AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Une question ?  

Partagez | 
 

 Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Lun 27 Aoû - 5:06

Lorsqu’ils arrivèrent sur le parking de l’hôtel, Ashray lui confia :

-Mes parents ont vendu notre appartement. Il faut donc que je loge dans un hôtel dans la ville où je suis né. Ironique non ?

Un peu, il fallait avouer. Keira avait beau avoir été chassée de la voiture qu’elle avait toujours considéré comme son chez elle, la jeune femme avait su retrouver un appartenant sans problème. Mais bon, loger à l’hôtel, c’était autre chose. Et largement plus cher d’ailleurs. Déjà que passer un soir dans ce genre d’endroit, c’était cher, alors une durée indéterminée … Et se doutant du genre d’hôtel auquel logeait le jeune Snyder, il ne devait pas faire de bons prix. Mais s’il avait les moyens pour se le payer, soit, qu’il en profite. Il faisait ce qu’il voulait après tout.

Ils finirent par prendre l’ascendeur de l’hôtel. Le hall était presque désert à cette heure avancée de la nuit, ce n’était pas dérangeant. Keira préférait autant qu’il y ait moins de monde que beaucoup de gens. C’était préférable.

Alors que la porte se fermait, le blond l’enlaça soudainement et l’embrassa de façon passionnée. Cela ne déplut pas à Keira, qui répondit à son baiser comme il le fallait. Mais ils furent coupés dans leur élan par une voix provenant de derrière eux :

-Eh bah dîtes donc.

Dès que le jeune homme recula en lâchant la jeune femme, celle-ci en profita pour découvrir qui venait de les interrompre. Une vieille dame les dévisageait, un grand sourire barrait son visage ridé.

-Je prendrais l’ascenseur suivant les jeunes, leur dit-elle, amusez-vous bien.

Alors ça, c’était le genre d’évènement qui cassait toute l’ambiante. Keira en aurait bien rit, mais elle était peut-être un peu trop surprise encore pour le moment. Ce qui était sûr, c’était que cela n’arrivait pas tous les jours. Les portes de l’ascenseur finirent par se fermer, closant le chapitre de la mamie.

Elle fut légèrement étonnée lorsque les bras d’Ashray s’enroulèrent autour de sa taille, le plaquant contre elle, et que ses lèvres entrèrent en contact avec les siennes. Ça aussi cela avait le don de déconcentrer les gens. Mais c’était sûrement mieux que se faire surprendre en plein moment de pelotage dans un ascenseur. Cela n’arrivait pas tous les jours en tout cas. Mais bon, ils étaient tranquilles maintenant. Keira ne put s’empêcher de sourire lorsqu’il la plaqua contre la paroi. Hum, décidément, il était pressé d’arriver à sa chambre. Vraiment pressé. Et son empressement commençait à être contagieux, car là, la vampire avait vraiment envie d’être arrivée à destination.

-Je peux participer ? Demanda quelqu’un.

Une fois, ça passait, mais deux, c’était suspect.
Toutefois, cette fois-ci, ce n’était pas une grand-mère qui les observait, mais un vieux qui les regardait. Déjà, sa phrase, sa craignait, mais son regard ne fit que abasourdir Keira de surcroît. Non mais ils s’étaient tous passé le mot ?

Le reflexe instantané d’Ashray fut d’appuyer plusieurs fois sur le bouton. La fermeture des portes fonctionna, et le vieux disparut de leur champ de vision. D’accooord. Ça, c’était radical pour calmer les pulsions.
Ils ne recommencèrent pas à s’embrasser, oh non, ils ne voulaient pas prendre le risque de tomber sur un autre individu encore plus bizarre que les deux précédents.

Dès que les portes s’ouvrirent, le jeune Snyder lui prit la main et l’entraîna à sa suite le long du couloir. Eh beh, quelle soirée … exceptionnelle. Et Keira savait que ce n’était pas fini. Loin de là.
Ashray ouvrit la porte de sa suite, et fit entrer la jeune femme. Cette dernière ne s’attarda pas à détailler l’endroit, elle avait une autre idée en tête, là, maintenant. Et elle ne fut pas déçue.
Elle se souviendrait longtemps de cette fabuleuse nuit de passion …

**
*

Keira finit par se réveiller, mais elle n’ouvrit pas les yeux. Oh non. C’était la dernière chose dont elle avait envie de faire. Elle profita plutôt encore de quelques minutes de repos, bien callée. Mais bientôt, elle se décida enfin à ouvrir les yeux. Elle les plissa tout d’abord, stabilisa sa vue, avant d’être –à peu près- réveillée. Tout d’abord, ce qui la choqua, ce fut le noir qui l’enveloppait. Enfin, la semi obscurité, quelques rayons solaires filtraient à travers les volets. Mais rien de bien grave. Tout d’abord surprise, mais de la bonne façon (Mourir grillée au soleil n’était pas vraiment dans son agenda), elle fixa les volets en fronçant les sourcils. Alors là, elle avait eu de la chance. Oui, car hier soir, elle avait complétement zappé ce léger détail. Quoi que vital pour elle. Oufff.
Bon, d’accord, elle avait évité une mort certaine, certes, c’était bien. Mais maintenant, un autre dilemme s’imposait : elle ne disposait pas vraiment d’une durée illimitée pour s’exposer à la lumière du jour. Une heure seulement. Enfin, à quelques minutes/secondes près. New York était une grande ville. Avec la circulation et tout ça, ce n’était pas vraiment super super. La vampire ne pouvait pas non plus se transformer, une panthère noire à New York, ça se remarque. Géniaaal.

Elle tourna la tête, et vit que le beau blond était réveillé. Han. Soit.
Keira se pencha vers lui et déposa un tendre baiser sur ses lèvres, avant de se retirer. Le contact n’avait duré que quelques secondes, mais cela suffisait. Et puis, ils étaient toujours l’un contre l’autre. Et c’était tant mieux. Car là, vraiment, la jeune femme n’avait pas vraiment envie de se lever. C’était ça à chaque fois. Elle n’était pas très en forme dès que le soleil se levait. Super pratique.

-Bonjour, lui souffla-t-elle, bien dormi ?

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Lun 27 Aoû - 9:05

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


Il se réveilla à nouveau plusieurs heures plus tard. Keira était toujours collée contre lui et il pouvait pleinement respirer son parfum. Elle était toujours endormie et il la regarda avec un regard attendrit. Qu’est-ce qu’elle était belle quand elle dormait. Il la couva ainsi du regard sans bouger jusqu’à ce qu’elle se réveille. Elle se tourna vers lui et l’embrassa. A chaque fois, c’était bien trop court à son goût.


-Bonjour, lui souffla-t-elle, bien dormi ?


Il lui sourit et lui répondit :


« Bien sûr puisque tu étais près de moi. »


Il la fixa et la caressa tendrement. Il avait devant lui la plus belle des vampires et sans doute la plus belle fille sur Terre. Il en avait quand même de la chance. Nan, en fait pas vraiment. La chance était juste une attitude. Il ne devait rien à un stupide hasard. Les choses étaient comme elles devraient l’être. Et Keira lui était destinée. Il en était sûr, il le voulait plus que tout. Comme à chaque début de relation, Ashray s’emballait dans des délires possessifs.

Il rapprocha son visage du sien et alors qu’il allait l’embrasser, il entendit quelque chose vibrer à terre. Ah ouais, son IPhone dans sa veste. Mais qui pouvait l’appeler à onze heures du matin ? Les gens savaient très bien qu’il ne se levait jamais avant quatorze heures. Il décida d’ignorer l’appel et de l’embrasser. Leur baiser fut interrompu par cette connerie de téléphone qui sonna à nouveau. Visiblement, l’appel était urgent. Il se recula d’elle à regret et se leva pour aller chercher son téléphone. Il ne décrocha pas. Pourquoi ? Parce que primo, il n’avait pas envie. Deuxio, c’était un connard d’associé à son père qu’il devait voir demain dans la matinée. Tertio, c’était un appel FaceTime et il était entièrement nu. Il posa l’appareil dans un coin et se rhabilla. Nan mais franchement, il y avait des fois où il avait l’impression que les gens ne cherchaient qu’à le faire chier. Le téléphone sonna une troisième fois et il décrocha, se mettant dans un coin de la pièce pour ne pas que son interlocuteur voit la pièce et Keira nue sous les couvertures.


« Euh … monsieur Snyder, vous avez mis votre chemise à l’envers ? »


« Ah c’est tout ? Et moi qui croyait que vous m’appeliez pour quelque chose d’important puisque vous avez appelé trois fois de suite. »


« C’est en ce qui concerne le rendez-vous de demain, je pense qu’il faudra le reporter. »


« C’est une blague ? Vous m’avez fait venir spécialement de France pour finir par déplacer le rendez-vous ? »


« Oui … Je suis désolé mais je dois partir dans la soirée pour Hong Kong. Donc, nous devons nous voir dans l’après-midi pour ce fameux contrat. J'ai déjà contacté tous les autres parties et tous sont d'accord. Ils sont déjà dans la ville.»


« Je vous rappelle » lâcha Ashray avant de couper la communication.


Mais il se croyait vraiment tout permis celui-là. Nan mais franchement. Il ne se disait pas qu’Ashray avait peut-être quelque chose d’autre de prévu. Il laissa son portable dans un coin et revint s’allonger près de Keira. Il lui caressa les cheveux et lui dit :


« Ca te dérange si je m’absente deux ou trois heures cette après-midi pour voir quelqu’un sur Manhattan ? Je suis revenu à New York juste pour ça. Mon père compte me couper les vivre dans pas longtemps et faut que j’assure ma survie tu vois ? »


Et oui. Ce connard de Nigel Snyder avait décidé de couper les vivres à son fils ainé. Qu’il se débrouille. Il ne le connaissait plus. Mais c’était mal connaître Ashray. Il avait pris contact avec un associé de son père et plusieurs richissime de ce monde pour récupérer la moitié des actions de Snyder Incorporated.


« Et ce soir, je t’emmène dans un des plus beaux restaurant de New York. Ça te dit ? »

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Lun 27 Aoû - 10:03

Ashray lui adressa un sourire rayonnant, avant de lui répondre :

-Bien sûr puisque tu étais près de moi.

Ces simples mots réussirent à faire sourire Keira. Cela faisait toujours plaisir d’entendre ça, même de bon matin. Voir encore mieux, car cela mettait de bonne humeur. Le jeune homme la détaillait attentivement, tout en baladant sa main sur son corps. Cela détendait. Même si Keira n’était pas encore en pleine forme, cela lui permit de devenir un peu plus lucide.

Alors qu’il approchait lentement dans le but de déposer un baiser sur les lèvres, une sonnerie retentit derrière eux. Hum, vu que la jeune femme n’avait pas apporté son appareil, cela devait sans doute être celui du blond. Apparemment, il parut ne pas s’en soucier et de venir à bout de sa manœuvre. A peine eut-elle savouré le contact que le bruit survint de nouveau. Bon, la personne insistait décidément. Ashray sortit du lit à contre cœur avant de se vêtir. Lorsqu’il décrocha, il s’éloigna de Keira de quelques pas, sûrement pour que la conversation ne lui arrive pas aux oreilles. Erreur. Son ouï fine lui permettait aisément d’espionner leur conversation. Mais elle s’en fichait, donc, ne s’en préoccupa pas le moins du monde.

Elle se rallongea complétement, en fermant les yeux. Elle avait une flemme géantissime pour se lever, s’habiller et bouger. Là, limite, elle aurait dormi toute la journée. Le soleil lui procurait un drôle d’effet, c’était certain. Enfin, c’était un peu normal. Généralement, la vampire se reposait la journée, ou faisaient quelques activités à son domicile dans ce cas-là, et vaquait à ses occupations la nuit. Là, ça faisait un peu désordre dans son quotidien. Et, pire, elle devait se nourrir. Sinon, hum, elle risquait fort d’avoir une envie soudaine de bondir sur Ashray pour se rassasier. Ce qui n’était pas vraiment conseillé.

Dès que l’appel téléphonique prit fin, le jeune homme laissa son portable et se rallongea à côté de Keira.

-Ça te dérange si je m’absente deux ou trois heures cette après-midi pour voir quelqu’un sur Manhattan ? Demanda-t-il tout en lui caressant les cheveux. Je suis revenu à New York juste pour ça. Mon père compte me couper les vivre dans pas longtemps et faut que j’assure ma survie tu vois ?

Oh. Oui, elle voyait bien ce qu’il voulait dire. Ainsi lui aussi il ne s’entendait pas avec son paternel. Cela leur faisait un point commun. Même si Keira se doutait que les circonstances n’étaient pas les mêmes. Loin de là.
Ainsi donc, il n’habitait pas à New York. Et il était venu exprès pour rencontrer quelqu’un pour assurer ses arrières. D’accord.

Keira se leva, s’étira, nullement gênée de sa nudité, et se leva dans le but de se rhabiller. Elle était au stade d’enfiler son soutient gorge lorsqu’il lui proposa une invitation des plus alléchantes :

-Et ce soir, je t’emmène dans un des plus beaux restaurant de New York. Ça te dit ?

Ouais, à part qu’elle ne pourrait pas savourer la délicieuse nourriture car c’est une vampire, mais rien de bien grave. Mais bon, pour son régime alimentaire, elle s’arrangerait pour ne pas être en manque lorsqu’Ashray ira à son rendez-vous. Une occasion rêvée. Elle ne comptait pas refuser !

-Bien sûr, accepta-t-elle avec un sourire, je serais ravie d’aller au restaurent avec toi.
Elle enfila sa robe rouge avant de lui dire :

-Et non, cela ne me dérange pas que tu y ailles, tu fais ce que tu veux, je ne vois pas pourquoi je t’en empêcherais.

Ce qui était vrai. Et réciproque après tout. La brune inspira avant de reprendre la parole.

-Tu pourrais m’aider à fermer la fermeture ? Lui demanda-t-elle, en montrant son dos dénudé.

C’était sûr que toute seule elle ne risquait pas d’aller bien loin. Elle se souvint de quelque chose dans leur conversation et, curieuse qu’elle était, elle n’hésita pas.

-Donc apparemment, tu n’habites pas à New York ?

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Lun 27 Aoû - 10:57

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


Elle se leva et s’étira. Ashray la dévora du regard. Elle alla s’habiller et accepta :


-Bien sûr, je serais ravie d’aller au restaurent avec toi. Et non, cela ne me dérange pas que tu y ailles, tu fais ce que tu veux, je ne vois pas pourquoi je t’en empêcherais.



Génial. Ils allaient passer une excellente soirée, il le sentait.

-Tu pourrais m’aider à fermer la fermeture ? Lui demanda-t-elle.


Il se leva et la rejoignit.


-Donc apparemment, tu n’habites pas à New York ?


Il remonta sa fermeture éclair lentement et l’embrassa dans le cou avant de répondre à sa question :


« Nan. Je suis né ici mais après tous les problèmes que j’ai eus avec ma famille, les psy ont conseillé à mes parents de déménager et on s’est retrouvé à Paris. Dès que j’ai eu dix-huit ans, je me suis tiré dans le sud de la France. J’ai une immense villa là-bas. Et un yacht aussi. »


Bon, inutile de dire que tout ça il ne l’avait que parce qu’il escroquait son père dès qu’il le pouvait. Il se demanda à ce moment si son invitation au restaurant n’était pas totalement stupide. C’était une vampire, elle se nourrissait de sang. Elle n’avait aucunement besoin de nourriture comestible. Contrairement à lui. Qui commençait à avoir faim.


« Je nous fais monter un repas ici ou on descend au resto de l’hôtel ? » demanda-t-il.


Il se sentait toujours aussi con en fait. Elle allait se forcer à manger alors qu’elle n’en n’avait pas besoin pour protéger le secret qui n’en n’était pas un. Il avait presque envie de lui dire qu’il savait. Mais bon, il y aurait de graves conséquences. Autant repousser le moment fatidique le plus loin possible. A ce moment, il se demanda ce qui allait se passer quand le secret sera mis à jour. Les mêmes règles s’appliqueront-elles que pour les loups-garous ? Devra-t-il être transformé en vampire ? Keira aura-t-elle des ennuis par sa faute ? Tant de problèmes allaient leur tomber dessus et il ne pouvait rien faire pour les éviter.
Autant passer le plus de temps possible avec elle. D’ailleurs, en allant sur Manhattan, il passera lui acheter un cadeau. Sans doute un bijou aux reflets éclatants. Rien n’était trop beau pour elle. Et oui. C’était son genre de s’emballer dès le début pour finir avec le cœur brisé. Après tout, que savait-il de cette fille à part qu’elle était une vampire et qu’à cause de ça, elle avait des problèmes avec son père ? Rien.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Mar 28 Aoû - 0:54

Ashray, une fois derrière elle, remonta la fermeture de la robe lentement. Keira le soupçonnait sans difficulté de le faire exprès. Elle en eut la confirmation lorsqu’il déposa un baiser dans son cou, comme pour marcher la fin de sa tâche.

-Nan, lui répondit-il. Je suis né ici mais après tous les problèmes que j’ai eus avec ma famille, les psy ont conseillé à mes parents de déménager et on s’est retrouvé à Paris. Dès que j’ai eu dix-huit ans, je me suis tiré dans le sud de la France. J’ai une immense villa là-bas. Et un yacht aussi.

Waouh, Keira était pour le moins impressionnée. Il disposait vraiment d’un tel attirail ? Eh bien, finalement, se payer l’hôtel pendant quelques jours ne le dérangeait sans doute pas dans ce cas. Mais elle ne se préoccupa nullement de ce qu’il possédait. Non, mais le fait qu’il habitait dans le sud de la France. Ça, par contre, elle l’avait bien noté, et cela la troublait quelque peu. S’il habitait en France, et elle, aux Etats Unis à San Francisco, leur relation risquerait fort de devenir … compliquée. Enfin, si Ashray envisageait bien de fonder une véritable relation. Keira ne tranchait pas encore sur la question. Mais le fait qu’il lui ait rappelé l’endroit où il habitait l’obligeait à se pencher sur certaines questions. Comme comment cacher qu’elle sortait, enfin, voyait un humain ? Même si elle ne lui avait rien confié sur sa nature, leur relation ne pouvait être que mal vue. Et pas forcément du côté des surnaturels. Du côté de la vie humaine de la jeune femme, personne ne verrait cette relation d’un bon œil.
Pfff. Des fois, la vie était vraiment compliquée.

Mais après tout, comment pouvait-elle être sûre que le blond envisageait une véritable relation avec elle ? Peut-être que, sachant qu’il habitait loin, il ne l’avait « fréquenté » que pour son séjour à New York. Et rien de plus. Donc, inutile de se poser des questions si cela allait être le cas.
Malgré tout, la brune ne pouvait affirmer qu’elle approuverait cette décision, ou même, que cela ne la dérangerait pas.

-Je nous fais monter un repas ici ou on descend au resto de l’hôtel ? Voulut-il savoir.

Mais elle le cacherait parfaitement, comme elle le faisait si souvent.
Après tout, cela avait été le cas toute sa vie. On ne faisait que la qualifier par les pires paroles, et cela avait fait que Keira se fermait complétement aux autres, ne faisait confiance à personne à part elle-même, voyait les autres personnes d’un œil différent. Ou les rares fois où elle se laissait aller, les gens l’utilisaient à leurs fins, et la rejetaient ensuite. Mais cela n’empêchait pas la jeune femme d’en sortir blessée. Pourquoi sa vie était aussi pourrie ?

Un sourire emplit d’amertume se dessina sur ses lèvres, avant qu’elle le fasse disparaître en prenant une bouffée d’oxygène. Elle se tourna face au jeune homme, avant de lui répondre :

-Tu peux demander à la réception de nous le faire monter, se serait peut-être mieux, non ?

Elle lui lança un petit sourire, avant qu'il lui tourne le dos et prenne le téléphone de la chambre pour prendre commande.

Ce n’était pas par feignantise qu’elle ne souhaitait pas descendre pour prendre le petit déjeuner, non, mais tout simplement qu’elle n’appréciait pas trop de s’afficher en public dès le matin, et pire encore la journée. Non, rester tranquillement dans la chambre en compagnie du beau Snyder était une idée beaucoup plus enviable.

Et puis, de toute façon, elle n’était pas affamée du repas qu’apporterait le service de l’hôtel. Mais faim d’autre chose. Un sourire carnassier fleurit sur son visage alors qu’elle s’approchait dangereusement de lui par derrière.

Elle se colla à lui alors qu’il commençait à peine à formuler sa demande. Elle passa son torse sous toutes les coutures, d’une main experte, sous et au-dessus de son tee-shirt. Hum, diabolique, voir sadique, soit, mais au moins, il poserait peut-être moins de question en ne la voyant pas dévorer son petit déjeuner, car elle comptait bien le dévorer avant. La vampire fit exprès de jouer avec les pulsions d’Ashray. C’était marrant, et particulièrement sadique, d’accord. Mais le jeu en valait la peine. Après plusieurs et longues secondes à ce jeu-là, elle se mit sur la pointe des pieds pour pouvoir lui murmurer doucement à son oreille libre :

-Excuse-moi, je suis affamée.

Du repas, bien entendu ...
Une fois qu’il se tourna vers elle, Keira sut qu’elle avait gagné la partie.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Mar 28 Aoû - 4:55

[
Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira

-Tu peux demander à la réception de nous le faire monter, se serait peut-être mieux, non ?


Il acquiesça et se retourna pour prendre le téléphone de sa chambre et commander un petit déjeuner. Alors qu’il commençait à dire ce qu’il voulait pour son petit déjeuner, il sentit Keira se coller à lui. Elle fit glisser ses mains sur son torse empêchant Ashray de parler correctement au téléphone. Il adorait sentir ses mains se balader de cette façon. Il ferma les yeux quelques instants pour savourer les caresses. Il laissa s’échapper un « hummm » et décida d’écourter sa commande avant que tout l’hôtel ne le prenne pour un fou. L’homme lui dit que sa commande sera apportée dans une demi-heure et Ashray raccrocha au moment où Keira lui susurra à l’oreille :


-Excuse-moi, je suis affamée.


Il se tourna vers elle et la fixa. Elle en redemandait la petite ? Elle allait être servie. Il l’enlaça et la serra contre lui avant de lui chuchoter :


« A mon tour de jouer »


Il lui caressa la cuisse et remonta lentement en passant dans son dos. Il récupéra la fermeture éclair qu’il avait remontée il y a moins de deux minutes pour la descendre à nouveau. Il la débarrassa de sa robe et l’embrassa tandis qu’il laissait ses mains caresser l’entièreté de son corps presque nu. Il la poussa dans le lit et passa sur elle pour refaire les mêmes gestes que cette nuit.

Ils furent interrompus une demi-heure plus tard par quelqu’un qui frappa à la porte. Ah oui, la bouffe. Il arrêta à contre cœur et enfila un caleçon en râlant. Il enfouie Keira sous les couvertures et en profita pour l’embrasser avant d’aller ouvrir la porte. Ashray prit les plateaux des mains de la jeune fille qui ne s’attendait visiblement pas à voir un mec presque nu lui ouvrir. Il referma la porte après un sourire et un clin d’œil. Il apporta le plateau sur le lit et s’assit près d’elle. Il ralluma son IPhone en mangea un croissant. Oh quelle surprise, six appels manqués en une demi-heure. Il l’éteignit de nouveau de nouveaux appels. Il jeta un œil à l’horloge. Dans une demi-heure, il devait partir. Pff, horaire de merde. Mais bon, il se rattrapera ce soir, après le restaurant.

Il comptait lui demander ce soir au restaurant de devenir sa petite amie. Il avait envie d’une relation sérieuse avec elle et surtout, de l’avoir pour lui tout seul. Alors qu’il l’embrassa, il remarqua qu’elle portait des pendants en or avec des pierres précieuses. Il savait exactement dans quel magasin il allait aller pour lui trouver quelque chose pour accompagner sa demande. Il passera chez Harry Winston lui acheter un collier ou une bague. Le fait qu’elle apprécie les bijoux raffinés lui plaisait beaucoup. Cette fille faisait partie de son monde sans forcément être la fille à papa qui dit oui à tout le monde.

Il jeta de nouveau un œil à l’horloge. Le temps passait mais il n’avait pas envie de la laisser là. D’un autre côté, il n’avait pas vraiment d’autres choix. Il s’éloigna à regret et alla se raser et se laver les dents avant de s’habiller d’un costume neuf. Il revint dans la chambre et l’embrassa avant de lui dire :


« Je reviens le plus vite possible mon cœur. »


Il finit par quitter la chambre à regrets. Il sortit de l'hôtel et se rendit à Manhattan. Pendant tout le trajet, Keira hanta son esprit. Il n'arrêtait pas de penser à elle et commençait à se demander s'il ne s'était pas prit un coup de foudre dans la gueule.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Mar 28 Aoû - 7:27

-A mon tour de jouer, déclara-t-il en l’enlaçant et en faisant en sorte qu’elle soit plaquée contre lui.

Elle haussa un sourcil, attendant de le voir à l’œuvre. Elle ne fut pas déçue. Keira devrait le provoquer ainsi plus souvent, s’il répondait de cette façon … Enfin, si elle en aurait l’occasion. Vu qu’elle n’était pas certaine de savoir où déboucherait leur relation. Ses pensées furent interrompues par le fait qu’Ashray la poussait sur le lit. Alors qu’elle venait à peine d’atterrir, il se plaça sur elle. Et ils poursuivirent les évènements de la nuit qu’ils avaient passée ensemble.

**
*

La seule fois où ils arrêtèrent, ce fut une demi-heure plus tard quand leur commande fut apportée dans leur chambre. Alors que Keira venait à peine de se redresser, Ashray apporta le plateau au lit avant de prendre place à côté d’elle. Ils dégustèrent lentement leur repas sans se presser. Enfin, la vampire se forçait un peu mais bon. Pour masquer les apparences, c’était essentiel. Et puis, elle ne mangeait pas tant que ça, vu que le blond semblait préoccupé. Sans doute pour son fameux rendez-vous.

Il l’embrassa, avant de partir se préparer pour ce dernier. Pendant ce temps, la jeune femme s’était déjà rhabillée. Elle était en train d’enfiler ses chaussures quand le jeune homme débarqua, posa les lèvres sur les siennes avant de lui dire :

-Je reviens le plus vite possible mon cœur.

Keira fut surprise, si bien qu’elle ne réagit pas lorsqu’il quitta la chambre. « Mon cœur », alors ça, c’était nouveau. Mais pas désagréable pour autant.

C’est une Keira heureuse mais déterminée qui quitta l’hôtel, le sourire aux lèvres. Dès qu’elle fut dehors, elle plissa les yeux. Aïe, le premier contact était souvent le plus difficile. Elle ne perdit pas de temps. Elle se mit aussitôt à marcher, sachant exactement où elle se rendait. Elle avait laissé sa voiture dans un parking, pas loin du lieu de la fête. Elle en aurait besoin si elle souhaitait chasser. Une fois arrivée à l’endroit propice, elle se dirigea vers sa décapotable noire, ouvrit la portière et se faufila au volant. Elle inspira, avant de démarrer.

La vampire part à la chasse.

*
**

Keira se situait dans une ruelle déserte, dans un quartier mal vu, très mal vu. C’était sans doute le mieux à faire lorsqu’on désirait mordre quelqu’un sans que sa se remarque. Elle attendait là, docilement, qu’une petite proie arrive, l’air de rien, afin qu’elle puisse se rassasier. Au bout de quelques minutes, sa demande prit enfin réalité. Un mec, d’une vingtaine d’années, venait de se faufiler dans la petite ruelle en regardant autour de lui, comme s’il était nerveux. Hum, cela allait drôlement lui faciliter les choses. Keira commença à sortir lentement de sa cachette, qui la cachait aux yeux de sa future proie. Dès que celle-ci arriva à sa hauteur, la prédatrice sauta sur l’occasion et le mordit. Elle savoura le liquide chaud et délicieux qui coula le long de sa gorge, avant de se reculer en s’essuyant les lèvres. Bof. Alors que sa victime déblatérait des imbécilités, les yeux vitreux, elle le retourna face à elle et plongea son regard dans le sien. Elle tâcha sur le champ de commencer sn hypnose. Oui, la vampire prenait toutes les dispositions nécessaires.

-Tu vas m’oublier, oublier cette rencontre, oublier cette morsure, lui ordonna-t-elle d’une voix charmeuse. Tu vas rentrer chez toi et dormir dans ton lit.

Sur ces paroles, elle le laissa partir. La jeune femme le regarda jusqu’à ce qu’il disparaisse de son champ de vision. Alors qu’elle venait de se tourner, on lui assena un coup de coude en plein dans le visage. Sous le choc, elle recula, la main sur sa bouche. Elle fut prise au dépourvu lorsque deux personnes se jetèrent sur elle, l’immobilisant totalement. On la retenait par les bras, l’empêchant de bouger le moindre muscle. C’étaient des experts. Elle n’avait rien vu venir. Par reflex, la brune montra les crocs et grogna de colère, les pupilles dilatées à cause de l’adrénaline qui envahissait son organisme. Du coin de l’œil, elle aperçut l’éclat d’une lame, et elle ferma les yeux, attendant le coup venir.
Qui ne vint pas.

-Lâchez-la, ordonna quelqu’un.

-Quoi ?! Mais patron c’est une vampire …

- J’ai bien vu, merci,rétorqua la même voix masculine, en tout cas, j’ai aussi très bien remarqué que c’était la fille d’Eric, Keira.

C’est en croyant reconnaître la fameuse voix, que la fameuse Keira Jones ouvrit les paupières. D’accord, elle n’avait pas rêvé. Nicholas Branker se tenait devant elle, armé d’un poignard baigné dans l’eau bénite, ainsi qu’un pieu. Ok, il y avait plein de chasseurs de vampire qui traînaient dans le coin. Et il a fallu qu’elle croise son ex en pleine bagarre ? Enfin, c’était lui qui comptait abattre le coup fatal sur elle, mais bon. Ce n’était qu’un détail .

Ses copains finirent par comprendre le message car ils la lâchèrent. Keira leur jeta un regard noir, avant de se masser les poignets. Ouais, de vrais chasseurs. Qui avaient une sacrée poigne. Keira espérait ne pas en garder de séquelle.
Nicholas n’avait pas changé, toujours aussi imposant, toujours aussi riche, toujours aussi tueur de vampire, toujours aussi Nicholas. Non, il restait fidèle à lui-même.

-Je ne m’attendais pas à tomber sur toi Keira, lui dit-il en croisant les bras.

C’était tout à fait réciproque. Sinon cela aurait été les deux autres qui risquaient de garder des séquelles de leur rencontre avec Keira Jones.

-Moi non plus, si tu veux tout savoir, cingla-t-elle, toujours aussi sarcastique. Mais vraiment, je suis enchantée de te revoir dans de si étonnantes circonstances.

Il fronça les sourcils, signe chez lui qu’il était contrarié. Han, quoi, il s’attendait à quoi ? Qu’elle se jette dans ses bras, tellement elle était heureuse de croiser son ex fiancé chasseur de vampire ? Pff. N’importe quoi.

-Tu n’es pas venu finir le travail ? Lui demanda-t-elle d’un ton mauvais, signe qu’elle n’était pas d’humeur à bavarder.

Nicholas se dandina d’un pied à l’autre, cherchant ses mots.

-Non, pas vraiment, lui répondit-il, écoutes, je ne savais pas que nous te traquions avant que je voie ton visage.

-J’en suis contente, sinon je ne préfère pas imaginer ce que tes copains et toi auraient fait de moi si tu ne m’aurais pas reconnue.

Elle épousseta sa robe, et posa ses mains sur ses hanches. Elle ne voulait vraiment pas s’éterniser ici. La vampire était stupéfaite que son ex ne la réduise pas à l’état de cendres, mais bon, elle ne comptait pas lui faire la remarque.

-Mais après tout, c’est ce à quoi je dois m’attendre, hein ?

Nicholas soupira. Et ne répondit pas. Tant mieux.
Keira tourna les talons, prête à partir d’ici. L’odeur nauséabonde qui traînait dans ses quartiers la dérangeait.

-Qu’est-ce que tu as fait du type avec qui tu étais hier soir ? Lui lança-t-il.

Elle s’arrêta net. Elle se retourna, le visage impassible.

-Je l’ai vidé de son sang et je l’ai rangé dans mon placard à balais, si l’envie me prend de grignoter, c’est ce que tu veux entendre ? Lui dit-elle, froide. Eh bien non, je ne vais pas te faire ce plaisir de mentir. Et puis, cela ne te regarde pas.

Keira voulut s’en aller, mais Nicholas reprit :

-Je viens de te sauver la peau, tu pourrais au moins me répondre.

Non mais quel culot. Il venait de l’agresser, et elle lui était redevable de la laisser s’en aller ?! Mais quel … !

-Dois-je te rappeler que les relations vampires et humains sont fortement désapprouvées par les tiens ? Enchaîna-t-il.

De quoi se mêlait-il ?

-Dois-je te rappeler que cela ne te concerne pas ?

-Dois-je te rappeler que je viens de te sauver la mise ?

OK. Il voulait jouer à ça ? Pas de problème.
Keira s’approcha dangereusement de lui, le visage froid, le regard noir, en le regardant dans les yeux.

-Tu es mal placé pour me menacer, Nicholas Branker, car tu sais très bien que je peux t’écorcher vif si je le voulais. Or, je ne souhaite pas tâcher ma robe plus que ce qu’elle ne l’est déjà. Donc, si tu veux bien, je vais m’en aller maintenant. Et tu me laisses tranquille, une fois pour toute.

Sur ces paroles, elle tourna les talons, poursuivit son chemin sans s’arrêter, sans regarder en arrière.
Elle ne se détourna pas non plus lorsque Nicholas lui cria :

-Ce n’est pas fini Keira !

Ouais, ce n’était pas fini. C’est cela oui. En attendant, la jeune femme se moquait bien de ses menaces.

**
*

Keira se gara dans le parking de l’hôtel. Eh ben, quelle journée mouvementée. Elle soupira en fermant les yeux. Vraiment, là, elle en avait marre. Elle avait vraiment hâte que les ennuis s’arrêtent. Mais bon, ce n’était pas si facile que ça.
Toutefois, la jeune femme se dépêcha de sortir de sa décapotable. Le soleil était déjà couché, mais bon, il vaut mieux prévenir que guérir, comme disait le dicton. Et puis, la vampire avait envie de se poser tranquillement.

En traversant le hall, elle ne s’attarda pas. Elle sauta dans l’ascenseur en appuyant fort sur le bouton du neuvième étage.

Elle avait eu le temps de filer rapidement à son hôtel, de prévenir de ses nuits qu’elle passerait ailleurs pour le moment, et de prendre des habits de rechange. Elle avait dû appliquer du fond de teint sur ses poignets pour masquer les marques qui rappelaient la poigne des deux chasseurs. Quels emmerdeurs, ceux-là, se dit-elle. Mais bon, c’était fini. Il fallait qu’elle se détende. La vampire se sentait mieux désormais, douchée, habillée d’une petite robe violette qui s’attachait autour de son cou et d’escarpins noirs, fraichement coiffée et maquillée. Han, qu’est-ce que c’était agréable. La jeune femme attendit patiemment son étage avant de descendre. Elle se dirigea vers la chambre, entra dans celle-ci en refermant la porte derrière elle. Elle s’adossa contre la porte, soudainement épuisée par cette journée. Heureusement, il faisait encore sombre dans la chambre. Youpi. De l’obscurité, magnifique.

Elle sursauta légèrement lorsqu’elle se rendit compte de la présence d’Ashray qui, visiblement, l’attendait.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Mar 28 Aoû - 7:53

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira

Il gara sa voiture dans un des nombreux parkings souterrains de Manhattan et fit le reste du chemin à pied. Il arriva dans le gratte-ciel où avait lieu le rendez-vous et entra dans la salle de réunion. Deux de ses associés étaient déjà là. Il n’en manquait que trois. Il s’assit sur un des grands fauteuils en cuirs qui entourait la table de la salle de réunion. Cette pièce était faite spécialement pour les réunions secrètes. Totalement insonorisée, aucune caméra et un homme toujours posté devant la seule entrée.

Ashray était à l’origine de ce projet mais c’était Michael qui avait tout finalisé sur papier. Il lui tendit un exemplaire du contrat qu’Ashray lut minutieusement. Il avait suivi l’écriture du contrat depuis le début mais il voulait être sûr qu’aucune clause spéciale ne soit ajoutée. Lorsque tout le monde fut présent, tous signèrent les contrats et discutèrent de la suite des opérations. Maintenant qu’ils étaient liés et qu’ils étaient sûrs qu’aucun d’entre eux ne tenterait de coup bas, ils pouvaient tout mettre en œuvre pour posséder cinquante et un pourcent des actions de Snyder Incorporated et ainsi racheter le total de l’entreprise. Ils procédèrent au rachat massif, dépensant chacun plusieurs centaines de millions de dollars.

Ashray aurait donné n’importe quoi pour voir la tête de son père lorsqu’il verra sur son écran toutes les parts de sa société être racheter par un même groupe dont Ashray était à la tête. Lorsque l’écran géant afficha que toutes les parts nécessaires pour prendre le contrôle de la société étaient entre leurs mains, ils sortirent le champagne. Ils comptaient bien agrandir la multinationale et faire en sorte d’augmenter leurs bénéfices. Ashray eut un sourire mauvais. Il avait enfin sa revanche sur son père qui venait de tout perdre à ce moment. Il avait réussi. Son avenir était assuré. Du moins, pour l’instant. Son père, homme d’affaire brillant avait réussi à se faire piquer sa société d’un coup. Ashray devra se méfier de ses associés voir carrément les virer de là. Mais bon, ça c’est pour plus tard. Le problème avec ce rachat. C’est qu’il allait se retrouver avec plus de responsabilités qu’il n’en n’avait jamais eu dans toute sa vie.

Ils discutèrent de la suite des opérations et tous se séparèrent. Chacun retourna à ses occupations. Ashray se rendit chez Harry Winston pour trouver quelque chose pour Keira. Il choisit un collier. C’était un montage en or blanc avec des diamants. Il aurait préféré avoir plus de temps devant lui pour commander quelque chose de personnalisé et qui lui plaira à coup sûr. Mais il devait retourner en France dans deux jours mais si elle acceptait d’entamer une relation sérieuse, il restera là avec elle autant de temps qu’elle le souhaitera.
Il passa au restaurant où ils devaient manger ce soir. Au dernier étage d’un gratte-ciel. Il fronça les sourcils lorsqu’on lui dit :


« Désolé monsieur Snyder. C’est impossible. Il faut réserver au moins deux mois à l’avance. »


« On ne me dit pas que c’est impossible. On me dit combien et je paye. »


Il réussit à avoir une table pour le soir. Par contre, il a dû payer en liquide mille dollars au responsable directement plus deux mille autres dollars qu’il devra verser sur son compte le plus vite possible. Heureusement qu’il vivait dans un monde qui ne tournait qu’autour de l’argent. Au moins, il était sûr qu’il passera un excellent moment avec Keira.

Il rentra à l’hôtel tranquillement. Il ouvrit la porte. La chambre avait été faite mais Keira n’était pas là. Elle était sûrement partie faire un tour. Il laissa la porte entre-ouverte au cas où elle rentrerait. Il alla prendre une bonne douche et s’habilla. Il ouvrit son dressing. Costume costume costume et costume. Il était aussi en voyage d’affaire donc il ne fallait pas s’attendre à trouver une paire de tong et un short et de toute façon, il se ferait jarter du resto s’il se ramenait en tee-shirt.

Il s’assit sur une chaise et passa un coup de fil pour qu’on vire sur le compte du gars de l’hôtel la somme demandée. Ashray reçut un mail de son père qui le traitait de tous les noms et lui demandait comment il avait osé lui faire un coup pareil. Lui, son propre fils. Ashray ne lui répondit même pas. A un moment, la porte s’ouvrit et Keira entra avant de s’appuyer contre la porte. Elle aussi s’était changée. Ashray la trouvait toujours aussi magnifique mais elle semblait fatiguée. Qu’avait-elle fait pendant ces quelques heures ? Il avait bien envie de lui poser la question mais c’était peut-être indiscret. D’un autre côté, il n’aimait pas ne pas savoir ce qu’elle faisait quand il n’était pas là.

Il s’approcha d’elle et lui sourit avant de lui dire :


« Alors, t'as fait quoi cette après-midi sans moi ? »



_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Mar 28 Aoû - 8:57

Oh, il l’attendait depuis longtemps ? Mince. Heureusement qu’elle s’était changée, car si elle aurait débarquée avec sa robe rouge tâchée de sang, un interrogatoire lui aurait été imposé.
Et il valait mieux que cela n’arrive pas.

-Alors, t'as fait quoi cette après-midi sans moi ? Lui demanda-t-il en s’approchant-elle, un léger sourire en coin.

Question question. Hum. Un mensonge s’imposait. La première réaction qu’elle eut lorsqu’il s’approcha d’elle, ce fut de cacher ses poignets du mieux qu’elle put derrière son dos.

-Eh ben, comme tu vois, je suis passée à mon hôtel pour me changer et les prévenir que je risquais d’être quelque peu absente ces temps-ci pour raisons personnelles, commença-t-elle à raconter.

Là, c’était vrai. Elle ne mentait pas. Elle s’approcha de lui, l’embrassa, avant de filer vers le lit et de s’y asseoir. Mon dieu, cela faisait du bien de s’asseoir. Elle posa son sac à main, ainsi que sa veste, à côté d'elle. La jeune femme croisa les jambes, les mains à plat sur le lit.

-Et j’en ai profité pour faire un petit tour à New York.

En partie vrai. Elle omettait juste le fait qu’elle s’était fait agressée par trois chasseurs, dont son ex fiancé, en pleine chasse. Mais le bon côté de la chose, c’était qu’elle était rassasiée. Et qu’elle n’aurait pas des envies bizarres au court de la soirée, comme par exemple lui sauter à la gorge pour le sucer jusqu’à la moelle. Autrement dit, le vider de son sang.
Ce qui n’était vraiment, vraiment pas conseillé. En tout cas, c’était mieux d’abréger tout ça.

-Et toi ? Ton rendez-vous s’est bien passé ? Lui demanda-t-elle, l’air de rien.

La vampire devrait attendre avant de parler de ses vrais occupations à son pseudo petit ami qui n’en n’était pas encore –ou jamais ?- un. En tout cas, elle voulait vraiment clarifier les choses. Et le plus tôt possible.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Mar 28 Aoû - 10:10

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


-Eh ben, comme tu vois, je suis passée à mon hôtel pour me changer et les prévenir que je risquais d’être quelque peu absente ces temps-ci pour raisons personnelles.
Elle alla ensuite s’asseoir sur le lit.


-Et j’en ai profité pour faire un petit tour à New York. Et toi ? Ton rendez-vous s’est bien passé ?


Il s’assit à côté d’elle et lui caressa le visage. Il descendit avec ses caresses dans son dos pour atteindre le bas de ses reins.


« Tu peux dire bonjour au nouveau patron de Snyder Incorporated. »


Il l’embrassa langoureusement et l’emprisonna de ses bras. Il commença à descendre avec ses baisers avant de se rappeler qu’il avait piqué la place d’un honnête gars au restaurant. Il se leva et lui tendit une main.


« Allez viens ma chérie, j’ai réservé une table au restaurant. »


Il passa son bras autour de sa taille pour afficher clairement qu’ils étaient ensemble. De toute façon quand ils rentreront, ça sera sa petite amie. Enfin, si elle voulait bien. Il fallait absolument qu’elle accepte. Il était prêt à faire n’importe quoi.

Ils arrivèrent dans le restaurant et il garda ses mains dans ses poches. C’était un restaurant dans les tons argentés. Il n’y avait pas de murs. Que d’immenses fenêtres qui donnaient une vue imprenable sur New York. Les cuisines étaient à l’étage précédent. Une musique assez calme résonnait dans l’air sans que ça ne tourne non plus aux violons du diner romantique par excellence. Un design très moderne et une ambiance riche sans être coincée. C’était ça qu’Ashray appréciait dans ce restaurant. Les gens qui étaient ici n’étaient pas vraiment pauvres mais assez jeunes et donc, sans doute un peu moins coincés que leurs parents. Le maître d’hôtel les conduisit vers une table près d’une fenêtre. Ashray n’apprécia pas du tout que leur table soit une table pour quatre personnes. Mais bon. D’un autre côté, c’était mieux que pas de table du tout.
Une fois qu’ils furent installés, le maître d’hôtel leur donna les menus et les laissa choisir. Ashray jeta un œil aux gens qui entraient dans le restaurant. Son regard fut attiré par une fille aux cheveux d’ébène et aux yeux verts émeraude. C’était Katerina. Il lui fit un signe. Elle dit deux mots au maître d’hôtel et s’approcha de leur table.


« Katerina, quelle bonne surprise. Mais qu’est-ce que tu fais ici toute seule ? »


Katerina expliqua qu’elle devait venir avec son fiancé mais qu’ils avaient rompus hier et comme elle avait déjà payé, elle avait décidé de venir. Ashray réfléchit. Ça c’était une occasion en or pour voir Keira avait les mêmes idées en tête que lui. Et puis, rendre une fille jalouse, il n’y avait rien de plus drôle. Et la jalousie en disait toujours plus sur les gens que les mots. Dans son cas, un ami à Keira se serait ramené à ce moment-là, il lui aurait tout simplement dit de dégager.


« Oh je suis désolé. Viens avec nous. »


« Je ne dérange pas ? » demanda-t-elle avec un sourire et des yeux de cocker.


Ashray lui dit qu’elle ne dérangeait pas et elle prit place à côté de lui. Le serveur lui donna une carte. Toujours les mêmes cartes. Sans les prix pour les femmes. Avec les prix pour les hommes. Il présenta les deux femmes :


« Keira, voici Katerina, une amie à moi. Katerina, voici Keira, une autre amie à moi. »


Peut-être que pour Keira, le mot amie n’était pas le plus adapté. Il lâcha Keira des yeux pour détailler Katerina. Elle portait une courte robe noire sans bretelles et une paire de bottes noires. Ashray se dit qu’il avait vraiment de la chance d’avoir des amies toutes plus belles les unes que les autres. Mais quoi qu’il en soit, Keira restera toujours la plus belle. Sans doute le mythique charme des vampires. Mais justement, n’était-ce pas un peu dangereux de jouer avec une vampire ? Au pire, il lui demandera pardon à genoux mais avec un peu de chance, elle ne dira rien lorsqu’il lui avouera qu’il n’a fait ça que pour la tester.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Mar 28 Aoû - 11:04

Ashray prit place à côté d’elle, avant de commencer à la caresser. Ce fut d’abord le visage, avant que sa main descende au niveau de son dos, avant de franchir la limite de ses reins.

-Tu peux dire bonjour au nouveau patron de Snyder Incorporated.

Oh mon dieu. C’était énorme comme révélation. L’entreprise dont il faisait référence, celle qui appartient, ou plutôt appartenait, au père Snyder, était vraiment gigantesque. Son propre père, Eric, était associé avec lui. Bien entendu, Keira ne savait pas si c’était encore d’actualité ou non. Mais visiblement non, vu que Ashray venait de reprendre l’entreprise familiale. Il endossait désormais de lourdes responsabilités.

Elle cessa tout bonnement de penser dès que ses lèvres touchèrent les siennes en un baiser qui vira rapidement du passionné au langoureux. Il se pencha vers elle, l’obligeant à s’allonger, avant de l’embrasser sur plusieurs parties de son corps. Keira était tellement prise dans l’élan qu’elle ne remarqua pas tout de suite que le blond s’était relevé, et lui tendait la main pour qu’elle la prenne.

-Allez viens ma chérie, j’ai réservé une table au restaurant.

A regret, Keira se leva, sans oublier son sac et sa veste, et ils sortirent de l’hôtel. Le jeune homme lui entoura la taille d’un bras possessif, sûrement dans le but de la présenter clairement comme sa compagne. Ce qui ne dérangeait pas la vampire, loin de là cette idée.

Dès qu’ils arrivèrent sur les lieux, Keira fut stupéfaite par la beauté de l’endroit. Il n’y avait pas de mur, c’était uniquement des baies vitrées qui offraient une vue magnifique. Le restaurent était décoré essentiellement avec de l’argent. Ce n’était pas tellement tape-à-l’œil, mais qui dégageait une luxure juste comme il fallait. Le maître des lieux les entraîna à travers le restaurent, avant de les placer sur une table à côté de la fenêtre pour quatre personnes. La brune ne se plaignit pas, non, elle était persuadée qu’elle passerait une excellente soirée au côté du jeune Snyder, elle ne râlerait pas pour si peu.

Un serveur leur apporta le menu pour qu’ils puissent choisir leur commande. La jeune femme venait à peine de commencer à voir ce que le restaurent proposait que Ashray fit signe à quelqu’un. Elle ne se douta de rien, à part lorsque la fameuse personne arriva à la hauteur de leur table. Une jeune femme aux cheveux noirs, bien habillée, et aux yeux verts. Elle était jolie, mais pas magnifique. Et encore, cette pensée était sortie à contre cœur de l’esprit de la vampire qui dévisageait la nouvelle venue genre « Ouiiii qu’est-ce que tu veux ? ».

-Katerina, quelle bonne surprise, s’exclama Ashray. Mais qu’est-ce que tu fais ici toute seule ?

Toute seule, toute seule. Oh oh. Keira avait un mauvais pressentiment là, maintenant, tout de suite.
Keira tâcha de garder un visage impassible quand la fameuse Katerina raconta qu’elle était censée venir avec son petit ami, mais qu’ils avaient rompu la veille et qu’elle était venue ici toute seule vu qu’elle avait déjà payé sa place. C’est cool ta vie, pensa-t-elle.

-Oh je suis désolé. Viens avec nous.

Naaan. Il n’avait pas osé ?

-Je ne dérange pas ? Interrogea la jeune femme en faisant les yeux doux avec un sourire insupportable qui donnait envie à Keira de le lui arracher.

Calme, calme. Zen. Elle ne risquait pas de rester avec eux tout le repas, si ?
En réponse, le jeune Snyder lui assura qu’elle ne les dérangeait pas et, bien sûr, Katerina s’assit. A côté de lui. Bien évidemment. Si tu dis oui à n’importe qui qui souhaite se taper l’incruste, pourquoi m’avoir invité au restau ? Râla-t-elle en son for intérieur.
Un autre serveur apporta la carte à Katerina. A ce train, elle finirait la soirée avec eux. Et ne partirait pas au restaurent. Elle continuerait à se taper l’incruste jusqu’à l’hôtel. Pourquoi pas dans le lit après tout, à ce rythme, se dit-elle avec sarcasme.
Oui, Keira était très sarcastique, limite mauvaise, quand elle était jalouse. Une bonne raison pour ne pas la provoquer. Et ses pulsions vampiriques n’arrangeaient pas du tout les choses. Là, elle envie des envies de mordre. Encore, pour le moment, ça allait. Du moment qu’il n’y avait aucune provocation, ça passait. Mais après …

-Keira, voici Katerina, une amie à moi. Katerina, voici Keira, une autre amie à moi. Présenta Ashray.

Keira tourna la tête vers lui en lui lançant un regard lourd de sous-entendu sur ce qu’elle pensait. Mais bien sûr, il était bien trop occupé à détailler la nouvelle arrivante sous toutes les coutures. Pourquoi pas sous sa robe aussi . Alors, elle n’était qu’une « amie » pour lui ? D’accord. Au moins, les choses étaient claires. Très claires. Mais, s’il la qualifiait d’amie, et Katerina aussi, la jeune femme commençait à se douter des circonstances de leur rencontre. Alors là … C’était le comble.
Un serveur passa et ils leur servirent un bon verre de vin rouge. Parfait. Il avait sûrement entendu l’appel à l’aide télépathique de Keira qui commandait une bonne bouteille.
Elle offrit un sourire des plus hypocrites à Katerina, qui ne sembla pas s’en rendre compte, qui signifiait bien pour la vampire « j’ai envie de te tuer connasse », avant de lui dire :

-Et bien enchantée Katerina.

Cette dernière répondit à son sourire.

-Moi de même.

Oh non je crois pas, pensa automatiquement la buveuse de sang.

-Comment vous vous êtes-vous rencontrés ? Demanda-t-elle.

Elle était presque sûre d’avoir la réponse quant à la suite de leur rencontre, mais elle garda le silence, attendant la vérification à ses doutes.

-Nous nous sommes rencontrés à une fête, répondit Katerina avec un sourire à l’adresse du blond.

Hum. Intéressant.

-Tient donc, voyez-vous ça, fit la brune en prenant une petite gorgée de vin.

-Et puis ensuite, au fil de la soirée … Nous avons fait connaissances, vous voyez ce que je veux dire, raconta-t-elle avec un clin d’œil.

Ah ouais, là c’est clair. Elle voyait vraiment ce qu’elle voulait dire. C’était vraiment intéressant à savoir.

-Oh oui, je vois très bien ce que vous voulez dire, confirma-t-elle avec un sourire hypocrite, en lançant un regard lourd de sous-entendu appuyé en coin à l’égard du jeune Snyder.

-Et les circonstances ont fait que nous nous sommes perdus de vue, cela arrive souvent malheureusement.

-Oh oui, souvent, vous pouvez le dire, approuva-t-elle.

Elle gardait un visage impassible tout au long, son regard n’exprimait rien, seuls ses sourires hypocrites transgressaient cette barrière de glace. Ce que Katerina ne remarqua pas. C’était sûr, elle était intéressée par autre chose …

-Et toi, lança Katerina à Ashray en se tournant vers lui, tout sourire, qu’est-ce que tu deviens ?

Keira but une plus longue gorgée. Elle en avait besoin. Elle envisageait sérieusement de demander au serveur de laisser la bouteille sur leur table.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Mar 28 Aoû - 11:55

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


Ashray regarda les deux filles discuter. Il ne put retenir un sourire en coin. Si les regards tuaient, Katherina serait morte à l’heure qu’il était.


-Et puis ensuite, au fil de la soirée … Nous avons fait connaissances, vous voyez ce que je veux dire, raconta-t-elle avec un clin d’œil.


Ah ça, pour faire connaissance, ils avaient biieeeen fait connaissance.


-Oh oui, je vois très bien ce que vous voulez dire.


Elle lança à Ashray un de ces regards qui donnent envie de baisser la tête mais Ashray se contenta de faire comme s’il n’avait rien vu. A un moment, Katherina se tourna vers lui pour lui demander ce qu’il devenait. Il n’avait pas non plus envie de lui raconter sa vie et le contrat récemment signé. Il improvisa donc une réponse à la va vite :


« Pas grand-chose. Je continue ma vie comme avant. »


Ouais, un peu à chier comme réponse mais bon, il n’avait pas mieux sous la main. Il aimait bien Katherina mais bon, elle n’était pas vraiment faite pour les histoires d’argent ou les histoires tout court en fait.


-Et dites-moi, vous vous êtes connus comment vous deux ?


Euh ouais. Il aurait préféré l’éviter cette question-là. Il allait passer pour un enfoiré qui se tape une fille différente à chaque soirée où il allait. Mouais, c’était un peu la vérité aussi. Il fintit quand même par dire la vérité :


« Et bien, nous nous sommes rencontrés à une soirée de collecte de fond d’un ami qui fait de la politique. On a été faire un tour en ville et on est rentré. »


Ouais. Là, c’était sûr, il allait passer pour un gros enfoiré. Il descendit son verre de vin d’un trait. Mais bon, ce n’était pas Katherina qui allait le juger. Elle était un peu mal placée pour critiquer. Il sourit tendrement à Keira mais bon, elle avait l’air assez sur les nerfs là. Il s’était engagé sur une pente savonneuse. Et là, la pente était presque verticale. Aïe, la chute risquait de faire mal.

Pour calmer le jeu, il commença à lui caresser la jambe avec son pied sous la table sans que Katherina ne sache rien. Calmer le jeu okay. Tout arrêter maintenant, certainement pas.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Mar 28 Aoû - 12:35

-Pas grand-chose, lui répondit-il, l’air presque indifférent. Je continue ma vie comme avant.

Ça, pour une réponse courte, ça l’était totalement. Tant mieux, il manquerait plus que Katerina soit en extase devant le bel homme d’affaire riche qu’il était. Enfin, encore plus aujourd’hui, vu qu’il venait d’hériter de l’entreprise de son paternel. Mais ça, elle ne le savait pas. Et n’avait pas besoin de le savoir non plus.

-Et dites-moi, vous vous êtes connus comment vous deux ? Demanda cette dernière, l’air de rien.

-Eh bien, nous nous sommes rencontrés à une soirée de collecte de fond d’un ami qui fait de la politique. On a été faire un tour en ville et on est rentré, raconta-t-il sans la moindre émotion.

Et c’était tout ? Il racontait leur rencontre comme quelque chose de … banal, un évènement pas important. Bon, ce n’était pas grandiose non plus, mais tout de même. Cela comptait pour Keira. Et malgré tout, elle fut blessée par ses paroles vides. Et ignora tout bonnement le sourire tendre que lui adressait Ashray. Elle n’était qu’une femme dans sa collection ? Comme toutes les autres ? Tu es comme les autres , ces mêmes paroles qui hantaient l’esprit de la jeune femme dans ses cauchemars. Celle de son chasseur de père. Elle baissa le regard en se mordant la lèvre. Calme.

Alors qu’on leur apportait leur commande, Keira sentit un pied lui caresser la jambe. Elle tressaillit légèrement sous le contact. Avant de jeter un discret regard étonné à l’adresse du blond, avant de détourner les yeux. Elle ne répondit pas à cette caresse. Elle resta de marbre.

-Quel est votre métier Katerina, si je peux me permettre ? Demanda-t-elle, le visage limite angélique.

Bien sûr, ses intentions étaient toutes innocentes. Han, à qui allait-elle faire croire ça ? Elle saisit son verre et le porta à ses lèvres avant d’avaler le vin avec attention.

-Je suis strip-teaseuse à vrai dire, répondit-elle comme si c’était la chose la plus naturelle au monde. Ça doit vous étonnez je paris.

Keira arrêta stop son mouvement, et reposa son verre illico. Tout en gardant le visage impassible, même si son regard exprimait un réel étonnement … et un réel éclat d’hostilité. Mais un infime sourire se dessina sur ses lèvres, comme un prédateur qui venait de coincer sa proie.
L’occasion était trop belle.

-Non pas vraiment.

Et paf.
Katerina écarquilla les yeux, mais la vampire fit comme si elle n’avait rien remarqué. Celle-ci se contenta de la regarder en face, le visage toujours impassible, son sourire toujours d’acualité.

-Je croyais que vous étiez plus bas dans l’échelle en fait.(Ouais je l'ai sorti 8D)

D’accord, elle y allait fort. Mais c’était trop tentant.

Alors que Keira se préparait à une tempête d’insultes, Katerina eut une tout autre réaction. Elle eut un sourire faux, comme tous ceux que la brune lui avait offert depuis le début de la soirée.

-Eh bien vous avez tort, déclara son adversaire.

Keira haussa les épaules, indifférente.

-C’est comme ça que j’ai noue des liens avec Ashray d’ailleurs … Lui apprit Katerina.
Revers de la médaille.

La buveuse de sang ne réagit pas tout d’abord, avant de répondre au sourire hypocrite de la femme qui lui faisait face. C’était sa vengeance. Elle avait voulu provoquer Kei’, elle avait réussi.
Celle-ci dévia sèchement le pied du jeune Snyder sous la table. Et bien sûr, leur « amie » ne remarqua rien.

-Je ne sais pas pourquoi, mais ça m’étonne pas du tout, lança la brune en commençant à manger son plat.

-Nan mais ça veut dire quoi ça ? Lui demanda le blond, enfin piqué au vif.

Ouiiii il réagissait.

-Sachant ses compétences dans le domaine, ce n’est pas difficile à penser que tu en ais profiter, expliqua la vampire sans aucun sarcasme dans la voix.

Après tout, c’était vrai. Le petit copain d’une strip-teaseuse en profite un minimum, ce n’était guère étonnant. Nan mais qu’ils en parlent, au restaurent, alors qu’ils étaient censés passé une bonne soirée seuls, devant elle, était dur à digérer.

-En tout cas, fit Katerina pour changer de sujet, j’espère que votre... euh, relation durera autant que la nôtre.

Accompagné d’un sourire hypocrite. Trop gentil.
Keira continua de manger, comme si ne rien n’était, avant de prendre son verre entre ses doigts.

-Je n’en doute pas une seconde, assura-t-elle.

Et elle porta la boisson à ses lèvres. Boire, c’était la meilleure des choses à faire dans ces cas-là.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Mar 28 Aoû - 22:04

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


Keira ne sembla pas apprécier le ton sur lequel il parla de leur rencontre. C’était un peu fait exprès aussi. Ashray fit comme s’il n’avait rien remarqué. Keira demanda son métier à Katherina et Ashray sentit que les choses allaient très vite s’envenimer.


-Je suis strip-teaseuse à vrai dire. Ça doit vous étonner je parie.


-Non pas vraiment. Je croyais que vous étiez plus bas dans l’échelle en fait.



Oula. Elle n’y allait pas de main morte. La situation était totalement moisie mais il sentait que ça pouvait encore empirer.


-Eh bien vous avez tort. C’est comme ça que j’ai noue des liens avec Ashray d’ailleurs …


Elle n’était pas obligée de préciser. Ashray détourna le regard. Il n’était sorti avec Katherina il y avait de cela quatre ou cinq ans. Il ne se souvenait même plus exactement. Il se souvenait juste qu’ils étaient restés ensemble environ une semaine. Keira dévia violemment le pied d’Ashray sous la table et il grimaça.


-Je ne sais pas pourquoi, mais ça m’étonne pas du tout. Lança Keira.


Ashray releva la tête.


-Nan mais ça veut dire quoi ça ?


Il n’était pas non plus un connard. Elle voulait la guerre, elle l’aurait.


-Sachant ses compétences dans le domaine, ce n’est pas difficile à penser que tu en ais profiter.


Même pas autant qu’elle le pensait. Nan mais franchement. Elle était presque aussi jalouse que lui quand il s’y mettait. Ashray stressait un peu depuis le début de la soirée. Mais vu comment c’était partit, il n’aurait sans doute pas l’occasion de lui demander d’être sa petite amie.


-En tout cas, j’espère que votre... euh, relation durera autant que la nôtre.


Oh, sympathique comme souhait hypocrite.


-Je n’en doute pas une seconde, assura Keira.


Il espérait quand même qu’il pourra rester avec sa magnifique vampire un peu plus d’une semaine. Il sentait le coffret plat en velours dans la poche intérieure de sa veste. Bon, maintenant il fallait qu’il calme le jeu, vire Katherina et demande à Keira d’être sa petite amie. Mais bon, il ne voyait pas trop comment faire. D’un autre côté, il n’avait pas énormément apprécié sa remarque. Le stress, l’énervement et la gêne ne faisaient pas vraiment bon ménage dans le cerveau d’Ashray. Il avala un morceau de viande sans rien dire.


-Et donc, tu n’es plus célibataire dans ce cas ? demanda Katherina.


Ashray répondit sans vraiment réfléchir :


« Bah, tu me connais. Toujours à droite, toujours à gauche. Chaque nuit est différente. »


Ce ne fut qu’après avoir dit ça à haute voix qu’il se rendit compte qu’il avait sans doute dit la chose la plus stupide de sa vie. Son cœur se serra lorsqu’il croisa le regard de Keira. Il l’avait blessée. Oh non. Mais qu’avait-il fait ? Il ne put rien dire quand elle se leva et quitta la table en direction de la sortie. Mais qu’est-ce qui lui avait pris de dire ça. En plus, il ne le pensait même pas. Il se leva et essaya de la rattraper mais les portes de l’ascenseur se refermèrent sur elle. Et mince. Il prit les escaliers et les descendit en cavalant, manquant par plusieurs fois de glisser et de tomber. Il arriva dans le hall principal. Rien. Elle n’était pas là. Il descendit au parking et la trouva dans le fond. Elle était vraiment trop rapide. D’un autre côté, elle était aussi une vampire. Elle semblait attendre quelque chose ou quelqu’un.


« Keira » cria-t-il pour attirer son attention.


Il courut ensuite vers elle. Il était essoufflé. Descendre ne vingtaine d’étages à pieds n’était pas aussi fatiguant que de les monter mais bon, au pas de course, ça demandait un certain rythme. Il faillit se faire renverser par un quatre-quatre. Nan mais un quatre-quatre dans Manhattan, à quoi ça sert ? Il arriva près d’elle et tâcha de reprendre son souffle avant de lui dire :


« Excuse-moi. Je suis vraiment désolé. Je n’aurais jamais dû dire ça, je n’aurais jamais dû inviter Katherina à table et en quelques minutes, j’ai enchaîné conneries sur conneries. Je suis vraiment désolé. Au début, je voulais juste voir si pour toi c’était une aventure sans lendemain ou si ça pouvait être plus que ça mais je n’ai pas osé te le demander. Je stressais et quand je panique je fais n’importe quoi. Je suis vraiment désolé. S’il-te-plaît, pardonne-moi. Je te promets que je ne recommencerai plus jamais. Laisse-moi une chance. »


Il se mit à genoux et s'était limite s'il ne la suppliait pas. Au moins, maintenant il savait qu’elle ne le considérait pas comme un simple ami. Enfin, à l’heure actuelle, il n’était même pas sûr d’avoir le titre d’ami. Il méritait plus le qualificatif d’enfoiré ou de connard.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Mer 29 Aoû - 1:43

Ashray ne trouva rien à redire, car il entama ce qu’il y avait dans son assiette.

-Et donc, tu n’es plus célibataire dans ce cas ? Lui demanda Katerina.

Keira prit son verre entre les mains, prête à boire une nouvelle gorgée.

-Bah, tu me connais. Toujours à droite, toujours à gauche. Chaque nuit est différente.

Ça, Keira ne l’avait pas vu venir. Son cœur se serra à ces mots qu’elle ne s’attendait pas à entendre. Elle ne se préoccupa pas de son verre qui tombait, qu’elle avait lâché tant la surprise l’avait hébété, avant qu’il ne s’écrase au sol en mille morceaux. C’était assez représentatif de ce qui se passait chez elle.

La brune ne réfléchit pas, se leva, prit son sac et sa veste et s’éloigna d’Ashray et de Katerina. Elle ne s’excusa même pas. Elle s’en foutait complétement là, à ce stade. Ce qui comptait pour elle, c’était d’instaurer le plus de distance possible entre eux. Pas forcément à cause de la baffe qu’elle venait de se prendre en pleine figure, non. Mais tous les sentiments qu’elle éprouvait l’avaient submergée, et elle avait craint qu’ils n’explosent aux yeux de tous. C’est pourquoi elle s’était carrément enfuie du restaurent. Ses pupilles s’étaient dilatées, et ses crocs menaçaient de sortir. Pourquoi ? Pour tuer Katerina. Et le blond, par la même occasion. Elle ne s’y était pas attendue. Enfin, cela lui avait traversé l’esprit, mais l’entendre de sa propre voix faisait l’effet d’une douche glacée.

C’est pourquoi elle appuya plusieurs fois sur le bouton de descente de l’ascenseur. Elle aperçut vivement Ashray qui l’avait suivie, avant que les portes se referment sur lui. Une fois seule, Keira se vida de ses émotions. Elle sentit pleinement ses crocs sortirent, ses pupilles se dilater, et la colère et la tristesse la prendre totalement. Elle se défoula sur les portes, enfonçant son poing, laissant une marque bien visible. Cela faisait du bien de se défouler, d’extérioriser ses émotions. Au moins, ce n’était pas le visage de Katerina qu’elle avait frappé. Quoi que, cela n’aurait pas été dérangeant. Là, à ce stade, elle souhaitait vraiment se défouler sur elle. Après tout, elle l’avait bien cherché cette garce.

La vampire haletait. C’était trop fort. Il fallait qu’elle se calme, maintenant, tout de suite. Sinon ça allait dégénérer. Elle ferma les yeux, inspira, expira. Après plusieurs secondes, le flot de sentiments se tassa, avant de disparaître complétement, la laissant vide. Elle rouvrit les yeux, avant qu’un sourire triste fleurisse sur ses lèvres. Elle baissa la tête, avant que ses épaules tremblent sous son rire sinistre, plein de ressentiments, qui laissait entrevoir malgré tout une tristesse bien réelle. La colère laissait place aux autres sentiments. Malgré tout, la jeune femme était persuadée que la colère était plus facile à gérer que la peur ou la tristesse, voir la peine, la douleur. Keira, fait toi une raison, cela te suivra toute ta vie, pensa-t-elle automatiquement.

Les portes s’ouvrirent. Heureusement qu’elle s’était calmée. Ses yeux étaient redevenus normaux, aussi noirs que d’habitude. Et ses crocs n’étaient plus là. On aurait pu croire que c’était une femme normale, comme les autres. M’enfin à part le fait qu’elle marcha si vite dans le hall du restaurent que si c’était tout juste si on l’avait remarquée. Au moins, elle n’avait plus aucune raison de rester à New York. Elle pouvait librement rentrer à San Francisco, et oublier ce qui s’était passé. Même si elle n’était pas entièrement convaincue par ses propres propos.
Elle arriva sur le parking, désert à cette heure. La nuit enveloppait tout le domaine. Merde, elle n’avait pas pris sa voiture. Elle était venue avec celle du jeune Snyder. Génial.

Alors qu’elle pensait que la situation ne pourrait pas être pire, son téléphone vibra dans son sac. Keira fouilla vivement à l’intérieur, avant d’en sortir son portable. Elle l’alluma, et vérifia le message qu’elle venait de recevoir. Rien qu’à la lecture de l’envoyeur, elle se détendit. Shane, l’un de ses amis vampires, l’un de ceux qui étaient traqués par son père par sa faute. Un message, direct, simple : « Reste à New York. Ça vaut mieux pour toi pour le moment ». Hein ? C’était quoi cette histoire ? Lui et les autres l’avaient fait promettre de rentrer le plus vite possible, et maintenant, ils lui demandaient de profiter de l’air frais de N.Y ? C’était à ne rien y comprendre. C’était bien sa vaine. Elle qui voulait partir, elle ne pouvait pas. Génial. La vie était magnifique.
La brune passa les mains sur son visage, las. Elle tressaillit à une voix bien connue. Celle d’Ashray.

-Keira ! Hurla-t-il.

Il croyait qu’elle allait partir ? Désolée mon grand, ce n’était pas au programme.
Alors qu’il courrait dans sa direction, il faillit se faire renverser. Malgré tout, Keira sursauta vivement. Non mais qu’elle était cruche ! Elle venait d’avoir peur pour lui, alors qu’il venait de la jeter il y avait à peine quelques minutes ! Pfff. Ses sentiments étaient contradictoires ce soir.

Dès qu’il fut près d’elle, il reprit son souffle avant de lui déclarer :

-Excuse-moi. Je suis vraiment désolé. Je n’aurais jamais dû dire ça, je n’aurais jamais dû inviter Katerina à table et en quelques minutes, j’ai enchaîné conneries sur conneries. Je suis vraiment désolé. Au début, je voulais juste voir si pour toi c’était une aventure sans lendemain ou si ça pouvait être plus que ça mais je n’ai pas osé te le demander. Je stressais et quand je panique je fais n’importe quoi. Je suis vraiment désolé. S’il-te-plaît, pardonne-moi. Je te promets que je ne recommencerai plus jamais. Laisse-moi une chance.

Sur ces mots, il se mit à genoux. Carrément. Ses paroles la bouleversèrent. Le fait qu’il s’excuse, qu’il l’ait rattrapé, qu’il reconnaisse ses torts, et pire, qu’il se mette à genoux pour lui demander une autre chance, cela touchait profondément Keira. Personne ne s’était excusé. Personne ne lui avait demandé de lui pardonner. Personne. Jamais. Et quand sa arrivait, cela touchait plus que ce qu’on ne le croyait au départ. Donc, ainsi, d’après ce qu’il le lui disait, ce n’était que pour la tester. Pour voir si pour elle c’était l’histoire d’une nuit ou plus encore. La vampire se mordit la lèvre en constatant qu’elle aurait réagis pareil que lui. Mais elle n’aurait pas prononcé ses mots. Cela ne serait pas sorti de sa bouche. Mais d’un côté, elle n’y était pas allé de main morte non plus. Elle avait laissé sa jalousie l’emporter. Comme souvent. Erreur. Elle était limite déçue d’elle-même. Mais bon, son emportement n’était pas totalement injustifiée non plus. Il ne fallait pas exagérer.

-C’était stupide, se contenta-t-elle de dire d’une voix froide.

En plongeant son regard dans le sien, lui à genoux, suppliant, et elle, droite, impassible, elle sut qu’elle allait craquer. Enfin, si elle n’avait pas déjà craqué. Elle soupira.

-Ne recommence plus.

Sur ces mots, elle s’agenouilla pour se mettre à sa hauteur, un petit sourire triste sur les lèvres, presque infime.

-Je ne considère pas notre relation comme sans lendemain. Je ne l’ai jamais pensé. Mais je ne sais pas ce que tu veux, je suis perdue. Aide moi à y voir plus clair.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Mer 29 Aoû - 5:05

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


Ashray avait peur qu’elle refuse de lui pardonner ou qu’elle le déteste. Au début, elle ne dit rien, laissant Ashray dans sa peur et ses doutes. A un moment alors qu’il était toujours à genoux, elle lâcha d’une voix froide :


-C’était stupide.


Ça, c’était le moins qu’elle puisse dire. Mais bon, Ashray était stupide aussi. Elle plongea son regard dans le sien avant de continuer :


-Ne recommence plus.


Oh, est-ce que ça voulait dire qu’elle lui pardonnait, qu’elle lui accordait une chance après les propos qu’il avait tenus ? Oui, visiblement c’était ça. Ashray était soulagé et heureux. Elle s’agenouilla et le fixa. Il peut déceler un infime sourire. Mais un sourire, même presque invisible, restait une magnifique chose.


-Je ne considère pas notre relation comme sans lendemain. Je ne l’ai jamais pensé. Mais je ne sais pas ce que tu veux, je suis perdue. Aide-moi à y voir plus clair.


Il posa ses mains sur sa taille et la fit se relever en même temps que lui. Hors de question qu’il lui demande d’être sa petite amie à genoux dans un parking sale. Autant être debout dans un parking sale. Il lui sourit et lui caressa le visage.


« Je suis tellement désolé » répéta-t-il comme si ça allait changer quelque chose.


Il l’enlaça tendrement et l’embrassa d’un long et passionné baiser. Ce n’était pas un coup de foudre qu’il avait eu pour cette fille. Ce devait être quelque chose d’encore plus rare et plus fort. Bon, maintenant il fallait lui demander d’être sa petite amie. Se connaissant très bien, il savait qu’il allait merder et que s’il parlait de trop, il allait encore sortir une connerie. Il sortit le coffret en velours de sa poche et le lui tendit. Il lui ouvrit sans un mot. Il avait fait écrire en lettres d’or dans l’intérieur du couvercle « sois ma petite amie Keira ». Le collier en diamants reposait là dans son coffret. En dessous, il y avait le certificat d’authenticité.


« Un authentique Harry Winston. Cinquante-deux diamants taillés en ovale et en émeraude pour une valeur totale de cinquante-et-un virgule soixante-et-onze carats. Le montage est en platine. Même si tu ne veux pas de moi, tu peux le garder. Ça te fera au moins un souvenir. »


Il aurait préféré lui offrir un modèle unique. Mais bon, c’était sur commande et il avait un peu été pris de court. Mais bon, ça devrait quand même lui faire plaisir non ? Ou peut-être qu’elle aurait préféré un montage en or avec des pierres précieuses de couleur. Ou alors elle détestait les objets avec une telle valeur. A ce moment, Ashray doutait de tout. Vu son comportement cette soirée, il préféra préciser :


« Ce collier m’a coûté la moitié de l’argent que mon père me verse chaque mois sur mon compte. Je n’offre pas ce genre de présents à toutes les filles que je croise. Si tu ne me crois pas, tu peux demander aux bijoutiers. Ils me connaissent tous et savent que je n’achète pas de tels bijoux pour n’importe quelle occasion. »


Il sourit en imaginant la réaction de Katherina si elle voyait Keira avec ce collier autour du cou. Elle à qui il n’avait jamais offert la moindre fleur. Keira n’était pas comme les autres. Elle était forte, courageuse et indépendante. Il n’avait pas hésité à lui dire qu’il avait volé la multinationale de son père parce qu’il savait très bien qu’elle n’était pas du genre à s’accrocher à un homme pour son argent. Si c’était son truc, elle n’aurait rien dit pendant le resto et dès le début, elle se serait accrochée à lui pour tenter de lui vider son portefeuille.

Il avait également envie de lui dire qu’il était au courant de sa nature de vampire. Mais elle risquait de prendre ça pour un chantage. Il lui dira plus tard. Quand ? Il l’ignorait. Mais bon, ce n’était pas urgent. Et il était peut-être plus sage d’attendre qu’elle se sente suffisamment en confiance pour lui dire elle-même. A ce moment, il repensa à ses parents. Ils s’étaient rencontrés dans de pareilles circonstances. Nigel avait demandé à celle qui deviendra sa femme d’être sa petite amie deux jours après l’avoir rencontré. Oh non, il suivait les traces de son père. Mais bon, ses parents sont encore à l’heure actuelle ensemble. Sauf que sa mère ignorait toujours que son mari se tapait une petite danseuse. Mais bon, ça c’était une autre histoire.
Il se reconcentra sur Keira, attendant plus que tout au monde sa réponse. Un homme avec un billet gagnant pour le lotto qui attendait juste son dernier chiffre devait être moins impatient et moins stressé.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Mer 29 Aoû - 9:43

Ashray la fit se relever en posant ses mains de chaque côté de sa taille. Un sourire naquit sur ses lèvres avant que d’une main, il lui caressa délicatement le visage.

-Je suis tellement désolé, s’excusa-t-il de nouveau.

Il semblait tellement sincère et affligé qu’il était presque impossible à Keira de ne pas lui pardonner. Elle sentait qu’il regrettait sincèrement ce qu’il avait fait, il avait compris ses erreurs, c’était le principal. Sur ces paroles, Ashray l’enlaça et ils échangèrent un long baiser passionné. Elle ne se lasserait décidément jamais de ses baisers. Son instinct lui soufflait de se laisser aller, d’oublier ses problèmes, tout, et de profiter de l’instant présent.
Lorsqu’il se détacha d’elle, celle-ci fut déçue du peu de temps qu’avait duré leur contact. Hmm. Elle voulait vraiment rattrapé cette soirée.

C’est pourquoi elle ne s’attendit pas du tout à ce que le jeune homme sorte un coffret en velours de l’intérieur de sa veste, avant de lui tendre. Avant qu’elle puisse réagir, ou même dire quelque chose, il ouvrit le boitier. Des lettres d’or étaient gravées qui voulaient dire : « Sois ma petite amie Keira ». Un magnifique collier en platine avec des pierres précieuses qui ressemblaient fort à des véritables diamants demeurait dans le présentoir. Rien qu’à sa vue, Keira mit sa main devant sa bouche pour étouffer le « Waouh » qui menaçait de sortir de sa bouche.

-Un authentique Harry Winston, expliqua le blond. Cinquante-deux diamants taillés en ovale et en émeraude pour une valeur totale de cinquante-et-un virgule soixante-et-onze carats. Le montage est en platine. Même si tu ne veux pas de moi, tu peux le garder. Ça te fera au moins un souvenir.

Quoi ? Harry Winston ? Oh mon dieu. Comme toutes les grandes dames, elle aurait du sourire et le remercier dignement, mais là, Keira était tellement muette d’admiration qu’elle demeurait comme stupéfiée.

En premier lieu, on aurait pu croire qu’il était en train de l’acheter avec un collier pour qu’elle devienne sa petite amie. Toutefois, les deux dernières phrases démentaient cette hypothèse. Il l’avait acheté pour elle. Uniquement et exclusivement pour elle. C’était déjà énorme comme geste pour Keira, qui en fut vraiment touchée. Même si les objets hors de prix n’étaient pas sa fixation, elle savait reconnaître la valeur des choses. En plus, il comptait bel et bien lui proposer une relation sérieuse. Et lui prouver qu’il tenait à elle. La jeune femme se sentit bête sur le coup d’avoir eu tant de doutes contre lui ou contre leur relation.

-Ce collier m’a coûté la moitié de l’argent que mon père me verse chaque mois sur mon compte. Je n’offre pas ce genre de présents à toutes les filles que je croise. Si tu ne me crois pas, tu peux demander aux bijoutiers. Ils me connaissent tous et savent que je n’achète pas de tels bijoux pour n’importe quelle occasion.

C’est là qu’elle comprit. C’était son moyen pour montrer son affection à quelqu’un, lui donner de belles choses. En lui offrant le collier, le jeune Snyder lui montrait indirectement qu’il l’aimait bien. Elle n’avait pas besoin de vérifier, sa simple parole suffisait. Il était honnête, c’était ce qui importait. La brune effleura le collier en un geste hésitant, elle avait encore du mal à y croire. On ne lui avait jamais donné quelque chose qui avait autant de valeurs.

-Inutile, le contredit-elle, je te fais confiance.

Elle regretterait peut-être un jour d’avoir prononcé ses mots, mais c’était la pure et vraie vérité. Elle lui faisait confiance. C’était rare pour elle de s’ouvrir ainsi, elle qui demeurait assez renfermée en général. En lui disant ceci, elle lui montrait qu’elle tenait à lui et qu’elle l’appréciait suffisamment pour lui faire confiance. Et par la même manière, elle lui disait qu’il était pardonné.

La vampire délaissa Ashray du poids du coffret, mais d’une main presque maladroite. Elle détailla le bijou avec attention deux ou trois secondes, avant de relever la tête.

-C’est … énorme, Ashray, comme cadeau. Il est magnifique. Mais je ne sais pas comment te remercier …

C’est vrai qu’elle n’était pas du genre profiteuse et qui raclait tous les hommes riches qu’elle fréquentait. Elle ne voulait pas qu’il croit qu’il lui plaisait parce qu’il avait de l’argent. Oh non. Ça, elle s’en fichait royalement. Elle l’aimait bien pour ses qualités, pour sa personnalité en elle-même. Pas pour autre chose qu’elle qualifiait de secondaire, voire d’inintéressant.
Ne sachant pas comment exprimer sa gratitude par la parole, elle lui sauta presque au cou avant de l’embrasser fougueusement. Elle se collait vraiment à lui, et l’embrassait comme si sa vie en dépendait. Elle en profita pour caresser son torse, ses épaules, ses bras. Autant en profiter tant que l’on en a l’occasion après tout. La buveuse de sang se recula au bout d’une bonne minute d’embrassade, pour lui offrir un magnifique sourire.

-Et oui, j'accepte d'être ta petite amie, Ashray Lewis Snyder.

Pour confirmer ses dires, elle l’embrassa de nouveau. Quoi que avec moins de fougue que le précédent. Ce dernier lui avait littéralement coupé le souffle.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Jeu 30 Aoû - 8:59

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


Keira sembla touchée par le présent d’Ashray.


-Inutile. Je te fais confiance.


Il sourit. Il était heureux qu’elle lui fasse confiance. Il prenait ça également comme un pardon. Mais une ombre vint tacher le tableau. Elle ne lui faisait qu’à moitié confiance. Il la comprenait. Il ne dirait pas non plus à quelqu’un qu’il est un vampire traqué par des tueurs à quelqu’un qu’il connaissait depuis une journée. Mais ce n’était pas grave. Il ne lui voulait pas. Il gagnera sa confiance au fil du temps et lorsqu’elle le voudra, elle lui dira. Il n’était pas pressé surtout que ça risquait de grandement compliquer les choses entre eux.

Elle lui prit le coffret des mains et observa le collier quelques secondes. Il la regarda faire en attendant toujours sa réponse.


-C’est … énorme, Ashray, comme cadeau. Il est magnifique. Mais je ne sais pas comment te remercier…


Alors qu’il allait répondre qu’elle n’avait qu’à le porter pour lui faire plaisir, elle lui sauta au cou. Elle l’embrassa fougueusement et il lui rendit son baiser. Elle ne l’avait encore jamais embrassé comme ça. Il sentait son corps chaud contre le sien et ses mains se balader sur lui. Elle finit par se reculer après un bon moment.


-Et oui, j'accepte d'être ta petite amie, Ashray Lewis Snyder.


Là, il avait presque envie de crier sa joie mais elle l’embrassa à nouveau. Il finit par rompre le contact mais la garda dans ses bras, collée contre lui. Il la fixa un moment d’un regard tendre sans prononcer un mot. Il l’avait pour elle maintenant. C’était SA petite amie. Il se répéta cette phrase dans sa tête au moins une dizaine de fois. On lui dira sans doute que de demander à une fille d’être sa petite amie vingt-quatre après la rencontre était stupide et précipité. Lui il savait déjà quoi répondre, lorsqu’on trouve le plus beau des diamants, on ne le regarde pas de loin pendant trois semaine. On s’en empare directement.
Il finit par la lâcher. Il prit le collier du coffret et lui passa autour du cou. Il se recula d’un pas et l’admira avant de dire.


« J’en étais sûr, cinquante-deux diamants ne brillent pas autant que tes yeux. »


Bon, la petite phrase jolie de la soirée c’était fait.


« Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? On rentre à l’hôtel fêter ça, on retourne au restaurant et on vire Katherina ou on va manger ailleurs ? C’est toi qui décide mon cœur. Mais avant … »


Il se rapprocha d’elle et l’enserra de ses bras. Il l’embrassa langoureusement et la caressa sur tout son corps. Il descendit avec ses baisers dans son cou. Ashray sentait le corps chaud de da petite amie contre lui, respirait son parfum à pleins poumons et caressait sa peau de satin. Il remonta vers son visage avant de lui susurrer à l’oreille d’une voix grave et suave :


« Je suis totalement accro à toi. Je ne suis pas sûr de pouvoir passer un repas à juste te regarder mais je peux essayer. »


Il lui caressa les cheveux et la fixa dans les yeux en affichant un sourire volontairement séducteur.


_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Ven 31 Aoû - 0:29

Ashray rompit leur baiser au bout d’un moment et de se reculer, sans pour autant la lâcher complétement. Il s’empara du collier et le passa autour du cou de Keira. Celle-ci ne put s’empêcher de caresser le collier une fois qu’il fut à son cou. C’était un superbe présent de la part du jeune homme, et d’offrir ce genre de chose à une femme que l’on connaissait depuis à peine une journée, c’était assez inhabituel. Mais elle ne s’en plaignit pas, savoir qu’elle comptait pour lui, même si leur rencontre était toute récente, réchauffait son cœur qu’elle avait longtemps cru glacé par le temps.

-J’en étais sûr, dit-il en l’admirant, cinquante-deux diamants ne brillent pas autant que tes yeux.

Heureusement que les vampires ne pouvaient pas rougir, sinon Keira aurait été trahie par son embarras.

-Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? On rentre à l’hôtel fêter ça, on retourne au restaurant et on vire Katerina ou on va manger ailleurs ? C’est toi qui décide mon cœur. Mais avant …

Un sourire naquit sur ses lèvres à l’entente de son surnom. La vampire ne s’en lasserait pas de sitôt.
Les pensées récentes de cette dernière se dissipèrent lorsque Ashray se rapprocha d’elle avant de capturer sa bouche en un baiser fiévreux, qui vira vite au langoureux, ce qui était loin d’être déplaisant. La jeune femme ne se préoccupait plus de rien, à part les baisers que déposaient le jeune homme sur sa peau. Quand il descendit sur son cou, elle frissonna à son contact. Elle fut presque déçue dès qu’il remonta à son visage. Il lui murmura au creux de l’oreille d’une voix grave et sensuelle à la fois :

-Je suis totalement accro à toi. Je ne suis pas sûr de pouvoir passer un repas à juste te regarder mais je peux essayer.

Là c’était vraiment impossible de lui répondre de revenir au restaurent. Une autre envie se faisait ressentir, et la brune se mordit la lèvre pour ne pas répondre de nouveau aux caresses et aux baisers du blond.
Celui-ci la regarda, lui caressant par la même occasion les cheveux, en la couvrant d’un sourire charmeur. Elle répondit à son sourire, une lueur espiègle dans son regard ténébreux.

-On est deux dans ce cas.

Elle fit mine d’hésiter.

-Eh bien, dit-elle au bout d’un moment, les mains posées sur son torse, je n’ai plus très faim à vrai dire. Enfin, si tu veux qu’on aille autre part, ça ne me dérange pas. C’est toi qui vois.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Ven 31 Aoû - 9:41

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


-Eh bien, je n’ai plus très faim à vrai dire. Enfin, si tu veux qu’on aille autre part, ça ne me dérange pas. C’est toi qui vois.


Pour lui, c’était déjà tout vu. D’un autre côté, s’il partait comme ça, on allait dire dans tout New-York qu’il était partit sans payer. Oh et limite, il s’en foutait. Il avait trop envie d’elle. Ashray avait bien envie de la prendre là à l’arrière de la voiture mais bon, il y avait bien trop de monde à son goût. Il la prit par la main et l’emmena vers sa voiture.


« Et bien, moi c’est toi que je veux. »


Ca avait le mérite d’être clair. De toute façon, elle savait très bien ce qu’il voulait et il savait bien qu’elle avait le même but. En chemin, il roula aussi vite qu’il le pouvait. Il mit deux fois moins de temps qu’à l’aller. En chemin, son esprit était partagé entre la nuit qu’il allait passer avec Keira et la journée du lendemain. Il fallait qu’il annule son vol pour la France, déplace ses rendez-vous et encore plein d’autres trucs. Pfff, il devrait vraiment penser à engager une assistante. Quoique. Vu comment Keira avait réagi face à Katherina, elle risquait de le tuer s’il lui annonçait qu’une femme allait le suivre dans tous ses déplacements. Il pensa aussi à ça. Il voyageait déjà pas mal et maintenant qu’il avait repris l’entreprise de son père, les voyages à travers le globe se multiplieront. Comment allait-il faire pour passer le plus de temps possible avec sa petite amie ? Il n’en savait rien. Au pire, il verra en temps voulu.

Ils arrivèrent à l’hôtel et Ashray était aussi pressé que la nuit dernière. Sauf que cette fois, il ne fit pas l’erreur de l’approcher dans l’ascenseur. Hors de question de se faire à nouveau surprendre par une petite vieille ou un petit vieux. Il décida quand même de prendre une chambre au rez-de-chaussée la prochaine fois. Une fois dans la chambre, il prit le temps d’enclencher la fermeture des volets avant de partir pour une nuit d’amour.

Le lendemain, il fut réveillé par la sonnerie de son téléphone. Mais non quoi. Fait chier. Il ouvrit les yeux. Keira était sur lui et se réveillait en même temps. Il tendit un bras pour attraper son téléphone et décrocher sans regarder qui l’appelait avant de maugréer un « j’te rappelle ». Il l’éteignit et le reposa à côté de lui avant d’allumer la lampe avec une intensité minimale pour ne pas se cramer les yeux. Il fixa Keira dans les yeux et lui caressa le dos tendrement.


« Alors, ça te plaît d’être la petite amie d’Ashray Snyder ? » demanda-t-il avec un sourire en coin.


Alors qu’elle allait ouvrir la bouche, il l’embrassa tendrement et referma ses bras autour d’elle. Si seulement il pouvait se réveiller de cette façon tous les matins jusqu’à la fin de sa vie. Avec un peu de chance, s’il ne faisait pas le con, ça se fera. C’est à cette pensée qu’il se rappela que les vampires restaient éternellement jeunes. Qu’allait-il faire ? Comment pouvait-il espérer rester longtemps avec elle si elle restait éternellement belle et jeune et lui vieillissait ? Cette idée l’attrista. Il arrêta leur baiser et lui caressa les cheveux sans cesser de fixer ses magnifiques yeux noirs.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Ven 31 Aoû - 10:42

Ashray lui prit la main en l’entraînant à sa suite en direction de sa voiture.

-Eh bien, moi c’est toi que je veux, déclara-t-il.

Au moins, ça avait le mérite d’être direct. Un sourire carnassier naquit sur les lèvres rouges de la vampire. Il savait ce qu’il voulait. Tant mieux. Elle appréciait assez ce trait de caractère. En tout cas, elle l’avait bien compris, à ses caresser fiévreuses, ses baisers avides et sous paroles lourdes de sous-entendus éloquents. Mais elle ne pouvait lui en vouloir. Son envie était partagée. C’était normal.

Le trajet prit moins de temps qu’à l’allée. Elle se retenait de ne pas laisser couler un sourire amusé. Non seulement le jeune homme savait pertinemment ce qu’il désirait, mais en plus il était impatient de le recevoir. Elle ne pouvait rien dire, vu que de ce point de vue-là, c’était pareil de son côté. Toutefois, durant le chemin, son esprit n’était pas tourné vers la merveilleuse nuit qu’ils allaient passer. Mais plutôt sur les conséquences que porteraient cette fameuse nuit. La brune était consciente qu’elle goûtait au fruit interdit. Pourtant, elle ne voulait pas abandonner. Elle ne voulait pour rien au monde s’arrêter, là, maintenant. Alors que pour la première fois depuis longtemps, elle pouvait aisément affirmer qu’elle était heureuse sans mentir. Elle ne pensait pas sans cesse aux chasseurs qui la traquaient, elle et ses amis, à son rôle qu’elle devait assumer, aux responsabilités qui l’encombraient. Non, rien de tout cela. La jeune femme ne pensait qu’à Ashray, au plaisir d’être avec lui, et au bonheur qu’elle goûtait enfin. C’était comme de l’oxygène, auquel elle pouvait respirer sans crainte. Même si des dangers pesaient sur sa tête si une personne ultérieure l’apprenait, elle s’en fichait. Elle ne voulait pas penser à ça. Même si des pensées comme telles lui traversait souvent l’esprit, elle ne souhaitait pas prendre le risque de renoncer à tout ça à cause de simples doutes. Non, elle faisait une croix sur tout ça. Keira voulait vivre sa vie, et elle comptait bien poursuivre cette envie jusqu’au bout. Sans penser aux conséquences de ses actes.
Une fois arrivés à l’hôtel, ils prirent l’ascenseur. Cette fois-ci, le blond ne tenta pas de la toucher d’une quelconque manière. Le souvenir de l’autre fois avec la mamie et le vieux l’avait suffisamment choqué pour qu’il ne tente pas de retenter l’expérience. Cette pensée la fit sourire. Lorsque les portes s’ouvrirent, ils se précipitèrent presque vers leur chambre. Dès qu’ils furent à l’intérieur, ils ne perdirent pas leur temps, souhaitant profiter au maximum de la nuit qu’ils allaient passée …

Keira fut réveillée par une sonnerie. Hmm, ne reconnaissant pas celle de son portable, elle supposa bien que c’était celle de celui du jeune Snyder. Ce dernier avait été réveillé aussi pour la même raison qu’elle. Alors que celle-ci reposait sa tête sur le torse du blond, celui-ci prit son portable, décrocha et dit à celui qui lui téléphonait qu’il le rappellerait plus tard. Bon, une fois que la brune se sentit apte à relever la tête, elle s’exécuta en plongeant son regard noir ténébreux dans celui bleu océan de son petit ami. Son petit ami. Ces trois mots réussirent à gonfler son cœur. De quoi ? Ah oui, de satisfaction. Ou de bonheur, peut-être. Elle tressaillit sous la douce caresse que pratiquait Ashray dans son dos.

-Alors, ça te plaît d’être la petite amie d’Ashray Snyder ? Lui demanda-t-il avec un sourire en coin.

Keira n’eut pas le temps de répondre à sa question qu’il l’embrassait tendrement, en refermant ses bras sur elle afin de l’attirer encore plus contre lui. Hmm. Elle adorait les réveils comme tels. C’était tellement délicieux. Finalement, Ashray finit par rompre le contact, avant de la détailler. Elle ne sut pas pourquoi, mais la vampire pouvait déceler une lueur de tristesse dans son regard. Une tristesse qu’elle ne pouvait expliquer, mais qu’elle souhaitait dissoudre. C’est pourquoi elle l’embrassa de nouveau, avant de se poster directement sur lui dans son élan. Elle lui adressa un magnifique sourire alors qu’elle se reculait légèrement, afin de le regarder dans les yeux.

-Oh oui, ça me plait beaucoup, lui murmura-t-elle d’une voix volontairement suave.

Elle reprit légèrement son sérieux lorsqu’elle lui dit :

-Cette relation en étonnera plus d’un, mais je m’en fiche.

Bah oui, le fils Snyder et la jeune Jones ensembles ? Cela allait attiser beaucoup l’intérêt de certaines personnes. Et attirer les foudres d’autres. Mais Keira s’en fichait bien. Dans le « je m’en fiche », elle sous-entendait qu’elle se fichait des avis des autres sur leur relation. Et des conséquences que celle-ci impliquerait. Elle ne comptait pas aller le crier sur tous les toits, surtout qu’elle risquait de mourir si un vampire le saurait. Ou même mettre en danger Ashray. Mais bon, tant que personne ne le savait, et que lui ne serait pas au courant de ce qu’elle était vraiment, il n’y avait pas vraiment de risque. A la pensée qu’il n’était pas au courant de ce qu’elle était, et de sa réaction s’il l’apprenait lui serra le cœur. Elle se mordit la lèvre et cela calma d’un coup son ardeur direct. Elle se laissa tomber à côté de lui, avant de se coller à lui, sans pour autant lui monter dessus comme précédemment. La brune avait même peur de croiser son regard, c’était pour dire. Comme si il risquait de l’apprendre à travers son regard qu’elle lui cachait quelque chose. Que sa culpabilité pouvait se lire dans ses yeux. Elle ne voulait pas se trahir à travers les sentiments qui pourraient être décelés dans son regard.

-Et toi ?

Cette question soulevait le fait s’il s’en fichait vraiment de s’afficher avec elle, et si il souhaitait vraiment prendre des risques en sortant avec elle … Des conséquences qu’il ne savait pas encore, mais qui pourtant étaient capitales à savoir. Et par la même occasion, si cela lui plaisait d'être le copain de la fameuse Keira Jones.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Ven 31 Aoû - 11:43

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


-Oh oui, ça me plait beaucoup. Cette relation en étonnera plus d’un, mais je m’en fiche.


De quoi parlait-elle ? Ou plutôt de qui ? De ses amis vampires ? De leurs parents ? Des gens qu’ils connaissaient ? Craignait-elle de s’afficher avec lui ? Elle devait bien avoir des raisons mais bon, ça lui faisait de la peine. Il ne savait pas trop comment réagir. C’était la première fois qu’il se retrouvait face à cette situation. D’habitude, il ne fallait pas plus de trois secondes pour que sa nouvelle petite amie hurle sur les toits et sur tous les réseaux sociaux « Je sors avec Ashray Snyder ».

Son sourire fana et elle se laissa glisser à côté avant de se blottir contre lui. Le cœur d’Ashray se serra. Elle semblait si triste et lointaine tout à coup. Était-ce de sa faute ? Pouvait-il réparer son erreur ? Pouvait-il faire quoi que ce soit pour elle ? Il n’en savait rien. Mais, il n’osait pas demander. De toute façon, il n’aura sans doute pas de réponse.


-Et toi ? demanda-t-elle sans le regarder.


Il se mit sur le côté pour la regarder en face. Son regard était triste et il ne savait toujours pas quoi faire pour elle. Il lui caressa le visage et l’embrassa tendrement, délicatement comme s’il avait peur de la briser avant de lui dire doucement :


« Je n’aime pas quand tu es triste mon cœur. Encore plus quand je ne sais pas pourquoi. Et pour répondre à ta question, je suis l’homme le plus heureux de la Terre. »


Il ignorait comment lui rendre le sourire. Il était perdu, ne sachant pas du tout quoi faire en ce moment. Il soupira et sortit du lit. Il ne savait pas quel était le problème et donc, ne pouvait rien faire. Il alla se doucher, se raser et s’habiller. Il avait encore pas mal de truc à faire dont au moins une dizaine de coups de fil à passer. Mais bon, son esprit était occupé par Keira et ce regard triste. Il ne savait pas que faire. Tout ce qu’il savait, c’était qu’il risquait plus de faire des dégâts en essayant de l’aider sans rien savoir du problème qui la préoccupait.

Il revint dans la chambre et prit son portable avant de lui dire :


« J’ai quelques coups de fils à passer et c’est assez important. Tu peux rester ici, je descends dans la salle de réunion. »


Il l’embrassa et s’en alla. Il se sentait vraiment lâche sur le coup mais il ne supportait pas de la voir triste. Ça lui brisait le cœur. De plus, il ne savait pas du tout quoi faire. Il était juste totalement inutile. C’était de la tristesse qu’il avait vu dans son regard. Peut-être s’était-il trompé. Peut-être était-ce autre chose. Il n’en savait rien et ça l’énervait encore plus. Mais peut-être qu’elle avait juste besoin d’être seule un petit moment. Il se rappela alors ce qu'elle avait dit. Comme quoi cette relation allait étonner les gens. C'était sans doute ça qui l'attristait. Génial, c'était lui la cause de sa tristesse. Mais au fond, c'était vrai. Qu'est-ce qu'une magnifique vampire comme elle pour apprécier chez un simple humain dans son style? Sans doute quelques nuits avant de retourner chez elle.

Une fois dans la salle de réunion, à l’abri des oreilles indiscrètes, il put déplacer tous ses rendez-vous. Une fois qu’il eut terminé, il se rappela le billet d’avion. Il l’avait laissé sur le bureau. Mince. Et si Keira tombait dessus. Et si elle croyait qu’il comptait partir. Bravo Ashray. Même quand t’es pas là, t’arrive à embrouiller la situation. Il se leva et repartit vers la chambre. Dans l'ascenseur, il reçut un nouveau coup de fil. Il continua à parler en chemin et même lorsqu'il entra à nouveau dans la chambre. C'était suite à la prise de contrôle de Snyder Incorporated. Son père contre-attaquait et ça risquait de faire mal. Keira semblait troublée. Elle avait sans doute trouvé le billet. Génial. Manquait plus que ça. Ashray n'hésita pas à parler devant Keira. Il se moquait qu'elle sache ce qu'il comptait faire. Il avait confiance en elle. Il mit sur haut parleur et posa l'IPhone sur le bureau avant de retrouver le billet et de le déchirer en petits morceaux. Aller hop, poubelle. Il termina sa conversation par un "oui, j'arrive tout de suite." Il raccrocha et s'excusa auprès de Keira:

« Je suis vraiment désolé mais je dois partir. Un gros problème qui pourrait bien m’attirer des ennuis. Ne t'inquiètes pas, je ne compte pas repartir en France. Je reviens ce soir mon cœur. A vingt heures je serais là. Promis. »


Il s’approcha d’elle et l’embrassa passionnément d’un de ces baisers brûlants qu’il adorait partager avec elle. Il se retira à regret et partit. Il espérait vraiment pouvoir être de retour à vingt heures mais malheureusement, rien n’était moins sûr.



_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Sam 1 Sep - 0:45

Ashray se mit sur le côté, afin de la regarder. Ce que Keira avait voulu évité. Bah raté. Il lui caressa doucement la joue avant de l’embrasser tout aussi délicatement.

-Je n’aime pas quand tu es triste mon cœur. Encore plus quand je ne sais pas pourquoi. Et pour répondre à ta question, je suis l’homme le plus heureux de la Terre.

Triste ? Et merde. Il avait interprété son trouble comme de la tristesse. Et il s’était sûrement fait des idées sur le pourquoi du comment. Alors qu’elle n’était pas triste pour un son, non, juste coupable et pensive. Rien de plus. Ses doutes se confirmèrent dès qu’il lâcha un soupire avant de se lever.

Elle resta là, dans le lit, à réfléchir à ce qui la préoccupait. Comment réagirait-il s’il apprenait sa nature vampirique ? La rejetterait-il ? Voudrait-il rompre dès qu’il serait au courant ? Quelles seraient les conséquences qui lui tomberaient dessus si un de ses compagnons vampires était au courant de ce qui se tramait entre le jeune Snyder et elle ? Risquait-elle de mourir ? Et Ashray avec ? Que devait-elle faire ? C’est sur ces questions qu’elle médita pendant un bon quart d’heure. De toute façon, elle n’était pas pressée. La jeune femme ne souhaitait pas vraiment sortir au soleil maintenant.

Le blond finit par revenir dans la pièce.

-J’ai quelques coups de fils à passer et c’est assez important. Tu peux rester ici, je descends dans la salle de réunion.

Avant de s’en aller, il déposa un baiser sur ses lèvres. Keira soupira une fois qu’il était partit. Elle aurait tellement voulu contredire ses doutes, lui expliquer, tout lui raconter. Pas uniquement pour le rassurer lui, mais aussi pour ôter le poids de la culpabilité qui enserrait le cœur de la vampire. Ce n’était pas qu’elle n’aimait pas mentir, oh non, elle n’avait aucun problème avec ça. C’était plutôt le fait de cacher des choses au jeune Snyder qui lui posait problème. Après tout, si elle avait été à sa place, elle aurait largement préféré être au courant plutôt que d’être mise à l’écart. Elle soupira. Mais il y avait tellement de choses en jeu ! Comme la vie de son petit ami humain, entre autre.

Elle finit par se lever, avant de se rhabiller avec les vêtements de la veille. Pas trop le choix. Les vêtements qu’elle avait emmenés pour son séjour à New York étaient dans sa chambre d’hôtel. Pas très pratique en effet. Elle passa dans la salle de bain, afin de se laver vite fait le visage. Elle ne se sentait pas forcément chez elle, alors elle ne pouvait pas faire ce qu’elle voulait, dans un sens.

Alors qu’elle revenait dans la pièce, elle remarqua les volets fermés. Bon dieu, heureusement. Sinon elle aurait grillé depuis un bail. La jeune femme se glissa vers l’une des fenêtres, avant de soupirer. Fini le soleil illimité. Et ce depuis trois ans. Elle aurait dû s’habituer, mais non. Sentir les rayons de soleil sur sa peau, toute la journée, lui manquait. De pouvoir sortir comme elle le désirait aussi. Décidément, être vampire accompagnait plein de désagréments. Alors qu’elle tournait les talons, son regard dévia sur la surface du bureau. Elle reconnut facilement un billet. Elle fronça les sourcils puis, curieuse comme elle était, elle avisa la date du départ. Aujourd’hui. Son cœur se serra. Finalement, elle n’avait pas à apprendre la vérité à Ashray quant à ses gênes vampiriques. Il romprait leur relation de lui-même, vu qu’il retournait en France. Mais pourquoi l’avoir demander d’être sa petite amie ? Elle ne comprenait plus rien.
Keira s’assit sur le lit, troublée. On lui avait appris à ne pas prendre de conclusions hâtives sur n’importe quelle situation qui se présenterait à elle. Mais c’était plus facile à dire qu’à faire.

Ashray revint dans la pièce, en pleine discussion d’affaire. Elle fronça les sourcils, cela ne le dérangeait pas qu’elle écoute leur conversation ? Visiblement non, vu qu’il activa sur ce le haut-parleur alors qu’il approchait du bureau. Apparemment, il y avait des problèmes qui s’imposaient à son travail. Et ce n’était pas fini encore. Keira regarda avec surprise le blond déchirer le billet, avant de le balancer à la poubelle. Oh, il ne comptait plus partir ? Il raccrocha, après un « oui, j’arrive tout de suite ». Il devait sûrement s’absenter encore une fois.

-Je suis vraiment désolé mais je dois partir. Un gros problème qui pourrait bien m’attirer des ennuis. Ne t'inquiètes pas, je ne compte pas repartir en France. Je reviens ce soir mon cœur. A vingt heures je serais là. Promis.

Keira n’eut pas l’occasion d’en placer une qu’il l’embrassa avidement. Elle le laissa faire, répondant même au baiser, se disant que ce serait le dernier avant plusieurs et longues heures. Lorsqu’il partit, elle se sentit automatiquement seule. La présence du jeune Snyder lui manquait, visiblement. Elle soupira. Elle ne pouvait que voir l’attachement profond qu’elle avait pour lui, sans pouvoir rien faire. Ses sentiments se développaient, voir s’amplifiaient, au risque de la faire souffrir. Elle n’aimait pas ça. Elle aurait voulu garder un tant soit peu de chance d’être impassible si leur relation venait à foirer rapidement. Soit à cause de leur différence raciale, soit leur lieu d’habitat différent. Ce n’était pas qu’elle n’appréciait pas le fait de s’attacher à lui, c’était juste qu’elle craignait de souffrir en retour. Elle avait déjà tenté l’expérience avec son père, et son ancienne vie, et franchement, elle n’avait plus du tout envie de recommencer. C’était trop dur.

La brune eut un sourire narquois, voilà deux jours qu’elle connaissait Ashray, et elle avait des sentiments plus importants à son égard que pour toutes les personnes qu’elle avait côtoyé depuis ces trois dernières années. Hormis Lily, Shane et Donovan bien sûr. Mais eux, ce n’était pas pareil. C’étaient ses plus proches amis, alors que Ashray, c’était … Carrément différent. C’était son petit ami. Et les sentiments amoureux étaient plus durs à gérer que amicaux, c’était bien connu.

La vampire soupira, la journée promettait d’être mortellement ennuyeuse.

**
*

Keira sortit de sa voiture, avant de prendre son sac et son manteau. Il était vingt heures et quelques, environ. Dès dix-huit heures, elle avait profité de l’occasion pour sortir de la chambre d’hôtel pour vaquer à ses occupations quotidiennes qu’elle devait exerçait sans tarder. Bien évidemment, elle en avait profité également pour se nourrir. Mais avant tout, elle avait passé son temps à surveiller le terrain politique. Elle se doutait que les compagnons de son père étaient des hommes politiques, comme lui, vu qu’elle en avait croisé pas mal à la soirée. Elle désirait vérifier qu’ils étaient bien partis avec leur supérieur. Enfin, au moins les hommes de son paternel vu que, apparemment, ceux de Nicholas et lui-même n’étaient pas partis de New York. Malheureusement. Elle en avait trouvé deux, seulement. Mais bon c’était déjà suffisant. La jeune femme était même passée chez elle, prendre des vêtements. Voilà qui serait plus pratique dorénavant.

Alors qu’elle refermait la portière de sa décapotable noire, une vibration dans son sac l’alerta. Elle fouilla à l’intérieur avant d’en sortir un téléphone. C’était la réponse de Donovan. Elle lui avait envoyé un message tantôt pour savoir si ça allait, si tout se passait bien sans anicroche. La réponse était claire : « T’inquiètes, on va bien ». Tant mieux. Les chasseurs ne risquaient pas de les trouver. Du moins, c’était ce que Keira se répétait.
Alors qu’elle marchait en direction de l’hôtel, des bruits de pas. Silencieux, presque infimes, que la vampire qu’elle était su détecté. Le parking était désert. Elle ne voyait personne. Et un client, ou bien un simple passant, n’aurait pas fait attention aux bruits de ses pas. Non, c’était autre chose. Un mauvais pressentiment emplit le cœur de la brune.

Elle remercia ses gênes vampiriques car, grâce à eux, elle put éviter une flèche en se poussant à temps. Là c’était sûr, ce n’était pas un simple passant. Voir un simple humain. Des chasseurs.

Elle en eut la confirmation en voyant deux s’approcher d’elle, à pas de loups. Elle fut étonnée de découvrir les deux qu’elle suivait tantôt. Aïe. Ils l’avaient découverte, elle ne savait pas comment, mais ils y étaient parvenus. Et ils n’étaient pas venus pour des discussions amicales autour d’un thé, apparemment, d’après leurs armes. Wouhou.

-Deux chasseurs servis sur un plateau, je n’en n’espérais pas tant dîtes donc, fit-elle avec sarcasme.

Inébranlables, impassibles, ils l’ignorèrent. Et Keira n’aimait pas ça. Mais bon.

-La petite Jones, seule, remarqua l’un d’eux, sans ses amis vampires. A New York. Que nous vaut ce privilège ?

-J’avais envie de respirer l’air New Yorkais, rien de bien inhabituel.

-En laissant tes copains derrière ? Releva l’autre, avec un sourire amusé. Pas très malin. Ils sont vulnérables maintenant, ils ont peut-être même reçus la visite de nos collègues.

L’échine de la brune fut parcourue d’un frisson glacé. Non, pas ça … Keira laissa ses sarcasmes et son ironie de côté, laissant place à un masque d’impassibilité et de froideur. Elle déclara un « vous mentez ». Avant que l’un des chasseurs lui réponde :

-Peut-être, mais en tout cas, rien n’est moins sûr. Ne te plains pas de ne pas avoir été prévenue lorsque tu découvriras trois cadavres chez toi en rentrant.

C’en était trop. Keira réagit au quart de tour. Une lueur farouche s’alluma dans son regard, en même temps que ses pupilles se soient dilatées. Elle voulut foncer droit sur les deux hommes, mais l’un qui tenait une arbalète entre ses mains tira avant. Le projectile siffla l’air, avant de se loger dans l’épaule de la buveuse de sang, qui hurla. Fort heureusement, ce n’était pas une arme mortelle pour un vampire. Mortelle pour un humain, oui. Mais ça faisait quand même mal. Mais la jeune femme s’en fichait, animée d’une rage incontrôlée. Elle voulait vraiment abîmer les sourires sadiques qui barraient leurs visages. Elle se pencha afin d’éviter la lame d’un des hommes, saisit la flèche logée dans son épaule gauche et la retira d’un coup sec, avant de la balancer dans la jambe de son assaillant. Normalement, à une telle distance, Keira n’aurait pas pu réussir son coup si elle n’aurait pas été une vampire. Mais grâce à sa force et sa précision surhumaine, c’était possible. Son adversaire hurla de douleur, avant que son copain survienne à son encontre. Keira ne perdit pas de temps. Elle prit la lame de son épée à pleine main, avant de désarmer son opposant d’un simple revers de main. Pour finir, elle le saisit à la gorge et le souleva de terre. Elle sortit les crocs pour l’effrayer, mais aussi parce que elle avait vraiment envie de goûter leur sang. Mais elle ne se risquerait pas sur ce terrain. La vampire était suffisamment saine d’esprit pour ne pas tenter le pire. De ce fait, elle se contenta de le jeter à terre comme un vulgaire objet sans importance.

Alors qu’elle se retournait, prête à leur faire oublier leur rencontre, elle tomba nez à nez avec Ashray. Elle fut tellement abasourdie qu’elle lâcha l’épée qu’elle tenait encore entre sa main gauche. Elle ne devait pas être belle à voir avec, sa jupe noire déchirée, son chemisier blanc tâchée de sang, sa blessure à l’épaule, ses yeux noirs qui heureusement n’avaient plus les pupilles dilatées, et ses crocs qu’elle s’empressa de cacher.
Keira ne bougea pas, ne parla pas, tellement elle était prise de court par l’arrivée soudaine de son petit copain humain. Mais bientôt, son cœur se serra, comment allait-il réagir ? Fini l’étincelle farouche qui brillait il y a quelques secondes dans ses yeux. Son regard ne reflétait pas seulement son étonnement, mais sa peur bien présente.


_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.


Dernière édition par Keira Jones le Dim 2 Sep - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Sam 1 Sep - 7:08

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira



Ashray passa ainsi toute la journée dans un immeuble de Manhattan avec une dizaine de personnes. Son père contre-attaquait et ce n’était pas facile à gérer. Il fallait trouver une solution à long terme sinon ils étaient tous fichus. Il leur fallut plusieurs heures ainsi que plusieurs avocats et experts comptables pour trouver la solution. Ahsray partit plus tôt que les autres. Il voulait absolument rentrer à l’heure voir sa chère et tendre. Encore une fois, il se dépêcha sur les routes. Il prenait toujours les moins encombrées quit à faire des détours de plusieurs kilomètres. A New-York, un détour de plusieurs kilomètres prenait moins de temps qu’une avenue bouchée.

Il arriva à l’hôtel et gara sa voiture dans le parking privé. La voiture de Keira était dans un autre parking. Celui-ci était réservé aux clients de l’hôtel. A la réception, le jeune homme demanda à rajouter des nuits. Il remonta dans la chambre et ne trouva pas Keira. Où était-elle ? Sans doute partie faire un tour. Il aurait fait la même chose. Il décida d’aller voir au parking voisin si sa voiture était encore là. Une fois sur place, il se retrouva face un spectacle qu’il n’aurait jamais imaginé. Le parking était entièrement désert à part deux hommes à terre, l’un avec une flèche dans la jambe, l’autre qui était plus effrayé que n’importe qui. Mais le plus effrayant c’était Keira. Sa jupe déchirée, son haut tâché de sang, son épaule qui saignait encore. Mais surtout, le plus intimidant, ses deux crocs pleinement sortis. Elle se tourna vers lui et se hâta de masquer ses dents.

Ashray ne savait pas comment réagir. Il savait bien qu’à un moment ou à un autre il se retrouverait face à cette situation mais bon, ça faisait quand même un choc. Il avait peur à ce moment. Peur de plusieurs choses. La première était qu’elle perde le contrôle et l’attaque. La deuxième, que les deux hommes s’en prennent de nouveau à Keira. L’un d’eux lui cira :


-Sauve-toi petit ! C’est un vampire !


Ouais, ça il l’avait compris et il le savait déjà avant. Que faire ? Il se souvenait de la façon dont lui avait parlé. S’il faisait croire aux deux hommes qu’il ne la connaissait pas et qu’il faisait le mec effrayé, elle serait blessée. S’il allait la voir et qu’il la rassurait en lui disant qu’il savait, les deux hommes diront partout qu’une vampire entretient une relation avec un humain et ils auront de graves ennuis. Il était tiraillé. Raah, si seulement il n’était pas déjà au courant de l’existence de ces créatures, il aurait pu les prendre pour des fous. Mais oui. Ca c’était une idée.


« Vous avez un problème. » Lança-t-il aux deux hommes. « Sous prétexte qu’une femme vous a mis une raclée c’est une vampire ? N’importe quoi. Les vampires, les loups-garous et compagnie, n'existent pas. »


Les deux hommes ne trouvèrent même pas quoi répondre tant Ashray leur paraissait totalement con. Oui, il était doué pour jouer les cons.


« Si vous voulez, j’appelle les flics. Je ne sais pas s’ils vous croiront si vous leur dites que vous avez agressé cette jeune femme parce que c’est une vampire. »


Ca c’était une idée. En plus de finir en prison pour avoir agressé une jeune femme, ils finiront à l’asile pour avoir prétendu que c’était une vampire. Les deux hommes se relevèrent.


-On t’aura prévenu.


« Ouais ouais c’est ça. Cassez-vous maintenant. »


Ils sortirent et Ashray se dirigea vers Keira qui semblait assez perturbée par sa réaction. Il s’inquiétait vraiment pour sa blessure à l’épaule. Il lui sourit et lui demanda :


« Tu veux que je t’emmène à l’hôpital ? » il se pencha ensuite pour lui demander à l’oreille « ou alors il y a un moyen vampirique plus rapide ? »


Il se recula avant de déposer un baiser sur ses lèvres. Il voulait lui montrer qu’il savait mais qu’il n’avait pas peur. Ou du moins plus maintenant. Ashray voulait qu’elle sache qu’elle n’était pas un monstre pour lui. Qu’elle était sa petite amie et qu’il tenait à elle. Qu’elle se nourrisse de sang il s’en moquait un peu du moment qu’elle ne commençait pas à perdre la tête tous les jours. Son baiser se fit de plus en plus passionné en langoureux. Il l’enserra de ses bras et la colla contre lui. Il savait bien qu’il ruinait son costume en le tâchant avec le sang sur les vêtements de Keira mais il s’en moquait. Il voulait absolument qu’elle ne croit pas qu’il la voyait comme son père. Après plusieurs minutes il rompit leur étreinte à regret mais il ne la lâcha pas. Ashray garda son visage proche du sien. Si proche qu’il pouvait inspirer l’air qu’elle expirait. Il lui demanda avec un sourire :


« A ton avis mon cœur, pourquoi je prenais le soin de fermer les volets et de ne sortir avec toi que le soir ? »




_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Sam 1 Sep - 9:45

-Sauve-toi petit ! C’est un vampire ! Cria l’un des chasseurs.

Hein ? Non mais ils sont débiles ces chasseurs ou quoi ? Autant crier sur tous les toits sur les surnaturels existait. Ils n’étaient même pas sûrs et certains que Ashray avait vu ce qui s’était passé. Pff, quels incompétents. Elle disait ça mais, pourtant, Keira était certaine que le jeune homme avait bien vu ce qui s’était passé. Ce qu’elle pouvait lire dans ses yeux le prouvait. Bizarrement, elle ne parvenait pas à mettre le doigt sur ce qu’il éprouvait. Elle avait cru apercevoir une étincelle de frayeur, mais elle n’en n’était même pas sûre. Et ne pas savoir ce qu’il pensait la rendait craintive de ce qui allait suivre. La brune n’avait même pas envie de tourner la tête pour vérifier que les deux hommes ne risquaient pas de lui sauter dessus, tant sa concentration était vrillée sur son petit copain qui venait de découvrir que sa compagne n’était autre qu’une vampire.

-Vous avez un problème. Affirma le blond d’un air imperturbable. Sous prétexte qu’une femme vous a mis une raclée c’est une vampire ? N’importe quoi. Les vampires, les loups garous et compagnie, n'existent pas.

Keira écarquilla les yeux. Hein ? Mais qu’est-ce qu’il racontait ?

-Si vous voulez, j’appelle les flics. Je ne sais pas s’ils vous croiront si vous leur dites que vous avez agressé cette jeune femme parce que c’est une vampire.

C’est là qu’elle saisit le stratagème du jeune homme. Elle reprit son masque impassible, malgré l’étincelle de crainte qui brillait au fond de ses yeux.

-On t’aura prévenu.

Pfff. Quels incompétents doublés de crétins. C’est là qu’une pensée lui vint à l’esprit : Et si ils parlaient à son père du jeune homme qui les a empêchés de la ramener à San Francisco ? Et si son père réussirait à l’identifier ? Si son père et les autres étaient au courant qu’elle ne l’avait pas tué, ils auraient de sérieux doutes. Merde, pensa-t-elle. La douleur à son épaule augmenta d’un coup, si bien que la vampire grimaça et mis une main sur son épaule.
-Ouais ouais c’est ça. Cassez-vous maintenant, ordonna le jeune Snyder.
Elle ferma les yeux en entendant leurs pas s’éloigner, si bien qu’elle ne les sentait même plus. Ils détalaient vite dîtes donc. Finalement, heureusement qu’Ashray les ai interrompus, sinon elle n’était pas certaine qu’elle les aurait laissé partir en bon état.
Ce dernier s’approcha d’elle en lui souriant.

-Tu veux que je t’emmène à l’hôpital ? Demanda-t-il une fois à quelques centimètres d’elle.

Il se pencha vers elle et lui murmura : "Ou alors il y a un moyen vampirique plus rapide ? "


Avant que la vampire puisse lui répondre, il l’embrassa. La tendresse vira vite à la passion. Quoi que soulagée de cette marque d’affection qui lui gonflait la poitrine tant elle était rassurée, elle se posait des questions. N’avait-il pas peur d’elle ? Il l’avait vue de ses propres yeux, de ce à quoi elle était capable, de ce à quoi elle ressemblait vraiment. Enfin non, mais dans les moments où elle perdait légèrement le contrôle d’elle-même. Légèrement vu qu’elle ne les avait pas vidé de leur sang, ce qui était une bonne chose. Keira était collée tellement collée à Ashray qu’elle sentait et entendait les battements de son cœur. Lorsque celui-ci se recula, leurs souffles étaient toujours entremêlés, Keira pouvait sans difficulté sentir son odeur.

-A ton avis mon cœur, pourquoi je prenais le soin de fermer les volets et de ne sortir avec toi que le soir ? Lui rappela-t-il malicieusement.

Keira écarquilla les yeux. Hein ? Quoi ? Elle avait mal entendu, ou bien mal compris. Sous-entendait-il qu’il était au courant ? Même avant cette soirée ? Mais comment ? Tant de questions se bousculaient dans sa tête.

-Quoi ? Mais comment es-tu au courant ? Lui demanda-t-elle, encore surprise.

Elle grimaça soudainement, la douleur qui vrillait son épaule avait comme des spasmes. La douleur s’intensifiait et diminuait selon les moments. Elle porta une main sur son épaule, avant de l’enlever. Elle perdait pas mal de sang. L’odeur ne lui fit aucun effet, vu que c’était le sien. Heureusement d’ailleurs.

-Mais, dis-moi … Commença-t-elle, hésitante, elle se mordait la lèvre à cause de sa blessure. Tu n’as pas peur de moi ?

Voilà la question tant redoutée. Celle qu’elle craignait le plus. Mais bon, il fallait qu’elle la pose.
La jeune femme tourna la tête, vers la sortie qu’avaient empruntée les deux chasseurs. Ils reviendraient, c’était sûr. Mais elle devait tomber sur eux avant. Elle ne pouvait pas les laisser filer alors qu’ils étaient au courant. Elle devait les hypnotiser et leur faire oublier leur rencontre. C’était trop important pour être négligé. Finalement, Ashray les aurait chasser pour rien, car Keira devait les traquer à son tour.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» Haïti qualifiée pour la Coupe du monde U-17 de football
» [Ruelles] Petite Mendiante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Farther Away :: Le Jeu :: New-York-