AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Une question ?  

Partagez | 
 

 Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4415
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Dim 30 Sep - 6:23

Cartes, casinos et alcool

Vegas&Keira

« Ou l'art de se prendre la tête avec une bouteille de Whisky »
Par le professeur Vegas


Ils étaient tous les deux dans l’aéroport. Ashray avait légèrement dessoulé mais ce n’était pas encore ça. C’était Keira qui avait conduit jusqu’ici. Il ne comprenait pas pourquoi elle n’avait pas voulu le laisser au volant. Ce n’était pas parce qu’il avait bu un petit peu de Whisky qu’il ne pouvait plus conduire. En plus, elle l’avait repoussé à l’hôtel. Nan mais pour qui elle se prenait ? Elle voulut se diriger vers l’entrée normale mais il l’attrapa par la taille et la conduisit vers la partie réservée. Un message lui apprit que son jet était prêt à décollé piste quatre. Il y conduisit Keira en gardant un bras autour d’elle. Ashray ne se trompa qu’une seule fois de chemin. Pas mal pour quelqu’un qui avait abusé du Whisky. Sur la piste, le long jet blanc arborait en lettres d’or « Vegas ». L’appareil vrombissait, prêt à décoller. Il était assez long et reluisait de propreté. Il donnait l’impression d’avoir été acheté le matin même.


« Pas mal hein ? Trente-trois millions de dollars » lui dit-il.


Et oui, même bourré, Ashray se souvenait de tout ce qui pouvait l'aider à frimer. Il l’emmena jusqu’à l’appareil et ils y entrèrent. Il avait déjà faillis se casser la figure dans les marches et s’était rattrapé de justesse. L’intérieur était tout aussi luxueux. Un bar, de l’alcool, des fauteuils en cuir, un frigo, une chaîne hifi, home cinéma, des consoles de jeu et à peu près tout ce qu’il fallait. Le jet était prévu pour accueillir une quinzaine de personnes en plus du pilote. Ashray se laissa tomber dans un fauteuil et pris Keira sur ses genoux. Il l’enlaça amoureusement et la porte se verrouilla. Un voyant rouge au-dessus de la porte qui donnait sur la cabine du pilote s’alluma signalant qu’ils devaient mettre leur ceinture. Son invitée se plaça sur le siège d’à côté et le jet ne tarda pas à décoller.

Quelques minutes plus tard, ils purent à nouveau se déplacer librement. Ashray se leva et s’étira. Par les hublots, on pouvait voir les nuages rosit par le couché de soleil. Il s’en moquait pas mal des nuages et que certains auraient pu qualifier ce paysage de romantique. Un regard à gauche, un regard à droite lui rappela que cette fois, il n’y avait pas d’hôtesse. Bon bah tant pis, il devra se débrouiller tout seul. Ashray se dirigea en titubant vers le grand bar en bois massif qui abritait de nombreux verres ainsi que des bouteilles au prix très élevé. Il passa derrière et fouilla jusqu’à trouver ce qu’il cherchait. Du Whisky. Il sourit à la bouteille, du dix-huit ans d’âge. Un vrai délice. Le jeune Snyder débouchonna la bouteille et servit deux verres qu’il apporta avec un plateau jusqu’à la petite table près de leurs sièges. Il laissa un verre pour Keira et descendit le sien d’une traite avant de sa laisser tomber dans le fauteuil. Le goût de cet alcool était exceptionnel. L’âge y était aussi pour quelque chose. Il se resservit un verre mais il n’y toucha pas tout de suite.
Il ne pouvait pas s’empêcher de sourire bêtement en regardant Keira. Elle ne semblait pas apprécier la situation.


« C’est bon, on ne vit qu’une fois » , lui dit-il.


Enfin, dire. Bafouiller était plus correct. Elle le regarda longuement sans rien dire avant de boire son verre. Il fut déçu, il aurait espéré qu’elle refuse et qu’il puisse le boire. Mais, il en avait encore un. Il le descendit encore. Ce n’était pas la première fois qu’Ashray était soul. Ça lui arrivait régulièrement. Il fixa à nouveau Keira avant de lui dire :


« Aller, viens » lui demanda-t-il avec un signe de tête.


Sauf qu’il n’était pas du tout synchro du coup, le signe de tête n’arriva que plus tard. Elle revint s’asseoir sur ses genoux et il l’enlaça à nouveau heureux de la sentir contre lui. Il l’embrassa dans le cou et caressa tendrement son corps chaud. Ashray leva les yeux au plafond. Sauf que, le plafond bougeait. Il tournait pour être précis. Il baissa les yeux et chuchota des mots doux à Keira. Parce que oui, quand on est bourré, on est poète. C’est comme ça.

C’était assez tranquille comme situation et les minutes s’écoulèrent. Sauf que, Ashray aimerait bien pouvoir boire un autre verre. Sauf que, avec Keira sur ses jambes, la bouteille se faisait hors d’atteinte. En fait, il avait l’impression que plus il tendait le bras, plus la bouteille s’éloignait. Cette bouteille le narguait. Elle se moquait de lui.


« Oh aller, fais pas ta salope » , dit-il à la bouteille sans réussir à l’atteindre.


C’était quoi ce cirque ? Pourquoi est-ce que cette bouteille ne voulait pas venir ? Aller quoi. Il commença à se disputer avec la bouteille et à la traiter de tous les noms parce qu’elle ne voulait pas venir. Hors de question d’abandonner. Ce n’était pas une bouteille qui allait avoir raison de lui quand même.


« S’il te plaît » commença-t-il à l’attention de Keira. « Tu me me … »


Et fuck, c’était quoi ce maudis verbe ? Il chercha sans résultats. Au final une phrase plus ou moins compréhensible fut improvisée :


« Tu me … cette connasse de bouteille ? »


De toute façon, pour ne pas comprendre, il fallait être encore plus con qu’une bouteille de Whisky à moitié pleine. Ou plutôt à moitié vide.




_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4190
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Dim 30 Sep - 8:08

Le jeune Snyder montra l’immense jet qui les dominait de toute sa taille. Il était impeccable, luxueux, et surtout très grand. Waouh, sa compagne était bouche bée. Elle leva un sourcil en remarquant les lettres dorées inscrites sur l’appareil qui formaient le mot : « Vegas ». Hum.

-Pas mal hein ? Trente-trois millions de dollars, se vanta ouvertement Ashray.

La vampire hésitait entre deux réactions. Soit écarquiller les yeux devant ce prix si exorbitant, soit levé les yeux au ciel pour sa frime. Ha ce mec, il lui faisait tourner la tête. Dans tous les sens du terme. Ils étaient arrivés jusqu’à l’aéroport sans grand problème. Même si Keira avait dû conduire en chemin, et que le jeune homme avait failli se perdre, rien de bien grave ne s’était produit. Bien. Elle sursauta de surprise lorsque son copain failli se ramasser la gueule en entrant dans le jet, mais il parvint à se rattraper à temps. Il fit comme si ne rien n’était et monta, sa copine vampire à sa suite. A L’extérieur était tout aussi luxueux que l’intérieur finalement. Ils disposaient d’un bar remplit à flot, de fauteuils en cuir moelleux, d’un frigo, d’une télé grand écran, et plein d’autres choses utiles qui rendit Keira muette d’admiration. Elle avait beau être quelque peu habituée au luxe depuis son enfance, ça, c’était une autre catégorie.
Le propriétaire de tout ceci se laissa tomber mollement sur un fauteuil, en entraînant la jeune femme dans sa chute. Il l’entoura de ses bras, alors que la porte se fermait. Malheureusement, elle dû bientôt se rasseoir docilement car une lumière rouge qui clignotait indiquait que les passagers devaient s’asseoir tranquillement.

Quelques temps après, ils eurent l’occasion de se déplacer sans problème. Mais Keira ne bougea pas d’un pouce, alors que son compagnon s’était déjà levé, après s’être étiré, et diriger aussitôt vers le bar contenant des boissons. Elle admirait le paysage à travers les hublots, c’était superbe à observer.

Elle remarqua à peine qu’il avait apporté deux verres sur un plateau, et qu’il avait repris place dans son siège. Elle daigna enfin tourner la tête vers lui, et garda un visage impassible en voyant son état. Il avait l’air complétement à l’ouest. Elle esquissa une grimace.

-C’est bon, on ne vit qu’une fois, soupira-t-il d’une voix hagarde.

Elle arqua un sourcil, peu convaincue. Waouh se saouler dans un jet avec sa copine vampire, quelle bonne idée ! Alors, après avoir prolongé son analyse visuelle, elle finit par descendre son verre tranquillement. Ce n’était pas mauvais. Même si le sang était plus savoureux.

-Aller, viens, quémanda-t-il en l’invitant à s’asseoir sur ses genoux d’un signe de tête après quelques secondes.

Docilement, elle accepta son invitation en allant s’asseoir sur ses genoux. Elle se laissa aller alors qu’il l’enlaçait de nouveau. Elle adorait ses étreintes, elle avait l’impression d’être en sécurité au creux de ses bras. Mais l’odeur qu’il dégageait rompait un peu le charme. Il déposa un baiser dans son cou, en exerçant des caresses douces sur son corps. Il l’embrassa dans le cou et caressa tendrement son corps chaud. Puis il se mit à lui glisser des mots doux, qui ne lui ressemblaient pas, ce qui la fit sourire. Il était marrant quand il était saoul, finalement.
Quelques minutes passèrent, et Keira finit par se rendre compte que le jeune homme cherchait à atteindre la bouteille, posée à quelques pas de lui.

-Oh aller, fais pas ta salope, râla Ashray à l’adresse de la bouteille.

Sous les yeux écarquillés de sa copine, il se mit à l’insulter avec force en la suppliant de le rejoindre. C’était vraiment … hilarant. La brune avait vraiment du mal à contenir son rire, c’était plus fort qu’elle. Il était vraiment tordant dans cet état-là. Ce n’était pas contre lui. Mais la situation en elle-même était vraiment drôle.

-S’il te plaît, Tu me me … Tu me … cette connasse de bouteille ? Balbutia le jeune Snyder.

D’accord, il était complétement bourré. Et Keira ne comptait pas l’aider dans son état.
De ce fait, elle esquissa un sourire enjôleur et se mit à califourchon sur lui, le dominant de toute sa taille. Elle attrapa la bouteille sans problème grâce à sa souplesse. Et sous les yeux intéressés de son petit ami, elle but à la bouteille. Elle finit par arrêter de boire, et la mit hors de portée du jeune homme qui tentait de l’attraper. Elle rit de bon cœur, avant de poser la boisson loin de lui. La vampire se pencha sur lui, collant sa poitrine contre son torse, et lui murmura à l’oreille :

-Tu es sûr que tu ne veux pas épancher ta soif autrement … ? L’invita-t-elle d’une voix séductrice.

Elle voulait le changer les idées, lui faire penser à autre chose qu’à boire. Et cela marcha. Elle l’embrassa, tendrement au début, avant de viré rapidement à la passion, en passant par le langoureux. C’était un délicieux baiser. Elle balada ses mains sur son corps, et n’hésita pas à passer ses mains sous toutes les coutures de son corps sans scrupule. Elle insista sur certaines zones, afin de le plonger dans l’action. Elle lui embrassa la lobe de l’oreille, en lui glissant des paroles qui auraient fait rougir n’importe qui. La jeune femme embrassa son cou, et sans s’en rendre compte, ses canines s’agrandirent, effleurant sa peau douce. Mais elle recula à temps pour ne pas trop tenter le vis trop loin. Une fois ses dents revenues à la normal, elle plongea de nouveau sur Ashray. Elle passa ses mains sous son tee-shirt, s’attardant sur son bas-ventre avec insolence.

-Alors … monsieur ne veut pas répliquer ? Lui lança-t-elle, avec un sourire provocateur.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4415
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Dim 30 Sep - 10:04

Cartes, casinos et alcool

Vegas&Keira

« Ou l'art de tout gâcher avec sa copine en lui vomissant dessus et n'en n'avoir rien à faire »
Par le professeur Vegas


Elle se mit à Califourchon sur lui et bu au goulot pour le narguer avant de laisser loin la bouteille. Ashray commençait à se sentir mal. Tout autour de lui tournait.


-Tu es sûr que tu ne veux pas épancher ta soif autrement … ?


Il ne dira jamais non à une telle proposition. Ils s’embrassèrent d’un baiser brûlant. Les mains de sa copine caressèrent tout son corps et il la laissa faire. Le problème était qu’il se sentait trop mal pour pleinement savourer les caresses. Elle lui murmura des dizaines de choses qui lui donnèrent envie de la bouffer là maintenant. Il lui demanda doucement d’arrêter. Ça n’allait pas fonctionner, il se sentait trop mal et ça ne faisait qu’empirer. Elle insista particulièrement sur le bas de son abdomen.


-Alors … monsieur ne veut pas répliquer ?


« Oh non, … là, je ne me sens vraiment pas …»


Il n’acheva pas sa phrase. Il lui vomit dessus. Ou comment tout gâcher avec une fille en moins de trois secondes. Ils se levèrent et il n’osa pas regarder Keira mais il imaginait sans peine son air indigné. Il partit dans un coin et finit de vomir tout de ce qu’il avait dans son estomac. Mais quelle horreur. Il détestait ça. En plus sur Keira. C’était LE truc à ne pas faire. Mais quel con. Il avait l’impression qu’il allait vomir ses entrailles. Ca se termina enfin. Ashray se redressa, essuyant du revers de la main sa bouche. Il avait encore le goût du vomis en bouche et c’était vraiment écœurant.

S’il n’y avait qu’un seul point positif, c’était que tout ne tournait plus autour de lui. Ca calmait. Il sentait mieux mais était encore assez ivre. De bonne intention, il voulut aller chercher une serviette sur le bar. Le chemin fut semé d’embuches. Principalement parce qu’il devait se tenir aux fauteuils et qu’il avait du mal à mettre un pied l’un devant l’autre. Il finit par y arriver. Pris une serviette et l’apporte difficilement à Keira.


« Je suis désolé » lui dit-il en lui tendant la serviette.


Il avait vraiment du mal à tenir debout et s’assis dans un fauteuil. Il prit la bouteille et la vida d’une traite avant de la jeter dans un coin du jet. Il n’aurait sans doute pas dû achever cette bouteille mais il en avait trop envie. Et de toute façon, ça ne se serait pas passé comme ça si elle s’était contentée de lui donner la bouteille.


« Tu m’en veux ? » demanda-t-il en levant la tête vers elle.


Même bourré, il arrivait à adopter le regard du chien battu. Mais bon il y avait peu de chances que ça fonctionne réellement avec elle. Il lui avait quand même vomit dessus alors qu’ils étaient à deux doigts de coucher ensemble. D’un autre côté, il y avait pire. Il n’attendit pas de réponses, sachant qu’elle lui en voulait. Il arriva difficilement au bar, il sortit un autre Whisky mais moins fort. Pourquoi moins fort ? Il n’en n’avait pas la moindre idée. Sans doute parce qu’elle était la première à portée. Il se servit un autre verre en sifflotant. En temps normal, il n’aurait pas ignoré comme ça Keira mais là. Il avait juste envie de boire jusqu’à tomber dans les pommes. En fait, il y avait même pas mal de chances qu’il ne se souvienne même pas lui avoir vomis dessus. Ce n’était pas la première fois qu’il était ivre comme ça et savait généralement que le lendemain, il ne se souvenait pas de grand-chose. Il but tout son verre d’une traite. Un autre goût mais pas moins bon. D’un autre côté, il n’était pas vraiment très apte à juger du goût de l’alcool. Du moins, dans cet état. Il engloutit encore un autre verre. Il se rendit compte qu’il était totalement ivre mais il s’en moquait. Ce n’était ni la première ni la dernière fois. Et si Keira n’était pas contente, c’était la même chose.
Ce dont il ne se rendait pas compte, c’était qu’il allait longuement le regretter une fois son organisme purgé de l’alcool.




_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4190
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Lun 1 Oct - 8:16

-Oh non, … là, je ne me sens vraiment pas … Balbutia-t-il, le teint verdâtre.

Keira n’eut ni le temps de dire quelque chose, ni d’esquisser un geste, ni même l’occasion de reculer. Ashray vida ses entrailles à moitié sur elle. Précipitamment, elle recula, la mine écœurée. Son compagnon continua de vomir dans un coin, vraiment mal en point. Elle esquissa une grimace, beurk, là, c’est bon, elle était dégoûtée à vie. Bon c’était vrai aussi qu’il était mal, et qu’elle s’inquiétait quelque peu pour lui. Mais bon, on ne risque pas d’être content lorsque notre copain nous vomis dessus quoi. Surtout que vu son odorat fin, c’était deux fois plus pire. Elle n’avait pas de chance sur ce coups-là.

Elle ne fit même pas attention au fait que le jeune Snyder cherche difficilement à prendre une serviette. Elle s’en rendit compte seulement lorsqu’il la tendit vers elle.

-Je suis désolé, s’excusa-t-il, piteux.

Elle ne répondit tout d’abord pas, mais le pardonnait sans beaucoup de difficulté. Ce n’était pas vraiment de sa faute s’il lui avait vomis dessus, il n’avait pas su se contrôler, et il était mal d’ailleurs. Sauf que son état, c’était bien lui qui l’avait provoqué. Ca il n’y avait aucun doute. Mais bon, elle ne pouvait décidément pas lui en vouloir longtemps. La brune accepta la serviette et essuya du mieux qu’elle put la substance écœurante. Elle se remercia intérieurement d’avoir pris un sac avec elle, qui heureusement, contenait deux ou trois affaires propres. Quand elle releva la tête, ce qu’elle vit l’agaça au plus haut point. Le blond, toujours bourré, qui continuait à boire, tranquille, alors qu’il venait de gerber sur sa copine qui avait tenté quelques instants plus tôt un plan séduction. Normal quoi. Tout à fait. C’est pourquoi elle râla dans son for intérieur avant de se diriger vers son sac, et d’en sortir un débardeur bleu qu’elle enfila derechef.

-Tu m’en veux ? Demanda-t-il, avec des yeux de cocker adorables.

Elle ne répondit tout d’abord pas, ruminant intérieurement. Oui elle lui en voulait, de lui avoir vomis dessus, mais bon ça sa pouvait passer, mais se bourrer la gueule volontairement en sa présence, oui, elle ne comprenait pas. De continuer à boire sous son nez alors qu’il était déjà saoul. Et peut-être même de boire tout court. La vampire se souvenait encore des réactions de son père lorsque ce dernier avait purgé son chagrin dans l’alcool et son métier de chasseur après le meurtre de sa mère, ça avait été une période particulièrement difficile à vivre pour eux deux. Elle grimaça au souvenir de ses nombreuses « crises ». Elle en frissonnait encore. Elle ne voulait au plus grand jamais revivre ça. Malgré tout, la jeune femme espérait que son petit copain ne soit pas comme tel, et ne le deviendra pas non plus.

Elle se rassit sur un fauteuil, et tourna la tête vers la fenêtre du hublot. Elle lança un « Non » plus sec qu’elle aurait voulu, derrière son épaule. C’est pourquoi elle se rattrapa bientôt en ajoutant qu’il n’avait pas à s’en faire pour ça.

Le reste du trajet se passa lentement au goût de Keira, qui passa la plupart de son temps à admirer le paysage, soit à faire semblant de dormir. Elle ne pouvait pas dormir la nuit. C’était carrément illogique quoi. Mais elle n’avait pas vraiment envie de taper la causette non plus à son copain, qui de toute façon, n’était pas en état discutable pour engager une conversation basique.

Finalement, le jet finit par arriver à destination. Ils atterrirent sans difficulté, Keira se leva et prit son sac avec elle, et descendit du jet, suivie d’Ashray. Une fois avoir posé le pied sur le sol de Las Vegas, elle leva les yeux et contempla la ville qui s’étendait devant ses yeux. Elle était admirative, elle souffla un « Waouh » impressionné. Les lumières dansaient, illuminant toute la ville à son apogée. L’animation ne manquait pas. Un sourire se dessina sur les lèvres de la vampire. Ils n’allaient pas s’ennuyer.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4415
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Lun 1 Oct - 9:47

Cartes, casinos et alcool

Vegas&Keira

« Ou l'art de se faire bien accueillir partout même si on pue l'acool à des kilomètres »
Par le professeur Vegas



Elle se changea et ne répondit pas tout de suite. Il finit par avoir droit à un non et qu’il ne devait pas s’inquiéter. Bah si elle le disait. Il se servit encore un verre avant de se poser sur un fauteuil et de fermer les yeux. Le sommeil ne tarda pas à venir. Etre bourré l’y aida. Ses rêves furent très étranges. Il avait l’impression d’être en plein délire. Rien ne se ressemblait, rien ne se suivait.

Lorsqu’il se réveilla, il avait un mal de tête atroce. La gueule de bois commençait. Pfff. La partie la moins agréable. Il n’avait vraiment pas envie de bouger de son siège mais ils avaient atterrit et la porte s’ouvrait déjà. Comme à chaque fois, il jura qu’il ne touchera plus à une seule goutte d’alcool. Promesse qu’il ne tenait jamais. Ashray se leva difficilement, l’impression que sa tête allait exploser était encore bien présente. Il pris une bouteille d’eau et suivit Keira qui descendait du jet. Elle sembla impressionnée. C’était visiblement la première fois qu’elle voyait Las Vegas. La ville qui resplendissait le soir avec toutes ses lumières. C’en était presque violent pour les yeux. Ashray descendit un demi-litre d’eau d’un coup. Il faut boire quand on a une gueule de bois c’est connu. Quelques mètres plus loin, une longue limousine noire les attendait. Le chauffeur, un jeune homme en costume leur ouvrit la porte et ils s’installèrent à l’arrière pendant qu’on chargeait la valise d’Ashray. L’intérieur de la limousine était tout en cuir et sentait le neuf. Du champagne frais les attendait mais Ashray fit la grimace et préféra ne pas y toucher.

Le trajet jusqu’à l’hôtel se passe sans encombres. Ashray avait toujours aussi mal à la tête mais bon, il ne se plaignit pas. Il s’était lui-même mis dans cet état. A l’arrière de la limousine, il s’excusa auprès de Keira pour ce qui s’était passé. Il ne promit pas que ça ne se reproduirait plus car il savait bien qu’il aimait énormément boire lorsqu’il était énervé ou contrarié. Et il fallait se l’avouer, une vie de couple sans embrouilles, ce n’était pas une vie de couples. Le jeune milliardaire sortit quelques jeux de mots pour la faire sourire et quelques mots doux. Ils arrivèrent à l’hôtel avant qu’il n’ait eu l’occasion de lui voler un baiser.

Le hall était immense. De grandes colonnes soutenaient un plafond impressionnant aux lustres nombreux. Le design était très soigné et rien n’était laissé à l’écart. Trois grands ascenseurs de verres menaient vers les cieux. A la réception, un magnat du pétrole faisait la liste des exigences pour sa femme sans que la réceptionniste ne bronche une seule fois. Cet hôtel n’accueillait pas n’importe qui. Il était même courant d’y croiser quelques stars et autres richissimes. Il fallait avouer, à quarante-milles dollars la nuit, tout se devait d’être parfait. Ils se rendirent à la réception. Une jeune femme au sourire by colgate les accueilli en leur souhaitant la bienvenue :


« Monsieur Snyder, madame Snyder, bienvenue à L’imperial Palace. La suite Olympia que vous avez réservée est prête. »


Elle leur tendit deux clés magnétiques qui portaient les initiales IP pour Imperial Palace. Ca fit rire Ashray qu’elle appelle Keira « Madame Snyder » mais bon, c’était plutôt un compliment. Après tout, ce n’était pas n’importe qui qui passait la nuit dans l’Imperial Palace avec Ashray Snyder. La réceptionniste les renseigna sur les emplacements de la piscine intérieure, de l’extérieur, du spa, de la salle de sport, du restaurant et de tout ce qui pouvait leur être utile. Un chasseur fut appelé et les conduisit jusqu’à leur suite au sixième étage. Il ouvrit les deux grandes portes en bois massif qui donnèrent sur l’imposante suite en annonçant :


« Monsieur, Madame, la suite Olympia »


En fait, c’était tellement grand qu’on pouvait se demander si ce n’était qu’une seule suite. L’immense baie vitrée donnait une vue imprenable sur Las Vegas. Une immense fresque représentant les dieux de l’olympe occupait tout un mur. La suite était divisée en sept pièces : trois chambres, deux salles de bain, un salon et un bureau. Chaque salle de bain disposait d’un jacuzzi et les lits devaient pouvoir accueillir chacun un régiment tant ils étaient grands. Il y avait un immense dressing qui sortait du mur sous l’ordre d’une télécommande qui allumait également les grands lustres en cristal et réglait l’éclairage ainsi que la température. Il annonça que les bagages d’Ashray seraient bientôt montés avant de prendre congé. Le numéro de la réception était laissé près du téléphone.


« Tu te rends compte que si tu veux des pétales de roses dans ton bain, ils t’en amèneront ? » demanda Ashray à Keira.


Il s’approcha d’elle et l’enlaça amoureusement avant d’approcher son visage du sien et de lui dire :


« Il y a plusieurs lits mais je pense qu’il vaut mieux en partager un pour éviter aux femmes de ménage trop de travail. » Il lui vola un baiser avant de lui susurrer à l'oreille :« Je vais prendre une douche et je reviens. Vous avez intérêt à vous préparer Madame Snyder, Las Vegas c’est la ville des excès. »


Sur ces mots, il l’embrassa passionnément et se dirigea vers la salle de bain. Il aurait bien sauté l’étape douche mais s’il était de nouveau sobre, l’odeur de l’alcool n’avait pas disparue et ça n’avait pas vraiment dû plaire à Keira. En plus, il avait encore mal à la tête mais limite, il s’en moquait. Il n'avait pas envie de prendre des médocs, ça allait l'assommer et il n'avait pas envie de tomber de fatigue maintenant. Dans la salle de bain, il revit la morsure d'Inno sur son corps. "Sale chose" maugréa-t-il en le maudissant de toute son âme.




_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4190
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Mar 2 Oct - 10:13

Une limousine s’arrêta devant eux pour les ramener à l’hôtel, sans doute. Keira ne cilla pas, et entra sans un mot avec Ashray. Si sa continuait comme ça, elle allait bientôt s’habituer à tout ce luxe auquel elle avait droit en compagnie de son petit ami. Mais il fallait avouer qu’elle était mal à l’aise qu’il lui paye tout, elle se sentait dépendante de lui, c’était … frustrant. Et puis peser comme un poids en plus pour lui la dérangeait. Après tout, il lui avait payé son hébergement à l’hôtel à New York, il lui avait payé un collier hors de prix (même si c’était un cadeau pour lui demander d’être sa copine), un restaurent chic, le trajet pour se rendre à Las Vegas, le trajet pour aller à l’hôtel, et l’hébergement y compris. Ça commençait vraiment à faire beaucoup. Il fallait qu’elle ait une discussion à ce sujet avec lui. Enfin, discussion … Plutôt quelques mots sur l’oreiller, sans doute. Elle aurait aimé partager plus de conversations avec lui. Mais bon, le temps lui en donnera sûrement l’occasion, avec de la chance.
Durant le trajet, le blond lui représenta ses excuses, que Keira finit par accepter, un peu étonnée qu’il le refasse auprès d’elle. Il lui souffla quelques paroles, passants des jeux de mots à quelques mots doux, avant qu’ils arrivent à destination.

Keira resta, une fois de plus, muette d’admiration face au décor qui se dressait devant elle. Elle ne s’y habituerait jamais. La pièce, qui s’avérait être le hall, avait des proportions impressionnantes. Des colonnes retenaient le plafond de-ci de-là, et ce dernier disposait de nombreux lustres. Le décor n’avait rien à redire, tant il accordait bien avec l’endroit. Keira se dit qu’elle serait restée là, à l’entrée, à détailler le lieu d’un air hébété si son compagnon ne l’aurait pas entraîné avec lui à la réception. Une jeune femme les accueillit avec un sourire … éclatant.

-Monsieur Snyder, madame Snyder, bienvenue à L’imperial Palace. La suite Olympia que vous avez réservée est prête.

La concernée écarquilla les yeux, étonnée. Hein ? Elle avait dit quoi là ? « Madame Snyder » ? Ouah. Il fallait qu’elle s’asseye. Cela lui faisait tout drôle, mais la flattait en même temps. C’était étrange comme sentiment. La femme leur donna des clés magnétiques qui donnaient accès à leur chambre, ou plutôt leur suite, vu selon les goûts luxueux du jeune homme. Elle leur apprit également les emplacements des différents endroits à disposition, tels que la piscine intérieure et extérieure, la salle de sport, un restaurent, … Ce genre d’endroits de rêve dont la vampire avait toujours rêvé d’aller, et n’aurait jamais eu l’occasion d’y aller sans avoir rencontré le jeune Snyder. Elle n’allait pas s’en plaindre. Il lui faisait découvrir pleins de choses, elle se sentait comme une autre personne avec lui, et en même temps elle-même, elle se revoyait dans son ancienne vie, encore humaine, et heureuse. Il lui donnait l’impression de compter pour lui, d’avoir de l’importance, malgré leur récente histoire. Il le lui témoignait souvent, et elle … non. Elle s’en fit la réflexion, et le regretta. Elle se promit de faire quelque chose pour lui pendant qu’il séjournerait ici. Et se promit aussi de se rendre dès que possible à la piscine intérieure. Quoi ? Autant en profiter tant qu’elle le peut.

Un employé vint les rejoindre et les mena à leur suite.

-Monsieur, Madame, la suite Olympia, annonça-t-il en ouvrant les portes qui menait à leur suite.

Madame ? Cela faisait tout drôle.
Waouh, Keira se demanda si le mot « suite » convenait bien pour cet endroit. Cette dernière comportait plusieurs pièces. Le disgn était aussi luxueux que le reste de l’hôtel. La jeune femme sourit en détaillant méticuleusement l’endroit dans lequel ils allaient séjourner tranquillement. C’était superbe. Le jeune homme finit par prendre congé avant de leur dire que leurs bagages seraient montés bientôt. Une fois parti, Ashray sortit :

-Tu te rends compte que si tu veux des pétales de roses dans ton bain, ils t’en amèneront ?

Elle échappa un petit rire, puis sourit en profitant de l’étreinte que lui donnait son petit ami. Il approcha son visage du sien, et elle crut qu’il allait l’embrasser, mais il se contenta de lui parler.

-Il y a plusieurs lits mais je pense qu’il vaut mieux en partager un pour éviter aux femmes de ménage trop de travail.

C’était logique, et Keira l’aura pensé sans qu’il le lui précise. Elle n’était pas ce genre de diva qui dérangeait tout le monde rien que pour son propre plaisir.
Ashray l’embrassa avant de lui glisser à l’oreille :

-Vous avez intérêt à vous préparer Madame Snyder, Las Vegas c’est la ville des excès.

Hein ? Des excès ? Elle fronça les sourcils, alors qu’il l’embrassait avec passion, et qu’il finisse par aller dans la salle de bain. Sans doute pour aller prendre une douche. Hmm.

En attendant, elle esquissa un sourire en contemplant la suite, les yeux pétillants. On aurait dit une gamine qui venait d’ouvrir son premier cadeau avant minuit un soir de Noël. Elle se balada rapidement, en faisant le tour du propriétaire, toute contente. Après tout, il fallait bien qu’elle profite, et donc, se détende. Donc, relax. La vampire sursauta légèrement lorsque la réception leur apporta leurs affaires. Elle le remercia et il s’en alla avec un hochement de tête. Elle en profita aussitôt pour les caser dans un coin. Keira eut une idée, et elle farfouilla dans son sac, et finit par trouver ce qu’elle cherchait. Elle ouvrit le boitier, et en sortit le collier qu’il lui avait offert. Il était magnifique. Elle ne se lasserait jamais de contempler cette merveille.
Elle le mit autour de cou, avant de se rendre dans l’une des chambres, la plus grande. Une fois à l’intérieur, elle se dévêtit, et laissa uniquement son ensemble de sous-vêtements pourpres sur elle. Elle sauta sur le lit, et s’allongea, le sourire aux lèvres. Elle n’attendit que quelques minutes, avant qu’Ashray se décide à la rejoindre. Il était torse nu, vêtu d’un simple jean. A la simple vision de son torse musclé, il la rendait folle.

Aussitôt, elle sauta du lit, et s’approcha dangereusement de lui en le dévorant du regard. Une fois proche de lui, elle entoura sa nuque de ses bras et le colla à elle. Elle l’embrassa passionnément. Le baiser ne prit pas longtemps avant de passer au langoureux. Il lui caressa le corps, avant de l’empoigner par les hanches. Elle enroula ses jambes autour de sa taille, alors qu’il la menait au lit. Elle se laissa faire, docile, et ne fit que sourire largement quand il la jeta dessus. Elle se vengea en le retournant, et en le dominant totalement. Elle dévora son corps de baiser, en le déshabillant rapidement. Et bientôt, le jeune homme répondit à ses baisers et caresses outrageantes, et ils passèrent une nuit folle.

**
*

Le lendemain, Keira ne se réveilla pas tout de suite, profitant encore du fait d’être confortablement callée contre son amant. Elle se colla un peu plus contre lui, consciente de la fin de son repos. Elle finit par ouvrir les yeux, et constata avec ravissement qu’il n’était pas réveillé. Elle le détailla longuement, pendant qu’il dormait. Elle caressa son torse dans un geste nonchalant. Plus tard, il finit par entrouvrir les yeux. La jeune femme lui sourit et lui donna un baiser tendre. Une minute ou deux plus tard, elle se recula et lui demanda d’une voix légère :

-Alors, monsieur a prévu quoi pour cette première journée à Las Vegas ?

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4415
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Mer 3 Oct - 8:51

Cartes, casinos et alcool

Vegas&Keira

« Ou l'art de dire Je t'aime à sa petite amie »
Par le professeur Vegas



Ashray pris une douche si chaude qu’il y eut de la vapeur d’eau dans toute la salle de bain. Ca lui fit du bien et lorsqu’il sortit, il n’eut plus mal à la tête. Alors que son esprit n’aurait dû être centré que sur Keira, il pensait à Inno et à la sale morsure qu’il lui avait fait. Inno était un lycan. Une saleté de lycan. Aucune chance qu’Ashray se transforme en lycan n’est-ce pas ? Il fallait que ce soit la pleine lune. D’un autre côté, sur le moment, il n’avait pas pensé à vérifier le ciel. Le jeune milliardaire commença à flipper. Il risquait d’être transformé en lycan mais n’en n’était pas sûr. Mais quel horreur. Pourquoi est-ce qu’il fallait que ça lui arrive à lui ?

Il se vêtit d’un simple jeans et sortit, la tête pleine d’idées sombres. Sans qu’il ne s’en rende compte Keira se colla à lui et l’embrassa. Il se reconcentra sur elle et l’embrassa langoureusement. Elle n’était vêtue que de sous-vêtements et du collier qu’il lui avait acheté. Ashray caressa tendrement tout son corps avant de l’empoigner par les hanches. Elle enroula ses jambes autour de lui et il l’enserra de ses bras avant de la porter jusqu’au lit. Ils passèrent tous les deux une nuit d’amour folle. Sans doute leur meilleure.
Le lendemain, lorsqu’il ouvrit les yeux, Keira était collée contre lui et l’accueillit d’un baiser avant de lui dire :
-Alors, monsieur a prévu quoi pour cette première journée à Las Vegas ?

Il avait très envie de répondre : dodo. La plus grande partie de leur nuit avait été très agitée et il ne savait pas pourquoi, il avait mal dans tout le corps. Des courbatures douloureuses comme s’il avait passé 48h non-stop sur un tapis de course. C’était peut-être en rapport avec cette maudite morsure. Pitié, faîtes qu’il ne se transforme pas en un monstre plein de poils.


« Je pense qu’il vaut mieux profiter des activités intérieures, piscine, spa, salle de sport. Et toute cette journée, on la passe en amoureux. On coupe nos portables et on reste tranquille. Ce soir, direction le casino. »


Il la retourna, passa sur elle et l’embrassa langoureusement. Il regretta immédiatement d’avoir fait ce geste, son corps entier le faisait souffrir. Ashray pris son visage entre ses mains et fixa ses yeux hypnotisants sans un mot. Il savoura cet instant unique où ils étaient si proches. Son cœur ne battait que pour elle, et ça il s’en rendait compte. Ce n’était pas la première fois qu’il était amoureux, il savait ce que ça faisait et il aimait Keira. Autant lui dire.


« Je t’aime Keira », lui dit-il sincère.


Il l’embrassa à nouveau tendrement, amoureusement, lui donnant tout son amour dans son baiser. Ashray était dans le genre impulsif, à suivre son instinct sans réfléchir et se poser de questions. Il aurait sans doute été plus intelligent de réfléchir à la situation, de prendre en compte qu’ils ne se connaissaient pas depuis longtemps, qu’elle était une vampire et qu’il avait toujours tendance à s’emballer dans ce genre de relations. Et n’importe qui d’autre à sa place aurait soupçonnée de vouloir uniquement de l’argent. Mais pas lui, il avait confiance. Il le regretterait peut-être un jour mais pas maintenant. Là, il attendait juste sa réponse, le cœur battant.




_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4190
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Mer 3 Oct - 10:20

-Je pense qu’il vaut mieux profiter des activités intérieures, piscine, spa, salle de sport. Et toute cette journée, on la passe en amoureux. On coupe nos portables et on reste tranquille. Ce soir, direction le casino, briefa Ashray.

Hmm, une bonne journée en perspective. Keira sourit à cette pensée. Il fallait avouer que l’idée de passer toute la journée avec son homme, à faire des activités diverses, était vraiment alléchante. Elle n’allait pas s’en plaindre, loin de là. Et elle fut contente qu’il ait posé cette idée. Après tout ils n’avaient pas vraiment passé une journée entière ensemble, vu que Ashray multipliait les réunions à cause de ses responsabilités professionnelles. Et la vampire n’en menait pas large non plus, avec ses missions personnelles et professionnelles. Ce n’était pas de tout repos, entre eux. C’est pourquoi elle comptait bien profiter de cette journée, ou plutôt de ce week-end. C’était une superbe occasion pour se laisser aller, pour s’épanouir pleinement en toute liberté, … vivre tout simplement. Elle voulait vivre, profiter de la vie sans penser à ses devoirs. C’était donc si compliqué à demander ? Keira en avait un peu assez, et souhaitait prendre du temps pour elle. Et donc, par définition, avec Ashray. Elle se sentait bien avec lui. Pourquoi demander plus ? Elle disposait de ce dont elle rêvait avec lui : la liberté.
Ses pensées s’envolèrent soudainement quand le blond la retourna, la dominant de toute sa taille. Et sur ce, l’embrassa avec ferveur. Il finit par rompre le baiser, et la brune se retint à grande peine de grogner de mécontentement, elle voulait qu’il continue. La douceur, la passion, la vitalité qu’il lui procurait en l’embrassant était comme une bouffée d’oxygène pour elle. Le jeune Snyder entoura son visage de ses mains, et la regarda dans les yeux.

-Je t’aime Keira , lui avoua-t-il.

Bam.

Hein ? Quoi ? Rembobinons, qu’avait-il dit là ? Keira en fut tellement hébétée qu’elle ne réagit tout d’abord pas au baiser qu’il lui donna ensuite. Mais bientôt, les sentiments qu’il tentait de lui faire comprendre la submergèrent et elle répondit de mauvaise grâce à son acte. Attendez, il l’aimait ? Vraiment ? Sincèrement ? Totalement ? (J’ai failli rajouter : « Comme un fou ou comme une star de cinéma ? » :B). Waouh. Comment était-elle censée réagir ? Elle ne savait pas vraiment, n’ayant jamais été confrontée à ce genre de situation. Les copains qu’elle avait eu n’avaient pas été accompagnés de sentiments amoureux, ni même pour Nicholas, qui la comblait jadis de mots doux, mielleux à souhait qui avait prodigieusement agacé Keira à l’époque. En temps normal, la jeune femme n’était pas très démonstratrice d’affection, ce n’était pas son genre. Sauf quand elle aimait sincèrement la personne, qu’elle la connaissait bien, et surtout, dont elle avait confiance. Lily en faisait partie. Même pour Shane et Donovan, mais eux, c’étaient plutôt dans le sens amical, fraternel. Alors que là, avec Ashray, c’était totalement différent. C’était amoureux. A vrai dire, elle ne savait pas si elle en était capable. D’aimer, tout simplement. Peut-être en avait-elle été démunie depuis toujours.
Mais quand elle croisa le regard lourd de sentiments du blond, son cœur se serra dans sa poitrine. Non, elle avait tort. Elle en était capable. Elle pouvait aimer. Et même si quelques instants plus tôt elle en doutait, là, elle pouvait l’affirmer. Elle aimait cet homme. Malgré le peu de temps où ils se sont rencontrés, c’était inconditionnel. Les coups de foudre existaient de toute manière. Ce n’était pas interdit. Ils avaient le droit. Ils n’avaient pas signés de contrat non plus.

La seule chose qu’elle espérait, c’était qu’elle n’allait pas amèrement le regretter par la suite. C’était sa son truc : trop s’attacher aux gens, avant d’être trahie, et de mettre du temps à s’en relever indemne. Elle avait du mal à faire confiance aux autres, mais quand enfin elle cédait ce droit pour quelqu’un, si ce dernier bâclait sa confiance, il ne la retrouverait jamais. Et Keira en souffrait toujours.

Bref, elle se reconcentra sur le présent, arrêtant son instant de réflexion qui n’avait pourtant duré que deux secondes.

Keira esquissa un sourire ému, avant de déposer un doux et tendre baiser sur les lèvres de son copain. Elle passa une main dans ses cheveux, entourant sa nuque de ses bras, le collant plus à elle. Et quand elle se recula, elle lui souffla :

-Moi aussi je t’aime.

Sur ces mots, elle sourit, et l’embrassa plus passionnément. Poussée par une envie soudaine, elle le retourna à son tour, passant à califourchon sur lui. Avec sa rapidité fulgurante et sa force phénoménale, ce n’était pas bien compliqué. Elle se pencha vers lui, et alors qu’elle allait l’embrasser de nouveau, la sonnerie retentit. Keira grimaça, et soupira.

-Hmm, décidément, on nous dérange toujours au mauvais moment, glissa-t-elle avec lassitude.

Elle bondit du lit en un éclair, sortit de la chambre. En chemin, elle passa dans la salle de bain et se saisit de la chemise du jeune homme avant del’enfiler à la va-vite. Pas le temps de chercher dans ses affaires. Se servant de sa rapidité vampirique, elle vola jusqu’à la porte et l’ouvrit. L’homme de la réception attendait, leur petit-déjeuner servit sur un plateau. Il fut complétement déstabilisé devant la tenue de la jeune femme qui ne s’en formalisa pas. Elle prit le plateau et le remercia, avec un clin d’œil, alors qu’il rougissait rapidement. En refermant la porte, elle pensa : «Le pauvre, il avait l’air embarrassé.
La vampire revint dans la chambre, armé du plateau. Elle le posa sur le lit, utilisant toujours sa rapidité naturelle. Quand elle se redressa, elle fut pris d’un léger vertige et tomba mollement sur le lit, comme si elle était vidée de son énergie. Keira passa une main dans ses cheveux.

-Waouh, faut que je me nourrisse aussi d’ailleurs, releva-t-elle.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4415
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Jeu 4 Oct - 4:49

Cartes, casinos et alcool

Vegas&Keira




Keira l’embrassa tendrement et l’attira contre elle. Il glissa une main dans ses cheveux et l’écouta lui répondre :


-Moi aussi je t’aime.


Cette phrase lui gonfla le cœur. Peut-être était-elle vrai, peut-être était-elle fausse. Mais l’heure n’était pas aux doutes et aux soupçons stupides. Tout ce qui comptait c’était le moment présent et la passion qui brillait dans chacun de leurs regards. Ashray lui rendit son sourire et ils s’embrassèrent à nouveau. Elle passa sur lui et se mis à Califourchon avant de se pencher pour l’embrasser. Le baiser ne vint pas car on frappa à la porte. Keira soupira et Ashray fit de même. Ses muscles étaient peut-être très douloureux mais l’idée de passer encore un moment passionnel avec son amante lui était plus qu’alléchante.


« Nan mais laisse », lui dit Ashray, impatient de pouvoir l’aimer.


-Hmm, décidément, on nous dérange toujours au mauvais moment, dit-elle avant de se lever.


Sa copine vampire se leva du lit et se dirigea rapidement vers la porte. Elle revint très rapidement, vêtue sa propre chemise blanche portant un plateau avec le petit déjeuner. Voir ce plateau avec toutes ces bonnes choses fit saliver Ashray et lui fit se rendre compte qu’il mourrait de faim. La faim qui commença à lui serrer le ventre endormit le désir qu’il avait pour Keira. Celle-ci posa le plateau et se redressa avant de s’effondrer mollement sur le lit.


-Waouh, faut que je me nourrisse aussi d’ailleurs.


Ca, ça voulait dire qu’elle avait envie de sang. Il se redressa douloureusement, son corps entier le faisait encore souffrir. Il prix une viennoiserie et l’engloutit directement. Ashray s’approcha de Keira et lui caressa avant de déposer un tendre baiser sur ses lèvres.


« Tu peux prendre mon sang ma chérie» lui dit-il doucement.


Il se redressa ensuite et s’étira pour essayer de faire passer ses courbatures et engloutit une autre viennoiserie. Mais qu’est-ce qui se passait dans son organisme. Ces temps-ci, il avait tout le temps faim. Sans arrêt. Il essayait de ne pas constamment dévorer tout ce qu’il trouvait mais c’était difficile. Ashray se leva en grimaçant et partit récupérer son jeans. Il revint s’installer sur le lit, s’adossa au mur et la prit sur ses jambes avant de manger un fruit qui traînait.


« Ca te vas bien cette tenue », lui murmura-t-il avec sourire avant de l’embrasser dans le cou.


Il attendit ensuite qu’elle se décide à le mordre. La dernière fois, il s’était sentit bien pendant et après la morsure, les courbatures qui torturaient ses muscles disparaîtraient peut-être grâce à elle. D’un autre côté, il était peut-être en train de se transformer en lycan. Se faire mordre par un vampire pourrait avoir d’autres conséquences ? Au pire, il s’en moquait. Keira avait soif et lui, il avait mal. La phrase qu’elle avait prononcé, lorsqu’elle lui avait dit qu’elle aimait aussi résonna dans son esprit. Ashray s’emportait toujours dans ce genre de relation. Sans doute ce que certains pourraient appeler un cœur d’artichaut mais bon, il fallait faire avec.

« Je t’aime Keira », lui dit-il sincère.





_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4190
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Ven 5 Oct - 23:29

Ashray se servit sur le plateau, avant de s’approcher de sa copine et de l’embrasser délicatement.

-Tu peux prendre mon sang ma chérie, lui proposa-t-il naturellement.

Avant que Keira puisse lui répondre, il s’était levé et étiré. Il partit de la pièce, laissant une Keira stupéfaite. Venait-il de lui proposer son sang ? Bon, ce n’était pas une nouveauté. Elle s’était déjà nourrie de son sang, mais c’était une question risquée. Elle était blessée à ce moment-là, et pas en mesure de refuser du sang. Là, c’était autre chose … Néanmoins, elle ne pouvait nier qu’elle en avait vraiment envie. Elle se souvenait encore du goût sucré de son sang, un vrai délice. Pourquoi refuser après tout ? C’était tellement bon.
Le jeune Snyder revint dans la pièce, vêtu d’un jean, mais son torse demeurait encore nu, ce qui ravi la vampire qui ne se lasserait jamais de ce spectacle. Hmm. Elle ne réagit pas lorsqu’une fois assis sur le lit, il la prit sur ses jambes avant de prendre un fruit. Décidément, il avait un gros appêtit.

-Ça te vas bien cette tenue, la complimenta-t-il avec un sourire en faisant référence à sa chemise qu’elle avait enfilé, avant de l’embrasser dans le cou.

Elle ferma les yeux, elle n’aurait pas la force de résister à la tentation longtemps. Elle sentait déjà ses dernières réticences disparaître peu à peu …

-Je .. je te signale que c’est risqué, proposer à un vampire de boire son sang c’est vraiment … (Elle avait du mal à se concentrer pendant qu’il continuait à l’embrasser, rah, il avait le don de lui faire perdre ses moyens)délicat …

Elle ouvrit alors les yeux, et se rendit compte qu’elle avait une vue plongeante sur sa carotide. Elle pouvait entendre son cœur battre, le sang qui circulait dans ses veines. C’était trop pour elle. Keira craqua. Elle laissa échapper un « et puis merde » avant de se pencher vers la gorge de son amant, et de planter ses crocs dans sa chair. Elle plaça une main derrière sa nuque, afin d’avoir une meilleure prise. La première gorgée fut comme une bouffée d’oxygène pour la brune. C’était vraiment trop délicieux. Elle ferma les yeux, savourant le liquide qui coulait dans sa gorge. Des spasmes de plaisir et d’adrénaline parcoururent son corps. Elle laissa une main caresser le torse du blond. Elle finit par se reculer prudemment. Elle se mordit la lèvre pour ne pas échapper un soupir satisfait. Elle essuya le sang qui perlait encore sur ses lèvres rouges.
Keira embrassa Ashray tendrement, avant de rompre le contact, sans pour autant reculer totalement. Leurs visages étaient à quelques centimètres l’un de l’autre alors qu’elle lui murmurait :

-Tu es vraiment délicieux toi, dans tous les sens du terme.

Elle était éreintée, mais à la fois en pleine forme. C’était une sensation étrange.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4415
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Sam 13 Oct - 5:40

Ashray effleurait sa peau de milliers de baisers tendres pour la faire céder. Elle essaya de parler mais il jouait bien le jeu :


-Je .. je te signale que c’est risqué, proposer à un vampire de boire son sang c’est vraiment … délicat …


Lorsqu’elle ouvrit les yeux, il releva la tête de façon à ce qu’elle voit bien sa gorge. La vampire céda et après un juron, elle refit les mêmes geste que la dernière fois. Une main dans sa nuque, ses crocs qui déchirèrent sa peau pour laisser couler le sang. Le jeune homme la sentait aspirer son sang mais il ne fit rien. Ce mélange d’extase et d’inconscience pris de nouveau possession de lui. Une impression si forte d’être dans une autre réalité engourdit son esprit, lui faisant presque oublier la présence de son amante qui prenait son repas. Ses muscles se détendirent sous sa peau et ses courbatures semblèrent s’effacer lentement mais sûrement.

Il ne se rendit pas compte tout de suite qu’elle s’était retirée. C’était la preuve de la force de l’état dans lequel elle le mettait à chaque fois qu’elle le mordait. Ce ne devait pas être comme ça à chaque fois qu’un vampire mordait un humain. Ca dépendait peut-être du vampire en question et de la relation qu’il avait avec l’humain. Si toutes les morsures développaient chez les humains les mêmes sensations que chez Ashray, le mythe des vampires serait moins sanglant et effrayant. Mais bon, il n’allait pas se plaindre.

Ashray regarda Keira les yeux mi-clos. Aucune réaction de sa part lorsqu’elle l’embrassa tant il était encore dans sa transe. Il la vit bouger les lèvres mais aucun son ne parvint à ses oreilles. Ce ne fut que quelques secondes plus tard qu’un écho qui semblait très lointain atteignit son esprit :


-Tu es vraiment délicieux toi, dans tous les sens du terme.


Ah, bah contant que ça lui plaise. D’un coup violent, Ashray repris contact avec la réalité. Il ouvrit totalement les yeux et passa une main dans son cou, essuyant les dernières gouttes de sang. Il détailla sa magnifique vampire. Tout lui plaisait chez elle. Ses cheveux, ses yeux, le teint de sa peau, les traits de son visage, les courbes de son corps, la douceur de sa peau et le désir qui la caractérisait. Désir et passion étaient sans doute les mots qui qualifiaient le mieux leur relation. D’ailleurs, Ashray éprouva à nouveau ce désir pour elle. De toute façon, n’importe quel homme à sa place n’aurait pas résisté bien longtemps. Keira était l’allégorie du désir, de la tentation et de la volupté. En fait, sans s’en rendre compte, Ashray suivait les traces de son père. Nigel Snyder avait entretenu avec celle qui deviendra sa femme une relation passionnée sans vraiment chercher plus loin sous la surface. Le père et le fils se contentaient très bien d’une relation simple tant que leurs désirs étaient assouvis. Au final, Ashray n’était sans doute pas beaucoup plus que le mélange des défauts de son père et de sa mère avec en prime, une éducation dispensée par une droguée alcoolique. Son père, mauvais père, mari infidèle, menteur et bluffeur. Sa mère, femme superficielle, narcissique, jalouse et mesquine. Lili, sans aucune volonté face à la boisson et à la drogue. Restait à savoir vers quel vice sera le plus attiré Ashray. Pour l’instant, il était plus du côté de sa mère avec la superficialité, le narcissisme et la jalousie. Mais, l’hérédité par influence transmise par Lili l’avait déjà conduit sur le chemin de la boisson aux vertus contées par les ivrognes et les fous.

Pauvre garçon.

Ashray embrassa Keira langoureusement laissant son désir pour elle prendre le contrôle. Il l’allongea doucement sur le lit avant d’envoyer voler le plateau de nourriture d’un coup de l’autre côté de la pièce. Il passa sur elle, la dominant entièrement comme il l’aimait. Le jeune homme appréciait avoir le contrôle que ce soit sur les choses ou sur les gens. Non, apprécier n’était pas le bon mot, il voulait le contrôle sur les choses et les gens. Rapidement et sans faire attention, il retira sa propre chemise qu’elle avait gardé sur elle, dernier rempart entre lui et ce qu’il voulait. Dire qu’il la dévora de baiser était encore trop peu représentatif de la réalité. Il la posséda entièrement, se servant d’une force apparue d’il ne savait où. Et visiblement, elle apprécia ce moment. Un côté bestial se développait en lui depuis quelques petits jours et là, il ressortait entièrement. Suite à la morsure de lycan ou juste le début d’une lente descente aux enfers ? Il est sans doute trop tôt pour le dire.

Lorsqu’ils arrêtèrent, Ashray avait totalement perdu la notion de temps. Les grandes fenêtres, fermées pour éviter une mort certaine à Keira ne pouvaient indiquer grâce au soleil, l’heure qu’il était. Il l’embrassa une dernière fois sauvagement avant de sortir du lit dans un désordre monstre. Le jeune homme consulta l’heure sur son téléphone. Il leur restait encore quelques heures avant de partir pour la grande soirée de jeux, autant profiter des activités de l’hôtel. Il prit une douche brûlante comme il en avait l’habitude, se rasa, se lava les dents, coiffa ses cheveux et s’habilla. Bon bah pour changer, un costard. Ce n’était pas qu’Ashray n’accordait pas d’importance à ce qu’il portait, loin de là, mais il se sentait vraiment plus à l’aise dans un costard. Et puis, ça ne donnait pas le même effet sur les gens. Un homme en costard ou un homme en jeans et tee-shirt n’avaient pas la même allure et dieu seul savait à quel point Ashray aimait montrer qu’il avait de l’argent. Bah oui, parce que ce n’était pas n’importe quel costard. C’était un costard à plusieurs milliers d’euros. Et oui, l’argent que gagnaient un couple normal sur plusieurs mois, Ashray le mettait dans un costume. C’est ça la vie, il faut de tout pour faire un monde.

Il sortit de la salle de bain et observa son reflet dans le miroir d’un air satisfait en arrangeant sa cravate. Il sourit à Keira qui elle aussi s’était rhabillée et elle était vraiment belle et attirante. Ashray s’approcha d’elle et l’enlaça dans une étreinte tendre. Il se contenta d’un tendre baiser pour éviter de refaire surgir le désir incontrôlable qu’il avait pour elle.


« Et que fait-on maintenant ma chérie ? » lui demanda-t-il en fixant son beau visage de déesse de la nuit.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4190
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Sam 13 Oct - 8:52

Ashray réagit au quart de tour. Il se mit à embrasser langoureusement Keira avec une toute nouvelle énergie. Mais ce n’était pas pour déplaire à sa partenaire, qui trouvait cela fort plaisant. Elle se laissa faire, alors qu’il l’allongeait lentement. Elle sourit contre ses lèvres en entendant le son du métal qui provenait du plateau de nourriture que venait de renverser le blond. Il se positionna au-dessus d’elle, la dominant de tout son corps. Keira avait bien remarqué qu’il aimait tenir les reines, de plusieurs façons. Elle ne contestait pas cela, vu que ça ne la dérangeait pas plus que ça. Au contraire : Elle appréciait son côté je sais ce que je veux. Il lui ôta rapidement sa chemise qu’elle avait vêtue un peu plus tôt, et se mit à la couvrir totalement de nombreux baisers et caresses. Apparemment, il voulait tout faire, exercer un total contrôle sur la situation. La vampire se laissa faire docilement, sans tenter un geste pour renverser la situation. Elle fut légèrement stupéfaite par sa bestialité lorsqu’il prit possession de son corps. Il l’avait toujours été d’une certaine façon, mais là, cela atteignait un autre niveau. Elle n’allait pas s’en plaindre, vu que le résultat de cette initiative s’avérait beaucoup plus que satisfaisant.
Après un long moment, ils finirent par stopper le sport de chambre, tous les deux éreintés. Alors que la jeune femme reprenait doucement une respiration régulière, il l’empoigna soudainement et l’embrassa avec autant de force que précédemment. Toutefois, il ne resta pas dans le lit. Il fila se préparer. Keira en profita pour somnoler encore un peu dans le lit, avant de se lever et de fouiller dans ses valises à la recherche d’une tenue correcte. Une fois le choix fait, elle prit l’initiative de se rendre dans l’autre salle de bain. La brune prit une bonne douche chaude, se brossa les dents et les cheveux. Elle enfila la jupe noire et le top bustier pourpre qu’elle avait pris avec elle, et se chaussa d’une paire de bottes en cuir. Quand elle sortit, elle rangea ses anciens vêtements dans un sac et en profita pour garder aussi le collier dans son boitier. Il était trop précieux pour qu’elle ose se balader avec dans l’hôtel. En plus, elle y tenait trop pour se permettre de le perdre.

Le jeune Snyder sortit de sa propre salle de bain peu de temps après. Aussitôt fait, il la détailla avec ravissement avant de l’enlacer tendrement une fois près d’elle. Il l’embrassa doucement, si bien que cela paraissait presque bizarre, tant cela contrastait avec sa bestialité de toute à l’heure.

-Et que fait-on maintenant ma chérie ? Lui demanda-t-il en la regardant dans les yeux.

Elle sourit. Elle ne se laisserait jamais de l’entendre parler ainsi.

-Et bien, je pense que l’on peut faire comme tu as dit : profiter des activités dans l’hôtel, en attendant ce soir.

Elle l’embrassa tendrement, prenant un malin plaisir à faire durer le contact. Ses lèvres étaient trop délicieuses pour se contenter de quelques minables secondes. Décidément, la journée promettait.

**
*

Durant toute la journée qui suivit, ils ne firent que se prélasser à leur aise dans l’hôtel. Ils commencèrent par la salle de sport, jonglant entre les baisers et les caresses douteuses et les activités proposées. Après cela, ils se rendirent au restaurent de l’endroit qui se révélait aussi prestigieux que le reste de l’établissement. Mais Keira ne put s’empêcher d’être muette d’admiration. C’était tellement … irréel. Elle avait l’impression que tout cela était un rêve, et qu’elle se réveillerait bientôt. En tout cas, si c’était le cas, elle comptait bien en profiter un maximum le temps que ça dure. La discussion au restaurent fut agrémentée de rires, de plaisanteries, et de remarques cocasses. Mais dans l’ensemble, ils réussirent à obtenir une conversation des plus sérieuses qui tourna sur l’actualité et divers sujets. Une bonne heure plus tard, ils allèrent nager à la piscine intérieure. Keira essayait tant bien que mal de se concentrer sur ses longueurs, mais c’était sans compter Ashray qui faisait tout pour la déconcentrer. Les fous rires se succédaient, les enveloppant tous les deux d’une atmosphère irréaliste. C’était comme si ils étaient seulement tous les deux au monde, sans personne pour les déranger. Ils profitaient du temps passé ensemble de la meilleure façon possible. Ils plaisantaient, se cherchaient l’un et l’autre, discutaient avec intérêt, jouaient ensemble. Tout cela rendant cette journée encore plus exceptionnelle. Keira était ravie. Cela permettait de les rapprocher un peu plus, en changeant leurs habitudes. A y réfléchir, c’était la première fois qu’ils passaient une journée aussi simple que celle-ci. Mais c’était bien loin d’être déplaisant. Au contraire, c’était ce qu’il fallait. Vers cinq heures, ils allèrent au spa. Encore une fois, il fallut faire preuve de beaucoup de contrôle pour pas qu’ils craquent, l’un comme l’autre. Quelques minutes plus tard, ils sortirent et décidèrent dans bel ensemble de revenir dans la chambre pour patienter encore un peu avant l’heure du dîner. En chemin, ils continuèrent à discuter et bientôt la jeune femme éclata de rire à cause d’une plaisanterie qu’avait sortis Ashray. Mais alors que ce dernier ouvrait la porte, une sonnerie retentit. D’un portable, le sien.
Keira le saisit et décrocha avec un « Allo ? » distrait, tandis que le jeune Snyder s’engouffrait dans la suite. Elle le suivit, écoutant en même temps son interlocuteur.

-Kei ! C’est moi, Greg, j’ai trouvé ce dont tu m’as parlé. Eric a pris possession récemment d’une maison à Las Vegas. T’avais raison.

Keira se tendit, et fronça les sourcils.

-Quel genre de maison ?

-Une maison qui appartenait à une femme d’un certain âge, qui a mis la maison en vente depuis deux ou trois mois, la renseigna-t-il. Dans un coin peu fréquenté de Las Vegas. Tu sais le genre d’endroit où des mecs pas réglos du tout y traînent.

Keira acquiesça silencieusement, effectivement, cela ne présageait rien de bon. Mais pourquoi son père avait-il fait cet investissement ? A quoi cela lui servirait ?

-Je vois le genre, tu as d’autres informations ? Interrogea-t-elle.

-Pas vraiment, ceux qui s’y trouvent font en sorte de ne pas attirer l’attention et de se faire le plus discret possible. Ils sont malins, je n’arrive pas à les coincer. Mais j’ai réussi à entrer en contact avec quelqu’un qui s’est fait passer pour l’un d’entre eux. Il te fera entrer sans problème ce soir. Je l’ai déjà prévenu. Je t’envoie les coordonnés sur ton portable.

Keira écarquilla les yeux.

-Greg, c’est que je ne suis pas disponible aujourd’hui, et encore moins ce soir.

-Kei, dois-je te lister toutes les choses dont j’ai dû faire pour pouvoir réussir à dégoter ce que je t’ai dit là ? Pis rappel toi que tu me dois une fière chandelle depuis cette nuit à Denver.

Elle soupira et se passa une main sur le visage.

-Greg … Commença-t-elle.

En vain, il la coupa avant qu’elle puisse émettre encore un mot.

-Merci je savais que je pouvais compter sur toi, continua Greg d’un ton assuré, en faisant exprès d’ignorer ses protestations. Je t’envoie ça. Et n’oublie pas ce que tu dois me rapporter aussi.

Alors qu’elle comptait ajouter quelque chose, il lui raccrocha au nez. La vampire fronça les sourcils et observa l’écran de son mobile quelques secondes d’un air d’abord hébété, puis résigné. Franchement, elle n’avait pas de chance. Pourquoi fallait-il que cela lui tombe dessus ? Surtout ce soir.

Elle releva la tête et regarda Ashray, tout en rangeant son portable dans son sac.

-Je suis désolée, un ami me demande de régler une affaire vite fait ce soir, le renseigna-t-elle. Je suis malheureusement obligée d’accepter … (Elle soupira, las). Je vais faire en sorte de rentrer avant l’heure de la soirée, ça te va ?

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4415
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Sam 13 Oct - 9:42

Ashray et Keira passèrent une après-midi formidable tous les deux. Rien qu’eux, ensemble. C’était parfait. Vraiment parfait. Ils agissaient comme un couple ensemble depuis des années alors que ça ne faisait même pas une semaine qu’ils étaient ensemble. Alors qu’ils revenaient dans la chambre, Keira reçut un coup de fil. Ashray grimaça et s’éloigna pour la laisser prendre son appel. La dernière fois, elle n’avait pas voulu qu’il entende. Lorsqu’elle finit elle vint lui dire :


-Je suis désolée, un ami me demande de régler une affaire vite fait ce soir, le renseigna-t-elle. Je suis malheureusement obligée d’accepter … Je vais faire en sorte de rentrer avant l’heure de la soirée, ça te va ?


Il ne dit rien et se contenta de hocher la tête. Elle faisait ce qu’elle voulait. Mais bon, ils auraient dû passer leur week-end ensemble. Elle partit après un baiser et il resta dans sa chambre en espérant qu’elle revienne à l’heure pour partir au casino même si le doute lui rongeait l’estomac.

Ashray n’en pouvait plus d’attendre. Mais que faisait-elle ? D’accord, avoir un peu de retard pouvait être apprécié mais si elle continuait à ne pas être là, le casino aurait fait faillite avant qu’ils n’arrivent. Son téléphone sonna, c’était juste la quatrième fois de la soirée qu’on lui demandait où il était. Ashray était un peu déçu qu’elle soit partie pour il ne savait quelle mission de vampire. N’y avait-il pas d’autre vampire pour le faire ? Ils auraient dû passer ce week-end ensemble. Les Etats-Unis étaient le territoire des vampires. Ils n’allaient pas lui faire croire qu’il n’y avait pas dans tous Las Vegas un vampire qui n’avait rien à faire. Peut-être qu’elle n’avait tout simplement pas envie d’aller au casino avec lui. C’était aussi une possibilité. Mais dans ce cas, pourquoi ne pas lui dire directement ? En plus, elle ne lui avait même pas précisé de quoi il s’agissait. Encore une fois, il était tenu à l’écart de ses affaires. Il se souvint de ses paroles : « Je suis désolée, un ami me demande de régler une affaire vite fait ce soir ». Pour faire plus évasive comme réponse il fallait y aller.

Au final, quelques soit la raison de son absence, bah, elle n’était pas là. Bon, tant pis. Il ne voulait pas rater cette cérémonie. Encore moins si c’était pour rester assis dans la chambre à l’attendre. Elle avait ses priorités et il avait les siennes. Question réglée. Il descendit enfin rejoindre la limousine qui l’attendait devant l’hôtel. Lorsqu’il entra, il trouva cinq de ses amis qui le taquinèrent sur son retard et la voiture démarra. On sortit le champagne dans la limousine et tous trinquèrent à cette soirée. Tous avaient entre vingt et trente ans et étaient ce qu’on pouvait appeler, des gosses de riches. Comme lui quoi. Le genre qui n’a jamais travaillé de sa vie et qui pourtant vivait dans le luxe le plus total. Sauf que, lui, avait commencé. Bon, ce n’était pas un travail au sens courant du terme mais gérer Snyder Incorporated n’était pas une mince affaire. D’un autre côté, il avait à sa disposition une armée de juristes, comptables, avocats et spécialistes en tout genre à sa disposition.
Le casino avait été construit de façon à en mettre plein la vue déjà de l’extérieur. Une architecture très moderne aux allures futuristes. Des projecteurs géants qui éclairaient tout sans aveugler les invités. Un long tapis rouge qui conduisait vers une immense porte à battants en verre ouverte. A l’intérieur, tout dégoulinait de richesse. Des lustres en cristal pendaient du plafond. Des tables en bois massif finement sculptées à la main attendaient les joueurs. Des serveuses engagées uniquement sur leur physique dans des tenues qui attiraient le regard attendaient en ligne que le casino soit ouvert pour travailler. Ashray leva les yeux. Il y avait plusieurs étages disposés selon une architecture précise de façon à toujours pouvoir voir les étages du dessous. Seul le rez-de-chaussée recouvrait une surface entière. Ici, des millions de dollars allaient être pariés et joués de tous les côtés. Certains allaient perdre beaucoup. D’autres allaient gagner énormément. Ashray comptait bien faire partie de la deuxième catégorie.

Le patron du casino déclama, un verre de champagne à la main, un beau discours souhaitant que la chance soient de leur côté. Il dit également qu’il n’y avait dans cette salle que l’élite de la société. Ceux qui avaient vraiment réussi leur vie. Pendant le discours Ashray mis tous ses efforts dans le but d’effacer Keira de ses pensées. Il finit par réussir et lorsque les jeux commencèrent il s’éclata. Avec tous ses amis, ils passèrent de table en table, firent glisser les jetons sur les tables et firent voleter les cartes. La roulette porta chance à Ashray et il empocha d’un coup un demi-million de dollars. Pour fêter ça, ils firent couler le champagne. Ashray ne put résister à l’appel du Whisky proposé par une mignonne serveuse qu’ils invitèrent à les rejoindre. Elle accepta car elle avait pour mission de faire jouer les invités et pour ça, les faire consommer des boissons y aidait vraiment. Ashray s’assit à une table de poker et ses amis se mirent autour de lui tandis que la serveuse se colla à lui alors qu’il lançait des jetons au centre de la table entre deux verres de Whisky. A chaque fois qu’il gagnait une partie, la serveuse l’embrassait sur la joue, s’approchant de plus en plus de ses lèvres. A un moment, Ashray fit un mouvement de la tête pour qu’elle arrête. Elle arrêta ses baisers mais resta collée à lui.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4190
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Sam 13 Oct - 11:41

Ashray ne râla pas, ne protesta pas, comme ce que s’attendait Keira. Il se contenta d’hocher la tête, signe de son consentement. Après un dernier baiser, elle sortit de la suite et descendit au hall d’entrée. En chemin, elle avait eu le temps d’envoyer un message à Greg pour qu’il puisse localiser sa position. Et ainsi, envoyer le fameux homme qui devait l’aider à entrer. Elle ne savait pas où cela allait la mener, elle verrait bien. En tout cas, pour le moment, elle n’avait aucune idée sur la raison de cet achat. Qu’est-ce que renfermait ce lieu ?
Lorsque le vent frais de la fin d’après-midi la frappa, elle ne frissonna même pas. Un truc de vampire. Elle patienta quelques minutes, avant qu’une volvo se gare juste devant elle. Le conducteur, un homme de la vingtaine aux cheveux broussailleux et aux yeux clairs qui avait un air familier, se dirigea vers elle et lui demanda, en lui proposant sa main :

-Vous êtes Keira, non ?

La concernée hocha la tête.

-Vous devez être Henry, supposa-t-elle en serrant la main qu’il lui tendait.

Ce dernier hocha la tête, avec un petit sourire.

-En effet, bon je pense que l’on devrait y aller. D’après mes informations, ils devraient s’absenter pour une bonne heure. Nous disposerons de tout le temps qu’il nous faudra.

Sur ces paroles, elle acquiesça et prit place dans le véhicule. Ils traversèrent Las Vegas au bout de vingt-cinq minutes. Il y avait pas mal de circulation, et en plus, la maison n’était pas vraiment à côté de leur position initiale. Keira ne pipa mot pendant tout le trajet, se plongeant dans une réflexion intense. Pour mieux réfléchir à la situation, aux raisons et aux implications que cela entraînaient. Henry ne rompit pas le silence qui était imposé, il devait se douter que la femme qui l’accompagnait était pensive à cause de ce qui allait bientôt se dérouler.
Une fois sur place, ils purent apercevoir le fameux bâtiment. Une maisonnée sans étage, aux façades fades et ternes, recouvertes de vieille peinture. Des moustiquaires empêchaient les passants de voir l’intérieur de la maison. Les volets étaient assez usagés, de même que le bois de la porte d’entrée. Le jardin paraissait moyennement entretenu, plusieurs mauvaises herbes poussaient par-ci par-là. Un spectacle assez glauque, sans pour autant l’être véritablement. La maison ne semblait pas abandonnée, juste mal entretenue. Les hommes du père de Keira devaient sans doute avoir autre chose à faire que du jardinage. Après tout, Eric n’avait pas acheté cela pour faire des travaux d’entretien.

Henry et la vampire approchèrent lentement de la demeure, d’un pas méfiant. Ce dernier passa devant eux, et sortit une unique clef qu’il entra dans la serrure.

-Comment savais-tu qu’ils seraient absents ? Interrogea Keira d’un ton neutre.

Son interlocuteur haussa les épaules, et ouvrit la porte.

-Je me suis fait passer pour l’un d’entre eux, ils m’ont acceptés, ils sont au courant de la réputation qu’entretient ma famille. Ils n’ont pas posé trop de questions. Après toi.

La brune entra, et balaya la pièce du regard. Cela avait l’allure de ce qu’elle imaginait, à peu près. Un canapé, une table basse recouverte de revues en tout genre, une cheminée en mauvais état, des cartons en pagaille. Le papier peint avait viré vers le gris, mais on pouvait se rendre compte que ce n’était pas sa couleur naturelle. L’ampoule du lustre clignotait, sans allumer l’entièreté de la pièce. Il y avait une salle de bain et une cuisine adjacentes dans le même état que la salle principale. Henry tourna la tête à droite et à gauche, alors que Keira feuilletait les revues. Rien d’exceptionnel. Du sport, des journaux, des revues féminin.

-Tu viens de quelle famille de chasseur ? Lui demanda-t-elle par-dessus son épaule.

-Les Milens, une vieille famille de chasseurs de surnaturel, répondit Henry, sa voix fut ponctuée par un bruit de serrure. Une fois retournée, Keira le vit en train de crocheter une porte au fond du salon, dans un coin séparé de la pièce par un mur. Elle le rejoignit silencieusement. Milen, elle avait entendu ce nom quelque part.

-Ma mère s’entend très bien avec le tient, ils ont souvent participés à des missions ensemble. Je t’ai même vue à plusieurs réceptions.

Quand il tourna la tête dans sa direction, elle mit le doigt sur la familiarité qui l’avait saisis toute à l’heure. Elle se souvenait de lui, ils avaient vaguement discutés lors des réunions de chasseurs, ou même aux missions en commun pour les débutants au métier. Mais il avait subitement disparu de la circulation, sans donner de signe de vie. Elle n’avait plus entendu parler de lui, ce n’était pas faute d’avoir essayé. Elle parvenait encore à se souvenir de la mère de ce dernier. Une femme autoritaire qui se révélait une excellente professionnelle. Sa franchise et son intelligence avaient étonné Keira autrefois. C’était avant, dans son ancienne vie.
Bref.

Henry s’engouffra dans le couleur sombre que la porte entrouverte avait fait apparaître. La jeune femme le suivit.

-Je m’en souviens, tu as disparu avant le sixième mois de l’entraînement, lui fit-elle remarquer.

Il ne s’arrêta pas, et continua son chemin. Il n’y avait aucune lumière, aucun moyen de savoir où ils allaient. Le sol laissa place à des marches d’escaliers, que les deux adultes descendirent prudemment. Bah oui, il ne valait mieux pas se casser la gueule. Ça aurait cassé l’ambiante.

-Le métier de chasseur n’est pas fait pour moi, je me suis enfui, se contenta-t-il de répondre d’un ton vague, signe évident de son trouble intérieur.

Elle n’insista pas plus, se doutant que cela soulevait bien plus de pensées que Henry le souhaiterait. C’était sûr qu’il valait mieux ne pas penser au passé lorsqu’on désirait vivre son présent. Elle fut admirative par ce qu’avait fait Henry. Il avait résisté aux pressions familiales et autres, et s’était enfui de cette vie dont il n’avait jamais inspiré. Inconsciemment, elle l’admirait pour ça. Elle était la mieux placée pour affirmer que c’était loin d’être aisé. Et que le jeune homme en soit sorti indemne était une chance. Même s’il éprouvait quelques remords, il ne regrettait pas son geste. Il vivait sa vie désormais. Mais Keira se demanda pourquoi il était fourré dans une affaire de chasseur s’il voulait passer inaperçu à leurs yeux et continuer à vivre sa vie. Pas très logique comme raisonnement mais bon, elle n’était pas à sa place.
Keira fronça les sourcils en sentant ses pas qui l’avaient menée sur un sol dur. Ils étaient descendus. Mais la lumière n’était pas là. Assez problématique.

- Henry, je ne sais pas toi mais moi, j’aimerais bien être un peu plus éclairée, lui fit-elle remarquer d’un ton posé.

-Bien sûr, attend que je trouve l’interrupteur. Je ne suis jamais descendu ici, je n’avais pas accès à cette salle. Je suis autant en terrain inconnu que toi.

-Formidable, voilà que tu me rassures beaucoup Henry, merci, glissa-t-elle avec sarcasme.

Elle n’avait pas pu s’en empêcher. Ce n’était pas contre lui, juste la situation qui devenait de plus en plus angoissante. Elle avait un mauvais pressentiment. C’était pas bon.

-Ah voilà ! S’exclama-t-il en allumant la lumière.

La lumière éclata à leurs yeux, et ils découvrirent alors un spectacle qui les stupéfia tous les deux.

Keira découvrit une pièce qui comportait bon nombre d’élément. Une grande et longue table en bois était installée au milieu de la pièce, entourée par plusieurs sièges de velours noir. Au fond, des bureaux avec des ordinateurs ultra perfectionnés étaient callés contre le mur. A gauche, une armoire en verre présentait des armes en tout genre. En s’approchant un peu plus près, la brune comprit qu’ils s’agissaient d’armes spéciales. Des armes anti-vampires, anti-lycans, anti-sorciers. Des dagues forgées dans l’eau bénite, des pistolets chargés de balle d’argent mêlé à du bois, des haches tranchantes et imposantes, et pleins d’autres armes toutes aussi aiguisées les unes que les autres. Dont plusieurs fit frissonner la vampire. Lorsqu’elle se tourna, elle trouva alors un grand tableau recouvert de post-it collés à la va-vite, de cartes, où des traits de plusieurs couleurs étaient tracés. Des affiches, des photos, des pages de journaux le recouvraient également. Pire que tout, elle découvrit alors des images montrant Lily, Shane, Donovan … Et elle. A San Francisco, à New York, à la soirée. Elle écarquilla les yeux. Ils sont de partout, pensa-t-elle automatiquement. Henry déglutit également en voyant une photo de lui, avec une légende au feutre noir en-dessous « Traître à son sang ». La brune ferma les yeux et inspira.
Ce n’était pas n’importe quel panneau.
C’était un tableau de chasse.
Ils avaient découvert l’un des repaires de chasseurs, l’un des plus importants sans doute, vu la ville dans lequel il se situait. Confirmation : C’était pas bon du tout.

-Henry, je pense qu’on devrait se tirer. Genre maintenant.

-Je suis parfaitement d’accord avec toi, fit-il, les yeux toujours rivés sur la légende.

Ils finirent par détourner les yeux au prix d’un effort considérable. Ils remontèrent les marches, après avoir éteint la lumière. Effectivement, il fallait qu’ils partent et tout de suite. Une fois en haut, Henry verrouilla la porte. Alors qu’ils allaient sortir précipitamment, un bruit en dehors les alerta. Ils s’immobilisèrent dans un bel ensemble, les poils de leur nuque hérissés. Des bruits de pas résonnèrent, et des voix leur parvenaient de l’extérieur. Ils étaient là.

-Vite par derrière ! Ordonna sèchement Henry en la poussant à sa suite.

Keira ne se le fit pas dire deux fois. Elle se laissa entraîner, ils atteignirent une chambre adjacente à la salle de bain. Une porte ouvrait sur l’extérieur. Une issue de secours. Ils étaient sauvés. Lorsqu’Henry ouvrit la porte, une voix s’exclama soudainement :

-Des intrus par derrière !

Eeeet merde, jura-t-elle intérieurement. Henry resta là un petit moment à observer l’entrouverture de la cuisine d’un air hébété. Il aurait pu rester ici indéfiniment si Keira ne l’aurait pas poussé. Aussitôt dehors, ils se mirent à courir. Mais c’était trop tard. Deux hommes se trouvaient devant eux. Ils les avaient cernés. En les inspectant de loin, la vampire n’eut aucun mal à identifier leur port d’arme. Sûrement anti-vampire. Ouille, mauvais ça.

Sans perdre une seconde, elle se précipita vers eux à la vitesse de la lumière, assomma l’homme qui était le plus près d’elle, et mit l’autre à terre d’un coup de pied transversal. A terre, ils eurent le souffle coupé. Elle cria à Henry de la suivre, ce qu’il fit. Une flèche siffla l’air, égratignant la joue du jeune homme au passage. Il grimaça et retint un cri sans s’arrêter de courir. Keira le laissa prendre de l’avance, le temps de mettre l’archer hors d’état de nuire. Elle évita de justesse une autre flèche, et lui assena un coup de poing dans son épaule. Il grogna de mécontentement. Dans son élan, elle n’avait pas vu l’autre arme qu’il tenait dans sa main. Il s’en servit sur le champ. D’un geste vif, il trancha la peau de la main gauche de la buveuse de sang qui gronda, furieuse. Elle le pris à la gorge et le jeta à terre. Pas le temps. Il fallait filer, les renforts n’allaient pas tarder à rappliquer. Avec sa vitesse surhumaine, elle avait une opportunité de les semer.
Keira fit demi-tour et fonça sans se détourner. Elle slaloma entre des clôtures, parcourut le gazon jusqu’à arriver sur la route. Elle chercha la trace d’Henry, sans résultat. Où avait-il bien pu filer celui-là ? Un bruit de pneus l’alerta, et elle se tourna juste à temps pour apercevoir la volvo de l’adulte foncer vers elle. Lorsqu’il s’arrêta à sa hauteur, il lui cria de monter. Elle ne réfléchit pas longtemps avant de s’exécuter. Et sur ce, ils filèrent. Non sans attendre les cris de rage de leurs poursuivants qui pouvaient apercevoir la voiture rouler loin.

**
*

Keira se passa une main sur le visage. Heureusement, sa main non blessée bien évidemment. La journée avait bien démarer et promettait d’être géniale, et il avait fallu que ces enfoirés de chasseurs remettent à bas ses plans. Décidément, elle n’allait jamais être tranquille. Elle soupira, préférant mettre ce problème à plus tard. Elle trouverait un moyen pour résoudre ça, encore. Elle le rajouterait sur sa liste interminable des problèmes à gérer. Elle sortit du bolide en remerciant Henry.

-De rien, je ne te ramènerais pas sur le terrain de sitôt, lui dit-il avec un petit rire nerveux.

La jeune Jones lui adressa un sourire désolé.

-Je ne voulais pas vraiment te mettre dans ce genre de situation.

Henry secoua sa main, signe que ce n’était pas grave.

-T’en fait pas va, au moins je peux me dire que j’ai fait une bonne action.

Keira eut un petit sourire en coin, en haussant les épaules.

-Bonne action, peut-être bien, ça dépend de quel côté tu te mets.

-Dans le côté de la justice, lui répondit-il.

-Alors je pense que cette sortie ait été une bonne action. Au revoir Henry.

Il lui retourna son salut et s’envola dans la nuit noire de Las Vegas. Il était tard. Keira ne savait pas quelle heure il était exactement, mais l’heure de son rendez-vous semblait largement dépassée. Elle jura silencieusement et entra dans l’hôtel. Elle monta les marches quatre à quatre. Quand elle ouvrit la porte, elle découvrit la suite déserte. Elle appela Ashray, en vain. Il n’était pas là. Il avait sans doute eu en avoir marre de l’attendre et était partit sans elle. Bon sang, merde, se dit-elle. Oui décidément elle ne faisait que jurer aujourd’hui. Une chose était sûre, elle ne comptait pas laisser Ashray en plan. Il ne méritait pas ça.
C’est pourquoi, après avoir enserré un bandage autour de sa plaie, elle sortit de la suite, décidée à rejoindre le casino où elle avait rendez-vous.

**
*

Un bon quart d’heure plus tard, elle se retrouva enfin sur les lieux. Heureusement que Ashray lui avait indiqué où c’était. Sinon elle n’aurait su déterminé où se rendre. L’endroit était bien décoré à l’extérieur, et avait des allures futuristes. Le tout était très moderne, et soigneusement arrangé. Keira avait beau être légèrement habituée au luxe en présence d’Ashray, cela lui semblait toujours aussi « waouh ».
L’intérieur était aussi impressionnant qu’à l’extérieur. Mais Kei ne s’attarda pas sur la contemplation sur la salle. Non, elle était bien trop préoccupée par les excuses qu’elle se répétait inlassablement dans la tête. Elle parcourut l’endroit pendant une dizaine de minutes sans mettre la main sur le jeune Snyder. Cela commençait à l’agacer. Pourquoi faisaient-ils toujours des lieux aussi grands ? Après pour le repérage ce n’était pas pratique.

Des cris résonnèrent soudainement. Elle tourna la tête, plusieurs personnes étaient amassées autour d’une table de jeu. Elle fronça les sourcils, intriguée, et s’approcha. Ce qu’elle vit la stoppa sur place. Des hommes acclamaient le jeu d’une personne en particulier. Ashray. Qui avait l’air totalement bourré. Et pire que tout, une fille était collée à lui, pas beaucoup vêtue. Elle serra les poings en découvrant le spectacle, alors que son sang affluait gravement. Et ce qui s’ensuivit fut pire que tout. Elle put apercevoir la fameuse fille embrasser Ashray, et ce dernier ne faisait rien pour l’arrêter. De là où elle était, elle était quasiment certaine de l’endroit où la fille avait posé ses lèvres. La vampire refoula ses larmes de rage, et claqua des talons. Elle sortit du bâtiment, sentant sa colère monter en flèche. Une fois dehors, elle tapa un poteau qui produisit un bruit sec de métal. Le peu de passants autour d’elle qui l’avaient aperçu la dévisagèrent sans comprendre. Mais elle n’en n’avait que faire. Seule l’image de la fille et d’Ashray hantait ses pensées. Si elle s’écoutait, elle allait vraiment s’énerver et laisser ses pulsions destructrices prendre le dessus. Ce qu’elle se refusait totalement. C’est pourquoi elle se résigna à rentrer à l’hôtel, seule, hantée par ses pensées sombres, sans pour autant les appliquer.

**
*

Arrivée à l’hôtel, Keira ne perdit pas de temps. Elle ôta ses chaussures, et se coucha sur le lit. Sans enlever ses vêtements, ni la couchette. Elle resta dans cette position en regardant le plafond, le regard sombre. Mais bientôt, la fatigue la happa et l’emporta dans un sommeil profond, alors qu’une dernière pensée résonnait dans son esprit : Il va le regretter

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4415
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Dim 14 Oct - 1:46

Ashray ne remarqua pas Keira et continua à jouer et à boire. En temps normal, il n’aurait jamais bu autant mais il était vraiment déçu. Il avait fait énormément Keira et elle s’en moquait de lui. Tout ce qui comptait pour elle c’était ses amis vampires et ses maudites missions. Qu’aurait-elle dit si lui l’avait laissé en plan tout à coup pour aller à une réunion. Pour ne pas être dérangé, il avait même coupé son portable et demandé à l’hôtel à ce qu’aucun appel de quelque nature que ce soit ne soit pas retransmit à la chambre.

C’est dans cet état d’esprit qu’Ashray passa une partie de la soirée jusqu’à ce que le Whisky finisse par lui faire totalement oublier Keira et les vampires. Il gagna plus de parties qu’il n’en perdit et empocha une jolie somme. Ses amis également gagnèrent pas mal. C’était la chance de la première soirée au casino. L’ambiance y était et Ashray passa une excellente soirée dans l’allégresse. La serveuse avait visiblement été attachée à Ashray puisqu’elle ne le lâcha pas de toute la nuit. Ils échangèrent quelques baisers lorsque le sort penchait du côté d’Ashray mais Keira était encore suffisamment présente dans l’esprit du jeune homme pour qu’il passe la nuit seul dans une chambre au-dessus du casino. Il aurait pu rentrer à l’Imperial Palace mais ses amis lui conseillèrent de passer la nuit. De toute façon, puisqu’ils étaient presque tous dans le même état que lui, tout le monde occupa une chambre du casino même si certains n’étaient pas seuls.

Le lendemain, Ashray avait la gueule de bois et il lui fallut une heure pour qu’il se décide à sortir de son lit. La faim lui tiraillait l’estomac mais son mal de tête était le plus fort. Lorsqu’Ashray avait une gueule de bois, il avait toujours tendance à repenser à tous les pires moments de sa vie. Et le problème, c’était qu’il y en avait beaucoup. Du coup, ça le déprimait. Les larmes lui montaient aux yeux, son cœur se serrait et il était victime d’un fatalisme profond qui lui suggérait que jamais rien de bien n’ira dans sa vie. Que chaque matin il se lèverait avec les cicatrices du passé, que chaque soir il se coucherait avec et que les journées ne feront qu’en rajouter d’autres. C’était le genre de moment triste et vide qu’il passait allonger sur son lit à fixer le plafond.

Ca n’aurait jamais dû se passer. Il aurait dû passer la soirée avec Keira. Si elle avait été près de lui, il n’aurait pas bu autant, il n’aurait pas passé la nuit totalement ivre dans une chambre au-dessus du casino et il n’aurait pas consommé sa gueule de bois en déprimant. Il aurait passé une belle soirée en la tenant dans ses bras, il serait rentré à l’Imperial Palace, ils auraient passé le reste de la nuit ensemble et il se serait réveillé en la sentant contre lui et l’aurait observé dormir. Mais non, mademoiselle en avait décidé autrement. Il ne savait même pas si elle était rentrée à l’hôtel ou pas. Au pire il s’en fichait. Ou du moins, il essayait de s’en convaincre mais cette soirée, qu’il voyait catastrophique avec le recul, rajoutait à son état dépressif.

Il finit par se lever et se lava le visage avec de l’eau froide pour se réveiller correctement. Son costard était toujours entier mais puisqu’il avait dormit dedans était dans un état plus proche de celui d’une loque que d’un vêtement de luxe. Il demanda des médicaments pour son mal de tête. Les casinos et la plupart des habitants de Las Vegas en avaient toujours pour leurs clients et plus précisément pour leur gueule de bois. Il s’arrangea un peu et quitta le casino la tête basse, le regard sombre, ignorant ses amis qui l’interpellaient. Ashray fit le chemin à pied pour s’aérer l’esprit le plus possible. La marche eut l’effet contraire en le replongeant dans ses pensées sombres et en l’y enfonçant dans un tourbillon irrésistible. Après une heure et demie de marche, il arriva devant l’Imperial Palace. A l’intérieur, les employés lui demandèrent s’il voulait quelque chose et lui proposèrent de manger ou de profiter des activités luxueuses de l’établissement. Sauf que, Ashray n’avait pas la moindre envie. Sauf peut-être s’allonger dans sa chambre, verrouiller la porte et se couper du monde aussi longtemps que possible avant de revenir à une vie triste, monotone et construite de déception.

Lorsqu’il entra dans la suite, Keira y était aussi. Ashray soupira. Mais ce n’était pas possible. La vie lui en voulait. Il n’avait pas du tout envie de parler avec elle. Vu son regard, elle était sans doute passée au casino sans qu’il ne s’en rende compte et l’avait surpris ivre et avec la serveuse. Tant pis. Ashray n’était pas d’humeur à se prendre la tête avec elle. Il se contenta donc de l’ignorer proprement et de retirer sa cravate et sa veste pour se mettre plus ou moins à l’aise.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4190
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Dim 14 Oct - 3:08

Keira grogna de mécontentement lendemain. Elle n’avait pas envie de se lever. Surtout qu’elle pouvait sentir les faibles rayons solaires qui transgressaient les volets. Habituellement, la journée était l’équivalent d’heures de sommeil. Mais là toute son horloge interne était trafiquée. Elle se remettait dans son quotidien d’humain. Pas bon. Elle soupira et se redressa lentement. Une douleur lui traversa le bras, en commençant par la paume de sa main, lui redonnant le souvenir de la veille. Henry. Sa mission. Ashray et la serveuse. A ce souvenir, elle se renfrogna. Ne pas y penser, sinon elle allait vraiment s’énerver. Ce qui lui arrivait en de rare occasion, sauf quand elle était vraiment impliquée. Ce qui était le cas désormais. La jeune femme passa dans la salle de bain, et se passa de l’eau sur le visage afin de lui permettre de se réveiller un tant soit peu mieux. En observant son reflet, son visage pâle, ses yeux sombres et son air impassible, elle se fit la réflexion que les ennuis ne faisaient que commencer.
En entendant le bruit d’une porte qu’on ouvre, elle se doutait qu’Ashray était rentré. L’odeur qui lui parvenait aux narines le lui indiquait également. Voilà que monsieur se décidait à rentrer. En pensant à la serveuse de la veille, elle ne put s’empêcher de se dire qu’il n’avait pas dû passer la nuit seul.
Convaincue de son hypothèse, elle sortit d’un pas silencieux. Il était là. Elle lui lança un regard indéchiffrable tandis qu’il la remarquait enfin. Il ne semblait pas d’humeur à parler. Tant pis pour lui. La vampire comptait bien clarifier la situation.
L’air de rien, il ôta sa cravate et sa veste. Genre normal. Cela énerva Keira d’autant plus. Mais elle ne le montra pas, même si elle en mourrait d’envie. Elle se contenta de le regarder d’un regard aussi froid qu’un iceberg, un regard qu’elle adressait en général à ses adversaires. Ce dont l’était le jeune Snyder en cet instant. Elle s’adossa à la porte de la salle de bain les bras croisés, ignorant la douleur qui la tiraillait.

-Alors, c’était bien hier soir ? Lui demanda-t-elle tranquillement, sur un ton glacial. Avec le casino, l’alcool et la serveuse ?

Elle arrêta de s’adosser et s’avança dans la pièce.

-Tu as pris ton pied ? Inutile de te poser la question avec lequel des trois, vu que tu n’es pas rentré de la nuit. La réponse est évidente.

Mauvaise, elle serra les poings. Elle était à deux doigts de craquer. Ne pas s’énerver.
De ce fait, elle se contenta de ricaner d’un air mauvais, en levant les yeux au ciel.

-Moi qui culpabilisais de te laisser seul ce soir, j’aurais dû prendre mon temps. Vu que monsieur était occupé, cela ne l’aurait pas dérangé.

Elle aurait bien ajouter : "On aurait été sur le même terrain d'égalité de cette façon". Bon même si elle pensait ça, elle n’aurait jamais rien fait avec Henry ou qui que ce soit d’autre. Mais sa colère et sa rancœur étaient encore trop d’actualité pour qu’elle parvienne à réfléchir correctement.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4415
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Dim 14 Oct - 3:53

Vu l’expression de Keira, ça n’allait pas tarder à exploser. Mais quelle journée de merde. Et ça ne faisait que commencer.


-Alors, c’était bien hier soir ? Avec le casino, l’alcool et la serveuse ?


Doutes confirmés : elle était bien venu au casino sans qu’il ne la voie. Elle avait demandé ça sur un ton presque calme mais ça puait les accusations à dix kilomètres. Et puis, pourquoi est-ce qu’elle n’était pas contente ? Visiblement, elle ne comprenait pas que tout ça, c’était SA faute. A elle et ses maudits vampires. Il ne répondit même pas, essayant de ne pas s’énerver mais c’était très mal parti.

Keira s’avança et ajouta :


-Tu as pris ton pied ? Inutile de te poser la question avec lequel des trois, vu que tu n’es pas rentré de la nuit. La réponse est évidente.


Manqué, il n’avait pas couché avec la serveuse. Mais bon, si elle se faisait des idées, tant mieux pour elle. C’était vraiment l’hôpital qui se moquait de la charité. Il ne l’accusait pas lui d’avoir été prendre du bon temps avec n’importe quel vampire. L’énervement d’Ashray monta d’un cran avec cette fausse accusation. Elle avait intérêt à se taire, elle n’avait jamais vu Ashray énervé mais si elle voulait tenter l’expérience, qu’elle continue, elle était très bien partie.

Elle ricana et leva les yeux au ciel avant de dire :


-Moi qui culpabilisais de te laisser seul ce soir, j’aurais dû prendre mon temps. Vu que monsieur était occupé, cela ne l’aurait pas dérangé.


Ca y est, Ashray atteignit son seuil d’énervement. Mais pour qui se prenait-elle à lui parler de cette façon, à l’accuser comme ça alors qu’elle était encore plus fautive que lui. Elle allait regretter ses mots. Il n’était vraiment pas d’humeur à se laisser traiter comme un chien. Il allait lui faire ravaler son rire. Ça ne tarda pas. Il la gifla suffisamment fort pour qu’elle s’en souvienne mais pas assez pour l’envoyer à terre. En tout cas, elle l’avait méritée celle-là.


« Premièrement, tu ne me parles pas comme ça. » commença-t-il en essayant de se contrôler mais il criait déjà. « Deuxièmement, je n’ai pas couché avec la serveuse. J’ai été obligé de dormir là-bas parce que j’étais trop ivre pour rentrer. Et si tu ne me crois pas, tu n’as qu’à aller leur demander ils te diront. »


Ça, c’était la première chose. Lui remettre les idées en place histoire qu’elle arrête de débiter des conneries. Mais puisqu’elle voulait se disputer avec lui, autant continuer.

« Et je te signale que c’est de ta faute. Cette soirée on aurait dû la passer ensemble. Mais non, mademoiselle préférait allait faire joujou avec les vampires d’une seconde à l’autre en me laissant en plan. Je t’ai attendu je te signale, je suis même arrivé en retard là-bas mais ça tu t’en fiches. Tout ce qui t’intéresse c’est toi. »


Il ne put se contrôler et lui envoya une autre gifle dans la figure.


« Arrêtes un peu de jouer la victime et ouvre les yeux. Je ne suis pas ton père, je ne suis pas là pour te blesser ou te trahir mais visiblement dans ta tête, c’est comme ça. Tu comptes pour moi mais visiblement, ce n’est pas réciproque. Tout ce qui t’intéresse c’est toi et tes précieux vampires. »


Voilà, il avait dit ce qu’il avait sur le cœur. Mais, ce n’était pas finit :


« Tu cherches quoi au final ? A tester mes limites ? Je ne suis pas ton chien. Je ne suis pas là pour faire ce que tu veux quand tu le veux. Tu voulais quoi que je rate la cérémonie d’ouverture d’un des plus grands casinos de Las Vegas ? Cérémonie à laquelle j’avais promis d’assister. Tout ça parce que d’une seconde à l’autre, tu reçois un appel et tu pars comme ça sans dire quand tu reviens ? Si toi tu aimes qu’on te traite comme un chien et que tu réponds dès qu’on te siffle, moi, ce n’est pas le cas. »


Là, il en avait fini. Du moins pour l’instant. Elle allait sans doute répliquer mais il valait mieux qu’elle utilise un autre ton cette fois et qu’elle arrête de jouer les victimes sinon ça risquait de très mal finir cette affaire. Il repensa à son accusation et ajouta :

« De plus, pour la serveuse, elle ne serait jamais venue se coller à moi si tu avais été là. Comment aurait-elle pu savoir que ma petite amie m’avait laissé en plan sans crier gare ? »

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4190
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Dim 14 Oct - 4:59

Ashray s’avança vers elle d’un pas furieux, elle n’eut pas le temps de réagir qu’il la gifla violemment. Avec suffisamment de force pour laisser une marque sur elle, mais sans toutefois la mettre à terre. Keira en resta muette, la bouche ouverte, tandis qu’elle réalisait ce qu’il venait de la faire. Il l’avait giflé. Mis la main sur elle. Jamais, au grand jamais, elle n’aurait cru qu’il irait jusque-là. Elle resta là, immobile, comme pétrifiée. Elle ne bougeait pas, ne réagissait pas, ne parlait pas. C’était comme si elle était déconnectée. Malheureusement pour elle, le jeune Snyder n’en n’avait pas fini avec elle.

-Premièrement, tu ne me parles pas comme ça, lui ordonna-t-il en élevant le ton malgré lui. Deuxièmement, je n’ai pas couché avec la serveuse. J’ai été obligé de dormir là-bas parce que j’étais trop ivre pour rentrer. Et si tu ne me crois pas, tu n’as qu’à aller leur demander ils te diront.

Inutile, ce n’était pas son genre d’aller demander à tout le monde si son copain disait la vérité ou si c’était un salaud. Elle avait beau se montrer jalouse par moment, ce n’était pas à ce point. De plus, elle le croyait sans effort. D’une certaine façon, elle était persuadée qu’il ne l’avait pas trompé. Ce n’était pas son style. Il était attaché à elle, et il le lui avait prouvé à maintes reprises. De quel droit douterait-elle de lui ? La simple vision de lui et de la serveuse s’embrassant l’avait assailli et convaincue de ce vis. Elle n’avait pas cherché à réfléchir, profanant des idées hâtives. Mais comment lui en vouloir ? N’importe quelle autre fille à sa place en serait venue aux mêmes conclusions qu’elle, même si certaines n’auraient pas eu sa réaction.

-Et je te signale que c’est de ta faute, l’accusa le blond sur un ton de reproche. Cette soirée on aurait dû la passer ensemble. Mais non, mademoiselle préférait allait faire joujou avec les vampires d’une seconde à l’autre en me laissant en plan. Je t’ai attendu je te signale, je suis même arrivé en retard là-bas mais ça tu t’en fiches. Tout ce qui t’intéresse c’est toi.

Elle ne put s’empêcher de tressaillir lorsqu’il lui colla une autre gifle. En fermant les yeux, elle tâcha de refouler les larmes qui menaçaient de couler. Elle ne souhaitait pas lui montrer à quel point ses paroles la touchaient, la marquant à feu rouge. Mais il avait tort. Elle ne s’intéressait pas qu’à elle, car si elle s’était écoutée, la jeune femme serait restée auprès d’Ashray. Mais ne l’avait pas fait, pensant à Lily et aux autres qui comptaient sur elle, ainsi que les personnes menacées par les chasseurs, comme Henry, de simples humains qui avaient choisis leur voie. Etait-ce égoïste de sa part de penser à eux ? En comparaison, elle aurait dû accompagner Ashray ? S’excuser de sa non présence auprès de lui, s’excuser du fait qu’il soit arrivé en retard à cet événement à cause d’elle ?

-Arrêtes un peu de jouer la victime et ouvre les yeux. Je ne suis pas ton père, je ne suis pas là pour te blesser ou te trahir mais visiblement dans ta tête, c’est comme ça. Tu comptes pour moi mais visiblement, ce n’est pas réciproque. Tout ce qui t’intéresse c’est toi et tes précieux vampires.

Ah oui, ce n’était pas son père, alors pourquoi buvait-il, pourquoi embrassait-il une inconnue, pourquoi la frappait-il si, comme il le disait, elle comptait pour lui ?

-Tu cherches quoi au final ? A tester mes limites ? Je ne suis pas ton chien. Je ne suis pas là pour faire ce que tu veux quand tu le veux. Tu voulais quoi que je rate la cérémonie d’ouverture d’un des plus grands casinos de Las Vegas ? Cérémonie à laquelle j’avais promis d’assister. Tout ça parce que d’une seconde à l’autre, tu reçois un appel et tu pars comme ça sans dire quand tu reviens ? Si toi tu aimes qu’on te traite comme un chien et que tu réponds dès qu’on te siffle, moi, ce n’est pas le cas.

Elle garda les yeux fermés, la mine douloureuse, ainsi que son silence.

-De plus, pour la serveuse, elle ne serait jamais venue se coller à moi si tu avais été là. Comment aurait-elle pu savoir que ma petite amie m’avait laissé en plan sans crier gare ?

Il s’attendait sans doute à une réaction de sa part. Qu’elle lui gueule dessus, qu’elle se casse, qu’elle le frappe, qu’elle pleure. Mais Keira n’eut aucune de ses réactions. Elle choisit la pire de toute : Le silence. Elle garda les yeux fermés, les sourcils légèrement froncés, les poings serrés, le visage qu’elle espérait impassible. La brune se doutait que la marque de ses gifles s’apercevait sur son visage. Mais elle n’y prêta pas d’attention. Elle finit par ouvrir les yeux, sans pour autant le regarder.

-La question n’est pas là, tu aurais dû la repousser, mais tu ne l’as pas fait, lâcha-t-elle faiblement.

Elle ne parlait pas sur un ton colérique, froid, ou autre. Non, neutre, amorphe, morne, sans vitalité. C’était comme si elle était épuisée de se battre vocalement avec lui. Comme si elle n’en n’avait plus la force.

Elle lui tourna le dos et fit quelques pas dans la pièce, s’éloignant de lui par la même occasion. Elle passa une main dans ses cheveux, enserrant ses tempes de ses doigts, comme si elle avait mal au crâne. Vu qu’elle était dos à lui, il ne pouvait voir ses yeux fermés, et l’unique larme qui coula le long de sa joue. Elle se refusait de se montrer sous cet angle devant lui. Faible, vulnérable, elle se le refusait totalement.
Et puis pourquoi réagissait-elle comme ça ? C’était lui qui était en tort. Il osait lui faire des reproches, alors que c’était lui le fautif ? Et puis quoi encore. Les raisons qui l’avaient poussée à se rendre à sa mission étaient plus importantes qu’une stupide ouverture d’un putain de casino pour riches. Sa colère revint à la charge. C’est pourquoi elle se tourna d’un coup vers lui. Le contraste de son comportement actuel et celui d’il y avait à peine quelques instants était étonnant. Elle était passée d’une femme blessée, déçue et muette, à une femme en colère, indignée et furieuse. Il y avait de quoi trouver cela surprenant.

-Tu croyais quoi Ashray au juste ? Que je les laisse en plan, pour écouter mes propres envies et te suivre à cette cérémonie ? Il y a des choses plus importantes qu’une putain de réception dans la vie ! Des vies sont en jeu, je ne pouvais pas laisser passer ça. C’était mon devoir de leur venir en aide. Alors si cela veut dire manquer des réceptions, mettre mon petit ami en retard, refouler mes envies, alors je dois le faire. C’est comme ça.

Elle avait un peu élevé le ton, sans pour autant crier non plus.

-De plus, je te signale que je ne t’ai rien interdit. Tu fais ce que tu veux. Je ne t’en veux pas de t’être rendu sans moi, vu que j’étais en faute à cause de mon retard. Mais le fait de te retrouver presque saoul, collé à une serveuse, oui là ça m’a dérangé. Tu aurais préféré que je ne dise rien ? Tu es contradictoire. Car si je n’aurais rien dit, cela aurait prouvé que je ne suis pas attaché à toi. Or je le suis. Désolée.

Elle s’approchait de plus en plus de lui, à force qu’elle parlait.

-Je suis désolée d’avoir voulu sauver des vies, je suis désolée de ne pas t’avoir suivi égoïstement, je suis désolée d’être arrivée en retard à notre rendez-vous, je suis désolée que tu sois arrivé en retard à la cérémonie. Et je suis navée de devoir faire ça.

Elle était désormais en face de lui. Et ne tarda pas à réagir : elle le poussa.

-Qui plus est, je t’interdis de lever la main sur moi comme bon te semble ! Je ne suis pas une pute qui va dire amen à un gosse de riche, comme une vulgaire catin.

Elle n’avait pas encore fini.

-Tu dis que tu ne veux pas me trahir ni me blesser, pourtant c’est ce que tu fais ! Tu te dis différent, mais tu ne l’es pas. Tu es comme les autres. Comme ton père. Comme tous les sales gosses de riche qui n’ont rien foutu de leur vie.

Là, elle avait fini.
Et c'est à ce moment là qu'elle se rendit compte de ce qu'elle venait de faire. Elle écarquilla les yeux.

-Je ... Je suis désolée, je ne le pensais pas ... Marmona-t-elle, mais Ashray ne lui laissa pas le temps de répondre.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4415
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Dim 14 Oct - 5:51

Keira resta silencieuse quelques instants, les yeux fermés. Ashray ne cherchait plus à se calmer. C’était inutile, il était énervé et rien ne le calmerait. Elle rouvrit les yeux et dit faiblement sans le regarder :


-La question n’est pas là, tu aurais dû la repousser, mais tu ne l’as pas fait.


Keira se détourna et fit quelques pas en s’éloignant de lui. Immédiatement, Ashray regretta son comportement. Il s’était encore une fois emporté et aussi vite, il le regrettait. Jamais il n’aurait dû lui parler comme ça et jamais il n’aurait dû lever la main sur elle. Alors que le jeune homme comptait ouvrir la bouche pour demander pardon, elle se retourna violement.


-Tu croyais quoi Ashray au juste ? Que je les laisse en plan, pour écouter mes propres envies et te suivre à cette cérémonie ? Il y a des choses plus importantes qu’une putain de réception dans la vie ! Des vies sont en jeu, je ne pouvais pas laisser passer ça. C’était mon devoir de leur venir en aide. Alors si cela veut dire manquer des réceptions, mettre mon petit ami en retard, refouler mes envies, alors je dois le faire. C’est comme ça.


Elle faisait très bien la fille triste et blessée. Mais ça ne durait pas longtemps. Ashray se renfrogna face à ce qu’elle dit mais surtout face au ton qu’elle employait à nouveau. Il s’en moquait totalement des autres. Comme si elle était la seule vampire sur Terre. L’élue qui devait protéger tous les humains des méchants aux dents pointues. Ashray n’appréciait pas du tout ce côté « je dois prendre toutes les responsabilités du monde sur mon dos ». Et elle était belle l’héroïne vampire qui ne se voyait comme un monstre aux grandes dents. Elle se rapprocha alors qu’elle continuait à parler. Mais pourquoi ne se taisait-elle pas ? Elle cherchait à l’énerver de nouveau ?


-De plus, je te signale que je ne t’ai rien interdit. Tu fais ce que tu veux. Je ne t’en veux pas de t’être rendu sans moi, vu que j’étais en faute à cause de mon retard. Mais le fait de te retrouver presque saoul, collé à une serveuse, oui là ça m’a dérangé. Tu aurais préféré que je ne dise rien ? Tu es contradictoire. Car si je n’aurais rien dit, cela aurait prouvé que je ne suis pas attaché à toi. Or je le suis. Désolée.


Il aurait tout simplement préféré qu’elle vienne avec lui et ne le laisse pas en plan comme un con.


-Je suis désolée d’avoir voulu sauver des vies, je suis désolée de ne pas t’avoir suivi égoïstement, je suis désolée d’être arrivée en retard à notre rendez-vous, je suis désolée que tu sois arrivé en retard à la cérémonie. Et je suis navée de devoir faire ça.


Sur ces mots, elle le poussa et il recula de quelques pas. C’était bon, la colère d’Ashray avait atteint le niveau de tout à l'heure. En plus, elle était ent rain de tout rejeter sur lui en essayant de le faire culpabiliser.


-Qui plus est, je t’interdis de lever la main sur moi comme bon te semble ! Je ne suis pas une pute qui va dire amen à un gosse de riche, comme une vulgaire catin. Tu dis que tu ne veux pas me trahir ni me blesser, pourtant c’est ce que tu fais ! Tu te dis différent, mais tu ne l’es pas. Tu es comme les autres. Comme ton père. Comme tous les sales gosses de riche qui n’ont rien foutu de leur vie.


Elle avait gagné le gros lot. Ashray atteignit un nouveau niveau d’énervement. Elle avait été trop loin. Les limites avaient maintes fois étées dépassées aujourd’hui. Keira était en train de l’insulter directement. C’était quoi ce cirque ? Elle l’avait poussé à bout de nerfs là. Comment avait-elle osé lui parler comme ça ? Et en plus elle le comparait à son père alors qu'elle savait très bien qu'il le détestait.


-Je ... Je suis désolée, je ne le pensais pas ...


Oh, désolée, ça elle allait l’être et même tout de suite. Poussé par un instinct animal, il la frappa à nouveau. Plus fort cette fois. Il était déjà impulsif et violent à la base. Là, il sentait que ça ne faisait qu’empirer et Keira payera les frais. Son coup fut violent. Sans doute plus qu’il ne l’aurait souhaité.


« Mais fermes ta gueule ! Désolé de te contredire mais t’es une pute. La seule différence c’est que t’es juste aux services des vampires. Ils te sifflent et t’accours. Et sans le gosse de riche qui n’a jamais rien foutu dans sa vie, t’aurais jamais mis un pied dans un endroit comme celui-ci. T’es qu’une salope. Tu me laisses en plan pour aller faire ta pute avec les vampires, tu te permets de me faire un cirque, tu me gueule dessus et tu m’insulte. Tu voudrais que je fasse quoi ? Que je me jette à tes pieds pour te demander pardon ? Mais vas te faire foutre ! Et si t’es pas contente de mon comportement, t’as qu’à dégager ! Il y en a mille prêtes à prendre ta place qui valent mille fois mieux que toi. »


Il tremblait de tout son corps. C’était très difficile pour lui de se retenir et de se contrôler en temps normal mais là, c’était encore pire.


« En fait non. Tu dégages maintenant », lui dit-il en l’attrapant par le bras.


Il la traîna vers la porte et la balança dans le couloir d’un geste violent.


« Vas sauver le monde puisque c’est ta priorité et oublies-moi. Et si je suis comme tous les autres, tu n’auras aucun mal à trouver un autre connard qui t’aimera, te fera vivre la grande vie et te laissera boire. »


Il allait précisé "son sang" mais même énervé il n'tait pas con au point de livrer son secret de vampire au premier passant. De toute façon, elle avait compris ce dont il voulait parler et c'était le plus important.

Sur ces mots, il referma la porte en la claquant bruyamment. Ashray était à bout de nerfs il se prit la tête entre ses mains, tremblant de tout son corps. Il s’appuya contre la porte, ayant du mal à se tenir debout. Tout se transformait en lui. Sous la colère, il était en train d’achever sa métamorphose et c’était douloureux. Au final, l’humain devint lycan. Lorsqu’il prit conscience de ce qui venait de se passer, il haïssait Inno au plus profond de lui. Ashray avant envie de tout saccager, de sortir, trouver Keira et de lui faire payer mais, étonnement, il réussit à se maîtriser. Il se promit à lui-même qu’il réussirait à trouver un endroit où se défouler sans être vu. Le lycan blanc disparut au bout de quelques minutes de long combat contre lui-même et Ashray redevint humain. Il s’écroula à terre, ses vêtements totalement déchirés, son esprit encore totalement embrouillé après avoir maudit une dernière fois Inno. Son corps entier fut parcouru de spam violents. Tout son être requérait une nouvelle transformation, plus longue cette fois mais Ashray serra les dents et s’y opposa. Il lui fallut presque une heure pour que sa colère disparaisse et qu’il puisse respirer pleinement, extenué. Il maudissait Inno autant qu’il le pouvait. A cause lui il était devenu un lycan. Ashray était trop chamboulé pour penser rationnel et préféra se débarrasser de ses vêtements ruinés et s’allonger dans son lit. Lorsqu’il ramena les draps sur lui, une absence se fit sentir près de lui. Ça n’allait pas le faire si Keira lui manquait déjà.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4190
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Dim 14 Oct - 8:59

Keira sut qu’elle allait vivement le regretter en discernant les sentiments qui traversaient le regard d’Ashray. Ce qu’elle vit la refroidie considérablement. Au point où elle éprouva pour la première fois une sensation qu’elle n’aurait jamais pensé ressentir à cause du jeune homme : la peur. Elle avait peur, peur de lui, de ce qu’il pouvait faire, et de ce qu’il allait faire maintenant. Elle n’eut pas à entendre longtemps. Il la frappa, tellement fort qu’il l’envola à terre. Elle en eut le souffle coupé, s’il n’était pas humain, elle aurait été certaine qu’il s’était servi de ses pouvoirs surnaturels. N’étant pas un, elle en conclut qu’il était vraiment remonté contre elle. Elle se doutait qu’un hématome apparaîtrait sur son visage. Malgré tout, la jeune femme resta là, allongée sur le sol, les yeux à demi clos.

-Mais fermes ta gueule ! Désolé de te contredire mais t’es une pute. La seule différence c’est que t’es juste aux services des vampires. Ils te sifflent et t’accours. Et sans le gosse de riche qui n’a jamais rien foutu dans sa vie, t’aurais jamais mis un pied dans un endroit comme celui-ci. T’es qu’une salope. Tu me laisses en plan pour aller faire ta pute avec les vampires, tu te permets de me faire un cirque, tu me gueule dessus et tu m’insulte. Tu voudrais que je fasse quoi ? Que je me jette à tes pieds pour te demander pardon ? Mais vas te faire foutre ! Et si t’es pas contente de mon comportement, t’as qu’à dégager ! Il y en a mille prêtes à prendre ta place qui valent mille fois mieux que toi.

Elle n’arrivait plus à bouger un seul muscle, et ses cordes vocales ne lui répondaient plus. La coupure à sa main s’était rouverte à cause de sa chute. Elle grimaçait en silence.

-En fait non. Tu dégages maintenant, lui ordonna-t-il.

Malheureusement pour lui, la brune ne se sentait pas encore apte à bouger. C’est pourquoi il le fit à sa place. Il l’attrapa brusquement par le bras, sans se soucier de lui faire mal ou pas, et la traîna à sa suite. Elle échappa un râle de douleurs, il ne prenait pas de gant avec elle. Une fois la porte ouverte, il la balança dans le couloir sans ménagement. Vautrée sur le sol, Keira ne pipa mot, se contentant de rester amorphe.

-Vas sauver le monde puisque c’est ta priorité et oublies-moi, lui jeta-t-il à la figure d’un ton mauvais. Et si je suis comme tous les autres, tu n’auras aucun mal à trouver un autre connard qui t’aimera, te fera vivre la grande vie et te laissera boire.

Elle avait bien compris le sous-entendu. Elle tressaillit lorsque le son de la porte claquée violemment lui parvint aux oreilles. Et bientôt, elle prit douloureusement conscience de la situation. Ils s’étaient disputés violemment, il l’avait frappé, trois fois, elle lui avait jeté des mots qu’elle ne pensait pas, et il l’avait mise dehors. La vérité était dure à avaler. Elle déglutit, les sanglots menaçaient de survenir si elle n’agissait pas. La vampire tenta de se relever, péniblement certes. Elle tangua quelque peu, mais arriva à trouver l’équilibre. La démarche lente, l’air distrait, elle sortit de l’hôtel. Une fois la porte refermée, elle ne bougea pas. Les passants passaient à côté d’elle sans la calculer, ne se doutant pas de ce qui arrivait à la jeune femme. Cette dernière ferma les yeux. Elle devait s’abriter. Le soleil était haut dans le ciel, elle n’allait pas tarder à être prise au piège. Une pensée lui survint à l’esprit : Ashray l’avait mise dehors en sachant qu’elle n’avait nulle part où aller, et pire que tout, qu’elle risquait de mourir. Elle baissa la tête, acceptant la dure réalité qui lui faisait mal au cœur. C’était fini. Il lui en voulait à un point inqualifiable, au point de tolérer ce fait. Elle finit par se décider à s’éloigner un peu. Elle était épuisée, toutes ces émotions l’avaient éreintée. Elle était faible, blessée, et vidée de toute énergie. C’était comme si elle n’avait jamais dormi. La jeune Jones marcha un long moment, avant de se trouver nez à nez devant une habitation. Elle n’avait pas le choix. C’était soit ça ou mourir. Même si la deuxième solution aurait presque parut douce en ce moment, elle ne s’y résoudrait jamais. Elle s’avança jusqu’au perron, et toqua. Lorsqu’un homme âgé de la trentaine lui ouvrit, elle ne perdit pas de temps et l’hypnotisa en lui ordonnant de la laisser entrer. Il s’exécuta, le regard ailleurs. Fort heureusement pour elle, il vivait seul. Au moins déjà ça de régler. Elle monta à l’étage, et trouva une chambre. Elle ne réfléchit pas et s’allongea sur le lit, en position fœtale. De cette façon, les larmes coulèrent toutes seules. C’est alors que Keira pleura pour la première fois depuis plusieurs années.

**
*

Une semaine. Sept jours. Cent-soixante-huit heures. Que Keira errait dans Las Vegas, sans but précis. Durant cette période, elle n’avait fait que perdurer les missions qu’elle devait effectuer en solitaire. Son temps libre était entièrement voué à cette cause. A la première journée de son expulsion, la vampire s’était résolus à revenir sur les lieux. Une fois dans le couloir propice, elle découvrit, le cœur battant la chamade, que ses affaires avaient été jetées sans ménagement. Certains sacs étaient ouverts, et des affaires s’étaient éparpillées sur le sol. Le cœur lourd, Keira s’était penchée et s’était mise à ranger ses affaires d’une main tremblante. Elle faillit avoir une crise cardiaque quand la porte s’était ouverte soudainement, et il était apparu. Ashray. Il avait paru surpris de la voir là, puis en colère. De ce fait il s’était contenté de lui jeter un regard noir qui la chamboula, d’enjamber ses affaires et de partir, en l’ignorant superbement. Ce comportement fut comme marqué à feu dans le cœur de la vampire. C’était à ce moment-là qu’elle s’était dit que tout était fini. Elle était partie de l’hôtel, l’esprit ailleurs, le visage de marbre. Elle avait trouvé refuge chez Henry, ce dernier ayant appris sa situation lors d’une nouvelle expédition en duo. Keira avait tout d’abord protesté, mais son compagnon l’avait contredite avec brillance, la rendant incapable de répliquer. De cette manière, elle était protégée d’une mort au soleil. C’était déjà ça. Pendant ce temps, elle s’était même résoute à aller à l’aéroport pour se payer un billet d’avion pour retourner à San Francisco, malgré les protestations de Donovan. Hélas, le prochain vol était prévu pour le mercredi suivant. La buveuse de sang s’était résignée à attendre la date venue. Elle avait pu payer son billet grâce à l’argent qu’elle avait mis de côté dans ses bagages. Elle venait presque à s’impatienter de son départ, car les ennuis ne faisaient que se poursuivent. Elle avait encore une mission à faire, concernant les chasseurs. Et tout cela ne présageait rien de bon …

**
*

N’ayant plus grand-chose à se mettre sur le dos, Keira s’était résolue à se rendre dans une boutique de marque pour trouver une tenue convenante qui l’aiderait à se fondre dans la masse de riches qui s’amasseraient à la fameuse réunion. Après avoir hypnotisé la caissière pour lui permettre d’acheter la robe qu’elle convoitait gratuitement. Keira sortit de la cabine d’essayage, satisfaite. Elle contempla son reflet dans le grand miroir qui se dressait devant elle. Son corps était moulé dans une robe blanche qui lui arrivait au-dessus des genoux, tandis que ses pieds étaient chaussés d’escarpins à talons hauts de la même couleur. Ses cheveux ondulés pour l’occasion tombaient en cascade le long de ses épaules. Sa poitrine était mise en valeur par le magnifique collier en diamant que lui avait offert le jeune Snyder. Ce n’était pas par scrupule qu’elle mettait ceci, c’était plus pour montrer aux autres présents à la réception qu’elle faisait bien partie de leur milieu social. Il fallait en mettre plein la vue. Elle faisait tout pour. Néanmoins, cela ne l’avait pas empêché d’avoir des pensées sombres, et les yeux piquants en le mettant autour de son cou. Il lui rappelait des souvenirs. Trop de douloureux souvenirs. Malgré tout, ses yeux sombres ne reflétaient plus rien. Le néant total. Son visage redevait inexpressif, sa démarche droite et élégante comme toute femme digne de ce milieu-là, et sa froideur naturelle était la bienvenue dans cette occasion.
Keira se regarda une dernière fois, vérifiant que tout allait pour le mieux, ainsi que l’arme cachée sous sa robe, avant de sortir de la boutique. Le lieu de rendez-vous n’était pas loin. Elle n’avait pas beaucoup de temps devant elle. C’était en pleine après-midi. La jeune femme ne disposait pas du temps qu’elle espérait. Elle devait s’acquérir de sa mission au plus vite, avant de prendre ses jambes à son cou. Henry était prêt à venir la chercher, de façon à écourter son temps pour rentrer. Un texto et c’était bon. Il ne manquait plus qu’à espérer que tout se passerait comme convenu.

**
*

Une fois sur place, elle monta les marches qui menaient jusqu’à la maison des Winkson. Les gens qui recevaient tout ce bon monde. Keira sourit aux rares personnes qui la regardaient avec intérêt, elle s’arrêta même pour saluer diverses personnes qu’elle reconnaissait. Des gens qu’elle avait côtoyés autrefois, ou d’autres auquel elle savait leur double métier. Malgré tout, elle recherchait une personne en particulier. Elle commençait à être stressée lorsqu’il fit enfin son apparition. Adrian Winkson, le fils du maître des lieux. C’était un homme charmant, doté d’une extrême courtoisie et politesse que Keira avait apprécié à sa juste valeur autrefois. Il avait des cheveux noirs en bataille, un sourire à tomber par terre et une carrure d’athlète. Elle sourit en l’apercevant, et lui rendit son étreinte. Il avait toujours été très démonstratif, même en public.

-Keira ! La salua-t-il d’un ton enchanté. Je suis ravi de te revoir, comment vas-tu depuis le temps ?

-Le plaisir est partagé Adrian, et bien tu me connais, toujours à droite et à gauche, je fais selon mes envies. Et toi ? Toujours l’héritier de l’entreprise de ton père ?

Il lui fit une tête qui la fit rire.

-Et ouais, ce qui veut dire que je vais avoir des cheveux blancs plus tôt que prévu et devenir aussi grognon que lui. Sa promet.

-Te connaissant, je suis persuadée que tu ne termineras pas comme ça.

Adrian ne lui répondit pas, mais fronça les sourcils. Alors que Keira allait lui demander ce qui lui arrivait, il passa une main sur sa joue.

-Qu’as-tu à la joue ?

Elle tressaillit et se força lui sourire. Un sourire assez crispé, certes. Il était parvenu à percevoir l’hématome malgré le fond de teint que s’était mise la jeune femme. Elle devait faire plus attention.

-Ce n’est rien, ne t’en fait pas.

-Keira … Commença Adrian.

-Je t’ai dit que je vais bien, je t’assure, lui assura-t-elle d’un ton qu’elle priait d’être convaincant.

Il soupira mais sembla se résigner.

-Bien, comme tu veux. Mais laisse-moi te dire que celui qui t’as fait ça ne te mérites pas.

Keira perdit son sourire, et son regard s’éteignit quelque peu. Ne pas y penser, ne pas y penser. Rester stoïque. Elle replaça une mèche derrière son oreille d’un geste distrait.

-Si tu le dis, on y va ?

Adrian acquiesça et l’invita d’un signe de tête à la suivre. Keira hocha la tête et accepta le bras qu’il lui tendait. Il la mena à l’autre bout de la salle, serpentant entre les personnes accumulées. Il lui ouvrit la porte et la laissa entrer. La porte se referma sur eux, laissant le peu de personnes qui s’en étaient rendu compte dans des bavardages animés.

Une bonne vingtaine de minutes plus tard, Keira en sortit le sourire aux lèvres. Elle avait ce qu’elle venait chercher. Mais maintenant, il était temps de filer. Elle fit signe à Adrien qu’elle désirait sortir, et ils se dirigèrent d’un bel ensemble vers la sortie. Keira garda son sac main prêt d’elle, contente d’avoir réussi à mettre la main sur les documents qu’elle convoitait tant.

A l’extérieur, la vampire prit une grande bouffée d’oxygène. Elle se tourna vers son ami.

-Merci pour ce que tu as fait Adrien, je suis impressionnée par tes compétences.

Ce dernier fit mine de s’incliner.

-Mais de rien, gente dame. C'est avec plaisir d'apprendre que je ne fais que vous surprendre.

Keira leva les yeux au ciel, mais son sourire amusé craquait son air exaspéré. Depuis toujours, Adrien savait exactement quoi faire pour faire sourire et rire son entourage. C’était un don inné chez lui. Don que son amie appréciait à sa juste valeur.

-Je n’ai pas le droit à une récompense pour cet exploit ? Lui fit-il avec un clin d’œil.

-Je ne vois pas de quoi tu parles.

Adrian lui sourit, et ne lui laissa pas le temps de faire un geste qu’il avait posé ses lèvres sur les siennes avec habilité.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4415
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Dim 14 Oct - 10:45

Ca faisait une semaine qu’il n’avait pas vu Keira. Malgré la présence d’une jeune fille différente chaque soir dans son lit, il lui manquait quelque chose. C’était Keira qu’il voulait dans ses bras. Il voulait la garder contre lui le matin au réveil et l’embrasser comme avant. Ashray s’en voulait énormément de l’avoir malmenée de cette façon. Il n’aurait jamais dû la frapper. Peut-être que s’il ne s’était pas sous morsure de lycan, il ne se serait pas conduit de la sorte. D’un autre côté, il avait toujours été impulsif et violent. Mais ça n’avait fait qu’empirer. Enfin, ça s’était calmé un peu ces derniers jours. Il avait essayé de se contrôler et il y arrivait lentement. Les premiers jours avaient étés rudes pour les gens qui l’ont côtoyés. Le mélange entre métamorphose en lycan et rupture violente était un mélange assez rude. Mais après une semaine, tout s’était calmé et stabilisé, son esprit comme son corps. Ashray avait remarqué quelques détails changés chez lui comme une légère prise de muscles, un odorat et une ouïe plus développées. Repérer un bon Whisky à cent mètre à la ronde lui était bien plaisant. Ashray bu beaucoup pendant cette semaine. Il s’en voulait à mort. Surtout lorsqu’il avait jeté les affaires de Keira dehors et qu’il l’avait ignorée quand ils s’étaient croisés. Quoi qu’il fasse, il n’arrivait pas à l’oublier. Alcool, jolies filles, argent. Rien n’y faisait. D’un autre côté, ça ne faisait qu’une semaine. La dispute qui avait éclatée lui revenait tout le temps en tête. Elle n’aurait jamais dû avoir lieu. Si seulement il pouvait remonter le temps et empêcher cette catastrophe, il ne serait pas là, à se lamenter sur son sort tout seul devant une bouteille de Whisky qu’il comptait bien entamer. C’était sans compter Andrew qui, ayant appris ce qui était arrivé à Ashray, avait décidé de lui changer les idées. Il finit par le convaincre de se rendre à la réception organisée par les Winkson. « Tu rencontreras des filles bien » avait-il dit. Oh, oui, comme la dernière fois. Puis elle allait finir dans son lit, il lui demandera de sortir avec lui, ils se disputeront et tout recommencera. Comme chaque fois. C’était presque à chaque fois le même schéma dans les relations d’Ashray. Rien n’allait comme il voulait. Ce fut donc contre son gré qu’il se rendit à la fameuse réception. Il ne connaissait même pas les Winkson qu’est-ce qu’Andrew venait l’emmerder avec cette famille ? « Ils sont très riches et ont une fille à marier » lui glissa Andrew avec un clin d’œil lorsqu’ils furent dans la salle de réception. Ashray le regarda comme s’il venait de parler de Crazboizok à trois pattes. Il était sérieux. Ashray se marier à vingt-trois ans pour un mariage d’intérêt ? Et puis quoi encore ? Andrew continua à débiter un flot de conneries mais son ami ne l’écoutait plus. Son regard était fixé sur quelqu’un. Keira était là. Son cœur se serra instantanément lorsqu’il la vit belle à croquer dans une petite robe blanche. En plus, elle portait le collier qu’il lui avait offert. Mais que faisait-elle en plein jours là ? Les traits d’Ashray se tirèrent en ceux de quelqu’un qui venait de perdre d’un coup toute sa famille et tout son argent. Andrew remarqua son regard et lui dit :


« Ah non, je sais à quoi tu penses. Tu ne vas pas lui faire des excuses. T’es un homme, t’as pas à t’incliner. C’est à elle de venir. »


« Oh toi ta gueule. Tu me donneras des conseils lorsque tu te seras trouvé une copine. »


Ashray ravala sa fierté et fit quelques pas en direction de Keira mais s’arrêta lorsqu’elle fut rejoint par quelqu’un qu’il ne connaissait pas. Ils se sourirent et se rendirent ensemble dans une salle annexe. Ashray se tourna vers Andrew :


« C’est qui lui ? » demanda-t-il d’un air presque offusqué.


« Qui ça lui ? »


« Fais pas le con. Celui avec qui était Keira. »


« C’est Adrian Winkson, le fils aîné des Winkson. Il était avec ton ex-copine qui n’est plus avec toi parce que tu t’es disputée avec elle. Tu n’as donc pas le droit d’être jaloux. »


« Oh, je sais ce que j’ai le droit de faire. »


Andrew haussa les épaules et laissa Ashray seul pour aller discuter avec des amis. Le jeune homme resta là à fixer la porte derrière laquelle avait disparu Keira et le fameux Adrian. Que faisaient-ils. Tous les scénarios passèrent dans son esprit alors qu’ils ne devraient pas. Ils finirent par sortir et se dirigèrent directement vers la sortie. Ashray les suivit discrètement. C’était bien pratique une ouïe plus développée pour écouter les conversations.


-Merci pour ce que tu as fait Adrien, je suis impressionnée par tes compétences.


Hein quoi ? Quelles compétences ? Elle n’avait quand même pas couché avec lui sur vingt-minutes en pleine journée. Si c’était le cas, elle devait vraiment être désespérée.


-Mais de rien, gente dame. C'est avec plaisir d'apprendre que je ne fais que vous surprendre.


Blablabla. S’il croyait qu’il allait impressionner Keira avec des politesses exacerbées, c’était raté. Arriva une deuxième phrase qu’Ashray n’apprécia pas du tout :


-Je n’ai pas le droit à une récompense pour cet exploit ?


Le regard d’Ashray s’assombrit. Il avait très bien compris de quoi cet imbécile de fils à papa était en train de parler. Keira ne le comprit pas. Ou alors elle fit semblant de ne pas comprendre. Le jeune milliardaire eut alors une vue totale sur la scène. Il embrassa Keira contre son gré. Ou du moins Ashray espérait que c’était contre son gré. Il s’était peut-être comporté comme le plus grand des connard et l’avait mise dehors mais il continuait à l’aimer. Il ne pouvait pas rester là à les regarder sans rien faire. C’était plus fort que lui. En plus le lycan en lui lui suggérait de le découper en petits morceaux. Mais bon, ils étaient quand même en plein jour et il y avait du monde à l’intérieur.

Ashray se dirigea vers eux et attira l’attention du jeune homme en lui tapotant sur l’épaule. Lorsqu’il se retourna, Ashray lui dit avec un sourire ironique :

« Je suis désolé, mais tu n’as pas mérité cette récompense. »

Adrian ne comprit pas et Ashray lui envoya une droite dans la figure. Des années de boxe combinées à une force animale pouvaient faire de gros dégâts. Adrian tomba à terre et Ashray commença à lui envoyer des coups de pieds dans l’abdomen lorsque Keira tenta de l’arrêter. Il la repoussa violemment avant de se tourner vers elle et de lui demander l’air perdu :


« Mais qu’est-ce que tu fout avec lui ? Ne me dit pas que t’es venue chercher de l’argent chez cet abruti fini. S’il te plait, ne me dis pas que tu as couché avec lui pour de l’argent. »


Si Ashray était un petit peu énervé, ce n’était absolument rien comparé à la semaine dernière. Il n’arrivait juste pas à admettre qu’elle ait pu coucher avec lui comme ça. Il l’avait peut-être traitée de pute mais ses mots avaient dépassés sa pensée.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4190
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Lun 15 Oct - 6:22

Keira resta là, éberluée, face à ce que venait de faire Adrian. Il l’avait embrassé. Mais c’était quoi ce bordel ? Elle ne niait pas le fait qu’il était séduisant, certes, d’accord, mais c’était un bon pote à elle. Il y avait beau avoir une petite histoire entre eux, les choses avaient été claires par la suite : c’était une erreur. Tous les deux en étaient conscients. C’est pourquoi le geste d’Adrian la sidérait, tout autant que cela la mettait mal à l’aise. Il n’avait pas le même goût, les mêmes lèvres, la même façon d’embrasser, que lui. Le souvenir d’Ashray était encore trop présent dans sa mémoire. Soit, elle tentait de l’oublier, mais ce n’était pas une mince affaire. Et si des potes à elle se mettaient à l’embrasser à tout bout de champ on n’allait pas s’en sortir quoi.
Alors qu’elle s’apprêtait à le repousser et lui expliquer les choses, Adrian se recula de lui-même. Il fallut quelques secondes à Kei pour se rendre compte qu’il ne l’avait pas fait de lui-même. Quelqu’un l’avait dérangé, une personne qu’elle reconnaîtrait entre mille.
Ashray.

-Je suis désolé, mais tu n’as pas mérité cette récompense, lança-t-il à Adrian.

Quoi ? Il avait écouté leur conversation ? La vampire s’apprêtait à sortir quelque chose mais le poing lancé dans la figure de son ami coupa court à ses intentions. Elle en resta muette de stupéfaction. Non il n’avait pas fait ça ?! Adrian s’écroula sur le sol, mais cela n’empêcha pas le jeune Snyder de le marteler de coups encore. La brune tenta d’empêcher ce dernier de faire trop de dégât, mais il la repoussa violemment, la faisant tomber à terre à son tour, le souffle coupé. Elle était presque abasourdie par sa force, elle avait beau être démunie face aux attaques de personnes qu’elle avait aimé autrefois, mais quand même. C’était une vampire depuis trois ans, il n’aurait pas eu assez de force pour ça. Ou peut-être qu’elle s’était tout simplement ramollie ces derniers jours. C’était possible aussi.

-Mais qu’est-ce que tu fous avec lui ? Ne me dit pas que t’es venue chercher de l’argent chez cet abruti fini. S’il te plait, ne me dis pas que tu as couché avec lui pour de l’argent.

D’accord, après tout ce temps, il osait lui demander ça ? Mais qu’est-ce qu’il pouvait en avoir à faire ? Il lui avait fait très bien comprendre qu’elle ne comptait pas pour lui et ne souhaitait plus l’avoir dans sa vie. Alors pourquoi revenait-il ? Pourquoi revenait-il en foutant le bordel de nouveau dans sa vie ? Elle aurait très bien pu réussir à l’oublier, après quelques temps. Mais non, il revenait à la charge, lui faisant resurgir en mémoire les souvenirs de la semaine dernière. Cela pesait comme un étau sur son cœur meurtri. Elle en pouvait tout simplement plus. Elle saturait là. Elle en avait marre, marre, et marre. Plus que ça d’ailleurs.

Toutefois, elle ne s’énerva pas, ne cria pas, ne le frappa pas. Elle ne fit rien, à part se redresser lentement. Son corps devenait plus douloureux à l’approche de l’heure fatidique. Il ne restait que peu de temps. Et la jeune femme se rendit compte avec effarement qu’elle n’aurait pas le temps de rentrer chez Henry que l’heure serait dépassée. Et elle mourra.
Keira grimaça, ses muscles commençaient à la faire souffrir, devenant comme un poids lourd pour elle. C’était comme si son corps ne désirait plus lui répondre. Aïe.

-Tu devrais savoir que l’argent est ma dernière préoccupation, lâcha-t-elle faiblement.

N’ayant plus la force de rester dans cette position, elle relâcha sa prise et le haut de son corps retomba sur la surface du sol. L’épuisement se faisait de plus en plus ressentir.
Elle en pouvait plus, c’est pourquoi qu’elle craqua subitement.

-Et puis comment pourrais-je voir quelqu’un d’autre, alors que l’homme dont je suis amoureuse hante encore mon esprit ?

Elle avait lâché ça sans réfléchir. Oh et puis à quoi bon ? Elle allait mourir. Vider son sac était une bonne solution.

-Laisse-moi cramer …

Elle avait tellement mal qu’elle ne voulait plus rien ressentir. Autant physiquement que psychologiquement. En temps normal elle se serait battue, mais là, l’épuisement et la douleurs l’empêchait de réfléchir correctement.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4415
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Lun 15 Oct - 8:26

Ashray fixa Keira qu’il avait fait tombée. Immédiatement, il fut pris de remords. Encore une fois, il n’avait pas réussi à se contrôler et voilà le résultat. Elle se releva difficilement et lui dit :


-Tu devrais savoir que l’argent est ma dernière préoccupation.


Le cœur d’Ashray se serra. C’était évident qu’elle avait autre chose à faire en ce moment. Elle avait l’air si faible et fragile sur le moment. En fait, elle l’était vraiment. La pauvre vampire s’écroula sur le sol. Ashray se rendit compte à ce moment que le soleil était haut dans le ciel. Mais elle allait y rester. Nan, c’était inconcevable. Elle ne pouvait pas mourir là maintenant sous ses yeux.


-Et puis comment pourrais-je voir quelqu’un d’autre, alors que l’homme dont je suis amoureuse hante encore mon esprit ?


Là, Ashray se sentit encore plus mal. Il l’aimait toujours et peut-être que c’était pareil pour elle. Mais ils s’étaient disputés si fort. Y avait-il encore une chance qu’ils puissent recommencer ? De toute façon si elle mourrait devant lui, il n’aurait aucune chance de se faire pardonner un jour. C’était certain.


-Laisse-moi cramer …, lâcha-t-elle.


Ca c’était hors de question. Jamais il ne la laisserait mourir au soleil comme ça. Il devait faire quelque chose. Jamais il ne vivrait avec ça sur sa conscience. C’était vraiment impossible, irréaliste, inacceptable. Il enleva le long manteau noir qu’il avait sur lui et enveloppa Keira dedans du mieux qu’il le pouvait pour la protéger du soleil.


« Je ne te laisserais pas mourir. » lui dit-il avant de la soulever du sol.


Sans un regard pour Adrian il partit avec Keira dans ses bras. Il devait absolument la conduire à l’abri du soleil sans retourner chez les Winkson pour éviter de faire un scandale. Il ne savait pas si les Winkson étaient au courant de la nature de Keira mais mieux valait ne prendre aucun risque. Il se pressa au maximum et courut sur plusieurs rues sans trouver un endroit où se réfugier et la mettre à l’abri. Mais c’était pas possible, il devait forcement y avoir quelque part un endroit à l’abri du soleil. Ca ne pouvait pas finir comme ça.

En tournant à un angle de rue, il vit une porte ouverte. Miracle, une issue. Il fonça sans chercher plus loin. A l’intérieur, il y avait une musique italienne, une forte odeur de pizza et une dizaine de clients. Ashray emmena Keira au fond de la salle à l’abri des rayons du soleil et l’allongea sur une banquette en tissus qui encerclait une table ronde en bois. L’inquiétude le rongeait atrocement. Et s’il était trop tard. Ca serait de sa faute. S’il ne l’aurait pas mise dehors, elle ne se serait sans doute jamais retrouvée au soleil sans nulle part où aller.

Quel ne fut pas son soulagement lorsqu’elle ouvrit les yeux. Il afficha un large sourire et sa respiration commença à reprendre un rythme normal. Elle était sauvée. Elle n’était pas morte. Oui bon, c’est la même chose mais Ashray ne réfléchit pas beaucoup au naturel. Alors sous le stress c’était encore pire. Mais là, tout ce qu’il comptait c’était qu’elle soit vivante. Il passa une main sur son visage tendrement comme pour s’assurer qu’elle était bien là. C’est à ce moment qu’il se rappela leur violente dispute. Il ne devrait pas la toucher. Il n’en n’avait pas le droit. Encore une fois, il avait tout raté. Tout était de sa faute. Il remarqua l’hématome sur sa joue. C’était lui qui lui avait fait ça. Au final, c’était lui qui avait largement dépassé les limites. Mais qu’est-ce qui lui était passé par la tête à ce moment-là ? Jamais il n’aurait dû lever la main sur elle. C’était la plus grande erreur de sa vie.

Il se recula, honteux de son propre comportement. Elle n’avait pas mérité ça. Tout ce qu’elle voulait faire les choses bien et il avait tout gâché. Encore. Il n’osa pas parler. Il n’osa pas bouger. Enfin, si. Il n’allait pas tarder à partir. Après ce qu’il avait fait, il ne pouvait pas rester près d’elle. Il voulait juste s’assurer qu’elle n’ait pas de blessures trop graves. Ca, il ne se le pardonnerait jamais.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4190
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Lun 15 Oct - 9:04

Keira commençait doucement à perdre la notion du temps. Sa vision se troublait dangereusement, signe de sa fatigue grandissante. Les muscles toujours endoloris, elle ne bougeait plus, ne pouvait pas. Acceptant son sort avec disgrâce, elle ne chercha pas à se débattre en vain. Elle ferma les paupières, décidant de rendre les armes. Mais alors qu’elle prenait cette décision, elle sentit des bras la soulever des terres. Aussitôt elle entra en contact avec un corps chaud. Et, malgré le peu de force qui lui restait, le crâne bouillant, elle se blottit contre cette source de réconfort, inconsciente de sa nature. A travers le brouillard qui lui obscurcissait la vue, l’ouï :

-Je ne te laisserais pas mourir.

Non non non. Pourquoi continuer à souffrir ainsi ? C’était presque égoïste à l’inconnu de lui faire subir ça. Après tout c’était elle qui avait le contrôle sur sa vie, non ? Alors pourquoi décider à sa place. Ce n’était pas juste. Toutefois, n’étant pas en mesure de discuter, elle rumina ses sombres pensées un moment.
Quelques instants plus tard, on la déposa enfin sur quelque chose d’à peu près moelleux. Elle commençait à se sentir mieux. Sa tête ne la brûlait plus, ses muscles parvenaient à vaincre la fatigue et la douleur avec brillance, et son corps lui répondait convenablement de nouveau. Que s’était-il passé ? Elle plissa longuement les yeux, reprenant goût à la réalité des choses. Elle se trouvait dans une sorte de bar, d’après le choix des meubles, du bar et des clients amassés autour des tables qui buvaient. Pas vraiment un endroit fréquentable mais bon tant pis. L’essentiel était qu’elle était saine et sauve. Grâce à Ashray. Ce dernier était assis à côté d’elle, le front plissé, l’air soucieux. Il la regardait. Elle eut presque peur de revoir cette étincelle de rage dans ses yeux, qui l’avait effrayée il y a quelques jours. Mais rien. Seul l’inquiétude et le remord transgressait ce regard bleu qui l’avait tant fasciné. Il parut soulagé de la voir réveillée, car il passa une main sur sa joue d’un geste tendre. Sa joue blessée. Elle ne put s’empêcher de tressaillir. C’était une réaction instantanée, c’était plus fort qu’elle.
La jeune femme le regarda reculer sa main à regret, l’air en proie de remord. Culpabilisait-il de ce qu’il avait fait ? De leur dispute ? Ou bien ne voulait-il pas entrer de nouveau en contact avec l’une de ses ex ?
Mais … Etait-il vraiment là ? Pourquoi ? Etait-ce lui qui l’avait sauvé d’une mort certaine ? Mais pourquoi ?

Keira se passa une main sur le front. Sa tête lui faisait encore un peu mal, elle avait trop de questions en tête.

-Dit moi que c’est un rêve, soupira-t-elle.

Elle n’aurait jamais cru le revoir, ici, en de telles circonstances. C’était … bizarre.
La jeune femme se redressa lentement, et malgré elle jeta un regard sur son accoutrement. Sa robe était un peu tâchée, elle devrait la laver avant de la rendre à la boutique. Oups. Encore une chose à ajouter sur sa liste de choses à faire. Hum, intéressant.
La brune passa ses deux mains sur son visage, essayant de se réveiller un maximum.

-Je ne pensais pas te revoir dans ce genre de situation, lâcha-t-elle sans attendre de réponse.

Elle était encore un peu dans les vappes. Le temps nécessaire à son corps pour se rétablir. Mais elle était suffisamment lucide pour être consciente qu’elle lui devait des remerciements. Peu importante leur différent. Elle se tourna vers lui, le regard et le visage inexpressifs.

-Merci pour m’avoir aidé, je ne sais pas ce qui serait arrivé si tu n’aurais pas été là, le remercia-t-elle avec sincérité.

Quelqu’un s’arrêta à leur table, un serveur plus précisément. Un homme de la vingtaine, modeste, brun, armé d’un bloc not et d’un stylo. Il les regardait d’un air poli.

-Puis-je prendre votre commande ?

Keira sembla hésiter et fouilla dans son sac. Il lui restait quelques pièces, suffisamment pour se payer à boire. Cela lui permettrait de se remettre en place peut-être.

-Un café s’il vous plaît, lui demanda-t-elle avant de se tourner vers son … euh, camarade ? Tu veux quelque chose ?

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4415
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   Lun 15 Oct - 9:37

-Dit moi que c’est un rêve.


C’était sans doute le mot cauchemar qu’elle voulait utiliser. Mais bon, il la comprenait.


-Je ne pensais pas te revoir dans ce genre de situation.


Traduction : Je ne comptais pas te revoir du tout. Mais bon, encore une fois, il la comprenait.


-Merci pour m’avoir aidé, je ne sais pas ce qui serait arrivé si tu n’aurais pas été là


Elle serait sans doute à San Francisco chez elle ou à New-York avec d’autres vampires et elle n’aurait pas subit tout ça. Ce n’était pas vraiment compliqué comme réponse. Ashray était juste la source de tous ses problèmes. Tout se serait mieux passé pour elle s’ils ne s’étaient jamais rencontrés.

Un serveur approcha et leur demanda ce qu’ils souhaitaient commander. Ah oui, ils étaient dans un café aux dernières nouvelles. Et normalement ils devaient consommer au minimum une boisson pour rester là. Belle déduction Ashray.


-Un café s’il vous plaît. Tu veux quelque chose ?


La deuxième partie de la phrase lui était adressée. Il fit non de la tête et le serveur s’en alla. Ashray n’avait ni faim, ni soif. Il resta muet. Il devrait partir, il n’avait rien à faire là. Mais la motivation n’y était pas. Le jeune homme voulait lui présenter ses excuses même s’il devait se mettre à genoux mais c’était totalement inutile. Jamais elle ne lui pardonnerait son comportement. Et si même elle daignait y réfléchir, il devrait lui fournir une explication. Une vampire qui apprend la « naissance » d’un nouveau lycan ça réagit comment à votre avis ? Il savait à quel point le conflit était rude et hargneux entre les deux camps. Lui dire ce qui lui était arrivé était hors de question. De par ce fait, il était impossible qu’elle accepte ses excuses. C’était même inutile d’y songer.

Il lui revint alors en mémoire ce qu’elle avait dit il y avait à peine quelques minutes. Elle lui avait dit qu’elle était amoureuse de lui. Après ce qu’il lui avait fait ? Impossible. Inconcevable. Inimaginable. C’était sans doute le soleil qui l’avait faite délirer. Comment une fille bien comme elle pouvait aimer un connard comme lui. Ses mots lui revinrent en mémoire. Il n’était qu’un sale gosse de riche qui n’avait jamais rien fait de sa vie. Il était comme son père. Sauf que le père en question, n’avait jamais dépassé les limites qu’avait dépassé Ashray. Il fallait affronter la vérité, il n’était rien du tout. C’était un choc à l’égo ce genre de réflexion.

Depuis leur dispute, Ashray n’avait cessé d’hésiter entre sa culpabilité totale et une partielle à cause de sa morsure de lycan. La deuxième était bien plus facile à avouer. Se dire qu’on est pas totalement fautif, fuir la réalité, c’était tellement facile. Mais c’était lâche. Ashray avait fuis la réalité toute sa vie. Autant assumer pour une fois entièrement ses actes sans chercher à rejeter la faute sur quelqu’un. Comme lors de la fameuse nuit au casino. Il avait rejeté toute la faute sur Keira. Là, il était obligé de regarder les choses en face et d’affronter les conséquences de ses actes. Sauf que, pour ça, il devrait regarder Keira en face. Ce qu’il n’avait absolument pas le courage de faire. Elle avait encore sur le visage la trace de son dérapage.

Le serveur apporta le café à Keira et s’en alla, laissant la note. Ashray ne parla toujours pas. Il n’avait pas le droit de prononcer un mot. Et de toute façon, tout ce qu’il pouvait faire c’était aggraver la situation vu comment il était doué. Il n’y avait rien à faire, Ashray n’était pas fait pour les relations amoureuses. Les seules un minimum sérieuses se finissaient par un fiasco. Encore un bel échec à ajouter à sa liste. Mais qu’est-ce qu’il faisait encore là ? D’un autre côté, elle avait peut-être envie de se venger. Peut-être envie de lui hurler toute sa haine et sa colère dessus. Si elle choisissait cette option, il la laissera finir sans dire un mot et sans bouger un cil. Il l’avait mérité.


« Tu veux que je parte ? »


Il n’était même pas sûr d’avoir prononcé sa phrase comme une question. Ca ressemblait sans doute plus à une thèse qui attendait affirmation.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cartes, casino et alcool [Vegas&Keira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tu noies tes chagrins dans l'alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [PV Jennyfer Shepard]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» City of Las Vegas
» VEGAS ELEVATION
» 04. Quand l'alcool fait des ravages. || Ashton Kinney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Farther Away :: Le Jeu :: Le reste des USA-