AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Une question ?  

Partagez | 
 

 Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Ven 24 Aoû - 8:49

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


Ashray était tranquille dans les rues si familières de New-York. Il était né ici, il avait grandi ici. C’était un peu son chez-lui. Il fut même reconnu par un vieux marchand de hot-dog qui lui en offrit un en souvenir du bon vieux temps. Ashray était quelqu’un de très social et sympathique et il avait pas mal d’amis dans cette immense ville. Il fumait, assis à une table en terrasse d’un petit café. Un verre de coca devant lui. Il rigola lorsqu’il vit un français paniquer lorsque le serveur lui demanda « Do you want a coke ? » et que le touriste répondit « nan, je veux un coca-cola ».

Il repense à Syrenne, la loup-garou. Elle était quand même assez gentille dans le fond. Elle avait fini par le laisser partir humain même s’il risquait pas mal. Lui, il avait promis de ne rien dire et tiendra ses promesses. De toute façon, il n’avait pas d’autre choix. Et après ce qu’elle avait fait pour lui, c’était un minimum. Il songea à cette histoire tout le reste de l’après-midi. Il finit par quitter la terrasse, laissant à son habitude un généreux pourboire. Il était invité à une fête de campagne. Ashray ne s’intéressait à la politique juste histoire d’avoir des appuis solides. Et les politiciens s’intéressaient à Ashray pour avoir des dons.

Il rentra dans son hôtel et trouva ça un peu ironique de devoir louer une chambre dans la ville où il était né mais bon, c’était comme ça. De toute façon, un hôtel sept étoiles était toujours plus confortable que sa chambre. En plus, on y trouvait toujours d’agréables compagnes. Il avait une suite présidentielle sans doute plus spacieuse qu’une maison normale. Un grand écran plat, un bureau à part, une salle de bain presque entièrement en marbre avec un jacuzzi et une chambre plus que confortable. Mais le plus important, des dizaines de personnes aux petits soins pour lui. Ashray se doucha, se rasa et se changea. Il enfila la tenue de base, un costume deux pièces avec une cravate blanche. Il quitta ensuite son hôtel et se rendit en ferrari jusqu’au lieu de réception. Son hôtel étant déjà en périphérie de la ville, il ne tarda pas à arriver. Il descendit de la voiture et laissa ses clés pour qu’on aille la garer. C’était les seules fois où il laissait quelqu’un conduire sa voiture à sa place. Son entrée fut très vite remarquée. Presque tout le monde le connaissait ou plutôt, connaissait son père. Et oui, son père n’avait pas fait fortune en vendant uniquement des actions, il avait aussi eu beaucoup d’amis dans le secteur cruel de la politique.

Ashray ne savait même plus pourquoi était organisée cette fête. Législatives ? Il n’en savait rien. Il voulait juste passer un bon moment. A peine quelques minutes après avoir mis les pieds dans la salle de réception, Josh Diron, son hôte vint le voir et l’accueilli chaleureusement. Ashray promit de donner un million pour la campagne et là, les « je ne t’oublierais pas » fusèrent. Bah ouais, il y comptait bien. Il finit par le laisser et Ashray entendit son surnom résonner. Il se retourna, un ami d’enfance était là. Il n’écouta pas un seul mot de ce qu’il racontait, il fixait une fille dans un coin. Dans la vingtaine, elle portait une magnifique robe rouge courte qui moulait bien … tout ce qu’il fallait. Elle avait une peau assez pâle, des lèvres rouges comme le sang, des longs cheveux noirs comme la nuit pareils à ses yeux hypnotisants. Le seul défaut à cette beauté était cet enfoiré de Drake qui ne semblait pas vouloir la lâcher. Qu’est-ce qu’il foutait là ce con ? Josh savait bien qu’ils ne s’entendaient pas du tout. Pourquoi les avait-il invités tous les deux ? Oh, ça n’allait pas se passer comme ça. Il prit deux coupes de champagnes à un serveur et se dirigea vers eux. Il tendit une coupe à la jolie jeune fille avec un grand sourire.


« Bonsoir mademoiselle, permettez-moi de vous offrir un verre. »


« Vegas qu’est-ce que tu fous ici ? » demanda Drake.


Ashray se retourna alors vers le jeune homme et feignit une fausse surprise.


« Oh, Drake, je ne t’avais pas vu. Ne m’en veux pas, tu es tellement transparent et inintéressant. »


Vlan, ça c’était fait.

« Et toi, t’es pas occupé à escroquer ton père ou à une table de poker. »


« Nan, là je ferme sa gueule à un abruti. Allez, casses-toi maintenant. »


« J’en ai pas finis avec toi Snyder. »
dit-il avant de partir voir l’organisateur de la soirée pour se plaindre d’Ashray.


Celui-ci sourit, aucune chance que Josh ne lui dise quoique ce soit. Pourquoi ? Le père d’Ashray était plus riche que celui de Drake. Ce n’était pas plus compliqué que ça. Ah, l’argent, c’était quand même quelque chose de merveilleux. Il se tourna vers la jeune femme et se présenta :


« Enchanté, je me nomme Ashray Lewis Snyder mais mes amis m’appellent Vegas comme je passe beaucoup de temps dans les casinos. Et vous, quel est votre nom.»


Ashray fixa ses yeux presque noirs. Elle était vraiment trop belle cette fille. Presque inhumaine. Il repensa alors à Syrenne. Nan, aucune chance qu’il tombe à nouveau sur une créature surnaturelle hein ? Ashray, si seulement tu savais.


_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Ven 24 Aoû - 12:19

Est-ce que Keira aimait les fêtes où se réunissaient tout le gratin d’une ville ?
Eh bien non, pas vraiment. Et pourtant, c’est bien là où elle se rendait en cette matinée.

Ce n’est pas vraiment par envie qu’elle s’y joignait, mais pour diverses raisons. L’une étant que son propre père, Eric Jones, y était sans aucun doute. L’autre, étant qu’elle devait évaluer le terrain et examiner ce dernier, afin de voir si elle pouvait approvisionner les rangs de ses alliés. Les membres de la politique étaient des personnes qu’on souhaitait avoir dans son camp. Ces temps-ci, les transformations vampiriques se multipliaient à vitesse folle. Pour une raison précise. La guerre qui se prélassait à l’horizon. Honnêtement, la jeune femme n’en n’avait que faire de cela. C’était pour son intérêt personnel qu’elle faisait ceci. Et non pour augmenter les rangs des vampires.

C’est sur ces intentions que Keira Jones déboula sur le seuil d’une grande maison luxueuse, dans le quartier de Brooklyn, à New York.
Vêtue simplement d’une robe rouge assez moulante et d’une paire talons hauts, elle atterrit devant un grand homme baraqué, qui avait sans doute reçu des ordres précis quant aux personnes qui devaient se rendre à cette « fête ». Tout le monde n’était pas forcément au courant, mais on n’était jamais certain. Ce qui n’embêtait pas forcément la jeune brune, qui savait parfaitement user d’un plan B dans ces occasions pareilles. Car, bien entendu, elle n’y avait pas été proprement priée de venir.

-Nom ? Demanda-t-il d’une voix morne.

Keira ne prit pas de gant, et usa de son charisme du mieux qu’elle pouvait, un léger sourire assuré au coin des lèvres.

-Keira Jones, je suis la fille d’Eric. Il est arrivé il y a quelques minutes. Je ne suis pas arrivée en même temps que lui à cause d’un contretemps, vous comprendrez sans doute.

Voyant qu’il n’était pas décidé à la laisser entrer, elle ne bougea pas, mais haussa un sourcil. Signe qu’elle attendait qu’il réagisse. Et vite. Elle n’avait pas que ça à faire.

-Voyez-vous mademoiselle, je dois vérifier …

La jeune brune ne lui laissa pas le temps de terminer sa phrase, elle éclata de rire.

-Franchement, vous voulez que j’appelle mon père pour confirmer mes dires ? Dit-elle, d’un ton faussement outré. Le déranger en plein dans ses affaires, hum, ce n’est pas une bonne idée si vous voulez mon avis. Il déteste être dérangé. Et il n’apprécie pas non plus qu’on empêche sa fille d’entrer sans raison valable.

Elle le dévisagea de son regard le plus glacial, le visage de marbre.

Finalement, l’assurance qu’elle dégageait convainquit le videur car il lui laissa le passage. Affichant un sourire satisfait, elle se faufila dans la demeure sans un regard en arrière. Une fois entrée, son sourire disparu subitement. Maintenant, les choses sérieuses commençaient.

**
*

La jeune femme se noyait dans la masse amassée dans la salle de réception sans difficulté. Eh oui, un sourire suffisant, une démarche assurée, suffisaient amplement à les convaincre que Keira appartenait à leur « clan ». M’enfin, c’était il y a quelques années. Mais dorénavant, les choses étaient différentes. Mais ça, personne ne le savait. Sauf son père. Et les chasseurs à ses trousses.
Honnêtement, Keira ne savait même pas pourquoi cette fête avait eu lieu. Elle savait qu’elle existait, c’était tout ce qu’elle savait. Et puis, peu importe. Du moment qu’on lui imposait pas un interrogatoire, tout irait bien. Mais il y avait toujours quelques curieux qui n’arrêtaient pas de poser des questions embarrassantes. Ce genre de personne que la jeune femme souhaitait vraiment éviter. Inutile de s’importuner avec ce style de désagrément.
Alors qu’elle marchait dans la pièce comme si ne rien n’était, son regard dérapa sur une personne qu’elle avait déjà rencontré. Frederick Costa, un homme chauve, au sourire inexistant, à l’allure baraquée malgré son costume impeccable. Pas seulement un politicien, oh non. Cela, Keira s’en fichait. Mais son double métier de chasseur de vampire.

Même si elle savait aisément se défendre sans difficulté apparente, la présence de ces gens ne la laissait pas indifférente. Elle ne se sentait pas en sécurité. Oh bien sûr, elle était consciente que son père et sûrement quelques amis chasseurs seraient là. Enfin non, elle aurait espéré qu’il n’y aurait que lui de présent. Mais apparemment, elle s’était trompée.

Alors qu’elle s’était arrêté seulement quelques secondes pour dévisager ce Frederick, celui-ci croisa son regard. Si les regards pouvaient tuer, les deux seraient morts sur le champ. Un frisson parcourut son échine. Et ce fut ce moment que trouva un homme pour l’accoster. Alors qu’elle tournait la tête et le regardait d’un air troublé, il l’a salua avec entrain. Son sourire en disait long sur ces intentions. Comme si Keira avait besoin de ça maintenant. Et bien sûr, comme si cela ne suffisait pas, il la bombardait de questions puériles et inintéressantes. Même si elle répondait vaguement et le regardait à peine, il continuait sans se démonter. Elle avait vraiment envie de lui dire « lâche moi » en montrant les crocs, là au moins il serait vite parti, la queue entre les jambes, et l’aurait laissé tranquille. Mais vu qu’elle ne pouvait pas lui répondre à sa manière, elle tâcherait de lui faire comprendre qu’elle n’était pas d’humeur à se faire draguer.

-Vous êtes venue accompagnée ? Demanda-t-il d’un ton aguicheur.

-Si je serais venue accompagnée, je ne serais pas là à perdre mon temps en votre compagnie, claqua-t-elle d’une voix froide en regardant l’homme avec qui parlait Frederick.

-Oh je vous en prie, ne voyez pas désagréable …

-Je suis aussi agréable que ce que je puisse l’être avec vous, maintenant, si vous voulez bien m’excuser, dit-elle.

Elle voulut tourner les talons, mais il l’attrapa par le poignet pour l’empêcher de partir. En plus de l’emmerder et de lui faire perdre son temps, il osait la touchait ?

Instinctivement, Keira se dégagea violemment. Tout en fusillant l’homme du regard. Comment osait-il ? Ce misérable humain …

-Ne me touchez pas, ordonna la jeune femme.

- Bonsoir mademoiselle, permettez-moi de vous offrir un verre,proposa quelqu’un.

Keira se retourna à temps pour tomber nez à nez avec un jeune homme. Ce dernier avait des cheveux blonds courts en bataille, ce qui lui procurait un certain charme, un regard bleu océan. Il portait un costume où des muscles bien dessinés se devinaient à travers sa chemise. Il était plus grand que Keira, mais ce ne la dérangeait pas vraiment. Et pour couronner le tout, il tenait deux coupes entre ses mains. Son sourire réussit à détendre la jeune brune. Elle était sauvée de cet enquiquineur. Rien que pour cela, elle était reconnaissante envers le blond. Qui, pour être honnête, était vraiment pas mal, pour un humain.

-Vegas qu’est-ce que tu fous ici ? Interrogea le-pot-de-colle-emmerdeur.

Ah oui, c’est vrai qu’il était toujours là. Rien que le ton qu’il employait, la jeune femme devina qu’ils étaient loin d’être amis. Tant mieux.
Le nouveau venu se tourna vers ce dernier.

-Oh, Drake, finit-il par dire, je ne t’avais pas vu. Ne m’en veux pas, tu es tellement transparent et inintéressant.

Bien envoyé.

-Et toi, t’es pas occupé à escroquer ton père ou à une table de poker.

Keira fronça les sourcils. Vraiment, il ne manquait pas de culot.

-Nan, là je ferme la gueule à un abruti. Allez, casses-toi maintenant.

-J’en ai pas finis avec toi Snyder.

Sur ces paroles, il s’éloigna d’eux. Keira vrilla son regard noir sur cet imbécile avant qu’il finisse par disparaître. Vraiment, quel crétin. Et faire des menaces en l’air comme telles, c’était limite puéril. M’enfin, il y avait des cons de partout.

-Enchanté, je me nomme Ashray Lewis Snyder mais mes amis m’appellent Vegas comme je passe beaucoup de temps dans les casinos. Et vous, quel est votre nom ?

Honnête, charmeur, avec le sens de la répartie, et pas chiant. Bien. Il n’y avait pas que des hypocrites ici. Tant mieux.

Lorsqu’il lui tendit l’une des deux coupes, elle la saisit avec un sourire. Et le regarda dans les yeux. Elle se disait aussi, « Vegas » ne devait pas être son véritable nom. Et pouvoir mettre un nom sur lui aidait Keira. Son nom de famille lui disait vaguement quelque chose, mais elle n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Normal, cela faisait maintenant trois ans qu’elle n’était plus dans ce milieu. Et avait sûrement oublié les personnes auxquelles lui avait présenté son père.

-Je m’appelle Keira, Keira Jones, ravie de vous rencontrer. Et merci pour la coupe, j’en avais bien besoin.

Inutile qu’elle lui dise la raison de sa visite, ce n’était pas dans ses projets. Et le mettre au courant que son père traînait dans les parages, Le Eric Jones, n’était pas indispensable pour autant. Sauf s’il lui poserait la question. Elle ne savait pas avec qui elle avait affaire, mais il valait mieux rester prudente. Mais divulguer cette information ne risquait pas de compromettre sa visite.
Avant que le dénommé Ashray allait dire quelque chose, un homme passa à côté d’eux et salua ce dernier avec un « Bonjour monsieur Snyder ». D’accord, l’homme avec qui elle discutait semblait être assez connu. Certes. Keira appréciait assez de savoir à qui elle discutait.

-C’est marrant, pas mal de personne ici semble vous connaître, déclara-t-elle, je dois être la seule ici à ne pas savoir qui vous êtes exactement, Ashray.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Ven 24 Aoû - 12:52

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


-Je m’appelle Keira, Keira Jones, ravie de vous rencontrer. Et merci pour la coupe, j’en avais bien besoin.


Keira Jones ? La fille d’Eric Jones ? Oh, très intéressant. Un homme passa près d’eux et salua Ashray.


-C’est marrant, pas mal de personne ici semble vous connaître, déclara-t-elle, je dois être la seule ici à ne pas savoir qui vous êtes exactement, Ashray.


Il sourit. Oui, pas mal de gens le connaissaient et ce n’était pas forcement son cas. Mais bon, sa réputation n’était pas non plus nickel. On parlait plus de lui comme le fils de Nigel Snyder qui dilapidait l’argent de son père aux quatre coins du monde. Mais même avec cette réputation, les gens avaient tendance à le respecter. Sauf ce connard de Drake à qui il règlera bientôt son compte. Ça n’allait pas tarder. Et puis, dans ce milieu, on oubliait presque la réputation s’il y avait des dollars derrière.


« Tout le monde ne me connait pas. Tout le monde connait mon père, Nigel Snyder à la tête de la multinationale Snyder Incorporated. Moi je suis juste le fils dont on essaye de ne pas parler. Mais en général, on me trouve plus dans les fêtes du côté d’Ibiza que dans le milieu de la politique. Mais bon, vous devez savoir comme moi qu’un ami haut placé est toujours utile. Et ces vieux politiciens qui s'endorment aux assemblés sont assez naïfs»


Il lui sourit. Au moins il était franc et honnête. Il était ici pour rencontrer des gens, inutile de le cacher. D’ailleurs c’était ce que tout le monde faisait ici. Il valait mieux être franc dans la vie au risque de se faire mal voir. C’était comme ça qu’Ashray s’était mis Drake à dos. Il lui avait dit directement ce qu’il pensait devant tout le monde et ça ne lui avait pas plu. Pas du tout même. C’était pour cette raison qu’Ashray ne trainait pas dans ce genre de réception habituellement, les gens étaient énervants et hyppocrites. D’ailleurs autour d’eux, tout un tas de « Oh, chère amie j’adore votre robe » et de « Ah, quel plaisir de vous revoir » résonnaient. Le genre de banalité sans nom qu’on sortait pour meubler une conversation.
Il se demanda si elle accompagnait son père dans cette réception. Il ne l’avait pas encore vu. Mais c’était souvent ce qui se passait dans ce genre d’endroit « Bonjour, voici ma progéniture, c’est elle qui gérera l’entreprise quand je serais mort ». Le genre de chose qui n’arrivera jamais à Ashray. Son père l’avait tout simplement rayé de son testament. Jusqu’à ce qu’Ashray menace de divulguer certaines photos sur le net. Mais de toute façon, il ne comptait pas reprendre l’entreprise de son père. Son frère sera sans doute plus efficace.
Il se reconcentra sur Keira et lui sourit à nouveau.


« Je dois vous avouer que j’ignorais qu’Eric Jones avait une fille aussi magnifique. Vous devez être sa fierté, son bijoux, son trésor. »


C’était vrai. Il avait vaguement entendu parler d’un possible héritier qui pourrait suivre les pas de son père mais sans plus. Nigel Snyder et Eric Jones se connaissaient. Ils s’étaient associés. L’un finançant des campagnes électorales pour l’autre qui s’assurait que son entreprise ne subisse pas les réformes gouvernementales. Si Ashray avait su que Jones avait un pareil canon pour fille, il se serait tapé l’incruste chez lui le plus souvent possible à la place de tirer la gueule à son père les rares fois où il lui proposait de sortir voir des amis. Mais bon, ce qui était fait était fait.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Ven 24 Aoû - 13:18

Un sourire se dessina sur les lèvres du dénommé Ashray.

-Tout le monde ne me connait pas. Tout le monde connait mon père, Nigel Snyder à la tête de la multinationale Snyder Incorporated. Moi je suis juste le fils dont on essaye de ne pas parler. Mais en général, on me trouve plus dans les fêtes du côté d’Ibiza que dans le milieu de la politique. Mais bon, vous devez savoir comme moi qu’un ami haut placé est toujours utile. Et ces vieux politiciens qui s'endorment aux assemblés sont assez naïfs.

Il fallait avouer qu’il avait raison. Il valait mieux bien choisir ses alliés de façon méticuleuse. Keira le savait. Et le faisait bien. C’était bien de parler avec quelqu’un qui partageait ses avis. Enfin, venant d’un humain, bien entendu.
Maintenant qu'il le disait, elle se souvenait du père du jeune homme. Son père et le sien se cotôyaient, et faisaient affaire ensemble. Elle ne se souvenait déjà plus des alliés de son paternel, le temps passe vite.

-Effectivement, approuva-t-elle, je ne peux qu’approuver ce que vous dîtes.

Elle approcha la coupe à ses lèvres et but une gorgée. Ce n’était pas aussi bon que le sang, mais elle faisait avec.

- Je dois vous avouer que j’ignorais qu’Eric Jones avait une fille aussi magnifique. Vous devez être sa fierté, son bijoux, son trésor.

Son regard se voila, de tristesse et de rancune principalement. Des souvenirs gênants refaisaient surface. Elle était, à vrai dire, assez flattée du compliment du beau blond, mais ses paroles s’avéraient fausses, hélas pour elle. Du moins, depuis trois ans, ce n’était plus le cas. Dès sa transformation, son père n’avait plus voulu aucun contact avec sa fille. Sa fille, qu’il présentait fièrement autrefois à tout ceux qu’il croisait, n’était plus qu’un souvenir embarrassant dans sa vie.
Malgré son talent pour masquer ses émotions, elle ne sut cacher ce qu’elle ressentait. Cela se lisait sur son expression faciale tout autant qu’à travers son regard.

-Pas vraiment, le contredit-elle en portant le verre à ses lèvres, je suis plutôt la fille dont il préfère ne plus en entendre parler. Celle qu’il a honte maintenant de présenter comme sa fille.

Mais elle finit par se ressaisir, et son visage devint impassible.

-Mais je m’en fiche, c’est un salaud. Tant pis pour lui.

Il avait beau l'avoir renié en sachant ce qu'elle était devenue, Keira avait pu se servir dans son compte avant. Et en était bien satisfaite maintenant. Elle ne manquait de rien. Et ruiner un peu son père n'était pas bien grave, vu qu'elle s'en fichait maintenant. Enfin, de ce qui lui arrivait. Pas de ce qui adviendrait de lui...

Se rendant compte de ce qu’elle disait, elle eut un sourire d’excuse à l’adresse du jeune homme.

-Navrée de vous embêtez avec ça. Mais en tout cas, merci du compliment. De même pour ma part, je n'ai jamais eu l'occasion de savoir qui était le fils de Nigel Snyder. Mais je suis satisfaite de le savoir aujourd'hui.

Elle lui lança un clin d’œil avant de reprendre une gorgée, le regard toujours plongé dans celui d’Ashray.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Ven 24 Aoû - 13:54

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


Lorsqu’il vit son visage se décomposer, son cœur se serra. Avait-il dit quelque chose qui ne fallait pas. Il crut même à un moment qu’elle allait pleurer. Il ne savait pas quoi faire. Il ne s’y attendait pas.


-Pas vraiment, je suis plutôt la fille dont il préfère ne plus en entendre parler. Celle qu’il a honte maintenant de présenter comme sa fille.


Elle aussi. Visiblement, Snyder et Jones traitaient leurs enfants avec le même égard. Elle se reprit à un moment et annonça froidement.


-Mais je m’en fiche, c’est un salaud. Tant pis pour lui. Navrée de vous embêtez avec ça. Mais en tout cas, merci du compliment. De même pour ma part, je n'ai jamais eu l'occasion de savoir qui était le fils de Nigel Snyder. Mais je suis satisfaite de le savoir aujourd'hui.

Il lui sourit à son tour. Il trouvait ça dommage qu’une fille aussi belle qu’elle puisse être traitée de cette façon par son paternel. Lui il s’en moquait, c’était comme ça depuis sa naissance mais ça ne semblait pas être pareil pour elle. Les liens du sang ne semblait rien vouloir signifier pour les deux hommes. Il fallait avouer que ce n’était rien non plus pour Ashray vu comment il traitait son petit frère par pure jalouse.


« Jones n’est pas un si bon politicien que ce que je croyais. N’importe qui qui a un peu de jugeote ne jetterai pas un diamant à la mer. »


C’était vrai. Jones n’était qu’un abruti. Rien que pour son image, une fille aussi belle aurait eu un effet positif. Et même, lorsqu’on avait la chance d’avoir une progéniture pareille, on ne foutait pas tout en l’air pour il ne savait quelle connerie. Ce qu’il avait toujours pensé se vérifiait : la politique ça rend con ceux qui ne le sont pas à la base. Dommage.

Ashray n’avait pas encore touché à sa propre coupe tandis qu’elle avait presque vidé la sienne. Il but la moitié sans quitter des yeux Keira. Ce à quoi il avait pensé en la voyant la première fois lui revint à l’esprit : une beauté presque inhumaine. En fait, depuis son séjour en Angleterre, il était limite devenu parano. Mais bon, visiblement les non-humains se glissaient sans problème dans la population. Il chassa cette idée de son esprit. Non, pour qu’il tombe sur un loup-garou ou une autre créature surnaturelle, il devrait être vraiment poissard n’est-ce pas ?

Un serveur s’approcha d’eux et leur proposa des petits fours. Ashray déclina poliment. Il n’avait pas particulièrement faim et ne raffolait pas de ces petits trucs non plus. Il sentit un regard sur lui et tourna la tête. Au fond de la salle, Drake le fixait. Oh, il préparait un mauvais coup celui-là. Ashray n’était pas vraiment d’humeur à tomber dans un de ses pièges à la con pour lui casser la gueule par la suite. Il tendit son bras à Keira.


« Que diriez-vous d’aller prendre l’air ? Il y a bien moins de gens dehors. »


Il avait surtout envie de dire « il n’y a pas ce connard de Drake dehors » mais bon. Ils sortirent dans les jardins derrière la maison. Ils n’étaient pas seuls mais l’ambiance était moins étouffante. La lune n’avait pas encore atteint la moitié de son chemin dans le ciel et pourtant, l’air se faisait frais. Le jardin était impeccable et éclairé grâce à quelques lanternes suspendues. C’était très beau.
Son regard fut attiré par un groupe d’homme. Il en reconnut un, Eric Jones lui-même. Il jeta un œil à Keira et lui demanda du regard ce qu’elle souhaitait faire. Il comprendrait très bien qu’elle préfèrerai rester à l’intérieur.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Ven 24 Aoû - 14:42

Ashray lui retourna son sourire.

-Jones n’est pas un si bon politicien que ce que je croyais. N’importe qui qui a un peu de jugeote ne jetterai pas un diamant à la mer.

Un petit sourire naquit sur le visage de porcelaine de Keira. Il savait formuler ses phrases, en la flattant tout en critiquant son paternel. Mais ce détail ne la gênait pas. Après tout, il avait raison. Eric n’avait pas réfléchi suffisamment à ce qu’il avait fait. Il ne se doutait pas des répercutions qui risquaient de tomber sur lui. Bientôt. Keira y comptait bien.

Le jeune blond finit par boire sa coupe, tout en continuant de regarder son interlocutrice dans les yeux. Il était vrai qu’elle avait déjà presque vidé son verre que lui n’avait pas commencé. Mais bon, elle avait bien besoin de boire un peu. Enfin, pas de sang. Pas maintenant, le besoin ne se faisait pas sentir. Et tant mieux. Elle ne voulait pas avoir soif, du moins, pas en présence du jeune homme. Pour une fois qu’elle tombait sur un type sympa et pas con, et humain qui plus est.

Un serveur s’approcha d’eux et leur proposa des petits plats, Keira déclina la proposition pour une raison évidente. Son régime alimentaire ne constituait pas d’aliments solides. Son interlocuteur fit de même, mais pour une autre raison. Bien entendu.

Soudainement, Ashray lui proposa son bras. La jeune femme haussa un sourcil interrogateur.

-Que diriez-vous d’aller prendre l’air ? Il y a bien moins de gens dehors.

C’était exact. Et il était plus préférable qu’elle ne croise pas son père pour le moment, tant qu’elle serait avec le jeune homme.
Elle prit son bras et lui accorda un sourire ravi.

-Soit, allons-y.

**
*

C’est une fois dehors que la jeune brune se rendit compte qu’elle préfèrait amplement se trouver dans les espaces libres que ceux tels que la salle de réception. Qui était trop étouffante selon elle. Remplit de personnes inintéressantes, préoccupées par leurs simples désirs d’être humain. Qui étaient pour la plupart jugés inintéressants.

C’était plus plaisant de se trouver à l’air libre, il fallait bien avouer. Le jardin était aussi bien présenté que la demeure. Bien éclairé en plus. Il y avait quelques personnes aussi, mais guère beaucoup.

C’est à ce moment- là qu’elle le vit.
Son père.
Et pas seul en plus. Deux hommes étaient avec lui, bien habillés bien sûr. On aurait pu croire que c’étaient des hommes normaux, bien entendu. Mais pas Keira.
Elle en eut la certitude lorsqu’ils tournèrent tous la tête vers elle, vu qu’Ashray était dos à eux. Les trois hommes échangèrent un regard avant de les dévisager de nouveau. Revoir son père n’était pas aussi impressionnant que cela. Il n’avait pas changé, son costume était toujours aussi impeccable, ses cheveux toujours aussi en batailles qu’à l’accoutumée. Mais ce qui avait bien changé, c’est son regard. Autrefois doux et protecteur, plein de gentillesse, était remplacé par la surprise, la honte et le mépris. Savoir qu’elle lui donnait honte, elle s’y était habitué. Mais se rendre compte qu’il était venu au stade de la mépriser, cela était dur à avaler. Même si elle le haïssait pour ce qu’il avait fait, et ce qu’il continuait à faire, elle ne pouvait pas oublier les dix- sept années passées à ses côtés.

Fort heureusement, son regard et son visage ne trahissaient rien. Elle savait parfaitement se montrer impassible, surtout en présence de chasseur. Et encore plus en personne de son paternel.
Malgré tout, elle ne put s’empêcher de se montrer craintive et surprise en les voyant se diriger directement vers eux. Pourquoi voulaient-ils lui parler ?

La réponse survint toute seule. Ils l’avaient aperçue en présence d’un humain. Bien sûr, ils croyaient que ce dernier allait être son prochain repas. Que c’était un monstre, qu’elle ne pensait qu’à tuer. Pfff. Quels préjugés stupides. Mais en tout cas, ce qui était sûr. C’était qu’en présence d’Ashray, elle n’était pas capable de les affronter comme elle le pouvait. Et, bizarrement, elle ne voulait pas abandonner le jeune homme si vite. C’était il y a bien longtemps qu’elle n’avait pas passé un bon moment, et elle ne voulait pas y renoncer si rapidement.

C’est pourquoi elle réagit instinctivement, sans réfléchir, alors que les trois hommes approchaient d’eux dangereusement.

-Sa vous dirait de marcher un peu ? Ce serait peut-être plus tranquille pour … discuter, proposa-t-elle avec entrain.

Son bégayage n’était pas intentionnel. Mais la vision de son père, qui la fusillait du regard, la main derrière le dos, qui la déconcentrait.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Ven 24 Aoû - 23:59

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


Elle sembla stresser, voir même paniquer lorsque son père et ses hommes se dirigèrent vers eux. Elle bégaya lorsqu’elle proposa :


-Ca vous dirait de marcher un peu ? Ce serait peut-être plus tranquille pour … discuter.


« Bien sûr » répondit-il même si ce n'était pas exactement ce qu'il avait prévu pour la soirée.


Il passa un bras sur ses épaules en un geste protecteur et se dirigea vers la sortie avec elle après un regard noir à Jones père. Pourquoi faisait-il subir ça à sa propre fille ? Il ne comprenait pas. Ashray avait beau s’engueuler matin midi et soir avec sa famille, ni son père ni sa mère ne lui faisait subir un tel traitement. En chemin, il croisa Josh et lui dit discrètement :


« Eric Jones lui-même pense pouvoir faire affaire avec toi. Va le voir et ne le lâche pas tant que vous n’aurez pas un accord. »


Le regard de son ami s’illumina. Eric Jones lui-même ? Mais c’était super. Il remercia Ashray et se dirigea vers le politicien et ses amis. Ashray sortit donc dans la rue avec Keira. Il connaissait un bar à cocktail trois rues plus loin. De toute façon, il ne pouvait pas aller bien loin, sa voiture était garée dans le parking qu’avait spécialement réservé Josh pour sa petite fête. Ils marchèrent un peu dans les rues assez fréquentées malgré l’heure poussée. Mais bon, c’était ça Brooklyn. Ils marchèrent un peu en silence puis Ashray lui demanda :


« Pourquoi être venue seule ici si vous saviez que vous ne serez pas forcément la bienvenue ? Vous n’aviez pas un petit copain ou un ami pour vous accompagner ? »


Lui était venu mais il ignorait que Drake serait aussi dans les parages. Et ce n’était pas vraiment la même chose. Ils se détestaient mais bon, ce n’était pas aussi grave qu’un père et sa fille. Ashray avait de la peine pour elle. Il sentit quelque chose vibrer dans sa poche. Il sortit son IPhone avec sa main droite, son bas gauche toujours sur les épaules de Keira. Il fronça les sourcils, un message de son pote qu’il avait rencontré en début de fête lui annonçait que Drake était sorti un peu après lui avec sept autres gars. S’il cherchait les embrouilles, il allait être servit. Mais franchement, il ne voulait pas lui foutre la paix non ? Mais bon, s’il cherchait la bagarre, il avait trouvé son homme. D’un autre côté, huit contre un ce n’était pas très équitable. Peut-être serait-il plus sage d’éviter les problèmes au maximum. Surtout qu’il n’avait pas trop envie de mêler Keira à ça. La pauvre, elle avait suffisamment de problèmes comme ça.

Il demanda à son ami de le tenir au courant s’il se passait autre chose ou si Eric Jones décidait aussi de quitter la fête prématurément avant de ranger son téléphone. Qui disait qu’une fête de campagne était un moment calme ? Ils arrivèrent devant le bar auquel pensait Ashray en sortant. Une enseigne lumineuse affichait le nom du bar. L’immeuble s’étendait sur plusieurs étages et la façade était soignée. C’était un endroit chic avec une bonne ambiance. En plus, comme il connaissait le patron, il avait toujours accès au carré VIP. Il proposa donc à Keira d’y entrer :


« Ca vous dit de prendre un verre ? C’est un endroit très bien et j’y connais pas mal de gens, personne ne viendra nous embêter. »


Ou du moins il espérait. Si Eric Jones était sans doute suffisamment intelligent pour éviter le conflit en public, ce n’était pas forcément le cas de Drake. Mais quel bouffon celui-là.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Sam 25 Aoû - 1:28

-Bien sûr, accepta Ashray.

Sur ces bonnes paroles, il passa un bras autour des épaules de Keira, qui ne fit aucun mouvement pour l’en empêcher. Ce qu’elle aurait fait en temps normal. Mais son angoisse à l’idée qu’Eric et ses compagnons la chasseraient dans la soirée la troublait quelque peu. Ils n’oseraient pas l’attaquer devant un humain. Voir même l’accoster, la jeune femme s’en doutait vu que son père avait refusé tout contact avec elle. La seule fois où elle l’avait revu, c’était lors de sa première année en tant que vampire, qu’elle avait passé avec quelques-uns de ses alliés à San Francisco, où son père et ses acolytes avaient débarqué, armés d’armes en tout genre. C’était là où Keira avait reçu sa blessure à l’épaule, où désormais, une balafre blanche traversait son omoplate droite, lui laissant un souvenir cuisant de cet épisode. Elle se rappelait encore de la douleur qu’elle avait éprouvée, qui s’était prolongée dans tous les membres de son corps comme une décharge, et du feu qui cuisait au niveau de sa blessure. Ce qui était sûr, c’était que son père savait tout aussi bien manier une arme qu’un dossier. La jeune brune ne risquait pas de l’oublier de sitôt. Mais elle comptait lui retourner la pareille.

Son trouble émotionnel ne lui avait pas permis d’apercevoir le regard noir qu’Ashray lançait à l’adresse d’Eric.
Ils se baladaient désormais, en silence, dans Brooklyn. La jeune femme se doutait que la curiosité du blond serait titillé par son empressement de partir de la fête. Mais comment lui expliquer la situation ? Sans risquer de sauter sa couverture, par la même occasion. Les révélations n’étaient pas vraiment prévues au programme. De plus, Keira était censé identifier le terrain ce soir. Et ne l’avait pas fait. Et encore moins agit à sa manière à l’égard de son paternel. Mais franchement, le seul commentaire qui survenait dans l’esprit de la jeune brune était : tant pis. Elle aurait d’autres occasions. Inutile de recasser cette soirée.

-Pourquoi être venue seule ici si vous saviez que vous ne serez pas forcément la bienvenue ? Vous n’aviez pas un petit copain ou un ami pour vous accompagner ? Interrogea-t-il.

« J’évalue le terrain et me renseigne sur la meilleure façon de coincer mon père, sans que celui-ci s’attaque à moi, armé de tout genre d’arme susceptible de me faire souffrir malgré mes gênes de vampires. Car il est assez anti-vampire, voyez-vous. Et le fait que sa fille en soit une le dérange quelque peu. Je préfère faire le travail moi-même ». Non, elle ne pouvait décidément pas lui répondre cela. Les questions survenaient, et Keira ne savait pas vraiment quoi répondre. Mais elle notait qu’il lui demandait indirectement si elle était libre. C’était sûr. Keira ne voyait personne. Du moins, plus maintenant. Depuis un assez long moment d’ailleurs. Car elle souhaitait se concentrer sur ses objectifs : Eric et les vampires, en plus de son enquête sur le surnaturel qui avait provoqué le décès de sa mère. Alors, non, voir un vampire n’était pas dans ses priorités. Et jusqu’alors, elle n’avait pas croisé un humain susceptible de l’intéresser. Du moins, jusqu’à maintenant.

Ils étaient arrivés devant une enseigne lumineuse qui indiquait le nom d’un bar. Enfin, d’un bar qui avait plusieurs étages et dégageait un certain luxe. Soit.

-Ça vous dit de prendre un verre ? C’est un endroit très bien et j’y connais pas mal de gens, personne ne viendra nous embêter.

Cette phrase lui rappelait les chasseurs à ses trousses. Oui, l’idée de les semer quelques minutes était alléchante. Et en bonne compagnie en plus.

Elle regarda derrière eux, histoire de voir s’ils étaient suivis. Rien. Tant mieux. Mais ce n’était pas parce qu’elle ne les voyait pas qu’ils n’étaient pas forcément là. C’est pourquoi elle se servit de ses sens, et de son odorat pour vérifier son examen. Rien du tout. Peut-être Keira s’inquiétait pour rien.
Ridicule. Il fallait prendre la menace au sérieux, et son père serait capable de la faire sortir de n’importe quel endroit pour être sûr de voir la lumière dans ses yeux s’éteindre, et le « monstre qu’elle était devenue » avec.

Elle se tourna vers le jeune homme avec un léger sourire au coin des lèvres. Son examen n’avait duré qu’une seule seconde. Rapide, simple. Mais nécessaire.

-C’est une bonne idée, allons-y.

Ils entrèrent dans l’endroit. Keira avait presque perdu l’habitude du luxe, mais les souvenirs d’antan demeuraient tout de même ancrés dans sa mémoire. Une chose était sûre, c’était un bel endroit. Les gens discutaient tranquillement, certains riaient. Mais sans avoir l’air bourré. Une nouveauté pour la jeune brune, qui s’était habitué à ce genre de clients dans les bras auxquelles elle s’y était rendue ces temps-ci.
Elle suivit Ashray, ne se doutant pas de ce qui se préparait.

**
*

Une fois installée autour d’une table aux côtés du jeune Snyder, Keira tâcha de se détendre. Aucun chasseur de vampire ne l’avait dans sa ligne de mire. Une bonne chose, vraiment. Alors, autant profiter du moment, le temps que ça dure.
Ils commandèrent leur boisson, et Keira se souvint qu’Ashray lui avait posé une question plus tôt. Trouvant un moyen d’entamer la conversation de manière subtile, elle joignit les mains sur la table et le regarda dans les yeux sans sourciller.

-Pour répondre à votre question plus tôt, il est vrai que je n’ai pas été convié comme il se doit à cette fête, et que mon père n’était pas au courant de ma, visite, disons. Mais ce genre de chose ne m’empêche pas d’agir. Je suis venue ici pour soutirer des informations, et que faire si je ne suis pas la bienvenue.

C’était en partie vrai. Mais l’assurance qu’elle montrait dissipait toute trace de mensonge. Elle savait mentir quand la situation l’imposait, et là, c’était le cas. Elle ne pouvait décidément pas avouer la vérité au jeune blond.
Bon, elle y était allée peut-être un peu franco et de manière directe. Mais c’était la vérité, elle se fichait qu’elle ne soit pas la bienvenue. Que son père ne soit pas au courant, aussi. Et elle était venue, par la même occasion, pour obtenir des informations utiles. Mais fort heureusement, elle ne comptait pas avouer la nature de ces renseignements.

-Bref, fit-elle, toujours avec entrain, je pense qu’à ce stade de la soirée, on pourrait peut-être commencer à se tutoyer, non ?

Son sourire en coin accompagnait sa proposition.
Elle continuait à le regarder en face. Elle ne baissait pas le regard, et lui parlait franchement. Keira n’était pas du genre à être intimidée, ni timide. Ni à baisser les yeux devant quelqu’un. Même lorsque la jeune brune devait se montrer prudente.
Mais ce genre de comportement lui attirait souvent des représailles, comme ceux qui risquaient de se profaner à l’horizon de la nuit …

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Sam 25 Aoû - 3:09

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


Ils entrèrent dans le bar et commandèrent de quoi boire.


-Pour répondre à votre question plus tôt, il est vrai que je n’ai pas été convié comme il se doit à cette fête, et que mon père n’était pas au courant de ma, visite, disons. Mais ce genre de chose ne m’empêche pas d’agir. Je suis venue ici pour soutirer des informations, et que faire si je ne suis pas la bienvenue.


Soutirer des informations ? Elle faisait partie du FBI ou quoi. Il esquissa un sourire. Elle avait utilisé des mots comme si elle était une dangereuse mafieuse ou un agent surentraîné. Mais bon, aucune chance que ce soit vérifiable. En plus, elle n’avait pas répondu comme il l’aurait souhaité. Il allait peut être devoir y aller direct.


-Bref je pense qu’à ce stade de la soirée, on pourrait peut-être commencer à se tutoyer, non ?

Restait à savoir à quoi allaient ressembler les autres stades de la soirée. Ashray, toi et tes idées perverses, vous sortez. Il la fixa à son tour avant de lui dire :


Oui, je pense que le vouvoiement de la petite fête n’est plus nécessaire. Mais dis-moi, tu comptais soutirer des informations à qui et surtout pour qui ? FBI, Mafia Russe, CIA ou une autre organisation ? »


Il avait dit ça sur le ton de la plaisanterie et elle l’avait sans doute compris puisqu’elle éclata de rire avant de lui répondre :


-Aucun d'entre eux, franchement, tu me vois là-dedans ? Moi pas. Je récolte des informations pour moi, d'ordre personelles. Tu vois.


Ouais, il voyait très bien, chacun sa propre survie dans le monde impitoyable des dollars. Bon, pour ce qui l’intéressait vraiment, autant y aller directement. Il n’allait pas passer pour un « Wesh madame t’es booooooonne » pour une simple question.


« Et, est-ce que tu as quelqu’un dans ta vie ? »


Bon, si elle répondait à côté de la plaque, il comprendrait bien que soit elle était vraiment conne et elle ne l’intéresserait plus du tout, soit elle faisait exprès pour dire qu’elle ne voulait pas en parler. Mais bon, il espérait très franchement qu’elle n’ait personne même si ça l’étonnerait. Alors qu’il pensait à ça, le barman quitta son bar et se dirigea vers lui pour lui dire discrètement qu’on l’attendait dehors. Il savait bien qui était le « on », Drake et sa bande. Ça allait mal finir cette histoire. Il se leva et s’excusa auprès de Keira en prétextant un problème à régler avant de sortir de la salle. Il descendit les escaliers. Une fois dehors, il dut faire le tour du bâtiment pour trouver Drake et les autres qui le regardaient avec un sourire carnassier.


« Franchement Drake tu fais pitié. T’as besoin de sept pecnos pour oser venir régler tes problèmes avec moi ? » Lança-t-il directement, ouvrant ainsi les hostilités.


Drake au milieu de sa bande fronça les sourcils avant de répondre :


« Et pourquoi devrais-je me salir les mains pour un minable comme toi ? Et dès que j’en aurais finit avec toi, j’irais voir la petite Jones, tu vas voir, je vais la faire kiffer. »



Oh l’enfoiré. S’il cherchait à énerver encore plus Ashray c’était gagné. Il détestait qu’on se cache derrière des autres ou qu’on marche sur ses plates-bandes. Il retira sa veste et la jeta dans un coin avant de lui répondre :


« Prouve que t’es un homme une fois dans ta vie. Viens te battre juste toi et moi. »



« Nan, sans façon, je préfère offrir un beau spectacle à mes nouveaux amis. »



Il fit un signe de la tête et trois gars avancèrent pour se placer autour d’Ashray.


« Tes nouveaux amis ? T’as rien trouvé de mieux qu’une bande de bouffon payés trente dollars pour me faire la peau ? »


Un des bouffons le prit mal et fonça sur Ashray en lui disait de fermer sa gueule. Ashray réussit à l’éviter mais ce fut limite. Il répliqua avec une droite qu’il lui envoya dans le nez directement le sonnant sur le coup. Un autre, plus balèze, arriva par derrière et lui fonça dessus pour le projeter contre un mur. Ashray savait ce que l’autre allait faire, il allait le frapper à l’arrière du crâne, c’était une technique bien trop courante pour être efficace. Il s’accroupit donc rapidement et l’abruti frappa avec toute sa force dans le mur et Ashray entendit les os de sa main se broyer. Il hurlait comme un cochon qu’on égorge. Il en profita pour lui asséner un uppercut qui l’envoya à terre. Coup de chance qu’il ait réussit sa frappe. En heurtant le mur, il s’était cogné la tête et voyait un peu flou. Il avait l’arcade ouverte et il sentait le sang couler sur son visage. Mais bon, il n’allait pas abandonner pour si peu. Surtout qu’ils étaient encore nombreux. Un de ceux qui regardaient se mêla au combat et lui envoya un coup de pied dans l’abdomen qu’il ne put éviter. L’attaque lui coupa le souffle et un autre en profita pour lui asséner une gauche dans la figure et l’envoya à terre. Ashray se releva péniblement et cracha du sang. Il ne l’avait pas raté cet enfoiré. Bon, deux en pleine forme devant lui, deux KO à terre et trois autres qui regardaient, prêts à intervenir au moindre problème. Mais le pire c’était Drake qui ne quittait pas son sourire satisfait. Ashray était dans une sacrée merde mais il ne comptait pas se rendre. Plutôt crever. Un nouveau coup de pied tenta de l’atteindre mais il réussit à l’esquiver et il attrapa la jambe de l’attaquant pour l’envoyer à terre. Il profita que son adversaire soit au sol pour lui envoyer un coup de pied directement dans le visage le plus fort possible. Un autre qui ne se relèvera pas. Il entendit dans son dos les rires cesser et des coups être distribués. Mais qu’est-ce qui se passait ? Ils n’étaient quand même pas en train de se battre entre eux. Ashray ne pouvait pas se retourner, hors de question de tourner le dos à l’affreux face à lui.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Sam 25 Aoû - 4:12

-Oui, je pense que le vouvoiement de la petite fête n’est plus nécessaire. Mais dis-moi, tu comptais soutirer des informations à qui et surtout pour qui ? FBI, Mafia Russe, CIA ou une autre organisation ?

Le ton qu’il employait indiquait qu’il plaisantait, ce qui la rassurait. La Mafia Russe ? La CIA ? Et puis quoi encore. Rien que l’idée la faisait rire. Pas seulement la question en elle-même, mais ce que ça voulait dire. Il ne se doutait pas des véritables raisons. Mais vu que pour elle, elle savait, cela donnait un côté assez drôle, si on le voyait de plus près. C’était certain qu’il n’avait pas pensé à l’hypothèse « vampire tueuse de chasseurs ».
Elle éclata de rire avant de répondre :

-Aucun d'entre eux, franchement, tu me vois là-dedans ? Moi pas. Je récolte des informations pour moi, d'ordre personnel. Ce genre de chose, tu vois le style.

C’était vrai, ça au moins. Des informations d’ordre personnel. Du genre quels chasseurs traînaient autour de son père au milieu de la politique. Quels membres pouvaient être susceptibles de rejoindre les rangs de vampire. Les missions prévues il y a sept ans, au moins de décembre. Dans ce style.

-Et, est-ce que tu as quelqu’un dans ta vie ? Demanda-t-il.

Cette question la désarçonna quelque peu. En tout cas, il était direct et allait droit au but. Elle le regarda de nouveau, et se douta du sous-entendu de sa question. Au lieu de répondre qu’elle devait s’en aller et partir avant que les choses aillent trop loin, comme tout bonne vampire respectueuse des règles vampiriques, Keira ne bougea pas. Et ne répondit pas. Mais ce n’était pas l’envie qui lui manquait. Car, si lui se montrait franc, elle ne pouvait que lui donner la pareille.

Mais alors qu’elle allait répondre, le barman vint vers eux et parla à voix basse à Ashray. Une humaine toute sage aurait ignoré leur conversation et n’aurait pas écouté ce qu’ils se disaient. Mais ce n’était pas vraiment le genre de réaction qu’une vampire avait. Son ouï fine lui permettait d’entendre ce qu’ils échangeaient. Alors qu’elle fronçait les sourcils, se doutant de ce qui se passait, ou de ce qui allait se passer, Ashray prit congé en lui disant qu’il fallait qu’il règle quelque chose. Ouais, régler quelque chose c’était certain, mais pas par la parole. M’enfin, qu’est-ce qui lui permettait d’insinuer que c’était ce qui allait se passer ? La situation pouvait virée tout autrement. La jeune femme réagit en conséquence, et ne bougea pas, se contenta de boire sa boisson tranquillement. Sans pour autant tendre l’oreille, vriller son regard sur la porte du bar.

Elle était en train de boire une autre gorgée lorsqu’un bruit sourd l’alerta. Elle se tourna, et aperçu, à travers une fenêtre toute la scène. Des hommes plus loin regardaient un homme donner un coup de pied à quelqu’un, écroulé par terre, et un autre balancer une droite à cette même personne. Elle fixa la scène avec attention, et finit par reconnaître deux personnes. Le dénommé Drake, l’emmerdeur qui l’avait dragué à la soirée. Et Ashray, par terre, qui saignait.

Une vampire ordinaire n’aurait pas hésité à tourner les talons, sortir de ce bar et partir après avoir pris un déjeuner sur le chemin. Mais Keira était différente de la « normalité ». Et eut une toute autre réaction, contraire à la normal. Pourquoi se préoccupait-elle du sort d’un humain ? Tout simplement parce qu’il ne l’avait pas traité comme un monstre, qu’il s’intéressait à elle, et n’était pas un connard. Contrairement à ce lâche qui regardait ses copains faire tout le sale boulot. Un sourire sadique fleurit sur les lèvres rouges de la buveuse de sang. Il verrait bien si la situation était inversée.

Sur cette pensée, Keira sortit du bar d’un pas décidé.

**
*
-Hey, j’espère que je ne dérange pas, s’exclama-t-elle en les faisant sursauter.

D’un bond, tous les quatre se tournèrent vers elle. Dont Drake qui, une fois l’avoir reconnue, lui adressa un sourire charmeur. Quel crétin.

-Jones, quel plaisir de te voir, je suis surpris de te voir ici, dit-il.

Les trois autres gars échangèrent des regards. Ils se demandaient sans doute ce qu’ils devaient faire. C’est sûr qu’être en train de tabasser un mec, et qu’une femme débarque en petite robe rouge de soirée et talons aiguilles était assez imprévisible et étonnant.

-L’envie n’est pas partagée, lui lança-t-elle d’un ton volontairement sarcastique.

Elle désigna Ashray du menton, et l’autre homme encore debout. Rien que cette vue lui donnait envie de taper ce sale con et d’abîmer son visage. Quelle lâcheté il montrait. Son comportement l’irritait, pas seulement l’acte en lui-même. Même si ce dernier réussissait à l’énerver.

-Huit contre un, ce n’est pas très équitable, me permets-tu d’équilibrer un peu la balance ? Balança-t-elle en le défiant du regard.

Des rires gras répondirent à sa menace. Les autres hommes ne la prenaient pas au sérieux. Bien, ils auraient leur tour eux aussi. Drake continuait de la dévisager, le sourire aux lèvres. Ne se doutant pas de ce qu’elle lui préparait.

-Je ne pense pas que tu réussirais à équilibrer le combat car, vois-tu, les femmes dans ton genre ont plus leur place dans un lit que dans un règlement de compte de ce style …

La plaisanterie faisait son effet. Ses camarades riaient, pliés en deux.
Et une autre réaction, tout aussi différente, suivait.
Celle de Keira.
Qui le regardait d’un regard aussi noir que cela lui permettait. Là, elle n’aurait pas de pitié avec lui.

-Tu veux vérifier ? Le nargua-t-elle.

Sur ces paroles, elle s’approcha lentement, jouant volontairement des hanches. Pour lui donner des idées, qu’il ne se doute de rien. Alors qu’il la déshabillait du regard, à quelques centimètres d’elle, la jeune femme lui adressa un sourire de prédatrice.
De vraie, une chasseuse, qui regardait une proie tout à fait appétissante.
Keira lui colla une droite en plein dans le nez, suivi d’un coup de pied bien placé, qui le fit reculer, hébété. Il ne s’y attendait pas, pas du tout. Tout comme ses copains qui l’observaient, les yeux écarquillés. Ils se demandaient sûrement comment réagir à cet affront.

La réponse de Drake finit par venir.

-Salope ! Cria-t-il, la main plaquée sur son nez.

D'accord, ça c'était fait.

Un de ses sbires s’approcha d’elle, pensant l’immobiliser sans difficulté, mais c’était sans compter son vampirisme. Keira se faufila sous ses bras, et le poussa par terre d’un coup de pied. Un autre approcha, et la jeune brune esquiva de justesse le bras qu’il tendait pour la retenir. Avant qu’une poigne de fer lui empresse la gorge, et le balance au pied du mur. Sa force lui était supérieure. La colère lui donnait plus de puissance. Et elle ne prenait pas de gant pour s’en servir, oubliant qu’Ashray et d’autres hommes étaient présents. Elle réussit à mettre le dernier au tapis, avant de venir à la hauteur de Drake. Le voilà lui. Son visage était crispé par un rictus, signe qu’elle l’avait remonté. Oh, elle en était toute retournée. Tant mieux qu’il soit énervé. Il ne réfléchirait pas à ses coups portés. Du travail facile. Tout se passa à la vitesse de l’éclair. Le jeune homme tenta de lui envoyer un coup dans l’abdomen pour lui faire perdre l’équilibre. Heureusement, la vampire se baissa à temps, et lui adressa un coup de pied transversal. Il se crispa de douleur. Elle avait bien visé. Elle se redressa, et lui donna un coup de coude à un point précis au niveau de sa carotide. Bien, une bonne chose de faite. Mais ce n’était pas fini. La jeune femme l’empêcha de se relever en l’immobilisant à l’aide de son talent planté dans son dos. Elle se pencha, et ce qui accentua la pression, et murmura à son oreille.

-Ah oui, je ne peux pas équilibrer le jeu ? (Elle gloussa un peu). Tu ne connais rien de moi. Alors ferme-la.

Elle libéra sa prise et se redressa, lui donnant le temps et l’opportunité pour se lever.

-]b]Conseil : dégages vite fait,[/b] lui assena-t-elle d’une froid froide, ponctué par un regard noir.

Il finit par comprendre, le nez en sang, et quitta les lieux. Sans se retourner, en courant. Bien. Il réfléchirait à deux fois avant de s’en prendre à n’importe qui.

Elle n’avait même pas eu à dégainer le poignard qu’elle entreposait dans le holster qui enserrait sa cuisse droite. Parfait. Elle n’aurait pas de sang à nettoyer cette fois-ci. A part celui qu’elle avait sur sa main gauche. Celui de Drake. Un nœud dans son estomac l’alerta. Elle plissa le nez. Penser à autre chose. Ashray.

Elle se tourna vers ce dernier, inquiète de ce qui lui était arrivé.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Sam 25 Aoû - 5:09

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira



Ashray envoya à terre le dernier mec et se retourna prêt à encaisser la vague suivante. Mais non, rien. Drake n’était même plus là. Il n’y avait que trois gars à terre et Keira debout au milieu. Euh … alors ça c’était pas normal du tout. Mais bon, elle était peut être arrivée après. Si c’était ça, qui avait foutu à terre trois mec et foutu Drake en fuite ? Pourquoi il sentait les ennuis dans le style « trucs pas normaux » arriver ? Parce que la dernière fois il s’était fait séquestré par une loup-garou complètement folle ? Ouais, ça avait sans doute un rapport. Et si Keira était aussi une loup-garou, ou une vampire ou une sorcière ou une … quoi encore ? Ah oui, une ange. Bon, il fallait avouer que la dernière hypothèse n’était pas particulièrement effrayante. Mais bon, les précédentes non plus. Juste un peu bizarre. Il ne savait pas trop comment réagir. Si elle était juste humaine, comment avait-elle fait ça aussi facilement ? Si elle était surnaturelle, qu’est-ce qui allait encore lui arriver à ce pauvre Ashray ? Il fallait avouer que sur le coup, il était mal. Oui, ce serait fun de rencontrer un vampire, un sorcier ou un ange à partir du moment où il ne finissait pas dans le manoir au fin fond d’une forêt anglaise. Ou dans une cave au fin fond d’un grand immeuble New Yorkais. Les deux étaient tout aussi effrayants.
Il choisit de ne rien dire pour le moment. Il ramassa sa veste et vérifia que rien ne manquait. Il avait mal à l’abdomen à cause du coup qu’il avait reçu, avait encore un peu de sang dans la bouche mais son ouverture à l’arcade semblait bien vouloir arrêter de saigner. Mais ça, limite, il s’en foutait. Ce qui l’effrayait un peu c’était Keira. Que faire ? Que dire ? Peut-être était-ce mieux de faire comme si rien ne s’était passé. Ouais c’était encore le meilleur plan. Mais au nom de tout ce qui était cher en ce monde, pourquoi est-ce qu’à chaque fois qu’il tombait sur une jolie fille, elle était bizarre ? Mais bref, faire comme si rien ne s’était passé.
Il s’approcha d’elle et lui sourit avant de lui dire :


« On ne devrait peut-être ne pas traîner là. C’est un quartier assez fréquenté, on va vite voir qu’un règlement de compte a eu lieu ici. On retourne à la fête ou tu préfères qu’on aille faire un tour ailleurs ? »


Ce n’était pas parce qu’elle était potentiellement une tueuse qu’il allait filer à l’anglaise. Oui. C’était sur ce genre de réflexion qu’on comprenait qu’Ashray était très con. Et puis chacun avait droit à ses petits secrets. Il avait rencontré une fois un loup-garou dans sa vie et Syrenne n’était pas méchante. Elle avait même du cœur. Comme quoi, il ne fallait pas juger trop vite. Ce n’était pas parce que quelqu’un pouvait se transformer en créature pleine de griffes et de crocs que cette personne était méchante. Bon d'accord, certaines légendes et habitudes alimentaires ne jouaient pas en faveur des surnaturels

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Sam 25 Aoû - 5:49

Ashray s’approcha d’elle, après avoir observé d’un air étonné les corps inconscients à terre. Keira s’attendait limite à un interrogatoire, au lieu de ça, elle eut tout autre chose.

- On ne devrait peut-être ne pas traîner là. C’est un quartier assez fréquenté, on va vite voir qu’un règlement de compte a eu lieu ici. On retourne à la fête ou tu préfères qu’on aille faire un tour ailleurs ?
Proposa-t-il avec un sourire.

D’accord, il évitait de poser les bonnes questions. Etrange, et inhabituel. Ou alors il n’y avait pas vraiment réfléchi, vu qu’il venait de se faire agresser par trois gars. Il n’avait sans doute pas la tête à ça. Et c’était compréhensible.

C’est là qu’elle sentit.
L’odeur.
Du sang.
Keira inspira et expira, en tâchant de se contrôler. Elle sentait l’odeur sucrée et appétissante du sang, qu’elle voulait boire, le sentir couler le long de sa gorge, le sang … d’Ashray.
Ok, calme. Concentration.

Heureusement pour la vampire, elle s’était nourrie avant de venir à la fête. Donc elle n’était pas en manque. Mais la gourmandise existait, et la tentation subsistait … Mais la ténacité et le self-control aussi, ce qui aidaient grandement dans ce genre de situation.
C’est pourquoi la jeune brune ne lui sauta pas à la gorge pour lui sucer le sang.

-Eh bien, on n’a cas rentré à la fête et voir ce que font ces politiciens si naïfs, trancha-t-elle avec un léger sourire pour détendre l’atmosphère, comme tu dis.

**
*

C’est comme ça qu’ils finirent leur escapade nocturne, en marchant dans les rues de Brooklyn, pour retourner à la fête. Dans un silence.
Bon, généralement, Keira appréciait les silences, jugeant que les personnes qui ne faisaient que blablater sans s’arrêter étaient agaçantes à un point haut possible. Mais les silences gênants, comme ça, étaient assez … désagréables.
De plus, la jeune femme avait besoin de penser à autre chose qu’au sang d’Ashray, qui, entre nous, sentait vraiment bon. Et donnait envie. Bon sang Kei’, cesse de penser au sang .

-Pour répondre à la question que tu m’as posé dans le bar,
entama-t-elle en observant la rue qui se dressait devant, il ne restait que quelques mètres encore avant d’arriver à destination, non, je ne vois personne. Et toi ?

Il était peut-être préférable de sauter l’épisode de Drake et ses copains.
Pour éviter les mauvaises questions.
Dont Keira n’était pas sûre de pouvoir y répondre.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Sam 25 Aoû - 6:24

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira



-Eh bien, on n’a qu’a rentré à la fête et voir ce que font ces politiciens si naïfs, comme tu dis.


Elle accompagna sa décision d’un sourire. Il aimait bien son sourire. Ils retournèrent ainsi vers la fête, silencieux. Ashray essayait de ne pas penser à ce qui s’était passé. Mais c’était dur. D’un autre côté, c’était plus de la curiosité que de la peur. Elle ne semblait pas vraiment agressive et si elle avait voulu le tuer, elle ne lui aurait pas sauvé la vie. C’était logique non ?
Ils arrivèrent près du lieu de réception et Keira lui dit, sans doute pour briser ce silence de mort :


-Pour répondre à la question que tu m’as posée dans le bar, non, je ne vois personne. Et toi ?


« Yes ! » avait envie de gueuler Ashray. Il le gueula mentalement, c’était mieux. Il lui répondit :


« Non, pas pour l’instant. Mais ce n’est jamais très sérieux. Il paraît que j’ai plus de défauts que de qualités, que je suis narcissique et que quoi déjà ? Ah ouais, trop jaloux. »


C’était ce qu’on lui avait sorti souvent. Autant être franc. En plus, se vendre à ce moment de la discussion ça faisait un peu gars désespéré non ? Ce que n’était pas Ashray. Ils continuèrent et revirent sur le lieu de leur rencontre. Alors qu’il allait ouvrir la bouche pour reprendre une discussion normale et en apprendre plus sur elle, il vit quelqu’un se diriger vers eux. Quelqu’un qu’ils avaient évité la dernière fois, Eric Jones. Ashray ne savait pas trop quoi faire. Il avait peur pour Keira. Jones arriva près d’eux, le salua à la va vite et le pria de les laisser. Keira lui demanda du regard de les laisser. Très bien.


« On se voit après » lui dit-il avec un sourire compatissant.


La pauvre, il aurait de loin préféré rester avec elle. Mais si elle ne voulait pas, il n’allait pas lui forcer la main. Il se dirigea vers la salle de bain, se lava le visage et se rinça la bouche. Il n’arrêtait pas de repenser à cette histoire avec Drake. Il n’osait pas lui poser la question. Pas parce que c’était peut-être une tueuse qui ne ferait qu’une bouchée de lui. Mais surtout parce qu’il n’aurait plus aucune chance avec elle après.
Il repensa à Jones père. Et à la crainte qui s’était emparée de Keira lorsqu’elle l’avait vu plutôt cette nuit. Et dire que maintenant elle était toute seule avec lui. La pauvre. Ca l’énervait de la savoir en mauvaise situation comme ça.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Sam 25 Aoû - 7:28

-Non, pas pour l’instant, répondit-il, et Keira se surprit à laisser échapper un léger sourire. Mais ce n’est jamais très sérieux. Il paraît que j’ai plus de défauts que de qualités, que je suis narcissique et que quoi déjà ? Ah ouais, trop jaloux.

Keira le regarda du coin de l’œil. Elle ne savait pas pourquoi, mais la remarque comme quoi on lui aurait dit qu’il avait plus de défaut que de qualité l’attristait. Et que lui le croit, c’était pire. Car c’était faux. Elle avait beau le connaître depuis deux heures et quelques minutes, elle ne doutait pas des qualités qui ruisselait sa personnalité. Comme son humour, son charme, son charisme, sa gentillesse. L’idée qu’il se faisait de la société était plaisante, et son sourire carrément déstabilisant.
Ok, divagation. Reprenons.

Elle ne pouvait pas lui reprocher ses soi-disant défauts. Personne n’était parfait. Elle la première.
De plus, elle préférait se forger sur ses propres avis que sur ceux des autres. Elle le jugerait par elle-même.
Lorsqu’ils arrivèrent sur les lieux, Ashray semblait s’apprêter à lui parler mais il fut coupé dans son élan par une personne qui venait de survenir à leur hauteur.
Une personne qu’elle connaissait bien.
Son père.

Alors que Keira perdait lentement son sourire, et que son regard devenait encore plus sombre, malgré sa réticence. Eric ne prit pas de gant, il salua le jeune homme qui accompagnait sa fille de manière courte mais polie, avant de lui demander de les laisser seuls. Oh oh. Les choses sérieuses commençaient.

Le jeune Snyder l’interrogea du regard, si elle voulait vraiment qu’il les laisse seuls. Elle aurait bien aimé lui répondre non. Mais sa grande curiosité l’empêchait cela. Elle voulait savoir ce que son père lui voulait, ce qu’il avait à dire depuis ce fameux soir. C’est pourquoi elle céda et demanda au blond de les laisser seuls, signe qu’elle était d’accord.

-On se voit après, fit-il avec un sourire qui réussit à lui redonner contenance.

Bon, allez courage. Il y avait plein de monde. Il ne risquerait pas de l’attaquer franco. Enfin, elle l’espérait.
Une fois qu’Ashray fut partis, Keira se tourna vers le chasseur de vampire qu’elle avait pour père.
Et comme réponse, il la fusilla du regard.

-Je peux savoir ce qui te prend de débarquer à cette fête ?
Marmonna-t-il entre ses dents serrés, signe qu’il était énervé, voir indigné.

Généralement les pères disent des trucs du genre « Bonjour chérie, ça c’est bien passé ta journée ? » ou encore « Alors, tout va bien depuis le temps ? ». Mais non, il fallait que son paternel lui parle comme si il avait reçu la honte du siècle et qu’elle en soit la cause.

-Je fais ce que je veux, tu n’as pas à te mêler de ça, rétorqua-t-elle d’un ton sec.

Il soupira lourdement, elle l’agaçait. Tant mieux, cela n’allait pas l’empêcher de dormir.

-Je ne veux pas que tu sois là ! Je pense te l’avoir bien fait comprendre …

Il regarda son épaule, et elle tressaillit. Elle crut même que sa cicatrice recommençait à la brûler.

-Pourquoi, tu as peur que je fasse un truc qui nuise à ta réputation, papa ?

Le nom qu’elle utilisait pour le qualifier n’était plus à l’ordre du jour, mais elle l’utilisait surtout pour l’enrager et appuyer sur le sarcasme dans sa voix dans la prononciation.

Eric balaya l’endroit du regard, avant de l’empoigner et de la tirer à sa suite. Keira se dégagea brusquement, en lui lançant au visage « Ne me touche pas ! ». Son père se contenta de la dévisager froidement avant de poursuivre son chemin, et de lui faire signe de la suivre. Sûrement pour être à l’abri des oreilles indiscrètes. Ou pour masquer des bruits divers … Comme des cris. La jeune femme n’était pas rassurée. Mais elle savait qu’elle devait aller jusqu’au bout. Elle finit par le suivre, d’un pas hésitant. Eric finit par s’arrêter, au milieu de la pelouse. Il la regardait dans les yeux. Mais semblait ne pas la voir, elle, mais plutôt ce que son cerveau de chasseur voulait bien lui montrer.

-Pourquoi veux-tu me parler ? Commença-t-elle.

-Je veux savoir pourquoi tu es ici, répéta-t-il d’une voix grave.

-Je te l’ai dit, cela ne te regarde pas. Et mêles-toi de tes affaires.
D’accord, ça, c’était fait.

-Bien, alors dis-moi ce que tu faisais avec le fils Snyder.

Cette question désarçonna totalement Keira, qui ne s’attendait pas à cette question.

-Depuis quand t’intéresses-tu à qui je fréquente ? C’est une nouveauté, ça …

-C’est le fils de mon associé, la coupa-t-il d’un ton bourru. Son père est un grand homme d’affaire, une personne respectable. Il n’est pas bon pour lui de traîner avec toi.

Cela lui fit l’effet d’une douche froide. Et la révolta.

-Pardon ? Dit-elle, comme si elle avait mal compris. Et qu’est-ce que tu en sais, d’abord, tu ne sais rien de moi ! Dois-je te rappeller que la dernière fois que nous nous sommes vus, tu m'as fait une cicatrice que je porterais toute ma vie ?

Son ton commençait à augmenter de volume.

-Je sais ce que tu es, contra-t-il d’une voix sans appel.

La jeune brune ricana, et son rire laissait entrevoir la rancune visible qui subsistait dans son cœur.

-Non, tu ne sais rien, d’accord ? Tu ne sais pas qui je suis, tu ne l’as jamais su.

-Je sais parfaitement que tu es un monstre buveur de sang !

Lui aussi, il commençait à monter le volume. Bien, ils étaient deux dans ce cas. Cela blessa Keira, ses paroles brûlantes comme de l’acide la transperçaient. Mais sa colère l’aveuglait.

-Je ne suis pas un monstre, comme tu te plais à te le répéter. C’est toi qui te trompe. Tu es totalement stupide.

-Tu as tué des gens ! Accusa-t-il.

-Je n’ai tué personne bon sang !

Il s’approcha dangereusement d’elle, à quelques centimètres seulement. Et, instinctivement, Keira recula. Plus de peur qu’autre chose.

-Tu es comme les autres, marmonna-t-il.

Il continuait à avancer. Dangereusement. Et Keira commençait vraiment à se poser des questions.

-Tu t’entends parler ? Dit-elle, malgré ses efforts pour que sa voix demeure ferme, son inquiétude se laissait entendre.

-Je dis la vérité.

-Tu es en train d’insulter ta propre fille de monstre ! S’exclama-t-elle, indignée.

-Et tu l’es, comme tous les autres.

Keira pouvait nettement voir sa main, soigneusement caché dans le creux de sa veste. Elle était presque sûre qu’une arme s’y cachait. Elle le fusilla du regard, avec tout l’aplomb qu’elle pouvait.

-N’essaye même pas de m’attaquer, il y a des personnes à quelques mètres de nous.

-Ce n’est pas faute d’en avoir envie.

Elle le regarda, mais vraiment, le cœur lourd. Ses paroles la brisaient. Mais elle le cachait parfaitement. Elle ne voulait pas lui faire plaisir, elle ne voulait pas lui faire plaisir. Et mentir, n’était pas une chose trop lourde à faire.

-J’en dirais de même à ton égard, assena-t-elle d’une voix aussi glaciale qu’un iceberg.

Sur ces paroles, elle tourna les talons, et retourna dans la salle de réception, la tête basse. Sa cicatrice lui faisait presque mal, au creux de son omoplate. Et elle espérait que ses longs cheveux la cachaient encore …

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Sam 25 Aoû - 8:30

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


Ashray sortit de la salle de bain, à la recherche de Keira. Il se faisait vraiment beaucoup de soucis pour elle. Il s’engueulait souvent avec son père et c’était devenu une habitude mais certains mots faisaient plus mal que d’autre. Il finit par les repérer en train de discuter à l’abri des oreilles indiscrètes. C’était plus fort que lui, il voulait savoir ce qu’ils racontaient. Il sortit dehors et depuis l’extérieur, se posta près de la fenêtre ouverte. De là, il pouvait entendre toute la conversation sans être repéré. Visiblement, il avait loupé la moitié.


-C’est le fils de mon associé. Son père est un grand homme d’affaire, une personne respectable. Il n’est pas bon pour lui de traîner avec toi.


-Pardon ? Et qu’est-ce que tu en sais, d’abord, tu ne sais rien de moi ! Dois-je te rappeller que la dernière fois que nous nous sommes vus, tu m'as fait une cicatrice que je porterais toute ma vie ?



Quoi ? Il l’avait même blessée. Mais cet homme n’était qu’un monstre.


-Je sais ce que tu es.


-Non, tu ne sais rien, d’accord ? Tu ne sais pas qui je suis, tu ne l’as jamais su.


-Je sais parfaitement que tu es un monstre buveur de sang !



Quoi ? Là, tout se chamboula dans la tête d’Ashray. Ses doutes étaient fondés. Il était face à une buveuse de sang, une vampire.


-Je ne suis pas un monstre, comme tu te plais à te le répéter. C’est toi qui te trompe. Tu es totalement stupide.


-Tu as tué des gens !


-Je n’ai tué personne bon sang !



Son père marmonna quelque chose qu’il ne put entendre. De toute façon, il n’avait plus envie d’écouter la suite. Il s’éloigna de la maison et partit la tête basse, les poings enfoncés dans les poches vers le fond du jardin. Ainsi donc, la magnifique et douce Keira n’était qu’une buveuse de sang. Une prédatrice, un traqueur. Ashray était énervé. Il se sentait trahis, salit et humilié. Il aurait dû s’en douter. La première chose qu’il avait pensé d’elle était qu’elle était d’une beauté inhumaine. Et après, lors de la bagarre. Elle les avait tous liquider sans façon. Pourquoi ne s’était-il pas méfier bon sang ? Pourquoi s’était-il laisser duper ? Il n’avait aucune excuse. Après Syrenne en Angleterre, il aurait dû se méfier. Il continua à se faire des reproches pendant plusieurs minutes. Eric Jones avait raison, sa fille n’était qu’un monstre.

A ce moment, un déclic se produit dans son esprit. Il se rappela son regard et la crainte lorsqu’elle avait croisé son père pour la première fois. Cette tristesse lorsqu’elle lui avait parlé de lui. Cette détresse lorsqu’il l’avait laissé parler seule à son père. Le ton froid de l’homme, ses paroles crues et ses insultes. Même Nigel Snyder n’avait jamais parlé de cette façon à son fils. Il fallait avouer qu’il ne lui parlait pas beaucoup non plus. Ashray éprouva cette même pitié et inquiétude qu’il avait ressentie avant d’entendre la conversation. La pauvre. Si même son père la traitait de cette façon, comment devait réagir les autres au courant de sa vraie nature ? Et même, ce n’était pas un monstre assoiffé de sang. Lors de la bagarre, elle aurait pu le tuer si elle le souhaitait et mettre tout sur le compte de Drake. Même lorsqu’il s’était trouvé près d’elle avec du sang sur le visage, elle n’avait pas bougé.

Ashray se sentit alors très stupide d’avoir pensé tout ça d’elle. Il s’en voulait franchement. En fait, elle était comme Syrenne, gentille. Mais que devait-il faire maintenant ? Il devait sans doute exister la même loi chez les vampires que chez les loups-garous. Ne pas laisser un humain au courant de leur existence en vie. Il ne voulait pas vraiment mourir et devenir un vampire ne le tentait pas plus que de devenir un loup-garou. Il devait donc fermer sa grande bouche et faire comme s’il ne savait rien.

Il revint dans la salle de réception à la recherche de Keira. Il croisa Eric Jones mais ne lui adressa pas un mot. C’était lui le monstre inhumain. Il avait même blessé volontairement sa propre fille. Il finit par repérer Keira seule, un peu à l’écart. Son cœur se serra et il se dirigea vers elle. Lorsqu’elle leva les yeux vers elle il avait l’impression d’avoir tout pris en même temps qu’elle. Il ne savait pas quoi dire. Il ne pouvait pas lui avouer qu’il avait entendu toute la conversation. Ça leur compliquerait la vie à tous les deux. Elle était quand même forte. N’importe qui à sa place aurait fondue en larmes devant de tels propos. Que pouvait-il faire pour elle ? Pas grand-chose.


« Cette discussion n’a pas dû être des plus faciles. » lui dit-il.


Mais quel idiot. Dès qu’il s’agissait d’emballer une blonde un peu cruche il était médaillé d’or. Mais pour réconforter quelqu’un, il était juste totalement inutile. Il lui caressa la joue et lui sourit tendrement.


« Ca va aller. Ne t’inquiète pas. Je suis là. »


Face à une situation pareille, tout le monde aurait eu de la peine pour elle. N’importe qui l’aurait prise en pitié. Il prit son visage dans ses mains et ne put résister à la tentation de l’embrasser tendrement. Il finit par la lâcher et se reculer. Il n’aurait pas dû faire ça. Il le savait très bien. Mais bon, il n’avait pas pu résister.


« Excuse-moi » marmonna-t-il la tête basse.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Sam 25 Aoû - 9:23

Keira se faufila à travers la foule de personnes amassée dans la pièce. Elle ne regardait personne, ne se préoccupait de quiconque. Seules les paroles qui se répétaient dans sa tête inlassablement lui soutiraient toute son attention. « Tu es un monstre, tu es comme les autres, un monstre buveur de sang ! ».
Elle finit par trouver un coin tranquille, un couloir précisément. Désert. Il valait mieux. Elle ne voulait voir aucun autre de ces hypocrites lui adresser la parole, ou même la regarder. Elle se sentait tellement … Il n’y avait pas de mot pour décrire ce qu’elle éprouvant. Un mélange de tristesse, d’indignation, de honte, et de solitude. Les paroles de son père se répercutaient dans son esprit, sans qu’elle ne puisse l’arrêter. La jeune femme s’adossa complétement au mur du couloir, les yeux fermés. Alors c’était ça. Son père la voyait vraiment comme un monstre, contre nature, une bête à abattre. Les gens la voyaient comme un monstre. Tout le monde la qualifiait comme tel. Elle baissa honteusement la tête. Apparemment, son paternel aurait préféré que le vampire qui l’avait attaqué la tue au lieu de la transformer.

Elle releva la tête en entendant des pas approcher vers elle. C’était Ashray. Il la regardait avec inquiétude. Il n’avait pas à s’inquiéter. Elle avait eu pire. La cicatrice sur son omoplate le prouvait.

-Cette discussion n’a pas dû être des plus faciles, fit-il.

Alors ça, c’était le moindre que l’on puisse dire. Entendre que nous n’aurions pas dû avoir le droit de vivre, que l’on aurait mourir, que l’on préférait qu’on le soit, qu’on nous considérait comme un monstre assoiffé de sang, ce n’était pas vraiment une partie de plaisir. Vraiment.
Le jeune homme lui toucha la joue et un sourire tendre éclaira son visage.

-Ca va aller. Ne t’inquiète pas. Je suis là.

Un petit sourire triste apparut sur son visage de porcelaine. Ses paroles la réconfortaient, même si cela n’aurait pas dû.
Elle croisa son regard, et sans qu’elle puisse réagir, il posa un baiser tendre sur ses lèvres. Le contact ne dura que quelques secondes, mais ce fut suffisant. Ashray finit par se reculer.

-Excuse-moi, murmura-t-il, en baissant la tête, comme s’il avait commis une faute.

Et c’est là que normalement, Keira n’aurait rien dû ressentir, rester stoïque, ou bien repousser cet humain. Pourtant, ce n’était pas le cas présent. La jeune brune n’avait pas envie de le repousser. Mais d’autre chose.

C’est là qu’elle s’avança lentement vers Ashray, le regard plongé dans le sien, qu’elle se hissa sur la pointe des pieds et pour l’embrasser. Pas un baiser de rien du tout, un vrai. Et elle l’approfondit encore plus en enroulant ses bras autour de sa nuque, et en collant son corps contre le sien. C’était impulsif. Elle n’avait pas pu se contrôler. Elle avait envie d’être réconfortée, de sentir qu’elle n’était pas un monstre, qu’on pouvait l’apprécier pour ce qu’elle était vraiment. Et même si le jeune homme ne voulait pas entamer une suite sérieuse, et bien, tant pis. Rien que le sentiment qui emplissait sa poitrine suffisait à la satisfaire. Elle ne se sentait plus sale, monstrueuse ou … honteuse. Elle était elle. C’était tout.

Après plusieurs secondes, la vampire finit par se décoller de lui, en le regardant dans les yeux. C’est là que la vérité s’installa en elle. Elle enleva ses bras, et baissa légèrement la tête. Mais finit par la relever, un sourire hésitant collé sur ses lèvres.

-Désolée, je n’aurais peut-être pas dû … Murmura-t-elle, incertaine.

Car oui, elle était consciente que si il était au courant de ce qu’elle était, il la détesterait, comme tout le monde. Et la considérerait comme ce qu’elle entendait inlassablement depuis trois ans : un monstre.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Sam 25 Aoû - 11:05

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


Il avait un peu peur. Il ignorait totalement comment elle allait réagir. Elle allait sans doute lui retourner une baffe et partir avec sa dignité. En fait, c’était la première fois qu’il doutait de lui sur ce terrain. Mais cette fille était tellement différente des autres. Il ne pensait pas à sa nature de vampire mais à sa force et son caractère.

Elle s’avança vers lui lentement. Oh génial, il allait se prendre la baffe de sa vie et ne plus jamais la revoir. Mais quel con. Et bah non. Ce fut tout le contraire. Elle se hissa sur la pointe des pieds et l’embrassa d’un véritable baiser. Elle passa ses bras autour de sa nuque et se colla contre lui. Sous la surprise, il ne réagit pas et elle se recula au bout de quelques secondes.


-Désolée, je n’aurais peut-être pas dû …


Et nan. Ça c’était sa phrase à lui. Il la fixa quelques secondes, sans rien dire. Il aimait jouer sur le suspens. Il finit par ouvrir la bouche.


« Effectivement, tu n’aurais pas dû. »


Il lui caressa à nouveau le visage avant de passer dans sa nuque, de descendre lentement dans son dos et de s’arrêter à sa taille. Il l’attira ensuite contre lui et l’emprisonna de ses bras avant de se pencher vers elle pour lui murmurer :


« Tu n’aurais pas dû t’arrêter en si bon chemin, c’était trop court. »


Il l’embrassa à nouveau. Plus longuement cette fois, savourant chaque seconde. Il n’était pas timide, loin de là. Il ne comptait plus la laisser s’éloigner de lui maintenant. C’était hors de question. Et puis, c’était une fille bien. Ce n’était pas le genre de conasse qu’on trouve dans des bars minables qui s’accroche au cou du premier mec venu. C’était le genre qui convenait à Ashray pour une relation sérieuse. La plus belle des vampires et la plus forte des filles. En passant sa main dans son dos, il sentit la cicatrice. Il la caressa tout doucement. Souhaitant pouvoir l’effacer. Il finit par rompre leur baiser après une bonne minute. Il la garda contre lui et lui dit avec un sourire carnassier :


« Tu as de la chance qu’on soit à une réception remplie de monde. Sinon je t’aurais bouffée toute crue. »


Il l’embrassa dans le cou avant de la soulever du sol et de la prendre dans ses bras. Il l’emmena vers la sortie sans repasser par la salle de réception. Il demanda qu’on ramène sa voiture. Il la reposa sur le sol et lui sourit.


« Tu as déjà visité New York la nuit ? C’est vraiment magnifique. Encore plus beau que le jour. »


Lorsque sa voiture fut amenée, il lui ouvrit la porte et s’installa au volant avant de démarrer. Il la conduisit vers le cœur de New York, le quartier des touristes aux nombreuses enseignes qui présentaient des boîtes de nuit, des bars de luxes, des magasins aux noms prestigieux qui ouvraient également la nuit. Il gara sa voiture et l’emmena jusque dans l’avenue principale. Tout était lumineux et éclairé. Les gens se baladaient dans tous les sens, presque aussi nombreux que la journée. La musique résonnait. Cette avenue était un spectacle à elle toute seule.


« Tu veux voir quoi ? » lui demanda-t-il avec un sourire.


Il voulait lui changer les idées. Lui montrer les endroits les plus intéressants de New York était un bon plan. C’était un des quartiers les plus animé minuit passé. La statue de la liberté était aussi magnifique à voir sous la lune mais il savait que cet endroit n’était fréquenté que par des voleurs et était tellement connu et presque banale que ce n’était plus vraiment attractif.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Sam 25 Aoû - 12:25

Keira ne le regarda pas. Du moins, pas tout de suite, appréhendant sa réaction. C’est marrant, elle était une vampire, et n’avait peur de personne. Sauf peut-être son père. Et là, elle flippait pour la réaction d’un mec qu’elle avait embrassé. C’était à ne rien y comprendre.

-Effectivement, tu n’aurais pas dû, finit-il par répondre.

C’est lorsqu’il lui toucha le visage qu’elle leva les yeux vers elle. Celle-ci se retenait de tressaillir au contact de la main d’Ashray sur sa peau, qui se baladait, passant derrière sa nuque, et en longeant le long de son dos. Mais elle finit par arrêter son chemin au niveau de sa taille. Le jeune blond en profita pour attirer la jeune femme contre son torse et de l’emprisonner dans son étreinte.

-Tu n’aurais pas dû t’arrêter en si bon chemin, c’était trop court, murmura-t-il après s’être penché vers elle.

Alors là, elle était désarçonnée. Totalement.

Elle ne vit pas non plus Ashray qui posait ses lèvres contre les siennes, en un baiser brûlant. Cela électrisa la jeune femme brune, qui se détendit automatiquement. Elle posa ses mains contre son torse, tout en profitant du baiser qu’elle échangeait avec le jeune Snyder. Une chose était sûre : il embrassait divinement bien. C’était incontestable. Et inouï.

Lorsqu’il rompit le baiser après une bonne petite minute, il ne la lâcha pas pour autant. Et c’était tant mieux. Keira ne voulait pas quitter cette étreinte qui lui faisait du bien après la soirée qu’elle avait passé. Dans un certain sens, il lui offrait du réconfort, un sentiment de sécurité. Ce qui était bizarre, vu que en situation de danger, elle pouvait aisément se débrouiller seule. Surtout face à un de ses semblables, ou à un de ses divers ennemis …

-Tu as de la chance qu’on soit à une réception remplie de monde. Sinon je t’aurais bouffée toute crue.

Il accompagna sa remarque d’un sourire carnassier. Cela tira un sourire amusé à Keira. L’expression qu’il avait choisie la faisait rire. Vu que, après tout, si quelqu’un devait bouffer l’autre entre les deux, ce serait sans doute Keira qui le croquerait à sa manière …

Il l’embrassa dans le cou, et cela dissipa les récentes pensées qui survenaient dans l’esprit de la jeune femme. Dans son élan, il en profita pour la prendre dans ses bras. Ce qui l’étonna, mais lui faisait plaisir à la fois. Elle n’était pas habituée à ce genre d’attention de la part de quelqu’un d’autre depuis un bout de temps. Et cela lui faisait du bien. Pour une fois, elle ne penserait pas sans cesse aux paroles d’autrui sur sa « condition ».
Le jeune homme l’entraîna vers la sortie, et elle se laissa faire sans résigner. Après tout, elle était plus ravie de quitter cet endroit. Elle préférait nettement prendre l’air, se changer les idées. Quelle idée alléchante.

Après qu’il eut demandé sa voiture, il la posa sur le sol et lui lança un sourire. Elle aimait quand il lui souriait.

-Tu as déjà visité New York la nuit ? C’est vraiment magnifique. Encore plus beau que le jour.

-Non, pas vraiment, je ne suis à New York que de passage à vrai dire.

Dès que sa voiture fut amenée, Ashray lui ouvrit la portière et elle prit place dans le bolide. Il s’installa à la place du conducteur, et démarra.
Il aurait été correct de renoncer là, et de partir sans un regard en arrière.
Sauf que Keira se fichait des règles, et voulait vivre sa vie, malgré son état de vampire. Elle voulait vivre. Et ce n’étaient pas des règles stupides qui allaient l’en empêcher.

**
*

Ils se trouvaient dans l’avenue principale. Il avait raison, c’était magnifique. Ashray l’avait amené au cœur de New York, et Keira avait aperçu toute sorte de chose, telles que des restaurants, des boîtes, et des magasins luxueux. Ces temps-ci, elle n’avait pas vraiment eu l’occasion de se trouver dans un endroit tel que celui-là. Et elle désirait en profiter au maximum de cette fin de soirée.

-Tu veux voir quoi ? Lui demanda-t-il, accompagné d’un de ses sourires si particuliers.

Il y avait tellement d’endroits superbes à visiter que Keira ne savait pas vraiment quoi choisir.
Elle se mordit la lèvre inférieure, un de ses tics lorsqu’elle réfléchissait.

-Eh bien, à vrai dire, je n’en n’ai aucune idée, répondit-elle honnêtement. Il y a tellement de belles choses à voir ici …

Des éclats de rire attirèrent son attention. La vampire tourna la tête, et pu découvrir une petite foule qui attendait devant l’entrée d’une boîte de nuit branchée. Deux videurs barraient l’entrée, et vérifiaient ceux qui souhaitaient y pénétrer. Cela lui fit penser au videur de la fête. Elle chassa cette pensée. Inutile de recasser ce qui c’était passé. Aller de l’avant, et profiter de l’instant présent. Voilà ce qui fallait faire.
De plus, Keira n’était vêtue que d’une petite robe rouge et de talons aiguilles, et les nuits à New York étaient relativement fraiches. Bon, d’accord, c’était une vampire, mais quand même. Ils seraient sans doute mieux à l’intérieur, à siroter une boisson quelconque. Et, pour la suite de la soirée, ce qui viendra adviendra, comme disait le dicton.
Keira tourna la tête vers Ashray, et lui offrit un sourire aguicheur. Elle désigna la boîte du menton.

-Ça te dit ? Lui proposa-t-elle.

Il lui répondit par l’affirmative. La jeune femme brune lui adressa un clin d’œil, et ils se dirigèrent tous les deux vers l’entrée de la boîte. Ils firent la queue quelques minutes avant de venir à la hauteur des videurs, ils payèrent et ils entrèrent. Aussitôt, Keira entendit la musique qui retentissait, les bruits des discussions et des rires qui résonnaient dans l’endroit, et le bruit des boissons que le bar disposait. Rien que l’obscurité qui y régnait la mettait à l’aise. La nuit était son domaine. Et toutes les lumières qui étaient disposées dehors ne la gênaient pas vraiment, mais elle préférait les ténèbres totales.

Ils se faufilèrent entre les personnes présentes jusqu’à un endroit où ils ne seraient pas collés contre divers gens. Pas mal de personnes dansaient sur la piste. Et l’idée de se dégourdir les jambes, de bouger un peu, n’était pas désagréable. C’est pourquoi, Keira s’approcha lentement de la piste, avant de se tourner d’un geste vif vers Ashray, de lui lancer un magnifique sourire. Elle lui tendit la main, et lui dit sur un ton volontairement séducteur :

-Tu m’invites à danser ?

Elle ponctua sa proposition d’un clin d’œil.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Dim 26 Aoû - 4:07

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


-Eh bien, à vrai dire, je n’en n’ai aucune idée. Il y a tellement de belles choses à voir ici …


Elle sembla être attirée par des gens qui attendaient devant une boîte. Elle lui proposa d’y aller et il accepta. Ils entrèrent dans la boîte après avoir payé son entrée. Ashray laissa sa veste au vestiaire et ouvrit la moitié de sa chemise. Il connaissait bien les boîtes et savait bien qu’il faisait toujours trop chaud et que le son empêchait généralement de discuter tranquillement. Ils arrivèrent dans la salle principale assez obscure, au plafond haut et aux gens nombreux. La piste de dance était plus basse au centre de la pièce. Des gens dansaient sur les bords, près des barrières, d’autres se bousculaient en bas. Le DJ était dans le fond de la salle sur une estrade et mixait le son en envoyant des effets spéciaux comme de la fumée et des lasers.

Keira lui lança un sourire séducteur et lui demanda en lui tendant la main :


-Tu m’invites à danser ?


Il lui sourit et l’emmena sur la piste. Rien que pour descendre les escaliers il fallait bousculer les gens. Il l’emmena dans un coin où il y avait moyen de respirer tranquillement. La musique était tellement forte qu’il était presque impossible de parler sans hurler à s’en déchirer les poumons. De toute façon, tout le monde hurlait déjà sur les refrains des hits mondiaux remixés pour la soirée. Ashray avait envie de fumer. Il n’avait pas touché une cigarette depuis le soir et il ne pouvait pas fumer ici. Il allait encore se faire jarter de la boîte. Il connaissait les gens qu’on trouvait dans ce genre d’endroits. Presque pas moyen de trouver un couple. Il n’y avait que des gens aux mains baladeuses et des spécimens bourrés qui se collaient contre n’importe qui. Il passa donc une main dans le dos de Keira et l’attira contre lui. C’était un moyen comme un autre d’afficher « chasse gardée ». De toute façon, il ne laisserait personne la toucher bourré ou pas. C’était hors de question. Mais bon, il avait envie de passer un moment avec elle, tranquille, sans forcément se battre.

Alors qu’il voulait embrasser Keira, son regard fut attiré par une magnifique jeune fille très peu vêtue aux cheveux blonds et au sourire aguicheur. Il ne put s’empêcher de lui sourire. En fait, il oublia totalement l’existence de Keira. Elle était trop sexy cette femme. Il lâcha Keira pour fixer cette fille qui était sans doute la plus belle du monde. En fait, il se dit qu’il devrait peut être fermer la bouche parce qu’il allait finir par baver. Elle le fixait se dirigea vers lui. Elle poussa Keira et se pendit au cou d’Ashray. Il l’enserra de ses bras et sentit son corps contre le sien. Il était totalement hypnotisé par cette fille. Il ne pensait plus vraiment. Il n’avait même plus envie de fumer. Tout ce qui existait pour lui c’était elle.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Dim 26 Aoû - 5:16

Ashray accepta et l’entraîna sur la piste. Ils réussirent tant bien que mal à l’atteindre, malgré la foule de gens oppressée contenue dans la pièce. Keira avait déjà chaud. Mais c’était mieux que se geler à l’extérieur. Et puis, la chaleur n’était pas tellement dérangeante dans ce genre de situation. Et puis, la jeune femme était déjà assez peu vêtue, c’était suffisant.

Ses réflexions intérieures furent dissipées par la main du jeune homme qui s’arrêtait au creux de ses reins, et au fait qu’il l’attirait contre lui. Cela ne dérangeait pas du tout la vampire, qui se plaisait ainsi. Et puis il n’y avait pas forcément des gens cleans ici, mais plutôt des dragueurs sans gêne. Alors autant clairement afficher qu’ils étaient ensembles, c’était préférable.
Alors qu’ils dansaient, toujours collés l’un contre l’autre, le sourire aux lèvres, le regard eu blond fut brusquement brouillé par un voile bien connu. Un sourire niais apparut sur son visage, et il la lâcha subitement. Keira, qui espérait fort que ce qu’elle croyait ne soit pas vrai, se retourna d’un geste vif. Et ses doutes furent fondés.

Une grande blonde à la peau pâle, au sourire carnassier et au regard hypnotisant, venait dans leur direction. Ce n’était pas n’importe quelle femme dragueuse dans le coin, non. C’était une vampire. Qui fixait continuellement le jeune Snyder, il n’y avait plus de doute possible. Elle l’hypnotisait. Et en plus de cela, elle utilisait son charisme. La garce.

Apparemment, elle n’avait pas semblé reconnaître la fille accrochée à Ashray. Car, sinon, elle ne se serait pas risqué à attaquer ouvertement l’homme avec qui elle était. En tout cas, Keira comptait bien le lui faire comprendre.
Brusquement, elle fut bousculée par la fameuse blonde qui se colla à Ashray, qui lui, bien entendu, la laissa faire sans rien dire. Son regard parlait pour lui. Il était carrément sous son charme. Par « sous son charme », Keira entendait par là hypnotisé au point qu’il serait capable de faire tout ce que la vampire désirerait.
Seulement, l’autre vampire ne voulait pas lui donner ce plaisir.

-Hey, l’appela-t-elle, je crois que tu n’as pas bien vu à qui tu avais à faire.

La blonde vampirette se tourna vers elle, un sourire innocent sur le visage que Keira avait vraiment envie de le lui ôter. Mais elle ne se détacha pas du blond pour autant. Oh non.

-Vraiment ? Je ne vois pas ce que tu veux dire, petite.

Keira arqua un sourcil. D’accord. Elle voulait jouer. Elle allait être servie.
C’est là que Keira activa son charisme. Elle embellissait autant que la blonde. Voir plus, car elle était vraiment remonté et très déterminée à lui faire savoir qu’elle était sur un terrain miné.
La jeune femme se tenait droite, bien devant son adversaire. Ses cheveux bruns semblaient encore plus soyeux qu’avant, sa peau de porcelaine sans défaut paraissait plus douce, ses lèvres rouges étaient encore plus tentatrices, son regard souligné de crayon devenait encore plus hypnotisant, sa robe pourpre moulante soulignait encore plus son corps et ses formes, sa démarche devenait carrément féline.
Tout était embelli. Tout était plus beau. Tout était plus marqué. Tout était calculé.

Là, la nouvelle venue finit bien par se rendre compte qu’elle était face à une vampire, car elle se décala légèrement du jeune homme et la fusilla du regard. Elle paraissait mi-agacée, mi-surprise.
Plusieurs personnes avaient leurs regards tournés vers elles. Beh oui, ce n’est pas tous les jours que deux vampires faisaient une guerre de charisme.
Ah. Elle faisait moins la fière la blondie. Cette dernière murmura un « oh ». Mais ne partit pas. Au grand agacement de la jeune brune.

-En effet, fit-elle d’une voix froide, donc si tu pouvais bien ôter tes mains de cet homme, je t’en serais très … reconnaissante.

Elle s’était retenue à peine de dire « Si tu n’ôtes pas tes mains de là je les enlèverais moi-même, et le reste ne risque pas d’être une partie de plaisir. Du moins pour toi ». Mais bon, ce n’était pas très approprié dans le lien où elles se situaient.
Ce n’était pas que cela la dérangeait que la vampirette se colle ainsi à Ashray … Bon d’accord ça la dérangeait. Vraiment. Mais pour une autre raison aussi, c’était que tous les vampires femmes de New York n’avaient peut-être pas les mêmes intentions que Keira. Mais plutôt celles de sauter à la gorge du jeune Snyder et de le vider de son sang. Ou de le rendre esclave à vie. Les chances s’avéraient assez hautes. Donc autant lui sauver la peau.

-Oh mais vois-tu, dit blondie en regardant le cou du blond avec intérêt, d’où elle passa doucement ses doigts, soulignant la zone où elle souhaitait sûrement planter ses crocs, je peux très bien constater que tu n'as marqué cet humain. Donc il est disponible.

Marqué ?
Oh.
Merde.
Keira n’y avait pas pensé. Et n’y aurait jamais songé si la vampire ne le lui aurait pas lancé. Généralement, la plupart des vampires qui souhaitaient garder un humain pour eux seuls, ou pour les immuniser contre les autres, ils le mordent. Ce que la jeune femme n’avait pas fait, et ne le ferait sans doute jamais. Son ancienne vie d’humaine l’en empêchait, et son entraînement pour devenir une chasseuse de vampire aussi sans doute. Ses précédentes opinions demeuraient, même si elle était devenue une vampire. Elle mordait lorsqu’elle n’avait pas le choix. Pour se nourrir, exclusivement, mais elle n’allait jamais au bout. Elle se le refusait. Elle se contentait de se nourrir, suffisamment pour ne pas en manquer, et laisser l’humain tranquille sans l’achever. C’était au-dessus de ses forces. La jeune brune n’avait jamais réellement eu faim, et faisait en sorte que cela n’arrive jamais. Sinon, elle ne saurait pas ce qui adviendrait par la suite. Et ne savait pas vraiment si elle réussirait à se maîtriser. Autant prévenir que guérir, comme disait le proverbe.

C’est pourquoi elle n’avait jamais marqué quelqu’un. Cela se faisait sans son consentement. Keira se souvenait parfaitement le soir de sa transformation. Elle aurait préféré choisir si elle souhaitait devenir une vampire ou non. Et ne voulait imposer cela à personne d’autre.

-Donc tout le monde peut se servir … Sourit la vampirette. Dont moi …
Comme pour souligner ses dires, elle montra bien ses canines à Keira avant de se pencher lentement vers Ashray.
Non.
Si Keira la laissait faire, elle allait le mordre. Voir le tuer. Ce que la jeune brune refusait complétement.
Elle attrapa fermement le poignet de la blonde, suffisamment pour qu’elle cesse de se pencher vers le jeune homme, et que son attention soit vrillée sur la brune qui lui faisait face. Elle lâcha Ashray, et défia Keira du regard, un sourire sadique sur les lèvres, où on pouvait très bien discerner ses deux canines.

D’accord, là ça devenait chaud. Les deux vampires étaient tendues à l’extrême, chacune prête à sauter sur l’autre pour lui tordre le cou à la moindre occasion. On pouvait très bien voir la tension entre elles. Les gens commençaient à s’y intéresser.

-Je pense que tu n’as pas bien compris ce que j’ai dit blondie, déclara Keira d’une voix où la menace se laissait entendre en s’approchant dangereusement de la vampirette, si bien que leurs corps se frôlaient presque.

Alors que l’autre ouvrait la bouche pour lui assener une remarque cinglante, sans doute, elle sentit enfin la pointe d’un objet pointu contre son estomac.
Un poignard.
Pas mortel, mais qui pouvait faire très mal.
Le regard noir de Keira ne fit que convaincre la blonde qu’elle était prête à s’en servir contre elle si elle ne partait pas vite.

-Tu laisses cet homme tranquille, clair ?

Un sourire amusé fleurit sur les lèvres de la jeune femme, elle leva les mains en l’air et s’éloigna soigneusement de la vampire brune. Elle désactiva enfin son charisme. Ce que Keira ne fit pas.
Le poignard n'était plus là. Keira l'avait silencieusement rangé à son ancienne place, fourrée dans l'holster qui enserrait sa cuisse droite, sous sa robe. Pratique.

-Oh je vois, chasse gardée. Hum. Dommage …

Et elle partit, après un dernier clin d’œil à l’adresse d’Ashray. Dorénavant, tout le monde les dévisageait. Ou presque.
Keira plissa les yeux, se doutant que sous l’adrénaline, ses pupilles s’étaient dilatées. Une fois qu’elle se sentit reprendre une tension normale, elle regarda Ashray. Elle voulait vraiment s’en aller, là.

-Je pense que l’on ferait mieux de partir, dit-elle.

**
*

Une fois dehors, Keira prit une grande bouffée d’oxygène. Enfin. L’air frais. Elle réussirait peut-être à se calmer. Peut-être.
La différence entre blondie et elle, c'était que l'autre qualifiait le jeune Snyder d'"humain" et elle, d'"homme". Elle, elle voyait comme un être inférieur, une proie à croquer. Alors que Keira, le voyait comme un être à part entière, un homme, tout simplement.
La jeune femme finit par fermer les yeux, à désactiver son charisme, et à se tourner vers Ashray, attendant sa réaction qui n’allait pas tarder à venir.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Dim 26 Aoû - 6:50

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


Ashray était collé contre la belle blonde, son cerveau était partit faire un tour et ne semblait pas vouloir revenir. Une voix attira quand même son attention.


-Hey ! Je crois que tu n’as pas bien vu à qui tu avais à faire.


Ah, ça c’était Keira.


-Vraiment ? Je ne vois pas ce que tu veux dire, petite.


Ashray quitta la belle blonde des yeux pour regarder Keira. Sa mâchoire lui en tomba. Elle était encore plus belle. Elle devait repousser les limites du possible là. Peut-être qu’il était en plein rêve. Il fallait avouer que ce n’était pas tous les jours que les deux filles les plus sexy de la planète se disputait pour lui. Il avait bien envie de dire « Nan mais c’est bon, il y en a pour tout le monde » mais son cerveau lui envoya une carte postale de son lieu de vacance pour lui dire de la fermer.


-En effet, donc si tu pouvais bien ôter tes mains de cet homme, je t’en serais très … reconnaissante.


Hey non, c’était bien comme ça. Il pouvait faire un effort surhumain et garder ces deux filles pour lui tout seul. Ferme ta gueule Ashray. Franchement tes réflexions de merde on s’en tappe.


-Oh mais vois-tu, je peux très bien constater que tu n'as marqué cet humain. Donc il est disponible.


Hein ? Marqué ? Humain ? Là, son cerveau lui envoya une autre carte postale pour lui dire « C’est aussi une vampire ».


-Donc tout le monde peut se servir … Dont moi …


« Oh oui, vas-y sers-toi » pensa Ashray en étant encore totalement à côté de la plaque comme d’habitude. Il ne savait pas trop pourquoi, mais la blonde s’écarta de lui à son grand regret pour fixer Keira qui lança :


-Je pense que tu n’as pas bien compris ce que j’ai dit blondie. Tu laisses cet homme tranquille, clair ?


Oh mais non, elle pouvait l’embêter comme elle voulait. D’ailleurs, elles pouvaient toute les deux l’embêter. Il était altruiste, inutile qu’elles se disputent pour lui.


La blonde leva les mains en l’air comme si elle se rendait. Ah, mais non, elle n’allait quand même pas partir. Soudain, elle apparut à Ashray moins belle, moins parfaite, moins exceptionnelle, moins digne de lui. C’était désormais Keira la plus belle femme, la seule qui existait. Il ferait tout pour elle tout comme il l’aurait fait pour la blonde.


-Oh je vois, chasse gardée. Hum. Dommage …


Et elle partit sur ces mots. Ashray ne la regarda même pas partir. Il ne quittait pas Keira des yeux tout comme toute la discothèque. En fait, c’était vraiment limite si sa langue ne pendait pas.


-Je pense que l’on ferait mieux de partir.


C’était comme elle voulait. Il la suivit dehors et son cerveau lui envoya une nouvelle carte pour lui proposer de récupérer sa veste. Ah oui, pas con. Une fois dehors, il continua à la fixer jusqu’au moment où elle commença à devenir moins éblouissante et que son cerveau décida d’écourter ses congés. Là il comprit parfaitement ce qui s’était passé. Il avait été victime de deux vampires et de leur truc d’hypnose. Bon, maintenant il y avait un autre problème. N’importe qui à sa place poserait des dizaines de questions gênantes jusqu’à ce qu’elle avoue. Mais il savait qu’il y aurait de trop graves conséquences et décida de faire la troisième chose qu’il faisait le mieux. La première c’était s’attirer des ennuis. La deuxième c’était faire craquer toutes les filles. Mais oui Ashray, c’est ça. La troisième c’était faire le con. Il était très bon pour ça. Il l’enlaça tendrement et se pencha vers elle pour lui demander avec un sourire en coin :


« Alors comme ça tu me considère comme ton homme ? Bon à savoir. »


En fait, il avait presque envie de la revoir éclatante avec son charisme. Il craquait sur une vampire. Il allait devoir se faire une raison. S’ils décidaient de rester ensemble, il devrait faire une croix sur une vie normale. Mais bon, il s’en fichait, il avait envie de rester avec elle.
Il lui chuchota à l’oreille :


« T’inquiètes pas, j’aime beaucoup les filles jalouses dans ton genre »


Allez, une petite pique pour faire lui faire oublier qu’il n’avait posé aucune question sur les phénomènes étranges qui s’étaient produits dans cette boîte.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Dim 26 Aoû - 8:39

Ce qui était sûr, c’était que Keira ne s’attendait pas vraiment à cette réaction. Vraiment. Elle s’attendait à ce qu’il soit perdu, troublé, qu’il lui demande d’un air vague ce qui venait de se passer. Qu’il la regarderait bizarrement, à cause de ce qui venait de se passer. Mais non. Ashray eut une réaction tout à fait différente.
Il l’enlaça.
D’accord. Elle avait raté un épisode ou quoi ?
Ses interrogations volèrent en éclat lorsqu’il se pencha vers elle, si bien qu’elle pouvait sentir son odeur sans peine. Hmm …

- Alors comme ça tu me considère comme ton homme ? Bon à savoir.

Hein ? De quoi ? Elle avait dit ça ? Ah bon ? Quand ?

La jeune femme se souvint de la phrase « chasse gardée », prononcée par blondie. Ooooh. Il devait se souvenir de quelques bouts de la conversation, mais pas tout. C’est sûrement pour ça qu’il ne posait pas beaucoup de question. De plus, l’hypnose a dû vraiment l’embrouiller l’esprit. Il devait croire sans doute que Keira n’était que …
-T’inquiètes pas, j’aime beaucoup les filles jalouses dans ton genre, lui souffla-t-il à son oreille.

Jalouse de la vampirette. Quoi ?! Voulait crier Keira, tellement elle était indignée. Jalouse, d’elle ? De cette pimbêche ? Jamais ! Elle a juste voulu éviter que son … euh, ami (Ouais c’est cela oui on y croit tous :B), ne se fasse bouffer par une vampire blonde psychopathe. C’était tout. Un geste noble, rien de plus. Elle n’avait pas du tout été jalouse de la situation …

-Quoi ? Jalouse ? Moi ? N’importe quoi, déclara-t-elle en feignant l’indifférence.

Et là, elle comprit deux choses.

1 : Il avait sans doute prit cette scène à la boîte de nuit pour un moment de jalousie de la part de Keira. Et non d’un sauvetage, qui aurait entraîné la mort d’Ashray, probablement.
2. Il avait dit qu’il aimait beaucoup les filles dans son genre. Donc elle. Waouh.
Donc, en clair, il valait mieux lui faire croire que c’était la vérité. Qu’elle n’avait pas empêché cette blondasse de lui boire son sang et de le tuer par la suite, ou de l’hypnotiser pour le restant de ses jours. Aucune reconnaissance. Mais bon, son secret était bien gardé. C’était déjà ça. (Ah la la si tu savais xD)

Dans ce cas-là, une seule réaction s’imposait. A savoir …

Keira encadra le visage d’Ashray entre ses mains et lui donna un baiser qui, elle l’espérait, lui ferait oublier tous les mauvais moments de cette soirée, afin qu’il puisse se souvenir longtemps et exclusivement de ce baiser. Alors qu’elle le prenait au dépourvu, elle balada ses mains sur son torse, et particulièrement sur sa chemise encore ouverte qui offrait une belle vue.

D’accord, c’était une tentative de persuasion et de diversion, mais elle pouvait en profiter quand même.
Et quand elle se détacha de lui, à contre cœur, certes, elle le regarda dans les yeux, et afficha un petit sourire.

-Un petit peu jalouse, peut-être, mais … (Elle déposa un léger baiser sur ses lèvres tentatrices, avant de reculer, un sourire carnassier collé sur son visage) c’est moi qui en profite, donc au final, je m’en fiche de cette fille.

Elle lui offrit un clin d’œil, avant de voir du coin de l’œil l’heure qu’affichait une horloge collé contre le mur d’une boutique. Il se faisait tard. Pour lui en tout cas. Pas pour elle. Vu que celle-ci, pouvait rester debout toute la nuit sans problème …

Elle croisa les bras sur sa poitrine, et s’approcha de lui à pas lents.

-Il se fait tard, tu veux rentrer ? Lui demanda-t-elle.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Dim 26 Aoû - 10:01

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


-Quoi ? Jalouse ? Moi ? N’importe quoi.


Il ne put s’empêcher de rigoler. Il avait envie de chantonner « ouh la menteuseuh ». Elle lui prit le visage dans ses mains et l’embrassa d’un baiser brûlant pareil à celui de la réception. Il le lui rendit passionnément et il sentit ses mains ses balader sur son torse. Il lui caressa les cheveux jusqu’au moment où elle se détacha et se recula.


-Un petit peu jalouse, peut-être, mais, c’est moi qui en profite, donc au final, je m’en fiche de cette fille.


Elle avait bien raison. Elle accompagna sa phrase d’un simple baiser. De toute façon, elle pourra profiter aussi longtemps qu'elle souhaitait. Ce n'était pas lui qui allait dire stop.Elle regarda une des horloges géantes et lui demanda :


-Il se fait tard, tu veux rentrer ?


Oh, elle jouait avec le feu avec cette question-là. Mais il ne savait pas s’ils avaient compris la même chose. Après tout, c’était une fille de bonne famille. Lui aussi. A la base. Mais il avait passé tellement de temps dans tous les milieux qu’à force, les traditions se perdent. Il l’attrapa de nouveau par la taille et la serra contre lui. Il avait l'impression qu'elle allait s'évaporer à chaque fois qu'elle se reculait.


« Ne t’éloigne plus de moi » lui chuchota-t-il « ne serait-ce que d’un pas. »


Il l’embrassa à son tour passionnément. Il avait un peu passé la soirée à ça mais il s’en moquait. C’était tellement bon. Il allait finir totalement accro à cette fille. Le charme des vampires sans doute. Il rompit son baiser à regret. Bah ouais, il ne pouvait pas parler la bouche pleine *OUT*


« Tu sais, je t’apprécie beaucoup et j’aimerais énormément passer le plus de temps possible avec toi. Mais si ça se fait, il va falloir t’habituer. Les gars comme moi ça ne court pas les rues. C’est normal que les filles tentent leur chance, tu ne peux pas leur en vouloir. »


Nan, Ashray n’était pas narcissique. Qu’est-ce qui vous fait penser ça ? Pour ce qui était de se dernière question, il ne savait pas trop quoi dire. Depuis le début de la soirée, il ne pensait presqu’à ça et il voyait peut être des sous-entendu là où il n’y en avait pas. Que faire ? Il n’avait pas envie de se prendre une baffe et de la voir partir après un truc du genre « je ne suis pas une fille facile » pour une phrase déplacée. Bon, autant y aller franco. Si après il devait demander pardon pendant des heures, tant pis, il le fera.


« Pour ce qui est de ta proposition de rentrer, je ne rentrerais que si c’est avec toi si tu vois ce que je veux dire. »


Bon, ça c’était fait. Il fixa ses yeux hypnotisants. Cette fille lui tournait totalement la tête. Avant qu’elle ne réponde, il l’embrassa à nouveau. Avec un peu de chance, elle allait lui hurler dessus et partir. Autant savourer un dernier baiser brûlant.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Keira Jones

avatar

Age : 22

Race : Vampire

Situation sociale : + Aisée ou difficile, selon le contexte.

Métier : + Fugitive, femme d'affaires, ça dépend.

Orientation : + Hétérosexuelle.

En couple avec : + Ashray Lewis Snyder. . :

Relations : + Ashray : Mari.
+ Tyron, Daniel, Brooke, Kalia & Katia : Enfants.
+ Shane, Duncan, Lily : Meilleurs amis.
+ Famille : Compliquée.
Moi : + eleana.
Présence : + régulière.

Blabla : 367
Argent : 4314
Nous a rejoins le : 22/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Dim 26 Aoû - 11:14

Ce n’était pas qu’elle avait envie de rentrer, loin de là. Vu qu’elle n’avait nulle part où aller. Bah oui. Elle avait cru prendre une chambre vite fait à l’hôtel, pour éviter de trop s’ennuyer à courir les rues de New York. Et de partir quelques jours plus tard pour rentrer à San Francisco. Et là, tout risquait d’être compromis. Vu que maintenant, Keira n’avait plus vraiment envie de retourner dans sa ville d’origine.
Elle ne réfléchit plus à rien lorsqu’Ashray la serra contre lui en l’emprisonnant de ses bras protecteurs. Non, elle ne pensait plus à rien, à part peut-être leur rapprochement corporel, certes.

-Ne t’éloigne plus de moi, ne serait-ce que d’un pas, lui souffla-t-il.

Cela risquait d’être compliqué, mais l’idée était assez tentante. Rester avec lui, collée contre son torse, et pouvoir encore sentir le sentiment qui envahissait sa poitrine à chaque fois qu’il la touchait, qu’il lui souriait, ou qu’il lui disait quelque chose qui la touchait. Elle ne voulait pas abandonner ça. Pas maintenant du moins. Elle penserait raisonnablement plus tard, bien plus tard. Aussi tardivement qu’il le faudrait.

Le jeune homme l’embrassa de nouveau. Elle ne se lassait pas de ses lèvres décidément. Et ne le ferait pas de sitôt.

-Tu sais, je t’apprécie beaucoup et j’aimerais énormément passer le plus de temps possible avec toi. Mais si ça se fait, il va falloir t’habituer. Les gars comme moi ça ne court pas les rues. C’est normal que les filles tentent leur chance, tu ne peux pas leur en vouloir.

Ne sachant pas trop si il était sérieux ou pas, la jeune femme arqua un sourcil. Elle préférait la première partie de sa tirade, la deuxième, elle ne savait pas trop comment le prendre. Plaisantait-il ou était-il sérieux ? Elle se souvenait de ce qu’il lui avait dit tantôt dans la soirée, comme quoi les autres le qualifiait de narcissique et de jaloux. Bon, pour le jaloux, dans la soirée, c’était plus elle que lui. Mais le narcissique, elle ne s’y attendait pas. Mais bon, chacun ses défauts. Elle en avait aussi. Personne n’était parfait. Toutefois, s’il allait trop loin, elle n’hésiterait pas à lui dire sa façon de penser. Ce n’était pas son genre de se laisser faire sans rien dire. C’était plus le genre de femme qui répondait honnêtement, sans avoir froid aux yeux. On la rembarrait souvent lorsque cela lui prenait. Dans quelques réceptions, elle n’avait pas hésité à exprimer sa façon de penser aux autres adultes présents, son père l’avait sermonné à ce propos. Cela arrivait à sa mère aussi. Mais bon, c’était loin maintenant. Cette période était derrière elle. Dorénavant, personne ne l’empêchait de faire ou de dire ce qu’elle voulait.

-Pour ce qui est de ta proposition de rentrer, je ne rentrerais que si c’est avec toi si tu vois ce que je veux dire.

Oh oui, elle comprenait sans peine le sous-entendu. Il est vrai qu’elle n’y avait pas pensé. Bon, juste un peu, une petite seconde. Peut-être. Mais cela était compréhensible. Et puis, ils étaient adultes. L’idée d’attendre le bon moment et blabla, c’était pour les adolescents. Ils étaient libres de leur choix. Ils faisaient ce qu’ils voulaient. Et, après cette soirée, Keira avait besoin de ça, de sentir qu’elle pouvait être comme n’importe quelle femme, qu’elle n’était pas une « erreur », qu’elle pouvait rester avec un homme sans contrainte. Ou sans qu’on lui rappel de façon continuel sa condition particulière. Et puis, son instinct lui dictait de lui faire confiance. Ce qui était assez difficile pour la vampire, après ce qu’elle avait vécu. Mais elle savait pertinemment qu’elle le regretterait si elle lui tournerait le dos. Il ne méritait pas vraiment ça.

Pourtant, Keira n’avait pas envie de lui répondre directement oui. Elle n’était pas du genre à passer la nuit avec le premier venu. Enfin, ce n’était pas contre lui bien sûr, mais elle voulait le lui faire comprendre. Et elle savait exactement de quelle façon le faire, sans le lui dire directement. Ce qui n’aurait pas été très approprié étant donné la situation. En plus, Keira adorait cela. Laisser planer le suspense de cette façon, c’était divertissant.

-Oh, tu veux dire rentrer chez toi ? Dit-elle en feignant l’étonnement. Hum …

Elle fit comme si elle réfléchissait à la proposition, le visage de marbre, en faisant en sorte qu’il croit qu’elle pesait le pour et le contre, comme si cela ne lui attachait pas grandement d’importance. Or, c’était le contraire. Mais bon. Il ne le savait pas. Du moins pas encore.
Elle caressa doucement sa peau à travers la chemise, d’un geste accompagnant sa réflexion.

-Eh bien, je pense qu’il serait préférable que nous rentrions chacun de notre côté, et qu’on ne se revoit que plus tard. Ce serait le plus sage.

Sa main partait de son cou, et descendait lentement le long de son torse. Elle adorait le faire languir, lui laisser le temps de se faire désirer. C’était plaisant. Elle s’arrêta au niveau de sa ceinture, et observa Ashray Snyder dans les yeux.

-Sauf que je n’ai jamais été sage, lui confia-t-elle d’une voix de séductrice, et la seule chose que j’ai envie là, maintenant, c’est de rester avec toi.

Sur ces paroles, elle l’embrassa tendrement quelques secondes avant de reculer légèrement, suffisamment pour le regarder en face.

-Je t’apprécie beaucoup aussi Ashray, lui dit-elle sincèrement. Et puis, je peux t’assurer que les autres personnes ont tort. Tu ruisselles plus de qualités que tu ne le penses.

_________________
reign in blood.
girl you’re my beautiful my lady a red silhouette hotly rock n’ roll on this night when everyone is sleeping, i will do a secret dance with you and fall asleep @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ashray Snyder

avatar

Age : 24

Race : Loup-Garou

Situation sociale : Prochain alpha

Métier : Chasseur

Orientation : Hétéro

En couple avec : Darena . :

Moi : Lune (toujours)
. :
Présence : oui

Blabla : 482
Argent : 4539
Nous a rejoins le : 05/08/2012

MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   Dim 26 Aoû - 12:39

Une petite coupe mademoiselle?

Vegas & Keira


-Oh, tu veux dire rentrer chez toi ? Hum …


Quoi hum ? Pas besoin de hum. C’était oui ou non. Elle commença à le caresser à travers sa chemise en réfléchissant. Il avait envie de lui gueuler de dire oui.


-Eh bien, je pense qu’il serait préférable que nous rentrions chacun de notre côté, et qu’on ne se revoit que plus tard. Ce serait le plus sage.


Naaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan. Alors qu’il allait se lancer dans une longue argumentation sur « pourquoi elle devrait dire oui plutôt que non », il sentit sa main descendre le long de son torse jusqu'à sa ceinture.


-Sauf que je n’ai jamais été sage et la seule chose que j’ai envie là, maintenant, c’est de rester avec toi.


Là, il avait envie de gueuler comme s’il avait gagné au lotto. Nan limite, il s’en foutait du lotto. Il était déjà suffisamment riche. Elle l’embrassa tendrement quelque secondes. Mais pourquoi était-ce toujours si court ?


-Je t’apprécie beaucoup aussi Ashray. Et puis, je peux t’assurer que les autres personnes ont tort. Tu ruisselles plus de qualités que tu ne le penses.


Ah ? Bah l’important c’était que elle, elle en soit persuadée. De toute façon, il savait très bien qu’il ruisselait de qualités et qu’il était presque parfait. Il lui sourit tendrement et lui tendit son bras. Ils retournèrent au parking et reprirent la voiture. En chemin, Ashray n’arrêta pas de penser à cette magnifique nuit qu’ils allaient passer. Il ne lui en voulait pas d’avoir un peu joué avec lui. Il aurait fait pareil. Il se gara dans le parking de l’hôtel et lui dit :


« Mes parents ont vendu notre appartement. Il faut donc que je loge dans un hôtel dans la ville où je suis né. Ironique non ? »


Ils rentrèrent dans l’hôtel. Le grand hall de réception était vide. Il fallait avouer qu’à une heure du matin, ils gens faisaient autre chose. Les employés qui devaient veiller au confort des clients le jour comme la nuit le saluèrent. Ashray avançait d’un pas pressé. Normal, il était pressé. Ils prirent l’ascenseur et Ashray n’attendait qu’une chose, que cette maudite machine atteigne enfin le neuvième étage. Pourquoi était-elle si lente bon sang ? Oui, Ashray était dans le genre pressé. En attendant, il l’enlaça et l’embrassa à nouveau passionnément, se demandant s’il réussirait à attendre d’être dans la chambre. Soudain, les portes s’ouvrirent derrière eux et une voix résonna.


« Eh bah dîtes donc »


Ashray lâcha Keira un peu gêné face à la vieille dame qui les regardait avec un sourire qui faisait trop fois le tour de sa tête. Mais qu’est-ce qu’elle foutait là celle-là ? Pourquoi elle ne dormait pas à cette heure-ci la mamie ?


« Je prendrais l’ascenseur suivant les jeunes, amusez-vous bien. »


Et les portes se refermèrent. C’était le genre de rencontre qui calme ça. Ashray ne savait pas trop quoi dire. Il se sentait un peu con sur le coup. D’un autre côté, avec un peu de chance, mamie aurait été deux étages plus haut, elle les aurait surpris plus loin que ça. Bon l’ascenseur n’était qu’au troisième. Bon sang. Mais plus vite quoi. Il l’enlaça et recommença à l’embrasser. Aucune chance qu’ils tombent de nouveau sur une mamie somnambule. Il la plaqua contre une paroi lorsqu’il entendit de nouveau les portes s’ouvrir et une voix résonner :


« Je peux participer ? »


Ashray se retourna effarer devant le vieux de compet’. Le style qui avait plus de cheveux dans les oreilles que sur la tête. Oh le vieux dégouttant. Ashray n’eut qu’un réflexe appuyer le plus possible sur le bouton de fermeture des portes. Une fois les portes fermées, il se mit dans un coin loin de Keira en fixant les étages défiler. Mais qu’est-ce qu’ils avaient tous ces vieux ? C’était quand même pas soirée belotte. Victoire, les portes s’ouvrirent au neuvième étage. Il prit Keira par la main et l’emmena dans le fond du couloir. Mais pourquoi est-ce que sa suite était tout au fond de ce fichu hôtel. Il ouvrit la porte avec sa carte et fit entrer Keira. Ils se débarrassèrent de leurs vêtements et plongèrent sur le grand lit moelleux. Ashray l’emmena donc pour une nuit de passion.

Le lendemain, il ouvrit les yeux le premier. Enfin, ouvrir c’était vite dit. Il était là la gueule dans son oreiller à se demander quelle heure il était. Il finit par ouvrir les yeux. A travers les grandes vitres il voyait le soleil commencer à se lever. Et merde. Il devait être quoi ? Six heures maximum ? Pourquoi s’était-il lever ? Ah ouais, parce qu’il devait pisser. Pff. Il se traîna jusqu’aux toilettes, passa à la salle de bain pour se laver les mains et replongea dans le lit sans réveiller Keira. Ashray était aussi alerte qu’un zombie. Alors qu’il allait se rendormir, il se rappela que sa copine était une vampire et que selon les légendes, le soleil c’était pas trop son kiff. Il se tourna et tendit le bras pour attraper la télécommande qui permettait de contrôler le volet. Il tendit le bras pour essayer de l’avoir jusqu’à se tauler à terre. Ah bravo. Il prit la télécommande, commanda la fermeture des volets et regarda le volet empêcher tout rayon de soleil d’entrer dans la chambre. Il retourna dans le lit, pris Keira dans ses bras et se rendormit.

_________________


Avatar from SWEET DISASTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une petite coupe mademoiselle [Keira&Vegas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» Haïti qualifiée pour la Coupe du monde U-17 de football
» [Ruelles] Petite Mendiante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Farther Away :: Le Jeu :: New-York-