il connaissait. Judie l’aida en corrigeant des fois quelques notes. Une dizaine d’élèves virent voir d’où venait la musique puisque les instruments n’étaient jamais utilisés. Ceux qui étaient privilégiés étaient les guitares et batteries de l’autre côté de l’école, dans une autre salle. Judie et Ashray jouèrent tour à tour ou le même morceau en même temps sous les applaudissements des élèves présents. Ca dura ainsi jusqu’au soir où chacun rentra chez lui. Plutôt une bonne journée dans l’ensemble. Le lendemain, le matin, avant le début des cours, il discuta avec Judie dans le jardin. Il lui confia que la musique et la littérature, c’était juste pour passer le temps et, des habitudes qu’il avait eu à force de vivre avec ses parents qui faisaient le maximum pour se débarrasser de lui. De lui-même, il n’aurait pas été vers ces domaines, préférant de loin la boxe.

La sonnerie retentit et ils se rendirent en cours. Son sourire fana quand il se rappela qu’il avait littérature, que la prof était bien là et que cette fois, ils n’avaient pas le droit de sortir de la classe. Géniale, une heure assis à côté de l’autre pimbêche alors que le travail était bouclé et prêt à être rendu. Ça commençait bien.


_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   Ven 4 Jan - 9:55

-En quoi ça te regarde ? Et oui maman, on devrait répéter mais j’ai un truc à faire avant.

Keira soupira tandis qu’il s’éloignait déjà. La prochaine fois elle ferait mieux de se taire. A chaque fois qu’elle osait dire ou faire quelque chose avec lui, il le prenait mal. Peut-être que tout simplement, c’était physique. Il ne l’aimait pas, point. Il faut dire qu’elle non plus ne l’avait pas apprécié, surtout au début quand il lui avait la remarque sur son père. Pourtant quand il s’est excusé elle avait cru qu’ils pourraient repartir du bon pied. Eh bah non. Tant pis. Ce n’était pas comme si elle ratait quelque chose. Il revint, et elle fit comme si ne rien n’était. Elle se contenta de faire le strict minimum, et encore. Ça se voyait qu’elle n’était pas enthousiaste. Elle adorait la littérature pourtant, mais le théâtre … Ce n’était pas trop son truc. Le pire, c’était l’œuvre choisie. Roméo et Juliette quoi. Surtout avec lui. Elle n’arrivait pas à se coller au personnage. Elle ne le comprenait pas, tout simplement. Et dans ce cas-là c’était difficile de le jouer.

La sonnerie retentit et ce fut une libération pour Keira qui s’empressa de sortir. L’air libre lui procura une sensation de libération. Mais sa soudaine bonne humeur fut réduite à néant en se souvenant qu’elle avait cours de dessin. Elle n’en n’avait franchement pas envie. C’est pourquoi elle décida de sécher. Elle passa tout le reste de l’heure à l'extérieur de l'école. Il y avait un passage dans un muret, que quelques élèves connaissaient. Elle s'y faufila sans problème et dû sauter de l'autre côté pour atterir correctement. Elle passa les deux heures suivantes à réfléchir aux récents événements, à sa vie, en ayant la musique dans les oreilles. Une dizaine de minutes avant la sonnerie, elle se mit en route vers l'école. Elle retourna dans l'enceinte de l'établissement et marcha à travers le parc. La sonnerie avait déjà sonné. Quelqu'un l'interpella, et elle se retourna : c’était Candice. Une jolie rousse aux yeux bleus de sa classe. Elle était assise à côté d’elle en Histoire. Elle était adorable et sociable, tout le monde l’adorait. Elle se mit à côté Kei et lui demanda ce qui la tracassait. La brune haussa les épaules, se contentant de répondre que des jours étaient reposants, d’autres non. Elles se baladèrent un peu tout en discutant pendant un bon moment avant de rentrer.

Le lendemain, la journée était très morne. Rien ne sortait de l'ordinaire. Hormis le cours de littérature, en début de journée. En compagnie de Candice, elles avançaient vers la salle de classe. A la simple idée de ce qui allait se passer pendant le reste de l'heure, elle omnit la possibilité de sécher à voix haute. Candice dû la menacer avec une bonne dose d’humour pour la convaincre. Toutes les deux arrivèrent un peu en retard, et la rouquine s’excusa auprès de la prof. Après un sourire et un clin d’œil en direction de Kei elle prit place à côté de Judie. Résignée, Kei se traîna jusqu’à sa nouvelle place. A côté du blondinet. Génial. N’ayant aucune envie de se prendre la tête, elle l’ignora tout au long. Lui non plus ne se gêna pas pour ne pas faire la causette. Elle passa l’heure à écrire sur un cahier, des textes sans thème particulier. Quand elle n’avait plus d’inspiration, elle relisait leur devoir. Elle ne savait pas qu’il était autant doué dans ce domaine. Mais elle préférait se faire arracher la langue plutôt que de le lui dire. Son style d’écriture était fluide, agréable à lire, avec un vocabulaire soigné. Il avait beau être un petit con, elle ne pouvait nier son talent pour la littérature. Peut-être n’était-il doué qu’à ça. S’il disposait d’autres talents cachés, elle serait curieuse de le savoir. Vu que jusque-là, la littérature était son seul atout.

A part ce cours, rien à signaler. Cette journeé rentrait dans la catégorie du train train quotidien. A la sortie de son dernier cours, à savoir, anglais, Peter, Andrews, Candice et Judie lui proposèrent d’aller faire un tour dans le parc. elle leur répondit par la négative, disant qu’elle avait quelque chose d’important à faire. C’était le week-end ce soir. La plupart rentraient chez eux. Keira rentra dans sa chambre, et y resta pendant une bonne heure. La sonnerie retentit une nouvelle fois, sonnant le départ des élèves. Elle soupira. Judie, Candice et les autres faisaient partis des élèves qui rentraient. Dommage. Il ne restait pas grand monde, à vrai dire. L’adolescente profita de la distraction pour se faufiler discrètement dans l’endroit qu’elle préférait. C’était une grande salle, au parquet en bois, entourée de miroir. Il y avait une chaîne-hifi dans un coin. Quelques machines de sport traînaient ci et là. Une porte fenêtre se dressait en face de la porte d’entrée, s’ouvrant sur le côté de l’école, une partie du parc. Personne ne passait ici à cette heure de la journée. C’était une vraie cachette, idéale. D’autant plus qu’elle s’entendait bien avec la prof qui occupait cette salle. Alors dans tous les cas, ce n’était pas dérangeant. La jeune Jones s’assit en tailleur par terre, ouvrant son sac pour se saisir du livre de Roméo et Juliette. Elle relut, relut, relut le passage. Rien. Aucune émotion. Elle soupira bruyamment, lasse. Elle bondit sur ses pieds, passa ses mains dans ses cheveux en se baladant dans la pièce. Il fallait qu’elle s’entiche du rôle, qu’elle soit Juliette. Pour pouvoir au moins convaincre le public. Sinon, bonjour la note. Et l’autre lui ferait payer. Elle ne pouvait se permettre de flancher. Pas cette fois.

-Aller … C’est pas bien compliqué … C’est juste une fille généreuse, gentille, blabla amoureuse d’un type qui appartient à une faction ennemie. Non mais aussi quelle idée de s’enticher de quelqu’un à cette époque, en plus à un ennemi.

Elle tapa du pied, impatiente.

-Bon, là n’est pas la question. Il faut juste que je me mette dans son rôle. Ouais mais comment ..

Elle soupira, les mains sur les hanches, et s’arrêta au milieu de la pièce. En détaillant la chaîne, une idée lui traversa l’esprit. Elle se débarrassa de sa petite veste noire et la laissa tomber dans un coin de la pièce. Elle sautilla jusqu’à la chaîne, glissa un C.D dedans et ferma le couvercle. Elle se déplaça et revint au centre de la pièce, poussant son sac sur le côté. Quand Love Never Fails démarra, elle ferma doucement les yeux et inspira. La brune se concentra et détacha ses cheveux. Elle les secoua un bon coup avant d’ouvrir les yeux. Aussitôt, elle se mit à tournoyer, à glisser, à se déhancher sur la musique. C’était une autre manière d’extérioriser. Elle ne suivait pas qu’une formation de chasseresse pendant son enfance, oh non. Sa mère avait insisté pour qu’elle fasse une activité plus féminine. Et la danse avait été sélectionnée. Depuis ses six ans, elle avait appris à danser du contemporain et du moderne. En plus, elle avait revêtu une tenue pas trop gênante pour cette activité. Une jupe plissée noire, des collants, un bustier gris avec des attaches dans le dos. Pas dérangeant en somme. Elle continua, espérant que l’inspiration vienne. Se dépenser de cette façon l’aidait également. A 2 :23 de la chanson, elle s’arrêta brusquement, après une pirouette. Elle passa une main sur son front, soupira et ferma les yeux. Au bout de quelques secondes elle les rouvrit, regardant son reflet dans le miroir. Nouveau soupir.

-Comment je peux faire pour me mettre dans la peau d’une fille amoureuse alors que je ne sais même pas ce que c’est.

Elle passa un doigt sur un trait blanc qui recouvrait son avant-bras gauche. Une ancienne blessure, venant d’un entraînement un peu trop intense. Oui, c’était sa vie. Elle allait devenir une chasseuse, et traquer des créatures. C’était comme ça. Il n’y avait pas de place pour des sentiments dans ce genre. Ni pour quelqu’un.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: | Retour dans le passé | [Pv: Ashray]   

Revenir en haut Aller en bas
 

| Retour dans le passé | [Pv: Ashray]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Quête]Un bond dans le passé
» Retour dans le passé
» La 2DS, le retour dans le passé de Nintendo.
» Virée entre amis (retour dans le passé) ft. Zoe
» Retour dans le passé... [Connor & Lucy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Farther Away :: Titre :: Staff :: Le passé-